Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 10 sur 10

Epigénèse




  1. #1
    Alegs

    Epigénèse

    Bonjour!!
    Il parait que ce concept d'épigénèse serait très à la mode!!
    Je sais d'après mon cours simplement que ça altère le génotype à partir du phénotype, et que ça a été mis en évidence avec une surméthylation des cytosines d'une mère souris qui a été transmis chez le souriceau, et que donc ça se transmet...
    Que peut-on ajouter?

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Mecton

    Re : épigénèse

    Wikipédia fait le distingo entre épigénèse et épigenèse. Ce dernier étant à relier à l'épigénétique.
    L'exemple que tu cites est celui de souris alimentées avec des aliments méthylés. Leur descendance donne des souris dont le pelage est de couleur différente selon la concentration des aliments en méthyle-quelque chose donnés à la mère.
    Mais si l'alimentation méthylée n'est pas fournit aux descendants alors le phénotype redevient progressivement "sauvage" dans les générations suivantes.
    "La véritable science enseigne par dessus tout à douter et à être ignorant"M.U

  4. #3
    Alegs

    Re : épigénèse

    Mais c'est surprenant quand on nous enseignait au lycée que depuis Darwin on pense que les caractères acquis ne sont pas transmis! C'est même renversant!!

    Merci pour la réponse Mecton!!


    Edit: mais certains mécanismes ne sont ils pas l'objet d'une déméthylations intensives?


  5. #4
    piwi

    Re : épigénèse

    le terme que vous évoquez est plutôt épigénétique qu'épigenèse. Epigénétique recouvre l'ensemble des phénomènes modifiant l'expression des gènes sans en modifier la structure alors qu'épigénèse se réfererait plutôt à la mise en place de ces modification en laissant à penser qu'un seul mécanisme pourrait en rendre compte. Il y a donc quelque chose de fondamentalement trompeur dans le terme épigenese. Je ne l'utiliserais pas...

    Maintenant un des phénomènes les plus marquants de l'épigénétique c'est effectivement ces marques laissées sur l'ADN par les parents et permettant une adaptation rapide et transitoire dans l'évolution de la descendance. C'est très loin d'être encore bien connu et le lamarkisme peut dormir tranquille au fond de sa tombe, il serait encore très inconvenant de venir l'y déranger.
    Une autre chose tout aussi marquante et pour le coup mieux connu est l'emprunte génétique qui par le jeu des methylations conduit pour certains locus tantôt le gène maternel tantôt le gene paternel à s'exprimer.

    Cordialement,
    piwi
    Je sers la science et c'est ma joie.... Il parait.

  6. #5
    Mecton

    Re : épigénèse

    Darwin on pense que les caractères acquis ne sont pas transmis! C'est même renversant
    Surprenant, ça oui ! Mais faut faut aussi relativiser. Un topic si tu veux :
    http://forums.futura-sciences.com/sh...hlight=lamarck

    certains mécanismes ne sont ils pas l'objet d'une déméthylations intensives?
    Euh... Je ne saisie pas la question mais il existe bien évidemment des déméthylations notament au niveau du germen où les empreintes parentales sont effacées et "ré-impimées" selon le sexe de l'individus. Après est ce que c'est catalysé ou spontané je sais pas.
    "La véritable science enseigne par dessus tout à douter et à être ignorant"M.U

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Alegs

    Re : épigénèse

    Pardon, j'ai zappé le mot important: certains mécanises de cancers n'ont ils pas pour origine une déméthylation intensive?

    Merci pour le topic, et effectivement ça ne me paraît pas surprenant que les enfants en période de famines aient plutôt tendance à la naissance à peser léger, ils doivent avoir des carences en pas mal de choses, et puis peut être que ce n'est pas simplement génétique: il faudrait essayer de faire une expérience avec des gamètes de parents vivant dans un pays en famine et trouver à l'implanter in utero chez une femme mieux nourrie et voir ce que ça donne pour l'enfant... (si on met de côté l'éthique d'une telle affaire)

    Autrement je connais très mal Lamarck, et puis Darwin, à part des théories sur l'évolution qui ont fait scandale à son époque et encore aujourd'hui aux States face aux religieux... Je le connais à vrai dire plus de nom que par l'étendue de ses travaux

  9. #7
    IngDr

    Re : épigénèse

    Citation Envoyé par Alegs Voir le message
    Mais c'est surprenant quand on nous enseignait au lycée que depuis Darwin on pense que les caractères acquis ne sont pas transmis! C'est même renversant!!
    Oui mais dans l'exemple fournit par Mecton, les parents n'ont pas acquis le caractère du pellage modifié. Il n'y a donc pas transmission d'un caractère

  10. Publicité
  11. #8
    Alegs

    Re : épigénèse

    Citation Envoyé par IngDr"
    Oui mais dans l'exemple fournit par Mecton, les parents n'ont pas acquis le caractère du pellage modifié. Il n'y a donc pas transmission d'un caractère
    Mais c'est dû à l'alimentation donc ça touche quand même au caractère acquis?

    Citation Envoyé par piwi Voir le message
    le terme que vous évoquez est plutôt épigénétique qu'épigenèse. Epigénétique recouvre l'ensemble des phénomènes modifiant l'expression des gènes sans en modifier la structure alors qu'épigénèse se réfererait plutôt à la mise en place de ces modification en laissant à penser qu'un seul mécanisme pourrait en rendre compte. Il y a donc quelque chose de fondamentalement trompeur dans le terme épigenese. Je ne l'utiliserais pas...

    Maintenant un des phénomènes les plus marquants de l'épigénétique c'est effectivement ces marques laissées sur l'ADN par les parents et permettant une adaptation rapide et transitoire dans l'évolution de la descendance. C'est très loin d'être encore bien connu et le lamarkisme peut dormir tranquille au fond de sa tombe, il serait encore très inconvenant de venir l'y déranger.
    Une autre chose tout aussi marquante et pour le coup mieux connu est l'emprunte génétique qui par le jeu des methylations conduit pour certains locus tantôt le gène maternel tantôt le gene paternel à s'exprimer.

    Cordialement,
    piwi
    Pardon Piwi, pas vu le message (!)
    Oui donc et bien je crois que d'une part ça touche surtout les séquences de régulation ou les promoteurs,
    et puis d'autre part quand on parlait de gène tantôt maternel ou tantôt paternel pour l'expression de certains locus, on peut évoquer le corpuscule de Barr non?

    Cérébralement,
    Alegs (histoire de faire des liens loin d'être évidents, mais plutôt exagérés et trompeurs entre diverses notions)

  12. #9
    Mecton

    Re : épigénèse

    quand on parlait de gène tantôt maternel ou tantôt paternel pour l'expression de certains locus, on peut évoquer le corpuscule de Barr non?
    Oui mais les mécanismes et conséquences ne sont pas les mêmes. Dans le cas de l'inactivation d'un X on a un organisme formé d'une mosaïque de populations cellulaires ayant inactivées l'un ou l'autre X et ce n'est vrai que pour les femmes. Pour le mécanisme de l'inactivation je sais pas.
    "La véritable science enseigne par dessus tout à douter et à être ignorant"M.U

  13. #10
    MaliciaR

    Re : épigénèse

    Hello,

    Pour le mécanisme d'inactivation de X, il y a un papier qui vient d'être accepté, signé Institut Curie (Edith Heard), mais il n'est pas encore sur Pubmed. Ca a l'air vraiment marrant comme histoire, je laisserai le lien dès que c'est possible


    Cordialement,
    An expert is one who knows more and more about less and less.

Sur le même thème :