Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 18 sur 18

Alcaloides morphiniques




  1. #1
    Ririhugs

    Alcaloides morphiniques

    Bonjour,

    J'ai des notes à faire sur les Alcaloides morphiniques et en fait j'aimerais avoir des eclaircissements:

    Je sais ce qu'un alcaloide et je comprend le terme morphinique, mais je sais pas si il y a une différence entre alcaloïdes morphiniques et alcaloïdes issus de l'opium, qui compte codéine, méthadone, etc...

    En fait qu'est-ce qu'un alcaloide morphinique? Un autre nom de la morphine?

    Merci

    +++

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Mrikzik

    Re : Alcaloides morphiniques

    A confirmer mais je dirais un alcalo¨de qui dérive de la morphine ou simplement la morphine. L'héroïne en est un, mais la codéïne pas dans ce cas puisqu'il est trouvé directement dans l'opium. Ceci n'est qu'une supposition...

  4. #3
    fifi16

    Re : Alcaloides morphiniques

    Salut,

    Les alcaloides morphiniques sont issus de l'opium, ils comportent la morphine et tout ces dérivés notamment la cadéine. Ils appartiennent à la classe des isoquinoline ayant pour précurseur la tyrosine.


  5. #4
    Ririhugs

    Re : Alcaloides morphiniques

    Oui mais justement je ne comprend pas. Tu parles des dérivés de la morphine ou de l'opium. Parce que quels sont les dérivés de la morphine? Moi je connais les dérivés de l'opium, qu'ils soient naturels ou synthétiques, mais par contre je ne connais pas les dérivés de la morphine.

    Wikipedia:

    "Les alcaloïdes de l'opium :

    *Naturels : Morphine, Codéine, Thébaïne, Papavérine, Narcotine, Noscapine
    *Semi-synthetiques : Hydromorphone, Hydrocodone, héroïne,
    *Synthétiques : Fentanyl, Pethidine, Methadone, Propoxyphène"

    Alors lesquels font partis de quoi?

    Merci encore

    +++

  6. #5
    youyette

    Re : Alcaloides morphiniques

    bonjour,

    Les alcaloïdes morphiniques naturels sont les dérivés du phénanthène (morphine et codéine (méthylmorphine)).
    et les alcaloïdes morphiniques semi-synthétiques sont : héroïne (diacétylmorphine), codéthyline, pholcodine et eubine.(dérivés de codéine)
    voila j'espère que c'est plus clair maintenant pour vous
    cordialement
    You
    The only sure thing about luck is that it will change - (Bret Harte)

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    fifi16

    Re : Alcaloides morphiniques

    Salut,

    Les alcaloïdes naturels sont directement extrais de l'opium il y'a les dérivés du phénanthrène : morphine, codéine et thébaine et les dérivés benzylisoquinoléines notamment les papavérines.

    Les dérivés semi-synthétiques ne sont pas extrais de l'opium directement mais ils sont produits par modification des alcaloïdes naturels dans le but de produire des molécules avec les mêmes propriétés pharmacologiques mais sans induire une dépendance physique. Par exemple l'alkylation de l'hydroxyle phénolique de la morphine produit la codéine hémi-synthétique qui diminue l'activité analgésique.
    Donc les dérivés morphiniques peuvent être naturels issus de l'opium (codéine, thébaine), produit par hémi-synthèse (alkylation, acylation….)ou bien par synthèse complète.

    Voilà j'espère que celà va t'aider.

  9. #7
    Ririhugs

    Re : Alcaloides morphiniques

    D'accord merci vos réponses m'ont bien aidé. Je suppose que les alcaloïdes opiacés synthétiques ne peuvent pas être qualifiés de dérivés vu qu'ils ont été créés de "toute pièce"?

    Donc en fait si je résume:

    * Dérivés de la Morphine:

    -Hydromorphone
    -Héroïne

    Puisque les autres sont issus de la codéine et de la thébaïne, ces dernières étant des dérivés opiacés naturels donc non morphiniques?

    Merci encore

    +++

  10. Publicité
  11. #8
    fifi16

    Re : Alcaloides morphiniques

    Citation Envoyé par Ririhugs Voir le message
    D'accord merci vos réponses m'ont bien aidé. Je suppose que les alcaloïdes opiacés synthétiques ne peuvent pas être qualifiés de dérivés vu qu'ils ont été créés de "toute pièce"?
    Dans mon livre de pharmaco on les décrit comme des dérivés morphiniques synthétique parce que tout simplement leur production part d'une morphine.

    Citation Envoyé par Ririhugs Voir le message
    Donc en fait si je résume:

    * Dérivés de la Morphine:

    -Hydromorphone
    -Héroïne
    Il n'y a pas que ces deux là, voici un site qui te donne les différents dérivés:
    http://books.google.fr/books?id=rzH5...sult#PPA141,M1

    Citation Envoyé par Ririhugs Voir le message

    Puisque les autres sont issus de la codéine et de la thébaïne, ces dernières étant des dérivés opiacés naturels donc non morphiniques?
    Non, ce sont comme même des dérivés morphiniques.
    Voici un autre site qui pourra t'aider:
    http://www.farm.ucl.ac.be/FARM2129/2...2008BWdemi.pdf

  12. #9
    youyette

    Re : Alcaloides morphiniques

    ben moi je dirais morphiniques aussi !!
    puisque la codéine fait partie des analgésiques centraux qu'on appelle morphiniques (éther méthylique de la morphine) alors ces dérivés sont aussi morphiniques!!!
    cordialement
    The only sure thing about luck is that it will change - (Bret Harte)

  13. #10
    gmb

    Re : Alcaloides morphiniques

    au départ il y a le pavot variété papaver somniferum qui pousse en Asie; lorsqu'on incise les capsules florales, il s'écoule un jus blanc, qui séche; ce "latex" est l'opium. Il contient toutes une séries d'alcaloïdes (substances alcalines ayant des propriétés pharmacologiques intenses à faible dose) dont la morphine, la codéine, la thébaïne (ainsi nommée parce qu'on l'embarquait pour les quatre coins du bassin méditerranéen à Thèbes, dans l'antiquité).
    A partir du noyau chimique de la morphine on fait des dérivés morphiniques demi synthétiques qui ont le plus souvent des effets plus puissants; l'héroïne est de la di acétyl morphine que les chimistes de la french connection faisaient de façon remarquable avec de la morphine et de l'acide acétique; L'héroïne passe plus facilement dans le système nerveux central et facilite les "flashs" et aussi la dépendance.
    A coté de ces dérivés naturels (alcaloïdes morphiniques) ou demi synthétiques il existe des substances totalement synthétiques comme la méthadone, le dextromoramide ou palfium, qui ont des effets identiques à ceux de la morphine. Parmi les plus puissants de ces produits de synthèse, le fentanyl, surtout utilisé au cours de l'anesthésie. Ce sont des "morphiniques ...de synthèse". La méthadone est un produit synthétisé par les chimistes allemeands du III° Reich en raison du fait que le conflit mondial avait coupé la possibilité d'approvisionnement en opium pour l'Allemagne alors que la médecine de guerre en avait un grand besoin.
    une autre catégotie d'alcaloïdes contenus dans l'opium a effectivement comme chef de file la papavérine qui a des propriétés totalement différentes (relaxation des muscles lisses)
    nb: il existe des alcaloïdes n'ayant rien à voir avec les morphiniques: reserpine (antihypertenseur, ajamaline....)

  14. #11
    gmb

    Re : Alcaloides morphiniques

    http://www-sante.ujf-grenoble.fr/SAN...cemII_FSBM.htm

    voir quelques diapos dans le diaporama introduction à la pharmacologie à l'adresse ci-dessus

  15. #12
    Ririhugs

    Re : Alcaloides morphiniques

    D'accord merci beaucoup pour toutes ces infos, j'y vois plus clair. Avec tout ces noms c'est vrai que c'est pas toujours clair.

  16. #13
    Okavango

    Re : Alcaloides morphiniques

    J'ai moi aussi un sujet sur les alcaloides morphiniques à rendre pour bientôt et malgrès vos tentatives d'explications j'ai le sentiment que le terme n'est pas vraiment clair... En fait je ne comprend toujours pas ce qu'englobe "alcaloide morphinique". Parceque si l'on décortique "morphinique" on a d'une part "morphine" (qui est un alcaloide issu de l'opium) et "-ique" qui signifie relatif à, qui est propre à. Finalement En francais les alcaloides morphiniques sont les alcaloides issuent de la morphine. Donc on devrait en théorie exclure les alcaloides comme la codéine et la thébaïne issue de l'opium mais pas de la morphine. De même pour les alcaloides synthétiques aux propriétés similaires à la morphine ils ne dérivent pas de la morphine donc ne sont pas (en francais) "morphinique". Au final comme le groupe des phénanthrènes regroupe la morphine, la codéine et la thébaïne on devrait peut-être appeler les opiacés aux propriétés similaires à la morphine les alcaloides phénanthriques??? lol, venez éclairer ma lanterne SVP. Merci bien

  17. #14
    youyette

    Re : Alcaloides morphiniques

    bonsoir,
    raisonnement logique mais on ne peut rien changer , ils sont déjà appelés morphiniques
    n'oublions pas que ces alcaloïdes ont des propriétés similaires à la morphine et que la morphine a été découverte en premier (en 1805)
    The only sure thing about luck is that it will change - (Bret Harte)

  18. #15
    fifi16

    Re : Alcaloides morphiniques

    Citation Envoyé par Okavango Voir le message
    Parceque si l'on décortique "morphinique" on a d'une part "morphine" (qui est un alcaloide issu de l'opium) et "-ique" qui signifie relatif à, qui est propre à.
    Ce que je comprend de relatif à et propre à, c'est qu'il y a une relation entre la morphine et les autres alcaloïdes ceci ne veux pas dire forcément qu’ils sont issus de la morphine mais ils peuvent aussi présenter les mêmes propriétés que la morphine sans pour autant en dériver.

    J’espère avoir clairement exprimer mon idée.

  19. #16
    gmb

    Re : Alcaloides morphiniques

    je crois qu'il faut laisser de coté le terme "alcaloïde": signifie qu'il s'agit d'une substance végétale, basique à fort effet pharmacologique: c'est très général et vague,
    revenir plutôt à morphinique: qui a à voir avec la morphine; ce peut être une analogie d'effet (anti douleur) et on classe là les substances qui ont un mode d'action antalgique de même type, sans pour autant qu'il y ait une parenté chimique (morphine, fentanyl, dextromoramide), n parle le plus souvent d'"analgésiques morphiniques"
    on parle aussi de substances morphiniques parce quelles on un structure chimique de base commune et dans ce cas on peut regrouper morphine, codéine, thébaïne...

  20. #17
    gmb

    Re : Alcaloides morphiniques


  21. #18
    gmb

    Re : Alcaloides morphiniques

    Citation Envoyé par Okavango Voir le message
    J'ai moi aussi un sujet sur les alcaloides morphiniques à rendre pour bientôt et malgrès vos tentatives d'explications j'ai le sentiment que le terme n'est pas vraiment clair... En fait je ne comprend toujours pas ce qu'englobe "alcaloide morphinique". Parceque si l'on décortique "morphinique" on a d'une part "morphine" (qui est un alcaloide issu de l'opium) et "-ique" qui signifie relatif à, qui est propre à. Finalement En francais les alcaloides morphiniques sont les alcaloides issuent de la morphine. Donc on devrait en théorie exclure les alcaloides comme la codéine et la thébaïne issue de l'opium mais pas de la morphine. De même pour les alcaloides synthétiques aux propriétés similaires à la morphine ils ne dérivent pas de la morphine donc ne sont pas (en francais) "morphinique". Au final comme le groupe des phénanthrènes regroupe la morphine, la codéine et la thébaïne on devrait peut-être appeler les opiacés aux propriétés similaires à la morphine les alcaloides phénanthriques??? lol, venez éclairer ma lanterne SVP. Merci bien
    les alcaloïdes morphiniques ne sont pas les alcaloïdes "issus" de la morphine mais les alcaloïdes de la même classe (codéine, ...): d'ailleurs, un alcaloïde étant par définition une substance naturelle, il ne peut pas y avoir d'alcaloïde "issu" de la morphine (par une manipulation chimique); on parle plutôt de dérivé semi-synthétique,

    de même il ne peut pas y avoir d'alcaloïdes "synthétiques": c'est antinomique puisque les alcaloïdes sont des substances "naturelles" (origine végétale)

    opiacés, morphiniques...même combat !!! en fait, les opiacés sont un peu plus largement des dérivés de l'opium, la morphine étant....le principal composant de l'opium,

    en pharmacologie, on a pris l'habitude de mélanger morphiniques, opiacés en englobant les substances qui provoquent une action antidouleur en activant des récepteurs spécifiques du système nerveux qui sont les récepteurs mu et kappa (savoir qu'il y a une nouvelle nomenclature internationale) et on englobe dans cette catégorie aussi bien des substances naturelles comme la morphine que des substances synthétiques de structure chimique apparentée à celle de la morphine (méthadone,...) voire de structure n'ayant pas de similitude avec la morphine (fentanyl) mais produisant les mêms effets par les mêmes mécanismes,
    toutes ces substances ont en commun aussi un potentiel toxicomanogène et entraînes des dépendances,
    ce qui écarte de ce groupe la codéine dont les effets antalgiques et toxicomanogènes sont d'une amplitude nettement moindre.

    le cerveau sécrète ses propres "morphiniques" mais ce son des substances qui n'ont rien avoir avec la morphine: endorphines et enképhaline (les "morphines" du cerveau) sont les ligands naturels des récepteurs mu et kappa mais ce sont des peptides, c'est à dire de petites protéines faites d'un enchaînement d'acides aminés. On a découvert assez récemment à la fin du 20°siècle que la morphine avait une "forme" dans l'espace qui lui permettait de se lier à ces récepteurs et de les activer.
    ai je répondu à votre question ?

Discussions similaires

  1. [Biologie végétale] Fonction des psychotropes alcaloïdes végétaux
    Par Mecton dans le forum Biologie
    Réponses: 10
    Dernier message: 10/06/2008, 11h41
  2. [Biologie végétale] Alcaloides!!!
    Par a_mina dans le forum Biologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 04/04/2008, 19h33
  3. molécules de base des alcaloïdes
    Par sciences en folies dans le forum Chimie
    Réponses: 2
    Dernier message: 24/02/2006, 20h12
  4. molécules de base des alcaloïdes
    Par sciences en folies dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 22/02/2006, 02h11