Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 10 sur 10

Les cellules, leur comportement avec le temps



  1. #1
    Zack38

    Les cellules, leur comportement avec le temps


    ------

    Bonsoir !

    Voilà mon problème :
    Qu'est-ce qui permet aux cellules de se situer dans le temps ?

    Ma question n'est pas claire ? Je reformule .

    Déjà, c'est en lien avec le vieillissement : nos cellules n'ont pas le même comportement au début de notre vie et à sa fin . Je suppose que c'est ça qui provoque lentement le vieillissement ...

    Elles ont donc forcément un indicateur temporel, qui leur indique quel comportement profondément intérieur adopter !

    Et si je me goure complètement de raisonnement, ma question sera alors la suivante ...

    Pourquoi vieillit-on ? (au niveau des cellules, bien sûr)

    De multiples sujets sur ce sujet sont déjà nés dans ce forum, je suis conscient que je déterre une problématique déjà depuis longtemps traitée, mais quels seraient les moyens selon vous, partant des facteurs du vieillissement, pour l'arrêter ?

    Je ne vous demande pas de me trouver la formule d'un élixir de jouvence, mais quelles seraient par exemple les solutions théoriques .

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    LXR

    Re : Les cellules, leur comportement avec le temps

    Rapidement, balancé en vrac, sans énumérer les bénéfices, ni les risques ni la pertinence des "solutions" proposées :

    - Les cellules souches : leur maintien, leur stimulation
    - Les photoprotecteurs (pour la peau) et les antioxydants pour le reste,
    - Les régulateurs des rythmes circadiens
    - Des molécules particulières qui n'interviennent pas forcément dans les points énumérés ci-dessus : la mélatonine (vieillissement et rythmes circadiens), les sirtuines (SIRT : déacétylases), la télomérase,...

    Greg

  4. #3
    mikake

    Re : Les cellules, leur comportement avec le temps

    Le vieillissement est un "tout" multifactoriel, qui ne saurait être résolu si facilement... c'est un ensemble de modifications que les cellules et les tissus subissent, et qui empêche progressivement leur fonctionnement. Par exemple, on observe un racourcissement des télomères des chromosomes des cellules au fur et à mesure de leurs divisions. à terme, cela altère leur ADN et trouble le fonctionnement cellulaire.(la télomérase permet la formation des télomères)

    Différent problèmes apparaissent, les articulations s'usent (les cartilages ne peuvent se réparer), il y a un remplacement progressif dans le derme (de la peau) de l'élastine par du collagène, ce qui le rend moins élastique, c'est pour ça qu'on a des rides..

    de même la disparition des fibres d'élastine rigidifie les paroi des artères, et d'autres facteurs entraînent une dégradation des qualités des parois vasculaires en général, ce qui entraine de multiples problèmes: varices, anévrismes, hypertension ...

    des maladies apparaissent, comme la maladie d'alzheimer, due au fait qu'un enzyme va être remplacé par un enzyme à activité légèrement différente au fur et à mesure que les années passent, ce qui entraine l'accumulation de plaques amyloïdes qui nuisent au bon fonctionnement des neurones.

    enfin voilà, juste quelques exemples, pour te dire que c'est un ensemble de processus complexes qui est en jeu...

  5. #4
    Zack38

    Re : Les cellules, leur comportement avec le temps

    Citation Envoyé par mikake Voir le message
    Le vieillissement est un "tout" multifactoriel, qui ne saurait être résolu si facilement... c'est un ensemble de modifications que les cellules et les tissus subissent, et qui empêche progressivement leur fonctionnement. Par exemple, on observe un racourcissement des télomères des chromosomes des cellules au fur et à mesure de leurs divisions. à terme, cela altère leur ADN et trouble le fonctionnement cellulaire.(la télomérase permet la formation des télomères)
    Et il n'y a pas moyen d'arrêter cette perte d'information génétique ? Ca a toujours été comme ça ?

  6. #5
    chris2003

    Re : Les cellules, leur comportement avec le temps

    Je ne sait pas trop si ca va t'aider mais je vais te recracher le cour sur le veillissement que l'on nous à fait :

    * vieillissement chimique : altération de la structure des cristaux et dans l'agrégation macromoléculaire.

    * vieillissement chromosomique : Perte des télomères ...

    * vieillissement cellulaire : modification des mitochondries, accumulation de lipofuscine

    * niveau tissulaire : liaisons réticulantes (cross linking) des fibres élastiques et collagènes, dépôt d'amyloïde.

    * niveau clinique : Altération de l'aparence du corps, de la fonction et du comportement.

    Mais je ne pense pas que se soit exhaustif ^^

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    kamor

    Re : Les cellules, leur comportement avec le temps

    Définition de toujours?
    Si, il y a un moyen qui s'appelle la télomérase comme l'a dit zack38, enzyme fonctionnelle lors de la formation de l'embryon, période où les divisions cellulaires sont nombreuses donc la télomérase reconstitue les télomères après chaque division cellulaire. Il y a un autre moment où cette enzyme est active, c'est dans le cas du cancer. C'est l'une des conditions pour le développement du cancer et cela permet donc aux cellules d'être immortelles.
    Mais c'est qu'une partie du problème comme l'ont dit les gens du dessus. Personnellement, je pense que ce vieillissement a surement une très bonne raison, donc notre envie naturelle d'en venir à bout me fait plus peur que d'autre recherches polémiques

  9. Publicité
  10. #7
    chris2003

    Re : Les cellules, leur comportement avec le temps

    voici un article qui t'interressera surement. Le seul cas connu à ce jour d'un enfant qui ne vieilli pas, et ce n'est pas peter pan

    ici !

  11. #8
    Zack38

    Re : Les cellules, leur comportement avec le temps

    Citation Envoyé par chris2003 Voir le message
    voici un article qui t'interressera surement. Le seul cas connu à ce jour d'un enfant qui ne vieilli pas, et ce n'est pas peter pan

    ici !
    Intéressant, en effet, mais il s'agit là visiblement plus d'un dysfonctionnement général que d'un gène (ou toute autre molécule) qui ralentisse ou arrête le vieillissement ...

    En gros, le vieillissement s'est arrêté à 9 mois ... Curieux .

    Si on trouvait la fameuse molécule et qu'on parvenait à l'intégrer à quelqu'un d'une vingtaine d'années, il pourrait peut-être éternellement conserver son corps jeune ... et ne plus apprendre ? Son développement ayant cessé à 9 mois, elle n'a rien pu apprendre depuis, donc ça empêcherait d'apprendre ? ...

    Le plus curieux là-dedans, c'est que tous ses maux ont miraculeusement guéri . Alors, soit à chaque fois les médecins se sont trompés de diagnostic, soit cette enfant détient vraiment la clef du mystère .

  12. #9
    LXR

    Re : Les cellules, leur comportement avec le temps

    Je ne comprend pas comment tu fais l'amalgame entre développement/maturité cérébrale et capacité d'apprentissage. A 20 ans, le cerveau s'est suffisamment développé pour apprendre.

    L'article se vautre dans une conclusion facile et beaucoup trop rapide : absence de développement et de croissance = absence de vieillissement. Avec les éléments que l'article met à disposition du lecteur, on ne peut clairement pas tirer une telle conclusion. Il faudrait regarder au niveau histologique si des caractères de vieillissement tissulaire et/ou cellulaire apparaissent par exemple. Ils ont regardé au niveau osseux, mais si c'est d'un point de vue anatomique, il me parait évident que la limite est forte et en plus liée au processus de développement qui est altéré ici. Il manque donc des informations pour appréhender jusqu'où vont les connaissances des chercheurs penchés sur le sujet. Il y a une grande différence entre ce que les chercheurs savent et ce que les journalistes montrent....L'exemple de cet article (intéressant pour l'originalité du cas tout de même ) n'est pas suffisant pour le sujet abordé ici.

    Greg

  13. #10
    chris2003

    Re : Les cellules, leur comportement avec le temps

    oui, c'est le premier article que j'ai trouvé, il doit y en avoir des plus approfondis, mais j'en avait entendu parlé dans une émission de radio sérieuse (la tête au carré), et apparemment il y a vraiment un grand intérêt pour la recherche, maintenant il va surement se poser une question éthique, ce n'est pas un rat de laboratoire, c'est un être humain.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. [Biologie Cellulaire] La testostérone des cellules de Leydig vers les cellules de Sertoli
    Par Jadéite dans le forum Biologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 28/11/2007, 16h41
  2. Les cellules souches adultes peuvent produire des cellules nerveuses
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 17/05/2005, 16h10
  3. compter le temps entre 2 cellules
    Par arsenik dans le forum Électronique
    Réponses: 8
    Dernier message: 12/09/2003, 19h40