Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Projet d'article de vulgarisation scientifique par un amateur



  1. #1
    Djimd

    Projet d'article de vulgarisation scientifique par un amateur

    Bonjour tout le monde, il y a quelque temps j'ai commencé l'écriture d'un blog personnel() que j'ai décidé de remplir sans ambition particulière.

    A la lecture d'un article (de plus) attaquant la théorie de l'évolution (coeurdeberger.wordpress.com/2007/01/26/requin-prhistorique-attaque-la-thorie-de-lvolution/ j'ai décidé de me lancer du haut de mes petits moyens dans l'écriture d'un article que j'ai consacré à tenter de démonter les propos de l'auteur mais aussi de faire le point sur la théorie de l'évolution.

    C'est dans ces moments là que je sens le plus les lacunes induites par mon absence de formation scientifique, j'ai bien peur au mieux que mon propos soit approximatif, au pire inexact et ce malgré les quelques recherches que j'ai consacré à cette rédaction.

    C'est pour ca que je me permets de solliciter votre aide et soumets ce texte à votre critique espérant bien ainsi l'améliorer. Il faut cependant garder à l'esprit que cet article est destiné à être publié sur un blog ce qui explique son intro et sa forme particulière.

    Dans tous les cas merci d'avance pour ceux qui prendront le temps de lire cet article et encore plus à ceux qui me donneront leur avis

    -----

    Dernière modification par JPL ; 15/01/2010 à 19h27.

  2. Publicité
  3. #2
    Djimd

    Re : Projet d'article de vulgarisation scientifique par un amateur

    Aie, il semblerait que les liens de mon article rédigé en Hmtl ne soient pas pris en compte, conaissez vous un moyen de les conserver ainsi que la mise en page ?

    Je reconnais que le monde monde moderne peut parraitre un peu terne, si la campagne, l'obscurité et l'ignorance étaient des conditions propices à l'installation de farfadets et autre mauvais esprit, il semble, qu'à l'image de beaucoup d'animaux, ceci dépérissent en ville où il est rare de les rencontrer (à part peut être dans charmed ou à la WWE).


    Moi même, j'enrichis parfois ce monde désenchanté de quelques verres d'alcool

    ou d'une littérature de plus ou moins grande qualité (allant de Tolkien et Pratchett à Werber tout en passant quelque fois par la hard science-fiction). Je suis alors dans une posture d'évasion imaginaire et temporaire de ce monde, d'aucun au contraire choisissent d'adopter une position inverse : intégrer l'imaginaire au réel, ce qui va de Dieu aux intraterrestres lézard.


    Il serait vain ici d'énumérer toutes les raisons pouvant pousser les hommes à se rattacher à une entité supérieure ou à tomber dans la superstition des plus coconnes (celle-ci semblerait cependant toucher plus particulièrement les femmes). Ue réflexion rapide amène cependant à rattacher ces motivations à celle qui poussent une partie de la population à partager le point de vue de la théorie du complot, cette connexion est parfaitement illustrée par les différents sites ésotériques, nous y reviendrons dans un prochain post


    Ainsi, si un tel travail semble vain et ignorer de telles croyances tant elles semblent inoffensive apparait le meilleur comportement à adopter, cette position semble plus difficilement tenable quand le mysticisme pousse l'offensive dans le domaine scientifique.


    Rassurez vous, il ne s'agit pas de tenter de prouver scientfiquement l'existence de Dieu, cette tache particulièrement ardu est aujourd'hui en effet délaissée pour une pratique que je qualifirai de "déconstruction-construction" et est particulièrement illustrée par les partisans du créationnisme et des pseudos sciences en général.


    ll s'agit pour les partisans du créationnisme ou de quelques interventions divines de se placer en tant que contradicteur en adoptant une méthode scientifique et de se servir du principe de réfutation de toute théorie scientifique pour amener celle ci au centre du débat et poser de ce fait en opposant légitime et égal un dogme théologique.


    Cette présentation du dogme est à la fois trompeuse et hypocrite, trompeuse dans le sens ou n'est égal à une théorie scientifique (en terme de débat s'entend) qu'une théorie qui admet elle même réfutation or, ce n'est pas le cas de la foi; hypocrite car ce principe de réfutation de toute théorie n'est employée qu'en sens unique : il s'agit de réfuter la théorie (et à travers elle la science dans son ensemble) mais non d'établir preuve du dogme sachant très bien que l'ignorance est le seul facteur de développement pertinent pour la croyance.



    Dans un deuxième temps arrive l'offensive, en réalité l'emploi d'éléments factuel pour remettre en cause l'ensemble d'une théorie scientifique. Prenons exemple d'un site créationniste français, dans un post du 26 janvier 2007 celui ci titre "Requin préhistorique attaque la théorie de l'évolution".


    De quoi s'agit t-il sur le fond ? De la découverte du représentant d'une espèce que l'on croyait éteinte, il n'en faut alors pas plus au rédacteur pour remettre en cause la théorie de l'évolution :

    Les évolutionnistes ne semblent pas se rendre compte que les fossiles vivants sont des preuves que la théorie de Darwin et leur interprétation de la couche fossile sont défectueuses. Il est manifeste que les fossiles vivants n’ont pas disparu pendant des millions d’années pour réapparaître de nos jours comme l’interprétation évolutionniste des couches fossiles nous amènerait à croire
    .

    Ainsi, réduit à la seule posture d'évolutionniste, les partisans d'une approche scientifique de la compréhension de l'évolution des espèces sont priés d'admettre la véracité du propos de la Bible : en effet, si un un animal que l'on croyait disparut est vivant, c'est un fossile vivant, or si un fossile est vivant il n'est pas fossile, il n'a donc pas disparut mais à continuer à exister, ainsi est donc démontré la persistence des espèces chères aux créationnistes.


    Invariabilité des animaux : Contrairement à la croyance populaire, la plupart des fossiles ne sont pas des traces d’animaux éteints. La majorité des spécimens fossilisés sont très semblables (et souvent totalement identiques) aux créatures vivant aujourd’hui. On dit qu’il y a bien plus d’espèces animales vivantes qu’il y en a de connues uniquement à l’état fossile. Si l’évolution est vraie, on peut se demander pourquoi ce n’est pas exactement l’inverse! L’histoire évolutionniste est supposée être remplie des stades transitoires de l’amibe à l’homme.

    Je vous avoue lecteurs, que j'ai une sincère préférence pour ce passage, celui pourrait même avoir été inventé pour servir d'exemple type de la rhétorique créationniste tant il accumule mensonge et mauvaise foi en quelque lignes.


    Dans l'ordre, celui ci nous présente d'une manière réductrice et mensongère l'interprétation contemporaine des fossiles : celle ci n'est plus une conception scientifique mais une croyance populaire, les fossiles seraient pour ces crédules par définition des représentants d'espèce éteinte contredisant ainsi les propos tenus un peu plus haut parlant de fossile vivant ce qui constitue le signe évident d'une débilité profonde, d'une absence totale de mémoire ou de la plus grande mauvaise foi.


    Par la suite est opposé rareté des fossiles à la diversité des êtres vivants, l'argument sous entendu sans plus de constistance est de considérer qu'au vue de la théorie évolutionniste chaque être vivant étant le produit d'une succession d'espèce antérieure, les espèces éteintes devraient être plus nombreuse que les espèces contemporaines. Bien sur cette affirmation fait fi à l'image de l'article de toute connaissance de la théorie qu'elle prétend contredire et d'une ignorance volontaire des difficultés de la recherche d'espèces lointaines.


    D'une part, elle limite l'évolution à une conception finaliste de celle ci, ignorant le caractère buissonant de la théorie évolutive et le caractère réccurent des phénomènes d'extension de masse, se produisant nottament lors d'un changement du milieu de créatures extrèmement spécialisées.


    D'autre part, c'est ignorer les difficultés inhérentes à la découverte de fossile, à la conservation des fossiles (imaginez vous, broyé pendant des années par la dérive tectonique et les variations géologiques diverses) et à la fossilisation.


    Oubliant par la même que cette difficuté n'a pas attendu la substitution des créationnistes aux censeurs pour être entendu par le monde scientifique, ainsi, comme nous le rappelle un dossier fort intéressant de futura-science , Darwin lui même n'ignorait pas ce problème et proposait ainsi de le comprendre :

    Quant à moi, je considère les archives géologiques, selon la métaphore de Lyell, comme une histoire du globe incomplètement conservée, écrite dans un dialecte toujours changeant, et dont nous ne possédons que le dernier volume traitant de deux ou trois pays seulement. Quelques fragments de chapitres de ce volume et quelques lignes éparses de chaque page sont seuls parvenus jusqu'à nous. Chaque mot de ce langage changeant lentement, plus ou moins différent dans les chapitres successifs, peut représenter les formes qui ont vécu, qui sont ensevelies dans les formations successives, et qui nous paraissent à tort avoir été brusquement introduites. Cette hypothèse atténue beaucoup, si elle ne les fait pas complètement disparaître, les difficultés que nous avons discutées dans le présent chapitre.
    Plus d'un siècle après la publication de l’Origine des espèces au moyen de la sélection naturelle ou la lutte pour l’existence dans la nature est- il encore pertinent de soulever cette difficulté inhérente à la matière alors que le développement de la recherche scientfique dans tous les domaines a plus que confirmer l'hypothèse Darwinenne ? Citons ainsi les progrès de la génétique qui ont permis d'attester de la véracité des mutations génétiques spontanées permettant de mieux comprendre les mécanisme de l'évolution.


    A la lumière des éléments rapportés plus haut, la dernière phrase apparait alors dans tout son ridicule

    L’histoire évolutionniste est supposée être remplie des stades transitoires de l’amibe à l’homme.

    En guise de conclusion, je rappelerai que l'histoire évolutionniste n'existe pas, qu'il existe l'Histoire et des manières différentes d'appréhender celle ci à travers les signes laissés par son déroulement personne n'ayant malheureusement prit soin de la consigner durant les 4 derniers milliards d'années. L'homme, n'étant pas le point d'orgue de l'évolution ce ne sont pas des stades transitoires entre l'amibe et l'homme qui apparaitront mais bien des ancètres communs à l'homme et à d'autres espèces, pris dans l'ordre inverse de lecture d'un arbre phylogénétique, jusqu'au mystérieux LUCA (égal parent de l'amibe, de l'homme et de tous les êtres vivants).


    Il est d'usage pour l'Homme de s'établir en tant qu'être supérieur, sommet de la pyramide de l'évolution ou centre d'attention d'un Dieu omnipotent or les progrès de la génétique nous invitent à relativiser cette conception fort flatteuse mais fausse d'un point de vue biologique.


    Or, toute à leur volonté de réaffirmer la spécificité de l'homme au travers la négation constante des progrès de la science, de l'emploi du mensonge et de la mauvaise foi, par la référence perpétuek à un dogme éternel, il n'est pas certain que les créationnistes rendent service à la cause qu'ils prétendent défendre.


    En effet, la compréhension des mécanismes de l'évolution nous invite à regarder avec bien plus d'attention ce qui nous différencie réelement des animaux et nous pousse à chercher et comprendre le mystère de nos origines : c'est à dire notre raison. Et je pense que c'est avec fierté et honnêté qu'il nous faut exercer ce magnifique avantage évolutif.
    Dernière modification par Djimd ; 15/01/2010 à 17h54.

  4. #3
    Djimd

    Re : Projet d'article de vulgarisation scientifique par un amateur

    Désolé pour le triple post mais pour échapper aux problèmes de la pertes des liens et du formatage, j'héberge temporaire mon article sur un site crée pour l'occasion ici. Désolé pour les désagréments, mais l'article recouvre ainsi sa lisibilité .

  5. #4
    Cendres

    Re : Projet d'article de vulgarisation scientifique par un amateur

    Alors, à la louche et rapidement:


    Citation Envoyé par Djimd Voir le message
    Il serait vain ici d'énumérer toutes les raisons pouvant pousser les hommes à se rattacher à une entité supérieure ou à tomber dans la superstition des plus coconnes (celle-ci semblerait cependant toucher plus particulièrement les femmes).
    Attention aux réactions des femmes lisant ce passage...


    Citation Envoyé par Djimd Voir le message
    Une réflexion rapide amène cependant à rattacher ces motivations à celle qui poussent une partie de la population à partager le point de vue de la théorie du complot, cette connexion est parfaitement illustrée par les différents sites ésotériques, nous y reviendrons dans un prochain post
    Il peut y avoir théorie du complot, mais surtout à la base un besoin d'être rassuré par un monde où l'homme serait attendu et destiné à quelque chose de particulier.


    Citation Envoyé par Djimd Voir le message
    ll s'agit pour les partisans du créationnisme ou de quelques interventions divines de se placer en tant que contradicteur en adoptant une méthode scientifique et de se servir du principe de réfutation de toute théorie scientifique pour amener celle ci au centre du débat et poser de ce fait en opposant légitime et égal un dogme théologique.
    Plus précisément, il s'agit d'apposer un vernis scientifique (vocabulaire, début d'acceptation de certains points de la biologie de l'évolution, tentatives de démonstrations et de raisonnements d'allure scientifique) à un discours qui à la base ne l'est pas, fondé sur une foi. Il s'agit aussi d'essayer de détourner le principe de scepticisme et les critiques inhérentes à une démarche scientifique pour faire croire que l'on peut contester tout et n'importe comment. Ceci va de pair avec une dévalorisation de la Biologie de l'Evolution en insistant sur le mot "théorie"; ceci vise à faire croire qu'il ne s'agit "que d'une théorie", au sens non pas de "théorie scientifique", mais au sens plus usuel de "simple avis", "simple opinion". Il s'agit là d'une manipulation du sens des mots, faisant fi de la démarche scientifique sous-tendue.



    Citation Envoyé par Djimd Voir le message
    Ainsi, réduit à la seule posture d'évolutionniste, les partisans d'une approche scientifique de la compréhension de l'évolution des espèces sont priés d'admettre la véracité du propos de la Bible : en effet, si un un animal que l'on croyait disparut est vivant, c'est un fossile vivant, or si un fossile est vivant il n'est pas fossile, il n'a donc pas disparut mais à continuer à exister, ainsi est donc démontré la persistence des espèces chères aux créationnistes.
    Il s'agit d'un procédé abondamment utilisé, qui ignore le fait que l'évolution n'est pas faite que de modifications immédiatement visibles à l'oeil nu, et que si certaines lignées ont gardé des formes relativement stables dans le temps (ce qui n'empêche pas l'évolution physiologique), d'autres ont radicalement changé d'allure.
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  6. #5
    Djimd

    Re : Projet d'article de vulgarisation scientifique par un amateur

    Merci pour ta réponse,
    En faite, la première phrase n'est qu'une boutade destinée piquer l'intérêt du lecteur, elle est censée renvoyer à une vidéo parodiant les différentes publicités de service divinatoire par sms (combien de temps ton couple vat-il durer, combien d'enfants va tu avoir etc. ).

    Concernant la théorie du complot, je voulais glisser des théories créationnistes vers les pseudo sciences et leur argument d'une science au mieux borné au pire influencé par une race intraterrestre de mèche avec les francs maçons. Je me suis rendu compte par la suite qu'un tel détour rallongerait le post inutilement et me détournerait u sujet principal. Du coup c'est vrai, il apparait un amalgame bizarre en religion et complot, je vais essayer de clarifier les choses.

    Je prends conscience avec ton post que je ne suis pas assez clair sur les arguments que je développe, comme tu le dis, le travestissement de la sémantique scientifique est une des clefs de tout le discours créationniste. Si je n'insiste pas dessus je ne ferai que démontrer un mensonge (que certains qualifiront vite d'épiphénmène) et non une supercherie bien rodée.

    De même concernant le développement de mutation interne. A ce sujet pour l'illustre j'envisage d'employer une théorie dont je ne me rappelle plus le nom, mais qui je sais est contestée notamment parceque qu'elle conditionne l'ensemble de l'évolution humaine au développement d'un os. Malgré les relants créationnistes qu'on lui a repproché, j'imagine que cela peut être une bonne illustration de l'importance de ces mutations non ? D'autant plus que le sujet a fait l'objet d'un reportage TV (diffusé sur France 5 je crois).

    A nouveau, merci pour ta réponse.
    Dernière modification par Djimd ; 15/01/2010 à 21h46.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Cendres

    Re : Projet d'article de vulgarisation scientifique par un amateur

    Citation Envoyé par Djimd Voir le message
    Malgré les relants créationnistes qu'on lui a repproché, j'imagine que cela peut être une bonne illustration de l'importance de ces mutations non ? D'autant plus que le sujet a fait l'objet d'un reportage TV (diffusé sur France 5 je crois).

    A nouveau, merci pour ta réponse.
    Il s'agit d'une théorie très personnelle développée par cette personne: http://fr.wikipedia.org/wiki/Anne_Da...t-Malass%C3%A9
    En utilisant la fonction "recherche du forum, tu trouveras des discussions là-dessus.

    Pour le reste, une bonne partie du discours créationniste, "jeune terre" ou "vieille terre", use et abuse de manipulations et d'amalgames, sans compter une méconnaissance gravissime du contenu de la biologie de l'évolution. Les discours les plus récents revêtent de plus en plus une apparence scientifique afin justement, entre autres, de débaucher des scientifiques et gagner en "respectabilité".
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  9. Publicité

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. [Divers] Thèse Vulgarisation Scientifique
    Par romain51 dans le forum Biologie
    Réponses: 6
    Dernier message: 12/11/2009, 08h23
  2. [Biotechnologie] Analyse d'article scientifique
    Par joujoujoujou dans le forum Biologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 20/10/2009, 16h31
  3. [Zoologie] Recherche d'article scientifique.
    Par soileil dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 31/01/2009, 13h18
  4. Vulgarisation Scientifique
    Par somonovitz dans le forum Stages
    Réponses: 1
    Dernier message: 26/02/2006, 04h43