Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

Reconnaissance d'antigène




  1. #1
    Paulinej

    Reconnaissance d'antigène

    Bonjour,
    Je suis étudiante et doit actuellement faire un exposé sur la vaccination, je dois donc parler des concepts d'immunologie...

    Le fait est que je ne suis pas des études de biologie, du coup , j'apprends dans les livres mais je ne suis pas sûre d'avoir tout saisi. En fait j'aimerais savoir comment l'organisme fait lors du tout premier contact avec un antigène pour le reconnaître et amener le corps à produire des anticorps contre cet élément. S'il y a eu vaccination, le corps a déjà appris à produire les anticorps donc l'antigène est reconnu par cet anticorps, présenté aux lymphocytes T etc etc...Mais lors de la toute première fois, comment cela se passe? Ce sont les macrophages qui le présentent aux lymphocytes ?

    Voilà en vous remerciant

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    mantOs

    Re : Reconnaissance d'antigène

    En fait quand tu es naïf contre un antigène ( première expo ) dans ton répertoire immunologique il existe déjà des Lymphocytes B (produisant les Ac) reconnaissant ce nouvel antigène. Comment est ce possible? Est bien l'évolution a fait qu'on a développer un système immunitaire ayant une diversitée de reconnaissance statistiquement supérieure au nombre possible de motifs antigèniques.

    Donc quand tu vaccines, tu augmentes la quantité de LB mémoires afin que lors d'une prochaine exposition la réponse soit massive et rapide.

    Je rajouterai aussi, si tu as lu ça dans tes livres, que les lymphocytes B mémoires sont sélectionnés parmis ceux qui ont une meilleurs afinité pour l'antigène.
    Desole pour l'absence d'accentuation, je suis sur clavier QWERTY.

  4. #3
    Paulinej

    Re : Reconnaissance d'antigène

    Ok merci beaucoup pour la réponse
    Je ne m'imaginais pas que nous avions déjà les lymphocytes B pour... C'est dingue ça quand même!
    Merci bien


  5. #4
    samii25

    Re : Reconnaissance d'antigène

    Oui il y a aussi une grande part de "découverte immunitaire" si je peux dire ainsi.

    Quand un nouvel antigène pénètre dans le corps humain, il y a 2 voies :
    - soit l'agent pathogène est extracellulaire, il est pris en charge par des cellules spécialisées (les cellules présentratrices d'antigène, ou CPA), qui vont appreter les molécules de cet antigène pour en exposer un fragment à leur surface par le biais des CMH de type 2 (ou HLA2). Ce complexe (antigène-CMH2) va interagir au niveau des ganglions lymphatiques et organes lymphoïdes avec les LT4 Helper (auxilliaire) par le biais de leur recepteur (TCR). Le LT va ensuite stimuler, par le biais de nombreuses activations et inactivation, certains facteur de transcription en son sain, aboutissant à la production de cytokines (molécules messager immunitaire), l'activation de LB (qui vont subir une différenciation, et multiplication clonale aboutissant à la production d'anticorps, ou immunoglobulines spécifiques de l'antigène), et aussi stimuler certaines cellules phagocytaires (comme les macrophages)

    - soit le pathogène est intracellulaire (ex : infection virale) et ainsi toutes les cellules du corps qui sont infectées peuvent présenter un fragment de ce virus par le biais de CMH de type 1 (ou HLA1) aux même cellules immunitaire (LT4), et activant préférentiellement la voie des LT CD8 cytotoxiques detruisant les cellules (perforine, granzyme).

    Bien sûr tous ces mécanismes sont intriqués (activation de la voie LB par les LT CD4, etc) par le biais des cytokines. Il n'est pas à négliger non plus le rôle du complément dans la primo-reconnaissance de l'antigène, permettant l'induction d'une reaction inflammatoire, l'opsonisation et la reconnaissance du pathogène pour le système macrophage et anticorps.

    Un peu difficile de résumé toute l'immunologie en si peu. Tout sa pour dire qu'une primo-infection induit cette réaction immunitaire et persistent des LT mémoire et LB mémoire suite à cette infection, qui pourront être activé plus rapidement et efficacement lors d'une infection secondaire. D'où l'utilité d'une vaccination qui évite le temps de latence d'une primo-infection, et permet la production plus spécifique d'anticorps.

    En espérant avoir été assez clair, et concis =)
    ** la vie ne vaut rien... mais rien ne vaut la vie **

  6. #5
    Paulinej

    Re : Reconnaissance d'antigène

    Okey,
    Pour tout ce qui est de la voie extra-cellulaire, j'avais bien compris en gros, là je suis en train d'essayer de comprendre plus en détail comment les lymphocytes T s'activent et activent les LB ainsi que ce que chaque LT fait et comment il le fait, misère qu'est ce que j'ai comme sujet là ,je trouve que ça part dans tous les sens...
    Pour ce qui est du complément, je n'ai pas encore bien compris ça viendra...
    Et une question encore les CPA elles sont toutes de reconnaissance spécifique ou pas? Parce qu'alors, "Samii25", je ne vois pas comment le corps ferait pour reconnaître un nouvel agent pathogène jamais rencontré sauf si comme l'avait dit"Mantos", le corps possède dejà les LB pour...

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    samii25

    Re : Reconnaissance d'antigène

    Non justement, les CPA ne sont pas spécifiques quant à la reconnaissance d'élément étranger. Dès qu'un élément est reconnu comme étranger à l'organisme, cad ne présentant de signature moléculaire spécifique de l'organisme.il est phagocyté et appreté par ces cellules spécialisées pour ce rôle.
    Il ne faut pas aussi négliger la notion de signal danger, sans ce signal, la réaction immunitaire ne peut se faire. Ce signal intervient aussi dans la reconnaissance des éléments pathogènes. Cette notion induit plutot la reconnaissance d'éléments danger, plutot que d'élements étrangers. Car certaines molécules du soi peuvent induire une réaction immunitaires, sans être d'origine externe.
    ** la vie ne vaut rien... mais rien ne vaut la vie **

  9. #7
    Katie20012

    Re : Reconnaissance d'antigène

    Citation Envoyé par Paulinej Voir le message
    Ok merci beaucoup pour la réponse
    Je ne m'imaginais pas que nous avions déjà les lymphocytes B pour... C'est dingue ça quand même!
    Merci bien
    Hello;
    Oui c'est ce qu'on appel la notion de sélection clonale, selon cette hypothèse, l'organisme possède initialement des cellules capables de synthétiser les anticorps correspondant à n'importe quel antigène.
    Autrement dit, chaque lymphocyte possède l'information génétique nécessaire pour fabriquer un anticorps particulier; à la surface de ce lymphocyte sont situées des molécules de cet anticorps qui servent de récepteurs pour l'antigène correspondant.
    Des lymphocytes différents possèdent des anticorps récepteurs différents.
    La rencontre de l'antigène avec les anticorps récepteurs correspondants induit alors la transformation blastique de ce lymphocyte et la multiplication cellulaire qui fait suite donne naissance à un clone cellulaire synthétisant et excrétant de grandes quantités d'anticorps de meme spécificité que les anticorps récepteurs initiaux.

    Cordialement,
    Katie.
    "On se lasse de tout,excepté d'apprendre."-Virgile.

  10. Publicité

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. [Immunologie] Reconnaissance
    Par marroco dans le forum Biologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 24/03/2009, 11h14
  2. [Immunologie] reconnaissance d'antigéne par LT4
    Par abouzaki dans le forum Biologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 08/02/2009, 20h27
  3. la reconnaissance vocale
    Par mekki31 dans le forum Électronique
    Réponses: 3
    Dernier message: 06/02/2009, 18h49
  4. reconnaissance de gaz
    Par vigor12 dans le forum Chimie
    Réponses: 1
    Dernier message: 10/09/2006, 19h13
  5. Cellule Présentatrice d'Antigene et CMH...
    Par caroline dans le forum Biologie
    Réponses: 6
    Dernier message: 09/04/2004, 13h32