Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Les chimioorganotrophes



  1. #1
    Elena.D

    Les chimioorganotrophes

    Bonjour,

    Alors voilà on étudie les différentes respirations non oxygéniques et j'ai vraiment du mal à comprendre. On a vu la respiration nitrate, fumarate, carbonate et sulfate. Premièrement, parfois on parle de respiration plus rentable que d'autres mais comment le sait-on? De plus, si j'ai bien compris les chimiooganotrophes utilisent des donneurs d'électrons organiques alors pourquoi parfois on parle de NADH comme donneurs d'électrons ? Tout ce que je comprend c'est que pour la respirations nitrate l'accepteur d'électron finale est le nitrate ainsi de suite mais après c'est pas très clair. Donc si quelqu'un pouvait m'éclairer ça serait très aimable. Merci

    Cordialement

    -----


  2. #2
    Medenor

    Re : Les chimioorganotrophes

    Premièrement, parfois on parle de respiration plus rentable que d'autres mais comment le sait-on?
    En terme de bilan énergétique. Il faut calculer le bilan total en ATP produit (et en cofacteurs pouvant eux aussi mener à une production d'ATP) pour tout le système de respiration étudié. Certains produiront au final plus d'ATP que d'autres (en faisant attention que parfois, certaines étapes consomment de l'ATP ce qui fait que le bilan brut en ATP sera supérieur au bilan réel imputé par les réactions énergivores)

    Cordialement et une bonne fin d'année

  3. #3
    Geb

    Re : Les chimioorganotrophes

    Bonjour Elena,

    Citation Envoyé par Elena.D Voir le message
    Alors voilà on étudie les différentes respirations non oxygéniques et j'ai vraiment du mal à comprendre. On a vu la respiration nitrate, fumarate, carbonate et sulfate.
    Je ne suis pas biologistes mais je voudrais déterminer précisement les différents types (en terme de donneur final d'électrons) de nutritions anaérobies (fermentation comprise).

    Citation Envoyé par Elena.D Voir le message
    Premièrement, parfois on parle de respiration plus rentable que d'autres mais comment le sait-on?
    Medenor l'a très bien dit. Il s'agit du bilan total en ATP produit. À ma connaissance, l'oxygène moléculaire est le meilleur donneur final d'électrons utilisé par les formes de vie terrestres. La respiration cellulaire aérobie produit 38 ATP avec le glucose et le processus utilise 2 ATP. Par comparaison, la fermentation alcoolique produit, si mes souvenirs sont exacts, 2 ATP.

    Citation Envoyé par Elena.D Voir le message
    De plus, si j'ai bien compris les chimiooganotrophes utilisent des donneurs d'électrons organiques alors pourquoi parfois on parle de NADH comme donneurs d'électrons ?
    Toute nutrition fait appel à une chaîne de transport des électrons. Dans cette chaîne, il y a un accepteur primaire d'électron, par exemple l'oxygène moléculaire, et il y a un donneur final d'électron, par exemple le glucose. Cependant, dans le cas de la respiration aérobie que j'ai pris en exemple, il y a plusieurs accepteur et donneurs d'électron (mais toujours un seul accepteur primaire et donneur final). Parmis les donneurs "intermédiaires" d'électrons, il y a le NADH.

    Citation Envoyé par Elena.D Voir le message
    Tout ce que je comprend c'est que pour la respirations nitrate l'accepteur d'électron finale est le nitrate ainsi de suite mais après c'est pas très clair.
    C'est le cas où l'accepteur final est l'ion nitrate (voir respiration anaérobie) qui m'a permis de mieux comprendre ce que j'explique plus haut. Certaines bactéries se contentent de réduire les nitrates en nitrites, tandis que d'autres vont encore plus loin (elles continuent la chaînes avec d'autres donneurs et accepteurs "intermédiaires") en transformant les nitrites en diazote.

    Bien sûr, n'étant pas biologiste, il faut prendre tout ce que je dis avec des pincettes. Cela dit, c'est la façon dont j'interprète mes lectures sur le sujet. D'ailleurs si tu as des références bibliographiques à me fournir (comme le titre de ton cours) je suis preneur

    Cordialement et joyeuses fêtes.
    Dernière modification par Geb ; 28/12/2011 à 14h30.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Actu - IgNobel 2011 : les prix des recherches les plus folles... et les plus drôles
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 8
    Dernier message: 30/09/2011, 22h46
  2. Vous connaissez les mûres, les céléri-raves, les pousses de bambou, ....
    Par Tropique dans le forum Science ludique : la science en s'amusant
    Réponses: 4
    Dernier message: 19/02/2011, 07h45
  3. Réponses: 3
    Dernier message: 23/01/2009, 10h02