Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Les phénotypes.



  1. #1
    perfection-rater

    Les phénotypes.


    ------

    Bonjour à tous,
    J'aurais aimé comprendre certaines notions de mon cours que je n'ai pas très bien comprise :
    -> Je ne comprend pas trop pourquoi on n'observe jamais de cycles avec menstruation (pas sûr de l'orthographe) chez une jeune femelle castré à qui on injecte de la progestérone?
    -> c'est quoi le type de retro-controle qui s'applique à ces hormones : progestérone et oestradiol, et pourquoi surtout ?
    -> pourquoi la détection de l'ovulation n'est-t-elle pas fiable par la seule prise quotidienne de la température au réveil, qui s'élève des quelques dixièmes de degrés ?
    pourquoi peut-il y avoir un échec lié à cette sorte " de contraception"?
    -> Quel est le rôle de l'hypophyse relativement aux gonades ? Quel est son mode d'action?
    -> (la plus dur je pense à comprendre) pourquoi une perfusion de FSH et LH en doses moyennes chez un animal hypophysectomisé, permet une reprise du développement des follicules?

    Merci beaucoup d'avance, j'ai rédigé les questions avec mon père afin que vous puissiez me donner des réponses précises, j'ai vraiment besoin de vôtre aide, encore merci d'avance.
    Cordialement

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Meiosis

    Re : Les phénotypes.

    Les oestrogènes exercent un rétrocontrôle négatif sur la production de LH et FSH en début de cycle, ce qui entraine une dégénérescence de tous les follicules sauf un follicule sélectionné qui va poursuivre sa croissance et qui va sécréter de plus en plus d'oestrogènes, ce qui va entrainer une augmentation de la production de FSH et de LH. L'augmentation de FSH va permettre le développement du follicule sélectionné en début de cycle.
    Ainsi lorsque la concentration en oestrogène augmente, le rétrocontrôle s'inverse et devient positif (stimulation de LH et de FSH).
    Ce qui déclenche un pic de LH responsable de l'ovulation au 14ème jour et de la libération du follicule mûre (ou de Graaf).

    Pour la progestérone le rétrocontrôle est négatif lors de la phase lutéale (qui suit l'ovulation).
    La production de LH et de FSH est diminuée et le corps jaune formé après l'ovulation dégénère (mais peut continuer à se développer s'il y a eu fécondation).
    Il produit donc moins de progestérone (ce qui va être à l'origine des règles et du début d'un nouveau cycle menstruel).

    L'hypophyse a pour rôle de sécréter la FSH et la LH en réponse au signal de l'hypothalamus qui sécrète de la GnRH après des potentiels d'action localisés qui entraine leur exocytose.
    Ce sont ces deux hormones qui vont agir sur les gonades et les oestrogènes/progestérone sécrétés par les gonades agissent en retour sur l'axe gonadotrope.

    Je crois que ça fonctionne comme ça.

  4. #3
    perfection-rater

    Re : Les phénotypes.

    Merci beaucoup je vais revoir tout cela avec mon cours et un dictionnaire, j'aurais juste une dernière petite question :
    Quels seront en gros les conséquences de cette perfusion de FSH et LH en dose moyenne ? Et pourquoi faudrait-il ajouter une dose en plus de LH pour déclencher l'ovulation?
    Encore merci
    Cordialement

  5. #4
    Meiosis

    Re : Les phénotypes.

    Les perfusions de LH et de FSH sur un individu hypophysectomisé vont remplacer la LH et FSH qui aurait dû être sécrétée en début de cycle (par l'hypophyse).
    La conséquence est la même que lors d'une sécrétion naturelle je pense, c'est-à-dire développement d'un follicule principal qui devient mûr au 14ème jour (environ au 14ème jour, cela dépend des organismes).
    Par contre comme vous le soulignez il faut ajouter une dose supplémentaire de LH pour déclencher l'ovulation qui est normalement contrôlée par l'hypophyse.
    Pourquoi le pic de LH déclenche-t-il l'ovulation ? La LH (hormone lutéinisante) stimule en partie la gonade pour entrainer la libération de l'ovule de l'ovaire.

    Je ne sais pas si cela répond à votre question.

  6. #5
    Meiosis

    Re : Les phénotypes.

    J'ai oublié de préciser que la sécrétion de LH et de FSH doit être pulsatile, en réponse aux pulses de GnRH.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    perfection-rater

    Re : Les phénotypes.

    Encore merci monsieur, je vais tout revoir, je pense que c'est déjà un peu plus claire dans ma tête.

  9. Publicité

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Réponses: 0
    Dernier message: 03/11/2011, 07h29
  2. [Pré-BAC] Les relations entre gènes, phénotypes et environnement
    Par Mysila dans le forum Exercices en biologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 27/04/2011, 17h16
  3. Phénotypes
    Par lilyye dans le forum Exercices en biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 28/09/2010, 23h22
  4. [Biologie Moléculaire] Comment l'ADN permet-il de définir les différents phénotypes ?
    Par sboob dans le forum Biologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 04/11/2009, 18h39
  5. Réponses: 3
    Dernier message: 18/10/2006, 17h36