Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

Le phytochrome



  1. #1
    Josquin

    Le phytochrome


    ------

    Coucou ! quelqu'un a compris quel est le mode d'action du phytochrome ?
    Pour ceux qui ne connaissent pas, c'est une molécule de la graine d'angiosperme qui change de conformation en fonction du rayonnement qu'elle recoit ("rouge clair" ou "rouge sombre"). Le phytochrome est impliqué, il me semble, dans la dormance embryonnaire de la graine, et dans sa levée.
    Mais quel rapport entre rouge clair ou sombre et arrivée du printemps ???

    Merci

    Josquin

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    teteph

    Re : Le phytochrome

    Salut,

    Le phytochrome possède 2 formes en équilibre l'une est active sous un rayonnement de 660 nm, l'autre sous 750(?) nm.

    La proportion de forme active par rapport à la forme inactive serait à l'origine d'une levée de dormance.

  4. #3
    orthank

    Re : Le phytochrome

    La lumière contrôle différent stade du développement de la plante, c'est la photomorphogénèse. Le récepteur de la lumière n'est pas la chlorophylle, mais le phytochrome. Il possède une forme active quand il reçoit un rayonnement de longueur d'onde "rouge clair" (660 nm) et une forme inactive induite par le "rouge lointain" (730nm).
    Le rouge clair (donc la forme active) provoque la germination des semences.

  5. #4
    guy52

    Re : Le phytochrome

    Bonjour
    petite précision,
    dans les conditions naturelles le phytochrome est éclairé par de la lumière blanche contenant à peu près autant de rouge clair que de rouge sombre, mais elle active préférentiellement la formation de P730.
    Les quanta rouge clair sont plus énergétiques que les quanta rouge sombre, la formation de P730 à partir de P660 l'emporte sur la transformation du P730 en P660.
    A+

  6. #5
    aaricia8

    Re : Le phytochrome

    Citation Envoyé par orthank
    Il possède une forme active quand il reçoit un rayonnement de longueur d'onde "rouge clair" (660 nm) et une forme inactive induite par le "rouge lointain" (730nm).
    Le rouge clair (donc la forme active) provoque la germination des semences.
    Bonjour, le phytocrome B est en équilibre entre sa forme PBr (r pour rouge) et PBfr (far red ou rouge lointain). Mais attention, c'est la forme PBfr qui est la forme active, et elle est induite par une prédominance de lumière rouge, comme au printemps.

    Ainsi, PBr --------------------> PBfr, et inversement.
    Si r, soit r/fr sup à 1

    La forme active provoque entre autre la germination des graines (levée de dormance).

    A+

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Josquin

    Re : Le phytochrome

    Merci à tous pour vos messages.

    Citation Envoyé par guy52
    dans les conditions naturelles le phytochrome est éclairé par de la lumière blanche contenant à peu près autant de rouge clair que de rouge sombre, mais elle active préférentiellement la formation de P730.
    Les quanta rouge clair sont plus énergétiques que les quanta rouge sombre, la formation de P730 à partir de P660 l'emporte sur la transformation du P730 en P660.
    A+
    Une explication que je n'avais jamais entendue, mais qui me semble très interessante ! Mais alors comment peut-on expliquer que la forme active soit plus abondante au printemps qu'en hiver ?

    Citation Envoyé par aaricia8
    elle [la forme active] est induite par une prédominance de lumière rouge, comme au printemps.
    Ca apporterait un début de réponse... Mais alors ca pour moi c'est un mystère ! pourquoi est-ce qu'il y aurait plus de rouge au printemps ? J'aurais même plutôt dit l'inverse : dans une forêt de feuillus, les feuilles repoussent au printemps. Or les feuilles sont vertes, donc elles absorbent le rouge, donc il y a moins de rouge qui atteint les graines au sol... enfin voilà, j'ai toujours un peu de mal avec ca...

  9. Publicité
  10. #7
    guy52

    Re : Le phytochrome

    Bonsoir
    pour simplifier ma réponse, les radiations rouge clair ont le même effet que la lumière blanche. c'est ce qui est constaté expérimentalement.

    Plus que l'aspect qualitatif de la lumière, je pense qu'il faut chercher des explications dans le photopériodisme, pour comparer la lumière au printemps et la lumière en hiver.

    Mais je n'ai pas de réponse.

    A+, Guy

  11. #8
    mamz'elleLinsatisfaite

    Re : Le phytochrome

    Bon pour moi la différence de lumière au printemps est directement liè à la durée du jours . En effet pendant l'hiver la qualité de la lumière est différentes qu'au printemps , en hiver le soleil est plus rasant et luminosité plus faible alors qu'au printemps l'intensité lumineux augmente nettement. Des expériences ont été réalisées en exposant des plantes à de la lumière dite de fin de journée de jours court ou de jours long et il a été mis en évidence que les réactions impliquées des phytochromes.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. [Biologie végétale] photosensibilité et température pour le phytochrome
    Par atikin72 dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 08/09/2007, 23h55
  2. phototropisme et phytochrome
    Par malumorose dans le forum Biologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 02/11/2005, 10h02
  3. Phytochrome et gibberéline
    Par mamz'elleLinsatisfaite dans le forum Biologie
    Réponses: 4
    Dernier message: 23/10/2005, 16h09