Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

La selection naturelle



  1. #1
    marco996

    La selection naturelle

    La selection naturelle agit elle directement sur le phenotype, le genotype ou le genome ?

    Merci d'avance

    -----


  2. #2
    Came31

    Re : La selection naturelle

    Bonjour !

    Tout d'abord, bonne année !
    Je pense que la sélection naturelle agit indirectement sur les phénotypes/génotypes ou génomes en sélectionnant les plus adaptés et en éliminant les autres !
    Bon je ne sais pas trop si j'ai répondu à ta question, fais moi signe si tu veux que je sois plus claire !

  3. #3
    Taz_79

    Re : La selection naturelle

    Salut,

    Je suis d'accord avec Came31. Ce qui se passe, c'est que l'on a une ou plusieurs mutations qui ont lieu dans la séquence nucléotidique d'un ou plusieurs gènes. Selon les types de mutations (substitution, délétion, insertion, ...), on va avoir un nouveau phénotype/génotype qui apparaîtra et qui différera des autres espèces qui ne possèdent pas ces mutations. Ensuite tout dépendra du contexte et de l'environnement où vit l'espèce. Selon le contexte donné ces mutations vont être bénéfiques pour l'espèce alors que dans d'autres circonstances elles seront négatives. Pour répondre à ta question, je dirais que ce sont les mutations qui ont une action directe sur le génome, ce qui impactera sur le génotype puis sur le phénotype de l'organisme. Quant à la sélection naturelle ce serait plus une expression pour englober les multitudes de mécanismes (moléculaires, cellulaires) qui ont lieu au sein d'un organisme et qui selon un milieu ou un contexte donné vont procurer ou non un avantage sélectif à cette organisme.

    Bonne soirée.
    " Heureux étudiant qui comme la rivière suit son cours sans quitter son lit "

  4. #4
    shmikkki

    Re : La selection naturelle

    Bonjour,

    Histoire d'avoir une définition un peu plus "académique", la sélection naturelle agit sur le phénotype. La sélection naturelle agissant sur les individus se manifeste au travers d'un différentiel de fitness (succès reproducteur) entre eux. On parle de variance de la fitness. Plus la variance de la fitness est grande, plus la sélection est forte (c'est quasi une tautologie que de dire ça).

    Ensuite, si par hasard la cause du différentiel de fitness entre les individus est dû à des différences héritables (par exemple certains individus sont plus forts ce qui leur permet un plus grand accès aux femelles), ALORS il y aura évolution. (puisque la part de variance phénotypique sélectionnée aura été transmise à la génération suivante). *

    Donc, pour résumer:
    - Le génome est le nom que l'on donne à l'ensemble des gènes. Il est absurde que de dire qu'il est la cible de la sélection naturelle car la notion de génome n'implique pas de différentiel entre les individus.
    - Le génotype est une version du génome. Chaque individu a SON génotype. Donc, on pourrait dire "mais alors la sélection agit entre les génotypes". Cela est vrai seulement si le génotype a une action sur la fitness (c'est à dire le phénotype). Une mutation peut survenir dans le génotype est n'avoir aucune incidence sur le phénotype (on parle de mutation synonyme).
    - Le phénotype c'est ce qu'un individu EST. Il est donc le produit de facteurs héritables (gène, culture, etc ...) et non-héritables (l'aléa environnemental).

    *: On peut remarquer ici que la sélection naturelle n'implique pas que le différentiel de fitness entre les individus soit dû à des différences héritables (cela peut être de l'aléas). Cela peut paraître étrange au début, puisque la sélection naturelle implique bien souvent Evolution. Cette idée de la sélection qui n'agit pas forcément sur la part héritable du phénotype vient à la base de la génétique quantitative (Fisher), et n'est pas forcément partagé par toutes les disciplines en Evolution. Mais en génétique quantitative, on trouve plus pratique de séparer héritabilité (h²) et Sélection (S) pour calculer le taux d'évolution d'un trait par exemple (R=S*h²).
    Rien en biologie n'a de sens, si ce n'est à la lumière de l'évolution - Dobzhansky

Discussions similaires

  1. [Génétique] les types de la selection naturelle
    Par Majdis00 dans le forum Biologie
    Réponses: 10
    Dernier message: 30/10/2014, 12h04
  2. selection naturelle versus selection sexuelle.
    Par ansset dans le forum Neuropsychologie et Psychologie
    Réponses: 21
    Dernier message: 21/12/2012, 11h31
  3. TPE : Sélection naturelle
    Par kai231 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 0
    Dernier message: 04/12/2007, 16h56