Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

ARN en PCR



  1. #1
    MrGomki

    ARN en PCR


    ------

    Bonjour tout le monde,
    Je suis en train d'écouter les enregistrement du cours de génie génétique. Et à un moment donné le professeur dit: "N'oubliez pas, l'ARN ne peut pas s'amplifier par PCR."
    Savez-vous pourquoi il est possible d'utiliser la PCR pour l'ADN et non l'ARN?
    Merci d'avance,
    MrGomki

    -----
    Dernière modification par MrGomki ; 16/06/2016 à 13h03.

  2. #2
    Niiox

    Re : ARN en PCR

    Salut,
    les enzymes utilisés pour la PCR (ex : Taq polymerase) sont des enzymes ADN dépendante qui ont pour fonction de synthétiser un nouveau brin à partir d'un brin existant (fonction dans la réplication de l'ADN). Le fait qu'elles soient ADN dépendante signifie qu'elle ne peuvent reconnaitre qu'une matrice d'ADN. L'ADN est double brins.
    L'ARN étant simple brin ... elle ne peut pas "s'y accrocher".

    Afin d'effectuer une PCR sur un extraits d'ARN (et observer une amplification) il faut d'abord effectuer une Reverse-Transcription qui permet d'obtenir de l'ADNc (ADN complémentaire) à partir du brin d'ARN.

  3. #3
    MrGomki

    Re : ARN en PCR

    Ah oui d'accord.
    Merci beaucoup

  4. #4
    Tibosax

    Re : ARN en PCR

    La vache, qu'est-ce qu'il faut pas lire comme conneries...

    Ça n'a absolument rien à voir avec la structure simple brin ou double brin; l'ARN peut tout à fait exister sous forme double-brin. La Taq Polymérase amplifie l'ADN parce parce qu'elle se lie à l'ADN pour produire de l'ADN. On parle d'ADN polymérase ADN dépendante. Le fait qu'elle ne reconnaisse pas l'ARN n'a rien à voir avec la structure double brin mais avec l'absence du 2'-OH de l'ADN. La présence du 2'-OH dans l'ARN conduit à des contraintes stériques et électrostatiques incompatibles avec l'interaction avec la Taq Polymerase.

    Quant aux ARN polymérase ARN dépendantes, elles existent bel et bien. Il s'agit par exemple des réplicases utilisées par certains virus, notamment celui de la polio ou l'hépatite C.

    Les raisons qui empêchent une expérience de type PCR de fonctionner avec l'ARN sont multiples :
    - La fidélité des ARN polymérases ARN dépendantes est limitée comparée à celles des ADN polymérases ADN dépendantes.
    - La PCR nécessite de passer par de très hautes températures (95°C pour l'ADN) pour déshybrider les duplex après polymérisation. L'ARN étant assez instable, de telles températures conduisent assez rapidement à sa dégradation. De plus, à ma connaissance, les ARN polymérases ARN dépendantes ne résistent pas à de telles températures.

    Comme dit plus haut, on passe d'abord par une étape de RT pour "convertir" l'ARN en ADN et pouvoir l'amplifier ensuite par PCR.
    Dernière modification par Tibosax ; 01/07/2016 à 13h31.

Sur le même thème :