Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 32

photosynthèse dans une cellule animale




  1. #1
    melbo

    photosynthèse dans une cellule animale

    Je me demande (hypothèse), si on arriverais à insérer de la chlorophyle et des chloroplaste dans une cellule animale?
    Et si cela est possible, est-ce que si chaque cellule de notre corps faisait de la photosynthèse arrivions nous à nous auto-suffire dans notre consommation de glucose?
    Et aurions nous besoins de manger encore? si oui quoi?
    Merci d'avance

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Amanuensis

    Re : photosynthèse dans une cellule aniamle

    La surface est très loin d'être suffisante.

    Un humain consomme en moyenne disons 100 W. L'éclairage solaire moyen hors nuage (mais moyennant jour/nuit et été/hiver) est disons 250 W/m². Le rendement est indiqué avec pas mal de variations, mais on va prendre 2%. Faut donc 20 m² minimum. (Et c'est vraisemblablement pas mal plus...)
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.

  4. #3
    minushabens

    Re : photosynthèse dans une cellule aniamle

    Et puis les chloroplastes ne suffisent pas. Les plantes ont des organes spécialisés, les stomates, qui jouent un rôle important dans la photosynthèse.


  5. #4
    Loupsio

    Re : photosynthèse dans une cellule aniamle

    Si, c'est tout à fait possible (je ne dit pas "facile", mais "possible"). Après pour les questions de rendement, l'autosuffisance est peut un peu exagérée principalement à cause de la consommation de nos muscles qui est reltivement immense, ainsi que la consommation pour la thermorégulation et le fonctionnement cérébral, mais au delà de l'aspect rendement et autosuffisance, le concept est envisageable et même existe déjà.
    La limace de mer Elysie émeraude (qui est donc bien un animal comme proposé dans le titre, même si on ne parle pas encore d'être humain ) a absorbé des gènes d'algues, notamment la synthèse de chlorophylle et protéines chloroplastiques
    http://www.futura-sciences.com/magaz...hetique-57048/

    Citation Envoyé par minushabens
    Et puis les chloroplastes ne suffisent pas. Les plantes ont des organes spécialisés, les stomates, qui jouent un rôle important dans la photosynthèse.
    Les chloroplastes ne sont que l'organe d'échanges gazeux, rôle qui est joué chez les mammifères par les poumons. S'il y a un facteur limitant empêchant la photosynthèse chez les mammifère je doute que ce soit à cause de l'absence de stomates.
    EDIT:
    Je suis pas expert en mollusques, mais il ne me semble d'ailleurs pas que les limaces aient quelque chose qui s'apparente à des stomates, bien que je ne sache pas comment se passent les échanges gazeux chez les limaces de mer
    Dernière modification par Loupsio ; 30/08/2016 à 18h46.

  6. #5
    Loupsio

    Re : photosynthèse dans une cellule aniamle

    Et aurions nous besoins de manger encore? si oui quoi?
    Tout ce dont nous avons besoin qui ne soit pas avalé dans le but d'avoir des molécules carbonées
    Faire de la photosynthèse ne te fourni pas d'azote (qui est indispensable pour fabriquer toutes tes proteines) ni même les éléments tels que le Fer, Magnésium, Chlore, Sodium .... (bien que les minéraux Fe Mg Cl Na... tu puisse en trouver une partie dans l'eau, il ne me semble pas que cela suffise, et pour l'azote, la forme nitrate présente dans l'eau n'est pas utilisable par les animaux)

    Il ne faut pas croire que la plante ne se nourrit que de soleil via la photosynthèse, cela ne suffit que pour la nutrition carbonée, mais tout le reste elle l'attrape par ses racines, donc ce n'est pas parce que tu donne la capacité de photosynthèse à un animal qu'il sera autosuffisant, la plante elle même ne survivrait pas avec uniquement de la photosynthèse
    Dernière modification par Loupsio ; 30/08/2016 à 18h51.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Amanuensis

    Re : photosynthèse dans une cellule aniamle

    Citation Envoyé par Loupsio Voir le message
    La limace de mer Elysie émeraude (qui est donc bien un animal comme proposé dans le titre, même si on ne parle pas encore d'être humain ) a absorbé des gènes d'algues, notamment la synthèse de chlorophylle et protéines chloroplastiques
    Cas intéressant, et plutôt complexe, en fait, selon https://en.wikipedia.org/wiki/Elysia_chlorotica Il semble qu'il y ait pas mal d'incertitudes sur divers points en relation avec ces chloroplastes...

    Je suis pas expert en mollusques, mais il ne me semble d'ailleurs pas que les limaces aient quelque chose qui s'apparente à des stomates, bien que je ne sache pas comment se passent les échanges gazeux chez les limaces de mer
    Ce sont des animaux aquatiques. Les stomates sont liés à la vie aérienne; Les végétaux aquatiques n'ont pas de stomates ; même les feuilles immergées de plantes ayant une partie aérienne n'ont pas de stomates.

    Pas d'échanges gazeux à proprement parler chez la plupart des animaux aquatiques, tout se fait essentiellement via ce qui est dissous dans l'eau (échanges via les branchies par exemple). Même chose pour les végétaux immergés.
    Dernière modification par Amanuensis ; 30/08/2016 à 19h10.
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.

  9. #7
    Loupsio

    Re : photosynthèse dans une cellule aniamle

    Ce sont des animaux aquatiques. Les stomates sont liés à la vie aérienne;
    Ce que je voulais dire c'est que je ne sais pas si c'est par la peau (comme en partie pour les grenouilles) ou via des branchies, mais que en gros l'absence de stomate ne la gène dans la photosynthèse, mais on est bien d'accord sur le fond


    Incertitudes certes, mais la présence de gènes liés à la photosynthèse dans son génome et la rétention de chloroplastes lorsqu'elles se nourrissent d'algues, sont tout de même stupéfiantes surtout que la nature sélectionne rarement une dépense d'energie inutile (telle que la synthèse de protéines chloroplastiques si la photosynthèse n'a pas lieu)

    Après je reconnais que le taux de survie similaire après plusieurs mois, même lorsque la photosynthèse est bloquée chimiquement ou par l'absence de lumière, montre bien que ne pas manger pendant plusieurs mois ne vient pas d'une activité photosynthétique, mais ca n'exclus pas non plus la présence de photosynthèse puisque en cas de survie comme en cas de mort, si ce n'est pas le carbone mais l'azote qui est limitant, les deux groupes montrerons toujours les mêmes performances

    Citation Envoyé par Wiki
    [ndlr : à propos du transfert génétique] However, these results have since been called into question, as FISH analysis can be deceptive and cannot prove horizontal gene transfer without comparison to the Elysia cholorotica genome, which the researchers failed to do
    Bon certes, mais un FISH reste un FISH où alors faut remettre en question toutes les manip de fluo in situ.
    Et si le gène est détecté, (transfert horizontal ou pas transfert horizontal).... Alors il a possibement photosynthèse
    Dernière modification par Loupsio ; 30/08/2016 à 20h10.

  10. Publicité
  11. #8
    Amanuensis

    Re : photosynthèse dans une cellule animale

    Bien d'accord que c'est un cas intéressant. Mais je doute que la surface soit suffisante pour un fonctionnement complet à la photosynthèse. Les besoins métaboliques des animaux mobiles sont quand même assez élevés, et j'ai du mal à imaginer le mode de vie d'une limace mobile avec seulement l'énergie obtenue par la faible surface capable de photosynthèse.

    (Il y a d'autres cas, mais de symbiose avec des cellules végétales complètes, et pour des animaux fixés : coraux évidemment, mais d'autres cas aussi. Je ne sais pas quelle proportion des besoins énergétiques qui sont couverts.)
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.

  12. #9
    Loupsio

    Re : photosynthèse dans une cellule animale

    Je plussoie totalement
    mais à défaut d'être autosuffisant ça réduirait (de proportion inconnu) le besoin à la prise alimentaire
    D'autant qu'un humain peut il me semble survivre une trentaine de jours sans manger en cas de jeûn forcé,
    Si on ajoute qu'au cours de ces 30 jours le corps continuait de produire de l'énergie par photosynthèse, cela étendrai les 30 jours car même si l'apport est maigre, les réserves s’épuiseront légèrement moins vite

    Bref pour conclure pour le primo postant, la photosynthèse animale est pas impossible biologiquement mais ça m'étonnerai qu'un mammifère s'y mette dans les prochaines décennies
    Et même si c'était le cas l'autosuffisance est impossible, d'une part par la proportion d'énergie que ça apporterait à l'organisme, et d'autre part parce que l'individu en question aura toujours besoin de se nourrir pour les autres éléments, notamment ses besoins en azote. si tu espérais l'apparition de delvian dans un futur proche, le concept est à revoir

  13. #10
    minushabens

    Re : photosynthèse dans une cellule aniamle

    Citation Envoyé par Loupsio Voir le message
    Les chloroplastes ne sont que l'organe d'échanges gazeux, rôle qui est joué chez les mammifères par les poumons.
    il me semble cependant que par leurs poumons les mammifères ont plutôt tendance à absorber de l'oxygène et à émettre du CO2. S'il faut qu'ils fassent l'inverse ça va leur compliquer la vie...

  14. #11
    Loupsio

    Re : photosynthèse dans une cellule aniamle

    il me semble cependant que par leurs poumons les mammifères ont plutôt tendance à absorber de l'oxygène et à émettre du CO2. S'il faut qu'ils fassent l'inverse ça va leur compliquer la vie..
    La pression partielle en CO2 n'est jamais nulle, même au niveau de la veine pulmonaire (donc directement en sortie du poumon)
    Et quant à l'O2, sa pression partielle augmentera dans les vaisseaux a proximité de l'épiderme (issu de la photosynthèse), ce qui fait que les tissu en aval dans la distribution sanguine auront du sang toujours bien hématosé
    Mais pour le coup il suffirait de voir comment fait la limace (branchie? si c'est le cas les branchies fonctionnent dans le meme sens que les poumons concernant le sens de l'oxygène)
    Dernière modification par Loupsio ; 30/08/2016 à 22h15.

  15. #12
    Amanuensis

    Re : photosynthèse dans une cellule animale

    Si l'apport de la photosynthèse est plus faible que ce qui est consommé, il n'y a pas de problème, ça marche en circuit fermé: l'oxygène généré est consommé sur place!

    La limace pouvant survivre sans, on est dans ce cas. Et les branchies fonctionnent "normalement", que dans un sens (si on peut dire, car en fait il n'y a pas de sens, juste un équilibrage).

    Quand à la limace, son système circulatoire ne doit pas être comparable au nôtre, à vérifier...)
    Dernière modification par Amanuensis ; 31/08/2016 à 07h51.
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.

  16. #13
    melbo

    Re : photosynthèse dans une cellule aniamle

    non non je sais qu'elle prends plein de minéraux,.. via les plantes mais je me demandé si on faisait de la photo synthèse, est-ce qu'on aurait moins besoin de manger? il y aurait-il une différence flagrante avec maintenant?

  17. #14
    melbo

    Re : photosynthèse dans une cellule animale

    Et une "amélioration" de la photosynthèse? Avec une enzyme qui catalyserait la réaction?Est-ce envisageable

  18. #15
    Amanuensis

    Re : photosynthèse dans une cellule aniamle

    Citation Envoyé par melbo Voir le message
    non non je sais qu'elle prends plein de minéraux,.. via les plantes mais je me demandé si on faisait de la photo synthèse, est-ce qu'on aurait moins besoin de manger? il y aurait-il une différence flagrante avec maintenant?
    Avec des hypothèses raisonnables, les chiffres disent que non, l'apport ne changerait pas grand chose. Peut-être supporter un peu mieux le jeûne.

    Pour utiliser la lumière, il est plus efficace de cultiver du blé, stocker le grain et manger le pain.
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.

  19. #16
    Loupsio

    Re : photosynthèse dans une cellule aniamle

    non non je sais qu'elle prends plein de minéraux,.. via les plantes mais je me demandé si on faisait de la photo synthèse, est-ce qu'on aurait moins besoin de manger?
    De toute façon il faudrait déjà définir les besoins alimentaires réels, car concrètement tu as déjà moins besoin de manger que ce que tu ne manges,
    Toutes les espèces testées (ver nématode, mouche drosophile, primate microcèbe et même être humains....) et probablement toutes les espèces animales au final survivent très bien, et sans carences, et même avec une longévité augmentée, lors d'une restriction calorique de 30 à 50%

    A partir de là, comment vérifier l'impact de la photosynthèse dans la diminution du besoin de prise alimentaire si déjà on peut en réalité se restreindre de 50% de notre alimentation (sans faire intervenir la photosynthèse)

    Je me permet de le répéter au cas ou des gens se sentiraient pousser des ailes, ca ne veut pas dire qu'il faut couper votre alimentation de moitié, il s'agit d'études, et qu'en mangeant moins de façon non controlée vous souffririez de carences car retirer 50% ne veut pas dire retirer n'importe quoi.... patati patata, bref ne le faîtes pas, et ne venez pas dire "je mange plus qu'un repas et demi par jour parce que j'ai lu qu'on pouvait sur un site qui parlait de ..." non!

  20. #17
    melbo

    Re : photosynthèse dans une cellule aniamle

    ahah ok merci

  21. #18
    Amanuensis

    Re : photosynthèse dans une cellule aniamle

    Citation Envoyé par Loupsio Voir le message
    De toute façon il faudrait déjà définir les besoins alimentaires réels, car concrètement tu as déjà moins besoin de manger que ce que tu ne manges,
    Toutes les espèces testées (ver nématode, mouche drosophile, primate microcèbe et même être humains....) et probablement toutes les espèces animales au final survivent très bien, et sans carences, et même avec une longévité augmentée, lors d'une restriction calorique de 30 à 50%
    Utile de préciser que cela passe par une adaptation du comportement à la diminution des apports. À activités inchangées, cela aboutit à "se manger soi-même" (les réserves faites pour ça dans un premier temps, puis les muscles et tout le reste), amaigrissement continu donc, et à une fin fatale.

    Pour tous les animaux, une partie du comportement (et la consommation énergétique correspondante) n'est pas liée à la survie individuelle mais à la perpétuation de l'espèce. Par exemple, dans le cas humain, un manque alimentaire au-delà d'un certain seuil fait stopper le fonctionnement de la machinerie de reproduction des femmes.
    Dernière modification par Amanuensis ; 31/08/2016 à 12h11.
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.

  22. #19
    Loupsio

    Re : photosynthèse dans une cellule aniamle

    . À activités inchangées, cela aboutit à "se manger soi-même"
    Non justement, le fait est que ad libidum nous mangeons plus que nécessaire et n'avons pas réellement besoin de manger autant, la restriction calorique s'entend bien entendu à activité égale.
    Je ne vais pas m'étendre dessus ici car on s'éloigne, et il y à déjà plusieurs discussions en parlant sur futura, mais la restriction calorique sur deux goupes ayant la même activité, ne résulte absolument pas à une "fin fatale" pour le groupe en restriction, ils meurent d'ailleurs, de vieillesse avec une espérence de vie plus élevée que les groupes ad libidum
    Pour l'exemple humain, je vais me contenter de mentionner uniquement un cas extrême (puisque plus parlant, mais pas besoin d'aller dans l’extrême pour qu cela reste vrai), cas de Luigi Cornaro, qui a d'ailleurs relaté de son expérience dans "Discours de la vie sobre"
    Dernière modification par Loupsio ; 31/08/2016 à 12h25.

  23. #20
    Amanuensis

    Re : photosynthèse dans une cellule aniamle

    Citation Envoyé par Loupsio Voir le message
    Non justement, le fait est que ad libidum nous mangeons plus que nécessaire et n'avons pas réellement besoin de manger autant, la restriction calorique s'entend bien entendu à activité égale.
    Là c'est faux, c'est une généralisation abusive. Nombre de gens mangent exactement ce dont ils ont besoin, et pas plus. (Malheureusement...)

    Bien sûr si on part d'une alimentation sur-abondante (celle de "nous"?), cela peut dépasser les capacité de digestion. Mais prendre ces cas-là comme base, c'est choisir les hypothèses en fonction d'une conclusion évidente.
    Dernière modification par Amanuensis ; 31/08/2016 à 12h38.
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.

  24. #21
    Loupsio

    Re : photosynthèse dans une cellule aniamle

    Nombre de gens mangent exactement ce dont ils ont besoin, et pas plus. (Malheureusement...)
    Désolé de maintenir avec entêtement, mais ce n'est pas la cas
    Je pense que tout le monde à déjà à un moment donné de sa vie mangé moins voir peu, pour une raison ou une autre (maladie, restriction calorique, perte d’appétit...), et le schema classique est une perte de poid dans les premiers jours, et une stabilisation par la suite,
    si c'était comme tu le décrit, la perte serait (sinon linéaire) au moins continue. (et cela sans être dans la surconsommation initialement, mais simplement a 3 repas moyens dans la journée)

    Mais au delà de la tendance à la perte de poid suivi d'une stabilisation que tout le monde peut observer chez soi , il suffit de voir les études faites sur la restriction caloriques, ou encore de lire le discours de la sobriété de Luigi cornaro,

    Et je t'assure que les animaux en restriction caloriques dont j'ai pu m'occuper n'ont pas subi de fin fatale, sont restés stable dans leur poid (bien que statistiquement inferieur au poid du groupe controle) et que le groupe contrôle était loin d'être fait d'obèses en surconsommation

  25. #22
    Loupsio

    Re : photosynthèse dans une cellule animale

    "caloric restriction (CR) delay the onset of age-related diseases and increase the lifespan of many species" Pour n'en citer qu'un
    C'est un fait bien connu, manger moins ne tue pas, et n'engage pas de "fin fatale"
    Dernière modification par Loupsio ; 31/08/2016 à 15h38.

  26. #23
    illusionoflogic

    Re : photosynthèse dans une cellule animale

    Hello, il me semble que raisonner en surface n'est pas adéquate. Cette fameuse limace de mer "photosynthètique" est transparente, non ? Du coups, il faut compter une épaisseur d'opacité et comme pour les panneaux photovoltaique, les multicouches ont, paraît-il, un meilleur rendement. C'est donc une surface spécifique qui est la clé. Comme pour les bioreacteurs à microalgues sensés faire mieux car occupant un volume, pour fabriquer de la biomasse. D'ailleurs on peut rendre "temporairement" la peau humaine transparente à la lumière visible, avec une injection sous cutanée de glycerol. Ce qui me fait penser que des tatouages photosynthètique seraient plutôt fun
    Sauf si c'est pour nous foutre des capteurs espions

    Et puis, comme ça, on serait un peu plus comme des producteurs primaires...
    Lisez mes propos. Je suis pas là.

  27. #24
    Amanuensis

    Re : photosynthèse dans une cellule animale

    L'énergie lumineuse qui arrive est proportionnelle à la surface.
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.

  28. #25
    Amanuensis

    Re : photosynthèse dans une cellule animale

    Citation Envoyé par Loupsio Voir le message
    "caloric restriction (CR) delay the onset of age-related diseases and increase the lifespan of many species" Pour n'en citer qu'un
    C'est un fait bien connu, manger moins ne tue pas, et n'engage pas de "fin fatale"
    Je répète, uniquement pour ceux qui mangeaient trop, ou qui avaient de l'activité non indispensable, pour commencer. Une trivialité.
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.

  29. #26
    illusionoflogic

    Re : photosynthèse dans une cellule animale

    Citation Envoyé par Amanuensis Voir le message
    L'énergie lumineuse qui arrive est proportionnelle à la surface.
    Ai-je dis le contraire ?

    On parle bien de surface incidente opaque dans une gamme étroite de la lumière visible, non ? Celle capable de capter la plus large partie du spectre pour la photosynthèse ? Dois-je ajouter que pour un photon, toute surface, est au niveau atomique granuleuse/rugueuse ? Et que donc il s'agit toujours (dans les processus photochimiques, mais pas que ...) d'une surface spécifique (donc liée à un volume) ? Et puis on parle d'organites puisqu'on parle de chloroplastes, donc forcément des "agrégats", qui doivent optimiser cette surface incidente spécifique de leurs substrats (oui j'insiste), comme par exemple en orientant leurs feuillages pour certaines plantes, ou comme les épines de sapins pour mieux capter/économiser l'énergie lumineuse en hiver !

    Désolé, mais ta remarque me parait coupée au couteau, surtout que je ne cherchais pas à contredire (ou contrecarrer ?) qui ou quoique ce soit ... et j'ai pris la réponse pour moi, alors que je ne l'ignore pas ...
    Lisez mes propos. Je suis pas là.

  30. #27
    Amanuensis

    Re : photosynthèse dans une cellule animale

    Cela répondait à

    Hello, il me semble que raisonner en surface n'est pas adéquate.
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.

  31. #28
    Tannhauser

    Re : photosynthèse dans une cellule animale

    Bonjour
    Pour info un exemple animal de récupération d'énergie photovoltaïque , Le frelon à panneaux solaires

  32. #29
    Amanuensis

    Re : photosynthèse dans une cellule animale

    Intéressant. Mais au sens utilisé, on peut aussi dire que les cellules de la rétine des vertébrés convertissent la lumière en énergie électrique. Faudrait voir de plus près le quantitatif!

    Et (spéculation), ne pourrait-ce être un organe de mesure élaboré, pour la polarisation et/ou la direction de la lumière? Permettant de s'orienter précisément?
    Dernière modification par Amanuensis ; 04/09/2016 à 10h50.
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.

  33. #30
    Tannhauser

    Re : photosynthèse dans une cellule animale

    D'après l'article cela intervient dans l'activité et le métabolisme.
    Il me semble d'ailleurs que même pour nous l'exposition au soleil intervient pour la création de la vitamine D, donc une partie de notre métabolisme est aussi solaire.
    Dernière modification par Tannhauser ; 04/09/2016 à 10h56.

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Biologie Cellulaire] la cellule animale
    Par emmnna dans le forum Biologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 17/02/2015, 18h59
  2. Cellule animale et végétale
    Par Lilouchkaa dans le forum Biologie
    Réponses: 7
    Dernier message: 03/11/2011, 00h16
  3. [Biologie Cellulaire] methode d'etude d'une cellule animale
    Par zhr dans le forum Biologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 11/01/2009, 23h00
  4. [Biologie Moléculaire] Différence cellule animale/végétale
    Par djin_djin dans le forum Biologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 11/01/2008, 23h15
  5. [Biologie Cellulaire] Cellule animale sanguine
    Par plop6041 dans le forum Biologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 26/10/2007, 18h13