Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

Homozygotie et consanguinité



  1. #1
    NeigeK

    Wink Homozygotie et consanguinité

    Bonjour à toutes et à tous,
    je crois savoir qu'il y a un lien entre l'homozygotie et la consanguinité: les personnes consanguines ont plus de chance d'être homozygotes ( deux mêmes versions (/allèles) d'un gène). Mais pourquoi exactement ?
    Merci d'avance pour vos réponses.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    dalmia

    Re : Homozygotie et consanguinité

    Bonjour,

    Un individu consanguin est la descendance de deux personnes apparentées : par exemple, un frère et une soeur. Dans mon exemple, ils seront la génération 2. La génération 1 sera leurs parents, et la génération 3 l'individu consanguin.

    Je choisis un exemple en considérant UN seul gène donné avec 4 allèles différents : A, B, C et D. Nous avons pour tous nos gènes 2 allèles puisque nos chromosomes vont par paires (un chromosome qui vient de la mère, l'autre du père).

    Génération 1 : le père possède les allèles A et B (ça se note A//B) et la mère est C//D par exemple pour ce même gène. Ils ont deux enfants :
    Génération 2 : admettons, le frère hérite des allèles A//D (A vient du père, D de la mère) et la soeur les allèles A//C.
    Génération 3 : l'enfant consanguin avec le frère et la soeur comme parents peut se retrouver possiblement avec les allèles A//A ! Puisque A est présent à la fois chez le frère et la soeur, c'est le A qui vient du père (génération 1). Il peut donc être homozygote à une forte probabilité.

    Alors on peut bien sûr être homozygote pour un gène sans qu'il n'y ait de consanguinité. Mais une descendance issue de deux individus déjà apparentés entre eux au départ ne peut pas engendrer la même diversité génétique que la descendance issue de deux personnes qui ne sont pas du tout apparentées.

    Dalmia

  4. #3
    NeigeK

    Re : Homozygotie et consanguinité

    Merci beaucoup pour ta réponse, je crois avoir compris le principe. Mais en fait plus le nombre d'allèles possibles pour un gène est important, et plus la probabilité qu'une personne homozygote soit aussi consanguine est importante ? Parce qu'avec quatre allèles différents possibles le lien entre l'homozygotie et la consanguinité n'est pas très significatif....?

  5. #4
    Deedee81

    Re : Homozygotie et consanguinité

    Salut,

    Un calcul précis est possible. Mais il est clair que :
    - si le nombre d'allèle possible est très élevé
    - s'ils sont répartis équitablement

    alors la consanguinité augmente considérablement le risque d'homozygote.

    Etant donné le nombre élevés d'allèles, la probabilité qu'un individu lambda soit homozygote est faible.
    Tandis qu'avec la consanguinité, il n'y a pas de nombreux allèles : seulement quatre (donné par les grand-parents aux parents) et on retombe sur l'exemple de dalmia (où ABCD seraient ces autre allèles);
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  6. #5
    Amanuensis

    Re : Homozygotie et consanguinité

    Citation Envoyé par NeigeK Voir le message
    Mais en fait plus le nombre d'allèles possibles pour un gène est important, et plus la probabilité qu'une personne homozygote soit aussi consanguine est importante ?
    Cela dépend de la prévalence de l'allèle: tous les allèles d'un gène ne sont pas représentés de manière égale dans une population. Si un allèle est présent à 80% dans la population, l'homozygotie pour ce gène est très courante, et n'indique pas grand chose sur une consanguinité éventuelle. Seuls les allèles très rares sont informatifs.

    Réciproquement, consanguin n'est pas en tout ou rien. Plus on remonte loin dans les ancêtres, plus on a de chance d'en trouver en commun entre le côté paternel et le côté maternel. Faut donc préciser quel seuil de consanguinité on considère.
    Dernière modification par Amanuensis ; 10/10/2017 à 14h20.
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    NeigeK

    Re : Homozygotie et consanguinité

    Merci à tous pour vos réponses et vos précisions, c'est bien plus clair !

  9. Publicité
  10. #7
    Fraggle Rock

    Re : Homozygotie et consanguinité

    Le problème de la consanguinité, il me semble, c'est surtout le taux d'homozygotie. C'est à dire qu'une conséquence de ce que tous mes camarades ont bien expliqué, c'est que l'individu consanguin, n'aura pas un ou deux gènes homozygotes, mais une grande proportion de gènes à l'état homozygote. Je ne sais pas bien comment ça se calcule, mais si une personne non consanguine aura peut-être 1% de ses gènes à l'état homozygote, une personne consanguine ayant des parents frère/sœur, cela va peut-être passer à 25% d'homozygotie !
    D'où le risque élevé d'avoir une maladie génétique, voire plusieurs, qui serait relativement rares dans la population.

  11. #8
    Amanuensis

    Re : Homozygotie et consanguinité

    Il y a une tendance assez claire à parler de ce sujet en se restreignant aux humains.

    Mais si on regarde le vivant dans son ensemble, il y a plus à dire. Par exemple, la consanguinité la plus élevée est obtenue lors d'une autofécondation (autogamie), un phénomène pas particulièrement rare dans le monde végétal (la plupart des plantes à fleurs sont hermaphrodites). Si le plus souvent des mécanismes sont en place pour la limiter ou l'empêcher, chez certaines espèces l'autogamie domine, et les individus ont donc un taux d'homozygotie très élevé. Cf. https://fr.wikipedia.org/wiki/Autogamie.

    Par ailleurs, anecdote, il est possible (même si c'est un cas quasi impossible) que les enfants d'un frère et d'une soeur ait un taux d'homozygotie comparable à celui de la population (ce qui n'est pas le cas en cas de descendance mère/fils, et donc ce dernier cas est plus pertinent). C'est un sous-sujet d'un roman de Heinlein, Time enough for love (apparemment non traduit en français...).
    Dernière modification par Amanuensis ; 11/10/2017 à 09h25.
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.

  12. #9
    Deedee81

    Re : Homozygotie et consanguinité

    Citation Envoyé par Amanuensis Voir le message
    Il y a une tendance assez claire à parler de ce sujet en se restreignant aux humains.
    C'est une très bonne remarque. En effet, lorsque mon père avait acheté un berger allemand sous pédigrée, j'avais constaté une incroyable consanguinité dans l'arbre généalogique. Et en effet, avec les chiens de race, il est relativement fréquent d'avoir des animaux ayant des maladies génétiques diverses et variées (ils sont normalement euthanasiés par l'éleveur).
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Problème de consanguinité
    Par Panzerspatial dans le forum Maladies génétiques et maladies orphelines
    Réponses: 2
    Dernier message: 19/08/2011, 23h56
  2. Consanguinité
    Par Sebile28 dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 5
    Dernier message: 03/07/2011, 19h04
  3. Consanguinité
    Par Amon GAIA dans le forum Biologie
    Réponses: 4
    Dernier message: 08/05/2007, 19h54
  4. consanguinité
    Par Lampyris dans le forum Biologie
    Réponses: 7
    Dernier message: 09/12/2006, 09h24
  5. Homozygotie
    Par Lio22 dans le forum Biologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 22/03/2005, 21h40