Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Respiration - Pression alvéolaire



  1. #1
    Acxwmj

    Respiration - Pression alvéolaire

    Bonsoir
    Svp dans mon cour je trouve que :
    Pression totale alvéolaire = Pression des gaz inspirés +Pression de la vapeur saturante = à la Pression environnante (=Patm)
    Or moi je trouve pas logique cette égalité entre pression alvéolaire et Patm car la Pression atmosphérique agit sur les alvéoles qui contiennent les gaz inspirés et la vapeur d'eau pour y ajouter sa pression .
    Merci d'avance

    -----


  2. #2
    Pterygoidien

    Re : Respiration - Pression alvéolaire

    La dernière égalité dépend du moment de la respiration, mais la pression intrapulmonaire (ici Palvéolaire) ne peut être supérieure à la pression atmosphérique. Notre respiration est régie par les mouvements respiratoires qui, sous l'effet des variations de volume, font élever ou chuter la pression intrathoracique et établissent un gradient de pression nécessaire à l'écoulement de l'air entre l'air atmosphérique et les compartiments pulmonaires. C'est un mécanisme de respiration à pression négative, et qui répond à la loi de Boyle-Mariotte (On peut faire l'expérience avec une coupole en verre et un ballon gonflé rattaché en haut, et un diaphragme en bas. Lorsqu'on baisse le diaphragme, la pression dans la coupole diminue et l'air s'écoule du ballon vers la coupole, dégonflant le ballon. Quand on relâche, l'inverse se produit). En réalité, le mécanisme sous-jacent à la respiration fait intervenir le vide pleural contenu dans la plèvre, qui fait la liaison entre les mouvements de la cage thoracique et les mouvements pulmonaires.

    Quoi qu'il en soit, il existe deux moments pendant lesquels la pression alvéolaire est égale à la pression atmosphérique : c'est lorsqu'il n'y a plus d'écoulement (plus de gradient de pression), en fin d'expiration et d'inspiration.
    Si on prend une personne à glotte ouverte et que l'on cesse les mouvements respiratoires (fin d'une expiration calme, par exemple), alors après un moment l'air cesse d'entrer dans les poumons car la pression alvéolaire est égale à la pression atmosphérique. Il n'y a plus de gradient de pression, moteur des mouvements respiratoires à grande échelle (dans les compartiments alvéolaires, il y a les mouvements de diffusion, sur de courtes distances).

    Dans les alvéoles, l'air est modifié : une partie de l'oxygène est consommé, et l'air est saturé en vapeur d'eau. Ici, il s'agit des pressions partielles. La pression alvéolaire totale sera la somme des pressions partielles de chaque gaz. Donc ici, on a l'égalité que Patm = Palvéolaire, et que Palvéolaire = somme des pressions partielles de chaque gaz dans l'alvéole (loi de Dalton). La composition de l'air alvéolaire va évidemment dépendre de la composition de l'air atmosphérique et de la vapeur d'eau qui vient saturer cet air, mais l'ajout de H2O gazeux ne va absolument pas rendre la pression alvéolaire supérieure à la pression atmosphérique, il va juste "diluer" l'air atmosphérique jusqu'à arriver à terme d'un équilibre.

    Ainsi, alors que l'oxygène est à environ 20% dans l'air atmosphérique, il n'est plus que de 13-14% dans les alvéoles : c'est la cascade de l'oxygène.
    Dernière modification par Pterygoidien ; 12/04/2019 à 12h06.

  3. #3
    Acxwmj

    Re : Respiration - Pression alvéolaire

    Bonjour
    Donc si j'ai bien compris l'air alvéolaire atteint l'équilibre avec l'air atmosphérique par compensation entre l'air atmosphérique entrant dans le poumon et la vapeur d'eau saturante, et cette pression qui est maintenant égal à la pression atmosphérique vas diminué à cause des échanges gazeux ( baisse de Po2 et augmentation de Pco2 )
    Une question :
    La pression atmosphérique ne va elle pas agir mécaniquement sur le thorax donc sur les alvéoles et donc ajouter une pression supplémentaire à la pression intra-alvéolaire issus des gaz inspirés et la vapeur saturante ? Ou est-ce qu'elle est minime donc à négliger ?
    Merci.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Pression alvéolaire = 760mmHg ou 100mmHg ?
    Par Meiosis dans le forum Biologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 23/01/2017, 22h27
  2. [Biologie Cellulaire] Respiration : pression négative
    Par chimiefail dans le forum Biologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 14/12/2013, 15h18
  3. Pression atmospherique et pression alveolaire
    Par Shakyra dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 04/03/2012, 14h59
  4. [Physiologie] valeur de la pression alvéolaire
    Par LittleStar dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 28/08/2011, 12h39