Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 11 sur 11

mutation et cancer



  1. #1
    Dynax12

    Cool mutation et cancer

    Bonjour , j'écris à propos du cancer, et je me disais que si il existe des agants mutagènes qui vont ainsi faire une mutation et ainsi développer un cancer, alors il doit bien exister des agents "démutagène", qui auront un effet contraire aux agents mutagène . Ainsi si une cellule est muté, si on la met en contact d'un agent "démutagéne", elle redeviendra normale. Mais encore faut il trouver les bon agent "démutagène".

    Est-ce que cette idée est réalisable, est-ce que sa peut exister ou est-ce que c'est moi qui dit n'importe quoi?

    Merci.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Narduccio

    Re : mutation et cancer

    C'est ce que notre organisme fait un permanence. Il y a plusieurs mécanismes qui réparent le génome quand celui-ci n'est plus la copie conforme de l'original ou qui suppriment les cellules mutées.
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  4. #3
    Vinc

    Re : mutation et cancer

    Salut!
    Oui Narduccio sauf que la plupart du temps lorsqu'un cancer se déclare, c'est que le système de réparation n'est plus efficace car déjà endommagé...

    Citation Envoyé par Dynax12
    je me disais que si il existe des agants mutagènes qui vont ainsi faire une mutation et ainsi développer un cancer, alors il doit bien exister des agents "démutagène", qui auront un effet contraire aux agents mutagène .
    Non malheuresement ce que tu dis n'existe pas naturellement. Cependant, c'est un petit peu l'idée reprise par les stratégies de thérapie génique : ramener la copie normalle du gène en utilisant nottament des vecteur viraux.

    Citation Envoyé par Dynax12
    Ainsi si une cellule est muté, si on la met en contact d'un agent "démutagéne", elle redeviendra normale. Mais encore faut il trouver les bon agent "démutagène".
    Ce qu'il faut savoir c'est que dans une cellule cancéreuse, seuls quelques gènes clefs sont endommagés et la cellule cancéreuse restructure tous son réseau de signalisation autour de ces quelques protéines clef. Et ceci est fondamental car ça nous donne un réel avantage : pour destabiliser une cellule cancéreuse, il ne faut pas modifier l'ensemble de son génome mais seulement toucher la, voire les deux ou trois protéines mutées surlesquelles la cellule cancéreuse s'est basée après sa transformation néoplasique.

    Donc en gros, non ton idée n'a pas de réelle existence mais je maintiens que ça se compare pas mal à de la thérapie génique.
    Cependant, actuellement au moins 80% des traitements anticancéreux sont des antiprolifératifs et visent à tuer la cellule, pas à la réparer et à la conserver une fois son statut normal retrouvé...

    A+
    Vinc
    Primum non nocere.

  5. #4
    synchrotron

    Re : mutation et cancer

    Je tiens juste à préciser que les 3 protéines clés impliquées dans le cancer sont P53, Rb et Ras. Les gènes codant ces protéines sont appelés "gènes suppresseurs de tumeurs", ce qu'il ne faut pas prendre au pied de la lettre.

    En effet, ils n'effacent pas les tumeurs ou ne réparent pas toutes les mutations (et elles sont nombreuses ) d'une cellule cancéreuse. Non, P53 est par exemple une protéine qui va être activée en phase G1 lorsqu'il y a une partie de l'ADN endommagée. Elle va agir comme un activateur transcriptionnel d'une autre protéine (P21) qui est un inhibiteur du complexe cdk-4-cycline D. Ce complexe est indispensable pour que la cellule passe de G1 à S. Donc en gros, lorsqu'il y a une lésion de l'ADN et donc possibilité de mutation, P53 bloque le cycle cellulaire le faisant passer en G0.

    Rb est un répresseur de la transcription des gènes de la réplication. En étant phosphorylé par cdk-4-cycline D, il quitte l'opéron qui peut alors être transcrit. Une mutation de celui-ci rend son rôle de répresseur inefficace et donc la cellule prolifère tant qu'elle veut, plus besoin de facteurs de croissance en G1, prolifération anarchique...cancer.

    C'est un exemple de fonction de ces 3 protéines primordiales dans le cancer, juste pour montrer qu'elles sont indispensables à la stabilité génétique. Le truc c'est que lorsqu'une de ces protéines n'est plus fonctionnelle par mutation, le système n'est plus stable, se divise avec ses mutations, répare pas, ça s'accumule.

    C'est pour ça que dans une cellule cancéreuse, on retrouve des milliers de mutations. Aucune exposition à un agent mutagène ne peut causer autant de mutation (à part pour les cas d'exposition très prolongée peut-être), il n'y a que si ce système de surveillance est inefficace qu'on le constate. D'un côté, il vaut mieux car ça cible plus la thérapie, imagine si on devait réparer toutes les mutations!!!!! On n'aurait pas finit!

    Donc pour la thérapie réparant ces protéines essentielles, on ne va pas attendre que des mutations aléatoires se produisent en espérant qu'une tombe au bon endroit. Non, on insère la bonne séquence à la place de la séquence mutée, et ça repart. Par contre, je me suis pas encore intéressé à la façon dont on l'insère dans le génome du malade, par un virus je suppose...

    A+, on parle du cancer tant que vous voulez, cette saloperie de maladie!!!
    les hommes veulent tout connaitre de l'univers,les XTsiens se contentent de l'observer

  6. #5
    piwi

    Re : mutation et cancer

    L'idée est bonne mais un peu simplifiée (mais c'est effectivement l'explication qui est généralement donnée en premier cycle). Il ne suffit pas d'avoir des divisions plus fréquentes pour faire un cancer. D'autres choses entrent en compte.

    A titre personnel je trouve le niveau d'explication un peu haut par rapport au niveau de la discussion. Mais là, chacun fait comme il veut.
    Je me demande aussi ce que vient faire là la notion d'operon.

    Cordialement,
    piwi

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    synchrotron

    Re : mutation et cancer

    En effet, j'ai parlé d'opéron pour l'endroit où se fixe Rb mais c'est plutôt sur un promoteur qu'il est fixé. Ensuite, j'ai dit que la prolifération anarchique donnait un cancer, ici j'ai simplifié car sinon, on rentre dans le fait que ces cellules sont immortelles (pas d'apoptose), que leur système de réparation est défaillant, qu'elles sont insensibles à l'inhibition de contact (ce qui cause la déformation de certains organes à proximité de tumeurs (le cerveau par exemple)),.....la liste est longue tellement une cellule cancéreuse est une galerie d'horreur!

    Après c'est vrai que j'ai du mal à me retenir de parler technique, d'ailleurs je crois que je vais créer un fil très technique sur le cancer car je pense que sur ce forum, ça démange pas mal de monde de partager nos points de vue techniques. Malgré que je pense que même à mon niveau (qui reste encore petit) je vais un peu me faire dépasser par les connaissances de thésard, chercheur, ou autre calé...

    Je crée le fil dès que je peux!A+.
    les hommes veulent tout connaitre de l'univers,les XTsiens se contentent de l'observer

  9. Publicité
  10. #7
    Vinc

    Re : mutation et cancer

    Citation Envoyé par synchrotron
    Je tiens juste à préciser que les 3 protéines clés impliquées dans le cancer sont P53, Rb et Ras. Les gènes codant ces protéines sont appelés "gènes suppresseurs de tumeurs",
    Faux. Ras est un proto-oncogène et absolument pas un suppresseur de tumeurs. En outre ces 3 protéine sne sont pas systématiquement impliquées dans les cancers.


    Citation Envoyé par synchrotron
    Non, P53 est par exemple une protéine qui va être activée en phase G1 lorsqu'il y a une partie de l'ADN endommagée.
    Non pas seulement.

    Citation Envoyé par synchrotron
    Donc en gros, lorsqu'il y a une lésion de l'ADN et donc possibilité de mutation, P53 bloque le cycle cellulaire le faisant passer en G0.
    Non. Lorsque p53 se tétrmérise et bloque le cycle elle le bloque avant la transition G1/S et pas en Go. Go n'est pas à proprement parler une phase du cycle.


    Pas le temps de commenter la suite de ton mess, je le ferai tout à l'heure....

    Vinc
    Primum non nocere.

  11. #8
    Vinc

    Re : mutation et cancer

    Citation Envoyé par synchrotron
    Après c'est vrai que j'ai du mal à me retenir de parler technique, d'ailleurs je crois que je vais créer un fil très technique sur le cancer car je pense que sur ce forum, ça démange pas mal de monde de partager nos points de vue techniques. Malgré que je pense que même à mon niveau (qui reste encore petit) je vais un peu me faire dépasser par les connaissances de thésard, chercheur, ou autre calé...

    Je crée le fil dès que je peux!A+.
    Ca fait maintenant plus d'un an que je promet au staff Futura de pondre un dossier plus ou moins complet sur l'oncogenèse et sur ses aspects moléculaires. J'en ai rédigé environ 70% et je pense m'y remettre d'ici peu de temps.
    Primum non nocere.

  12. #9
    synchrotron

    Re : mutation et cancer

    Et voilà, à peine je parle de gens plus calés que quelqu'un apparait en me corrigeant très finement. En fait quand je disais que P53 bloque en G0, je voulais plutôt dire qu'il fait passer la cellule en GO, sachant bien sûr que ce point de contrôle est en phase G1. Tu me dis que le stade G0 n'est pas vraiment un stade du cycle. D'accord mais je trouve que c'est la meilleure façon de caractériser une cellule qui ne se divise pas. En plus c'est un terme très retrouvé dans la littérature.

    Ensuite, je me doutais que P53 n'avait pas uniquement ce rôle, c'est bien connu maintenant au sujet des protéines, elles ont 3 ou 4 fonctions chacunes : enzyme du métabolisme, inhibiteur sur d'autres enzymes, répresseur d'un gène ou activateur d'un autre....

    Par contre, toi qui est à fond dans les fonctions cellulaires et surtout moléculaires du cancer, est-ce que tu peux me dire si quelqu'un comme moi qui est plus orienté bioch que bio mol a des chances de travailler contre le cancer (thèse puis chercheur là-dedans)? En gros est-ce que la recherche contre le cancer est plus bioch ou bio mol??? Parce-que moi je comprends pas, je retiens tout ce que je vois qui concerne la bio mol, mais ma logique est plus biochimique, j'aime bien les molécules! Là je fais un stage au cnrs sur l'enveloppe de C. glutamicum qui est un modèle de travail contre la tuberculose mais c'est l'eucaryote qui m'intéresse, j'en suis sûr maintenant.
    les hommes veulent tout connaitre de l'univers,les XTsiens se contentent de l'observer

  13. #10
    piwi

    Re : mutation et cancer

    A mon avis, passionné et motivé, pas de problème. Tu peux faire ta thèse dans ce domaine.

  14. #11
    Vinc

    Re : mutation et cancer

    Salut!
    Bon 30 sec de connection avant de m'en aller pour l'Espagne . Oui pas de souyçis pour la bioch. La cancéro est une discipline très large et tout le monde y trouve son compte! Je fais moi même de la bioch mais mon chef est un as de la bio mol et des collègues à moi sont bio cell, etc.... Donc non vraiment pas d'inquiétudes à ce niveau là, c'est vraiment ultra large et il y a des milliers de thèmes de recherche différents : on avance à pas de fourmis mais on ets nombreux !

    A+
    Vinc
    Primum non nocere.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Mutation?!
    Par medusa05 dans le forum Biologie
    Réponses: 28
    Dernier message: 30/05/2008, 16h23
  2. [Biologie Moléculaire] cancer retrovirus et mutation
    Par noun89 dans le forum Biologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 23/11/2007, 18h28
  3. Mutation
    Par luciole.d.bois dans le forum Biologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 08/04/2007, 10h24
  4. Mutation
    Par Golaen dans le forum Biologie
    Réponses: 12
    Dernier message: 10/01/2005, 09h58