Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

Vitamine E et "radicaux libres"



  1. #1
    Vandermonde

    Vitamine E et "radicaux libres"


    ------

    Bonjour,

    Pourquoi la vitamine E, qui est un antioxydant, n'a-t-elle pas d'effet dommageable lorsqu'elle devient radicalaire après qu'un "radical libre" lui a arraché un atome d'hydrogène ?

    Merci

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Vandermonde

    Re : Vitamine E et "radicaux libres"

    Tout au moins, pourriez-vous m'expliquer ce schéma


    Merci

  4. #3
    Vandermonde

    Re : Vitamine E et "radicaux libres"

    Faisons remonter ce message

  5. #4
    invite19431173

    Re : Vitamine E et "radicaux libres"

    Citation Envoyé par Vandermonde Voir le message
    Faisons remonter ce message
    Y'a cette possibilité, ou alors tu patientes !

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Vandermonde

    Re : Vitamine E et "radicaux libres"

    Hé hé hé hé Je patiente

  8. #6
    Vandermonde

    Re : Vitamine E et "radicaux libres"

    S'il vous plait

  9. Publicité
  10. #7
    lft123

    Re : Vitamine E et "radicaux libres"

    Bonjour,

    Voici ce que j'ai pu trouver :


    "La fonction naturelle de la vitamine E est de protéger l'organisme contre les effets nocifs des radicaux libres. Ceux-ci sont produits lors de processus métaboliques normaux ou sous l'effet de facteurs environnementaux.

    Grâce à sa longue chaîne lipidique, la vitamine E se fixe au sein des membranes lipidiques, et c'est sa fonction phénolique qui est responsable de son activité antioxydante.

    La vitamine E ralentit le vieillissement cutané en protégeant les membranes cellulaires. Sa présence permet la conservation de l'intégrité des lipides membranaires. En effet, les membranes cellulaires sont constituées d'acides gras polyinsaturés, très sensibles à l'oxydation.

    L'oxydation de ces lipides membranaires donne lieu à des réactions en chaîne induisant la formation de radicaux lipoperoxyle (LOO•) hautement réactifs, qui perturbent la fonction biologique des membranes.

    La vitamine E est capable de bloquer ces réactions radicalaires en cédant un hydrogène phénolique au radical lipoperoxyle (LOO•) pour le transformer en hydroperoxyde non réactif (LOOH) selon la réaction suivante :

    LOO• + Tocophérol-OH —› LOOH + Tocophérol-O•

    Au cours de cette réaction, le tocophérol (Tocophérol-OH) est transformé en radical tocophéryle (Tocophérol-O•), qui, parce qu'il est stable, stoppe les réactions radicalaires.
    Le tocophéryl est ensuite réduit pour redonner du tocophérol à partir de réducteurs hydrosolubles, présents dans le cytosol des cellules.

    En inhibant la formation de radicaux lipoperoxyle au niveau de la cellule, la vitamine E protège également les constituants cellulaires comme les protéines et les acides nucléiques.


    Remarque : Outre ses propriétés anti-radicalaires au niveau cutané, la vitamine E est utilisée comme facteur de protection des corps gras oxydables et pour prévenir la formation de peroxydes lipidiques, de radicaux libres et de nitrosamines, au sein des produits cosmétiques, permettant ainsi de maintenir la stabilité des émulsions et de prolonger leur durée de conservation. "


    En résumé :

    La vitamine E protége les cellules en s’oxydant à la place des lipides membranaires, elle perd alors ses fonctions anti-oxydantes. heureusement, la vitamine C vient à son secours…
    Elle régénère la vitamine E oxydée. Dans le sang, elle est (la vitamine C) en première ligne pour neutraliser les radicaux libres.


    @+

Discussions similaires

  1. radicaux libres
    Par Leilanna dans le forum Chimie
    Réponses: 11
    Dernier message: 17/03/2006, 09h51