Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 12 sur 12

Phénomène de corrosion entre 2 métaux



  1. #1
    Kozy

    Phénomène de corrosion entre 2 métaux


    ------

    Bonjour,
    Je suis grimpeur et quand nous équipons une nouvelle voie en falaise avec des points fixes (= goujon + plaquette d'assurage, illustation ici : http://fr.petzl.com/images/Produits/..._Image_596.jpg) nous avons le choix entre de l'inox (cher et plutôt utilisé pour équiper les faces nord ou les zones humides) et des points en acier zingué (beaucoup plus courant).
    Sauf que certains équipeurs font avec ce qu'ils ont et utilisent des goujons inox et plaquettes acier bichromaté (par exemple) pour un même point d'assurage.
    Or j'ai pu entendre que cela pouvait créer une corrosion (et potentiellement une rupture) du point d'assurage de mélanger 2 métaux différents ainsi. En surfant sur le web j'ai compris qu'il y aurait une différence de potentiel entre les 2 pièces métaliques (anode & cathode) sauf que je n'ai pas saisi la réaction chimique engendrée entre ces 2 éléments (en milieu sec a priori).
    Si quelqu'un a la patience de me répondre je serai ravi !
    Merci et à bientôt.
    Kozy

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    FC05

    Re : Phénomène de corrosion entre 2 métaux

    Si c'est milieu sec, c'est en intérieur ?

    Sinon, en extérieur et même en dévers il y aura toujours de l'humidité ... plus ou moins suivant l'exposition ... enfin, en France ...

    Après, le mélange des métaux, ce n'est pas très bon et il se passe effectivement ce que tu as marqué.

    Sinon, les plaquettes, c'est plus trop à la mode, non ?
    "La réalité c'est ce qui reste quand on refuse d'y croire" P.K. Dick

  4. #3
    Kozy

    Re : Phénomène de corrosion entre 2 métaux

    Oui c'est bien en extérieur, quand je parle de sec je veux dire effectivement qu'il n'y a pas d'eau en permanance mais uniquement occasionnellement (pluie, rosée, humidité ambiante, etc...).
    Et les plaquettes restent bien utilisées. La fixation mécanique est bien plus facile à mettre en place que des broches sur scellement chimique (où il faut en plus se trimballer la colle chimique, préparer le mélange, et en plus c'est le bordel à poser, faut faire gaffe à ce qu'il n'y ait pas de bulle...).
    Bref, est-ce que tu pourais m'expliquer la réction chimique ?
    @+

  5. #4
    FC05

    Re : Phénomène de corrosion entre 2 métaux

    Pour le côté pratique, c'est sûr. Par chez moi tous les équipements ou rééquipements se font sur broches ...

    Sinon, au niveau réaction, c'est l'oxydation du fer au niveau du potentiel le plus bas et la réduction du dioxygène sur la partie qui a le potentiel le plus haut. Cette partie reste donc à l'abris de la corrosion.

    C'est le même principe que la protection par dépôt de zinc où le zinc s'oxyde à la place du fer.
    "La réalité c'est ce qui reste quand on refuse d'y croire" P.K. Dick

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Thrr-Gilag

    Re : Phénomène de corrosion entre 2 métaux

    sauf qu'en mélangeant les métaux, tu crées une pile électrochimique et tu fais une corrosion galvamétrique.

    Donc si possible, éviter de mélanger les métaux.

    Maintenant les vitesses de corrosions sont aussi affectées par la surfaces des pièces en contact. Il vaut mieux ainsi avoir un rapport surface/surface plus important pour la pièce qui s'oxydera, ça permet de limiter les vitesses de corrosion.

    Maintenant suivant le matériau utilisé, est ce que la corrosion entre ces 2 pièces sera significative face à la corrosion entre ton métal ferreux et l'oxygène en milieu aqueux, je ne peux pas te répondre.

  8. #6
    FC05

    Re : Phénomène de corrosion entre 2 métaux

    Citation Envoyé par Thrr-Gilag Voir le message
    Maintenant les vitesses de corrosions sont aussi affectées par la surfaces des pièces en contact. Il vaut mieux ainsi avoir un rapport surface/surface plus important pour la pièce qui s'oxydera, ça permet de limiter les vitesses de corrosion.
    Oui, il y a aussi cette histoire de surface, c'est la surface au plus haut potentiel qui "collecte" le dioxygène, plus cette surface est grande et plus la corrosion est rapide.

    Dans le cas posé, il vaut mieux que ce soit la plaquette qui rouille, elle a un plus grande surface et comme elle est à l'extérieur la dégradation sera plus visible.
    "La réalité c'est ce qui reste quand on refuse d'y croire" P.K. Dick

  9. Publicité
  10. #7
    Kozy

    Re : Phénomène de corrosion entre 2 métaux

    Je ne comprends pas l'histoire de surface de contact. Cette surface de contact est forcément la même entre les 2 pièces ?

  11. #8
    chatelot16

    Re : Phénomène de corrosion entre 2 métaux

    la corosion galvanique ne se fait pas au point de contact de 2 piece

    elle se fait partout ou 2 pieces sont imergé dans le meme liquide

    ce type de corrosion est tres grave entre l'aluminium et le cuivre : de l'aluminium en contact electrique avec du cuivre perd completement son caractere inoxydable : imergé dans l'eau de mer l'alu se fait bouffer comme si c'etait dans de l'acide : au contraire le cuivre est protegé par la presence de l'alu

    il se passe la meme chose avec le zinc : le zinc se fait attaquer en priorité et protege le fer : mais le zinc se fait attaquer tres lentement et protege le fer longtemps : comme le zinc est juste un plaquage sa disparition plus ou moins rapide n'est pas un probleme de securité : quand il n'y aura plus de zinc le fer qui est dessous commencera a rouiller visiblement

    l'inox est special : il se passive tout seul , et fait avec les autre matieres des couples galvaniques peu actif : la presence d'inox ne nuit pas gravement a l'alu

    tes piton ne sont pas imergé , mais le probleme se posera de la meme facon au contact de la roche poreuse et humide : la surface au contact de la roche ou de la terre d'une piece en alu serait corrodé rapidement si il y a contact avec une piece en fer

    mais j'espere bien qui n'y a pas de piece en alu dans ce qui doit rester installé longtemps

    entre le fer galvanisé et l'inox je ne vois pas de probleme

  12. #9
    FC05

    Re : Phénomène de corrosion entre 2 métaux

    A propos des surfaces, ce sont les surfaces de contact avec l'extérieur.

    Quand au contact fer-inox, j'ai appris que ça n'étais pas bon ... surtout si le fer (ou l'acier) est galvanisé la différence de potentiel est alors plus grande.
    "La réalité c'est ce qui reste quand on refuse d'y croire" P.K. Dick

  13. #10
    FC05

    Re : Phénomène de corrosion entre 2 métaux

    Cet après-midi j'ai grimpé sur un secteur équipé de cette façon.

    J'ai bien regardé, il y a effectivement différents matériaux employés et des problèmes de corrosion ...
    Mon appareil photo est cassé ... dommage, il y a quelques beaux exemples, notamment des mousquetons en INOX qui corrodent des maillons rapides galvanisés (enfin autrefois galvanisés).
    "La réalité c'est ce qui reste quand on refuse d'y croire" P.K. Dick

  14. #11
    Kozy

    Re : Phénomène de corrosion entre 2 métaux

    Ah oui, sur quelle falaise ? Peut-être que je connais...
    Au fait, quelqu'un saurait-il rédiger la réaction entre par exemple le goujon en inox et la plaquette en acier galvanisée (bichromatée) ? Parce que j'ai beau avoir fait des études 'supérieures' et un peu de chimie, ce sujet n'a jamais été abordé par les profs et j'ai franchement du mal à comprendre ce qu'il se passe exactement. Une bonne vielle formule m'éclairera et me rappellera de bons souvenirs.
    C'est juste pour ma culture perso, ce n'est pas un piège.

  15. #12
    FC05

    Re : Phénomène de corrosion entre 2 métaux

    Pour la falaise, c'était au Faron Nord (Toulon). Il y a déjà pas mal de corrosion en surface alors que le site est équipé depuis 2003-2004 d'après le Topo. Il faut dire qu'il est assez mal exposé et que la roche doit rester humide longtemps en cas de pluie.
    Si tu es dans le coin, j'ai remarqué le premier point de la voie 11 du topo (page 69) et le relais de la voie 8.

    Pour la corrosion les réactions sont assez complexes et se passent en parallèle ou à la suite ...

    Pour simplifier à l'extrême :
    Le fer s'oxyde : Fe -> Fe2+ + 2 e-
    L'oxygène est réduit : 1/2 O2 + H2O + 2 e- -> 2 OH-

    Les surfaces non oxydées servent de collecteur pour le O2. En temps normal, la rouille en se déposant à la surface ralenti l'arrivée du dioxygène (sans jamais la stopper complètement). Là, il y a en permanence des surfaces "propres" qui favorisent la réaction.
    "La réalité c'est ce qui reste quand on refuse d'y croire" P.K. Dick

  16. Publicité

Discussions similaires

  1. Interaction entre un phénomène et son observation
    Par Eusarduenn dans le forum Physique
    Réponses: 17
    Dernier message: 25/04/2012, 14h58
  2. Réponses: 0
    Dernier message: 17/07/2006, 10h14
  3. Corrosion galvanique entre cuivre et aluminium?
    Par flyingman dans le forum Chimie
    Réponses: 5
    Dernier message: 20/01/2005, 22h40
  4. corrosion des metaux par la presence des chlorures
    Par bennaceur menouer dans le forum Chimie
    Réponses: 0
    Dernier message: 02/10/2004, 08h13
  5. Phénomene etrange entre clavier Wireless et LCD ?
    Par francky2b dans le forum Matériel - Hardware
    Réponses: 5
    Dernier message: 02/08/2004, 22h26