Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

Calculatrice "performante"



  1. #1
    Toufinet

    Calculatrice "performante"


    ------

    Yop

    Voilà, je me pose une petite question ( aucun projet, c'est juste pour ma culture personnelle, et si ça peut enrirchir celle des autres, eh bien tant mieux )

    Prenons une calculatrice "performante", j'entend par "performante", toutes les TI-89/92, Casio XXX, HP XX, qui sont capables de calculer très précisément ( en utilisant par exemple le symbole PI plutôt que 3.14xxxx ) des intégrales, des limites, des dérivées, des sommes infinies, etc ... , qui sont capables de faire du calcul formelle, etc ..

    Es-ce que quelqu'un sait si ces possibilités de calculs sont directement lié à du hardware, ou du software ?
    C'est à dire : es-ce que les calculs sont réalisés par des puces spécialisées pour telle ou telle fonction, ou bien es-ce que les calculs sont réalisés par un programme incorporé dans un µC ?

    ( cette question m'est venue en lisant l'un des posts récents concernant une méthode de calcul "+ rapide" ).

    Sujet intéressant, merci

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Jack
    Modérateur

    Re : Calculatrice "permormantes"

    C'est tout software. Texas par exemple a utilisé les bons vieux Z80 sur les TI82 et 83 il me semble.

    Les TI89 et 92 tournent avec un 68000 ou compatible.

    Il semble que les dernière aient encore changé de processeur.

    Les algorithmes sont issus de l'analyse numérique.

    A+

  4. #3
    Toufinet

    Re : Calculatrice "permormantes"

    Je n'ose même pas imaginer à quoi ressemble ces algo ^^ !!!

    Merci pour l'info Jack

  5. #4
    Jack
    Modérateur

    Re : Calculatrice "permormantes"

    J'ai étudié ça pendant un an au CNAM. J'ai d'ailleurs appris à programmer à cette occasion en PASCAL. Borland d'ailleurs avait sorti par la suite des boites à outil dont "Numerical method tollbox" qui donnait le source de nombreux programmes d'analyse numérique: intégration, dérivation, recherche de 0, etc

    Pour mon compte, le plus dur n'était pas l'algo et sa programmation mais l'étude de la partie mathématique.

    A+

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. Comparatifs

    Gagnez du temps et de l'argent grâce à nos comparatifs de produits. Parmi nos sujets :
  8. #5
    gienas
    Modérateur

    Re : Calculatrice "permormantes"

    Bonjour à tous

    Citation Envoyé par Jack Voir le message
    C'est tout software ...
    Je reste un peu dubitatif.

    A une époque, j'ai implanté, pour gagner du temps dans un système temps réel, un processeur mathématique, 9511 AMD. Intel a eu aussi un coprocesseur mathématique, le 80x87, qui est maintenant intégré au Pentium.

    Bien entendu, sur une calculette, le temps de calcul n'est pas forcément la priorité. Encore que ...

  9. #6
    Jack
    Modérateur

    Re : Calculatrice "permormantes"

    Je ne pense pas qu'il y ait de coprocesseur (en particulier les "petites" calculatrice avec un z80), ni d'asic pour des fonctions hard.

    J'ai remis la main sur ce document. Il n'y est pas fait mention de circuit annexe de calcul.

    A+
    Fichiers attachés Fichiers attachés

  10. Publicité
  11. #7
    gienas
    Modérateur

    Re : Calculatrice "permormantes"

    Citation Envoyé par Jack Voir le message
    ... Il n'y est pas fait mention de circuit annexe de calcul ...
    Je me suis mal exprimé

    Je n'ai pas voulu dire qu'il y avait plusieurs puces sur le circuit, mais que la puce pouvait intégrer un circuit dédié.

    La question initiale porte sur le fait de savoir si les opérations sont traitées exclusivement par soft, (sous entendu avec un savoir faire du µP qui est "seulement" celui d'un µP), ou si des opérations hard étaient utilisées. Je ne sais pas si les constructeurs sont très loquaces à ce sujet, mais comme seul le résultat compte, ils peuvent dire ce qu'ils veulent. Je penche pour une implantation de "calculateur hard", mais, bien sûr, sans preuve. Seulement un sentiment.

  12. #8
    Toufinet

    Re : Calculatrice "permormantes"

    Vu la rapidité de calcul des calculatrices les plus performantes, j'ai aussi du mal à croire que ce soit du software.

    Bien sûr, je ne doute pas qu'il y ait une part de software dans les calculs .. mais j'ai comme gienas l'intuition que le plus gros est réalisé en hard

  13. #9
    Jack
    Modérateur

    Re : Calculatrice "permormantes"

    Faut voir,

    Bien que n'étant pas expert en programmation et sans recourir à l'assembleur, je ne me souvient pas avoir du attendre pour obtenir les résultat de mes calculs de racines, d'intégrales et Cie. Les calculs étaient évidemment en nombres flottants.

    Pourtant je travaillais sur un Apple IIe et son vieux Z80 devait plafonner à 4MHz.

    Une TI92 tourne avec un 68000 qui est un 16/32 bits à 10MHz.

    A+

Discussions similaires

  1. La science du "Comment?" peut-elle dire "POURQUOI?" au moins une fois?
    Par Jean-Michel Tengang dans le forum Epistémologie et Logique (archives)
    Réponses: 83
    Dernier message: 12/07/2017, 22h12
Découvrez nos comparatifs produits sur l'informatique et les technologies.