Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 19 sur 19

Pfc



  1. #1
    invite76a

    Pfc


    ------

    Bonsoir,

    Dans 3-4 ans, les ampoules classiques seront peut être bien interdites. A la poubelle donc nos gradateurs à triac.

    Je regarde donc un peu les méthodes de gradateur pour lampes fluo, mais il y a une chose que je ne comprends pas bien, c'est la partie "PFC" (Power Factor Correction ) :
    http://www.irf.com/technical-info/refdesigns/lnr2.pdf (circuit ST6561)
    http://www.freescale.com/files/micro...=Documentation

    A quoi cela sert-il exactement ?
    Quel est le principe ?
    Avez vous des liens explicatifs?

    Merci pour vos éclaicissements (c'est le cas de le dire!), cela reste assez obscur (xx) pour moi.

    Thierry

    (PS: je sais bien qu'il qu'il a de grands spécialistes de ce genre de choses sur le forum, n'est ce pas, HU...)

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    invite76a

    Re : Pfc

    erreur sur le lien irf :
    http://www.irf.com/technical-info/re...s/irpldim1.pdf

    sorry

    thierry

  4. #3
    Jack
    Modérateur

    Re : Pfc

    Les nouvelles ampoules n'ont plus un comportement simplement résistif.

    Peut-être cela répondra-t-il à tes questions:
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Facteur_de_puissance

  5. #4
    invite03481543

    Re : Pfc

    En fait le PFC est devenu indispensable depuis le renforcement des directives CEM, l'alimentation sans ce PFC présente une charge capacitive et des harmoniques qui polluent le secteur difficiles à filtrer sur les grosses puissances.
    Donc un cosPhi éloigné du 1 idéal, avec le PFC par contre l'alim se comporte vis à vis du secteur comme une charge quasi résistive donc un cosPhi quasi égal à 1.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    invite76a

    Re : Pfc

    Bonsoir, Jack et Hulk

    J'avais bien compris que le Power Factor est le "cos phi" (oulala, mes études d'il y a 20 ans), mais je ne comprends pas le principe de la "correction"; avec ce qui ressemble furieusement à une alim à découpage (ST6561). Qu'est ce qui est mesuré?; limitation (instantanée?) du courant en fonction de ma tension; ou l'inverse? comment cela se fait ?

    Thierry

  8. #6
    Jack
    Modérateur

    Re : Pfc

    Je pense que le circuit pfc n'a pas ici pour rôle de contrôler le cos phi, mais de supprimer les harmoniques du circuit élévateur de sortie comme le dit hulk.

    Le pfc est bien un hacheur dans ton schéma, mais dans une configuration ne générant pas d'harmonique vers la ligne d'alimentation puisque la continuité du courant est assurée.

    C'est donc une sorte de filtre actif.

    A+

  9. Publicité
  10. #7
    invite76a

    Re : Pfc

    Re-bonsoir, Jack

    Non, non, le filtre EMI est avant le PFC (voir le reference design HC08-page 26). Apparamment, dans ce design, le PCF "coupe" simplement le PWM (via le comparateur du LB8) en fonction de la tension de sortie du PFC??

    thierry

  11. #8
    invite03481543

    Re : Pfc

    Tu peux mettre un lien où un fichier qui montre de quoi cétiktukose?

  12. #9
    invite03481543

    Re : Pfc

    Le filtre EMI (passe bas) est là pour bloquer les harmoniques indésirables généré par les étages de découpage, le PFC lui permet d'avoir un cosPhi constant et proche de 1, c'est 2 fonctions différentes mais complémentaires qui contribuent à dépolluer ce qui retourne vers le secteur et augmenter le facteur de puissance.

  13. #10
    invite03481543

    Re : Pfc

    Je viens juste de voir le lien de thm au post #2.

    Le PFC s'impose ici étant donné la nature complexe de la charge (fluo), il agit comme un filtre actif comme le disais Jack.
    Sans cet équipement le produit n'aurait aucune chance de satisfaire la directive EMC pour le conduit.

  14. #11
    DAUDET78

    Re : Pfc

    Moi, j'aime pas le terme PFC !
    Avec les alimentations secteurs à découpage, comment parler de cosinus Phi, alors que l'on a un courant uniquement sur les crête de sinusoïde et que la sinusoïde devient aplatie à force que tout le monde lui tire dessus au même moment. Lorsque 10% de la consommation est de ce genre, on a rien à en faire. Quand ça se généralise, faut prendre des mesures et c'est le mal nommé PFC.
    Le principe consiste à bouffer du courant sur la sinusoïde pendant la totalité de la période, et comme la tension est variable (pléonasme pour une sinusoïde !), il faut jouer avec cette contrainte.
    Electroniquement, on arrive donc à étaler le courant sur la totalité de la période, mais par une suite d'impulsion brève de consommation, donc il faut rajouter un filtre EMI
    J'aime pas le Grec

  15. #12
    invite76a

    Re : Pfc

    Bonjour, et merci pour ces explications.

    Je place le lien du circuit qui réalise cette "PFC", le L6561 de ST :
    http://www.st.com/stonline/books/pdf/docs/5109.pdf
    (page 6, il y a le shéma d'application). Apparemment, cette PFC se fait après redressement du secteur (mais pas filtrage), il y a une entrée proportionelle à la tension d'entrée (pin3), à la tension de sortie (pin1) et au courant dans le mos (pin 4).
    Comment se fait la régulation ? : par une consigne sur le courant qui est (instantanément) proportionelle (=charge "résistive) à la tension d'entrée?
    Est ce correct?

    thierry

  16. Publicité
  17. #13
    DAUDET78

    Re : Pfc

    Citation Envoyé par thm Voir le message
    Comment se fait la régulation ?
    Là, faudrait rentrer dans la structure interne du bouzin ! Il fait le calcul en fonction des pins 3, 1 et 4, mais comment ??? Ce qui est sur, c'est que la consommation sur une arche de sinusoïde est similaire (en moyenne et à peu près) à une résistance pure.
    De toutes les façons, le 400V généré repasse ensuite par une alimentation à découpage
    J'aime pas le Grec

  18. #14
    Jack
    Modérateur

    Re : Pfc

    Comment se fait la régulation ? : par une consigne sur le courant qui est (instantanément) proportionelle (=charge "résistive) à la tension d'entrée?
    Le circuit possède une référence interne de 2,5V Le retour se fait par la patte 1.

    A+

  19. #15
    invite03481543

    Re : Pfc

    Le PFC direct secteur est basé sur une topologie Boost (élévateur de tension) qui élève la tension redressée pour pouvoir assurer une tension stable sur le condensateur de filtrage (en sortie) pour satisfaire à la plage de tension secteur.
    Le filtre LC de la structure du Boost assure la fonction de filtre actif dont Jack évoquait le rôle tout à l'heure, l'ondulation de courant dépendant de la valeur de la self.
    Ainsi les brusques appels de courant générés par la partie de conversion suivante seront transparents vu du secteur, l'étage PFC modulant seul la recharge du condensateur réservoir en conséquence.
    Comme l'a dit Daudet78, cet étage est en amont du circuit de découpage qui va attaquer la partie de conversion proprement dite.
    Le transfo que l'on voit sur le schéma permet d'alimenter l'électronique du PFC en se servant de la self de stockage du Boost (torique en général sur lequel on bobine quelques spires affectées pour cet usage).
    La resistance R6 permet de satisfaire au mode courant en modulant le PWM qui attaque le Mos.
    Le pont diviseur de sortie renseigne le circuit pour la régulation de tension en comparant celle-ci à la référence interne.
    Dernière modification par HULK28 ; 29/12/2007 à 14h16.

  20. #16
    invite03481543

    Re : Pfc

    R3 permet d'alimenter au démarrage le circuit, le bobinage auxiliaire prenant ensuite le relais.
    La patte 3 reçoit le signal d'entrée pour renseigner le multiplieur sur l'action à apporter au correcteur de phase intégré.

  21. #17
    invite76a

    Re : Pfc

    Merci pour ces explications très pro.

    Si j'ai bien compris :
    L'asservissement de la tension de sortie désirée se fait via la pin 1 (diviseur R7/R8) et la réf interne de 2,5V

    La PFC se fait via l'asservissement (instantanné) du courant (pin4 -R6) à la tension d'entrée -qui a la forme de demi-altenances positives- (pin3 - R9/R10), avec une relation de proportionalité (charge "résistive") ?

    Je sens que ce soir je m'endormirai moins bête qu'hier

    thierry

  22. #18
    invite03481543

    Re : Pfc

    Il faut bien comprendre que le principe est de répartir le courant sur une période comme l'avais précisé Daudet78 je crois, tout en mettant en juste phase courant et tension.
    Le mos est cadencé en conséquence selon l'allure du signal d'entrée (redressement) afin d'injecter les pulses de courant dans l'enveloppe de ce signal d'entrée, R6 permet de calibrer ce courant en renvoyant son image au circuit de commande.

    Le module PFC introduit aussi quelques désagréments, comme tout circuit actif il introduit des pertes supplémentaires et diminue donc le rendement global, parfois un PFC passif est préférable selon les contraintes du système à alimenter en aval ou les contraintes CEM.
    C'est pour cela que le principe Boost est intéressant en ayant une tension de l'ordre de 400VDC on diminue le courant absorbé à la source et on compense un peu la perte de rendement.
    La capa de filtrage en tête de l'alim en aval est également moins stressé par les forts courants qu'implique un découpage sans PFC, donc elle chauffe beaucoup moins et on peut se contenter d'un modèle 85°C alors qu'un modèle 105°C est nécessaire autrement.
    Par contre l'ajout de composants augmente statistiquement le risque de panne ainsi que le coût global, rien n'est parfait!

  23. Publicité
  24. #19
    invite76a

    Re : Pfc

    Merci à tous pour les explications.

    thierry

Discussions similaires

  1. pfc padus
    Par hamelec dans le forum Logiciel - Software - Open Source
    Réponses: 1
    Dernier message: 31/08/2007, 12h00
  2. Wattmètre et PFC
    Par Pololop dans le forum Électronique
    Réponses: 12
    Dernier message: 05/11/2003, 16h45
Découvrez nos comparatifs produits sur l'informatique et les technologies.