Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 39

Silicon Brulé



  1. #1
    pickipic

    Silicon Brulé


    ------

    Bonjour à tous.
    J'ai besoin d'un grand coup de main.
    Je n'ai jamais rencontré autant de monde que depuis que je brûle de l'IGBT (à force de ré enclancher mon disjoncteur sur le palier).

    Je dois vous explique le schéma qui suit.
    En rouge une électronique éxistante qui fonctionne bien à la fréquence de 22,5KHz mais avec son système de pilotage.
    En noir mon électronique à moi avec la même fréquence qui remplace le système de pilotage d'origine mais qui brûle de l'IGBT.
    A mon idée, au moment de la commutation, l'IGBT doit se prendre une surtention que je ne sais pas amortir.
    C'est instantané et je n'ai pas le temps de prendre la moindre mesure.
    Je pense qu'en y mettant un genre d'amortisseur SNUBBER je pourai calmer le jeux mais je n'arrive pas à le calculer.
    Ou peut être autre chose.
    J'ai marqué en vert des repères pour que vous puissiez m'aider.

    Je vous remerci d'avance.

    Nom : Forum.jpg
Affichages : 126
Taille : 65,6 Ko

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Antoane
    Responsable technique

    Re : Silicon Brulé

    Bonjour,
    Très probablement le schéma est faux : que fait le 8µF directement sur le secteur ?
    A quoi sert ce montage ?
    Pourquoi vouloir le modifier ?
    Ref de l'IGBT ? de la Schottky ?
    Peut-on avoir un schéma complet, avec l'alim du driver, le pilote de driver...
    Tu as le schéma du montage initial ?
    Une photo du montage ?



    PS : en français : silicon = Silicium
    Deux pattes c'est une diode, trois pattes c'est un transistor, quatre pattes c'est une vache.

  4. #3
    pickipic

    Re : Silicon Brulé

    Salut et merci pour la réponse.

    Par acquis de conscience je viens de re contrôler et non la platine originale en rouge sur le schéma est correcte.
    Je ne peu pas expliquer à quoi sert ce montage, sinon mon idée n’aurait plus aucun intérêt.
    Pourquoi vouloir le modifier, à juste titre parsque j'ai une idée. Ca à marché quelque minutes avec le bon IGBT "FGA15N120FTD". Le temps de me prouver que l'idée était bonne.
    La Schottky BAT42 mais mon montage en noir sur le schéma pas de soucis. Tout fonctionne.
    Le schéma, c'est chinois. Il n'y en a pas. Platine brut et sauvage avec le minimum d'attention et de camposant. Mais ça marche.
    De toutes façon c'est pour faire autres chose. Je peu copier les chinois si l'idée est bonne pour faire mieux !!
    L'inductance de 117µH est la pièce principale. Le reste c'est des filtres sur ferrite torique.
    Avant d'éclaté le montage. J'ai visualisé le fonctionnement de l'inductance de 117µF. Elle envoie des salves en tension efficace à la fréquence de 100Hz (normal), modulée par une fréquence de 22,5KHz. C'est ce que j'ai besoin.

    Une photo des salves :
    Nom : Phillips.jpg
Affichages : 103
Taille : 223,1 Ko

    A savoir que je ne suis qu'un amateur autodidacte en électronique mais asser compétant.

  5. #4
    pickipic

    Re : Silicon Brulé

    PS. Silicon Valley. Silicon Brûler. Jeux de mots

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    DAUDET78

    Re : Silicon Brulé

    Citation Envoyé par pickipic Voir le message
    Je dois vous explique le schéma qui suit.
    C'est quoi cette masse M1 ? Ton circuit est alimenté en direct par le secteur. Donc il est hors de question de relier ton montage à la terre

    Comment ton HCPL3150 est alimenté en Vcc ? Il y a un découplage de l'alimentation ?
    J'aime pas le Grec

  8. #6
    DAUDET78

    Re : Silicon Brulé

    Citation Envoyé par pickipic Voir le message
    Une photo des salves :
    Comment tu as visualisé tes salves ? tu as un oscilloscope avec entrée isolée du secteur?
    J'aime pas le Grec

  9. Publicité
  10. #7
    pickipic

    Re : Silicon Brulé

    Oui excuse moi.
    Se n'ai pas la terre. Je dois re dessiner certains éléments de mon logiciel.
    M1 est la masse directe sortie du redresseur.
    L'opto-coupleur HCPL3150 en entré est sur masse isolée (normal). En sortie, je regarde le datasheet. tu me mèt des doutes. Je ne voie pas de de masse. C'est la sortie qui se raccorde sur la grille de l'IGBT. Il navigue entre +15V et -5V. Je peu faire +15V et -15V. Il est capable.
    Dis moi que la bétise est là. J'attends 10 IGBT pour tester. Après je met de côté mais dommage. L'idée est bonne.

    Je dois reconnaître que sur le montage Chinois, c'est direct. Pas d'opto. Dans mon montage, l'opto HCPL3150 c'est en partie pour test et protéger mes appareils de mesure. A l'origine tout est à la masse directe.

    Tu en pense quoi ?

  11. #8
    pickipic

    Re : Silicon Brulé

    Non. Pour l'ocasion, j'ai fabriqué une sonde HT à l'arrache. Je dois en achetter une mais pour l'instant c'est côuteux pour moi.

  12. #9
    DAUDET78

    Re : Silicon Brulé

    Citation Envoyé par pickipic Voir le message
    Non. Pour l'ocasion, j'ai fabriqué une sonde HT à l'arrache.
    Ca n'a rien a voir. Le potentiel a mesurer est flottant. Tu as fait ta mesure comment ?
    Le HCPL3150 doit être alimenté (Vcc pin8 et Vee Pin5) par une tension d'alimentation flottante 15V. C'est fait comment ?
    Dernière modification par DAUDET78 ; 11/10/2012 à 21h00.
    J'aime pas le Grec

  13. #10
    pickipic

    Re : Silicon Brulé

    Daudet 78.
    Là je beuge (normale, c'est la panique) mais tout baigne (Juste l'impression qu'on va trouver la solution).
    Le HCPL3150 en sortie à la broche 8 j'envoie 15V et sur la broche 5 du -5V ou -15V si je veux. Par contre grace à toi, je me rend compte que ce circuit flotte sur la grille de l'IGBT.
    Il n'a pas de masse commune avec l'IGBT. En fait l'opto HCPL3150 n'a pour référence de masse que la grille de l'IGBT (la Schottky avec R27 et les diodes 18V). Ses tentions de commande flottent sur la grille de mon IGBT. IGBT reste en permanance saturé !!
    Dans quelques secondes je t'envoie le schéma de raccordement du HCPL3150 sur ma platine.

  14. #11
    pickipic

    Re : Silicon Brulé

    Voila Daudet78 !!
    Le cablage bdu HCPL3150

    Nom : HCPL3150.jpg
Affichages : 88
Taille : 77,3 Ko

  15. #12
    pickipic

    Re : Silicon Brulé

    Zut. La masse des tensions +15V et -5V est bien raccordée en directe sur M1. Masse de l'IGBT. Elle ne flotte pas. Les tensions sur la grille sont réelles (non flottante).

  16. Publicité
  17. #13
    DAUDET78

    Re : Silicon Brulé

    Les broches 1 et 4 du HCPL3150 sont notées N/C sur la doc. Il est de bonnes pratiques de les respecter et de laisser en l'air ces broches
    Par contre, le 100nF de découplage est un peu faible (mettre au moins 1µF) et j'en mettrais un entre le +15 et M1 et un entre le -5V et M1
    Dernière modification par DAUDET78 ; 12/10/2012 à 09h53.
    J'aime pas le Grec

  18. #14
    pickipic

    Re : Silicon Brulé

    J'ai raccordé la broche 1 et 4 à la masse. J'ai vu ça en page 10 de la doc et j'ai trové logic mais bon on est pas en haute fréquence je peu les déconnecter. Je vai suivre idée avec les condo. Pour finir je vai refaire le circuit complet avec des alimentations respectives indépendantes, fiables et reliées à la masse M1. Je vai aussi changer la tension principale en plus basse juste pour pouvoir brancher mes appareils de mesure. Dès que j'aurai trouvé le problème, je viendrai finir se post. Si entre temps il t'en vient d'autres de remarques, je suis tout à ouie.
    En tous cas, je te remerci DAUDET78 !!

  19. #15
    DAUDET78

    Re : Silicon Brulé

    J'ai regardé la spec de l'IGBT

    Tu n'as pas besoin de mettre une tension négative pour le bloquer. Une alimentation DC de 18V (Vcc/Vee) ,avec VEE relié à l'émetteur de l'IGBT, est correct
    J'aime pas le Grec

  20. #16
    pickipic

    Re : Silicon Brulé

    Oui. C'est vrai. sur la carte d'orignie, l'IGBT est bien piloté uniquement par une tension positive de 18V.
    Par sécurité et pour être certain de bloquer mon IGBT, j'avais prévus une tension au mois de 5V sur mes tests.
    A quelle page du data de l'IGBT tu l'as remarqué.
    Juste pour en apprendre plus !!

  21. #17
    pickipic

    Re : Silicon Brulé

    Pardon -5V pour bloquer l'IGBT.

  22. #18
    DAUDET78

    Re : Silicon Brulé

    Citation Envoyé par pickipic Voir le message
    A quelle page du data de l'IGBT tu l'as remarqué.
    En haut de la deuxième page .
    Et, à mon humble avis, ton problème de destruction vient de là . Lors de la charge et de la décharge de la capacité d'entrée, l'alimentation du driver, plus ou moins flottante, est dans les choux
    J'aime pas le Grec

  23. Publicité
  24. #19
    pickipic

    Re : Silicon Brulé

    DAUDET78

    Je dois reconnaître que depuis que tu m’aide j’évolue dans mon travail.
    Pour cette raison, je me dois aussi de te présenter un schéma toujours bien détaillé.
    Je me dois aussi de t’expliquer en parti à quoi sert ce montage.

    En fait j’ai besoin de produire des courants de Foucault. N’ayant pas besoin de grande puissance, j’ai pensé étudier une plaque de cuisson à induction Chinoise qui convient suffisamment.
    Bon moi c’est pas pour faire cuir des nems. C’est pour mon projet. Donc je dois contrôler l’automatisme à ma manière.

    En électronique numérique je suis bon mais en analogique un peu moins.

    Voici mon dernier montage qui m'a permis des tests avec mon dernier IGBT de 600V 50A grâce à tes conseils.
    Nom : Graphique 1.jpg
Affichages : 48
Taille : 122,3 Ko

    Je t'explique :
    Comme conseillé j'ai respecté l'alimentation du HCPL3150 en 18V et la broche 5 direct à la masse M1. (Nickel)
    J'ai commencé sur mon variac à 20V pour finir à 100V avec le courant que j'avais besoin 5Ampères sans jamais dépasser les 60°C au corps de l'IGBT.
    J'ai remarqué qu'il me fallait changer de fréquence et de rapport cyclique pour obtenir un bon compromis (production de courant de Foucault pour un minimum d'échauffement de l'IGBT).
    J'ai remarqué que malgré une composante alternative assez élevée entre le collecteur de l'IGBT et la masse M1 la tension continue était proportionnelle avec l'alimentation et relativement stable.

    Bon à force de tester avec le rapport cyclique, la tension, le courant et la température pour tracer des courbes sur mon abaque, l'IGBT a lâché.
    Donc j'ai l'impression qu'à un moment donné, il se produit une avalanche de la résistance de l'induction LS de 117µH qui fait sauter mon IGBT.

    Est ce possible ?

  25. #20
    DAUDET78

    Re : Silicon Brulé

    Tu fais marcher ta plaque de "cuisson" à vide, sans casserole . Je pense que , dans le circuit d'origine, il y a une détection de présence de casserole (mesure d'un courant ou d'une tension) qui module la puissance envoyée à Ls en fonction de sa présence ou de son absence.

    Si la casserole est absente (ton cas !), la self Ls n'est pas du tout amortie et on doit avoir une putaing de tension sur le collecteur de l'IGBT
    J'aime pas le Grec

  26. #21
    pickipic

    Re : Silicon Brulé

    Non. Mon système ne tourne pas à vide. Je ne pourai pas prendre de mesure si-non.

  27. #22
    pickipic

    Re : Silicon Brulé

    Toutes fois, merci de me le signaler. Dans un moment d'inattention j'aurai pu l'oublier.
    De plus tu viens de m'apprendre quelque chose à laquelle je n'aurai pas pensé sur l'amortissement de Ls.

  28. #23
    pickipic

    Re : Silicon Brulé

    Salut DAUDET78 !

    A travers le forum je me rends compte que tu es extrêmement calé.
    Pourrai-tu me suggérer un bouquin ou un lexique qui détail bien la signification de chaque symbole ou abréviation dans les formules électronique afin de mieux comprendre ses dernières ?
    Je te remercie !!

  29. #24
    DAUDET78

    Re : Silicon Brulé

    Ca fait 50 ans que j'ai quitté l'école ......
    Par contre, ta bobine Ls, elle est chargée par quoi à l'extérieur (vu qu'il n'y a pas de casserole !)
    J'aime pas le Grec

  30. Publicité
  31. #25
    pickipic

    Re : Silicon Brulé

    Une masse métallique de près d'un kg (1kg pour garder des constantes de mesure).
    J'utilise une plaque de cuisson tel quelle et une plaque désossée et adaptée pour étude. Rien dans mon projet ne concerne la cuisson.
    Après vérification tu résonne pile poils. Il y a bien sur l'original un échantillonnage par des résistances de la tension de chaque côté de Ls (certainement pour comparaison).
    Un CI RM612A pilote tout ça (aucun Datasheet dispo pour comprendre).
    Je te joint le schéma d'une plaque à induction presque identique tiré de Made In China (seul schéma trouvé sur le NET) :

    Nom : RM612A.jpg
Affichages : 31
Taille : 147,4 Ko

  32. #26
    DAUDET78

    Re : Silicon Brulé

    Et la distance entre la masse de 1K et Ls ?
    J'aime pas le Grec

  33. #27
    pickipic

    Re : Silicon Brulé

    11mm comme sur l'original sans la vitre en céramique. De ce côté je fais comme sur l'origninal.
    En fait il n'y à que le contrôle de la chauffe qui change sur mon proto.
    Imagine que mise à part mon électronique de contrôle, rien ne change pour chauffer.

  34. #28
    pickipic

    Re : Silicon Brulé

    Pour résumer :
    - Le principe d’une plaque à induction portable conviendrait parfaitement pour mon projet.
    Là je le sent moins (ça fait mauvais genre).
    - Je dois adapter et contrôler complètement à mon projet la chauffe par induction.

  35. #29
    pickipic

    Re : Silicon Brulé

    Voilà DAUDET78.

    J'aimerai avec ton aide si possible, procéder à une analyse intelligente sur la plaque à induction d'origine que j'appellerai ORG pour simplifier.
    Voici mon idée.
    Nom : INDUC1.jpg
Affichages : 26
Taille : 58,8 Ko

    Au point A je vai prélever avec la sonde A de mon oscillo la fréquence et le rapport cyclique de commande de l'IGBT du CI621A.
    Au point B avec la sonde B par un couplage de quelque tour sur la self torique de 320µH, je prélève la variation des tensions.
    Le couplage c'est un résonnateur série de faible impédance adapté à la fréquence de commande. Réalisé par L" et C" avec une résistance de charge Rcharge dont je n'ai pas idée de la valeur.
    Etant donné que je travaille logiquement sur des tensions redressées, j'ai pensé utile de raccorder la masse de L" comme sur le dessin pour rester en phase sur mon oscillo.
    Je ne sais pas si il y à une importance quelconque.
    Le but étant surtout de comprendre à quel moment de l'amplitude des tensions le CI RM621A arrête l'IGBT.

    Dis moi si je part du bon pied.

  36. #30
    pickipic

    Re : Silicon Brulé

    Je me suis mal expliqué.
    Je pourrai connaître comment le CI RM621A joue avec le rapport cyclique ou l’arrêt total de l’IGBT (pour sécurité) sous influence des niveaux de tension et des courants dans Ls.

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Exemplarité de la Silicon Valley
    Par Durablement dans le forum Silicon Valley et développement durable
    Réponses: 1
    Dernier message: 20/11/2009, 10h30
  2. Dossier - Green IT : Enquête dans la Silicon Valley
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 17/11/2009, 12h35
  3. Actu - La Machine à différences de Babbage dans la Silicon Valley
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 4
    Dernier message: 17/05/2008, 10h39
  4. Actu - Le Centre Microélectronique de Provence, Silicon Valley européenne ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 07/02/2008, 15h45
  5. Le déclin de la Silicon Valley
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 12/10/2005, 14h34
Découvrez nos comparatifs produits sur l'informatique et les technologies.