Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

Référence dans un ampli d’instrumentation




  1. #1
    AmigaOS

    Référence dans un ampli d’instrumentation

    Bonjour

    J’ai une question bête. Dans une structure d’ampli d’instrumentation à AOP qui est alimentée avec une pile de mettons 9V, le signal en sortie est par rapport à quelle référence ?
    Par exemple si j’ai une différence de 0.1V en entrée d’un tel ampli qui a un gain de 10, est-ce que je vais avoir 1V en sortie par rapport à l’alimentation négative ou par rapport à 9V/2 (ce qui m’arrangerait) ?

    Merci

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    gcortex

    Re : Référence dans un ampli d’instrumentation

    Un MCP6N11, le INA826 ou AD623 ont une entrée ref, mais elle doit provenir d'un suiveur.
    Dernière modification par gcortex ; 02/01/2019 à 07h52.

  4. #3
    gcortex

    Re : Référence dans un ampli d’instrumentation

    Ou alors tu mets 2 piles de 4.5V. Quand c'est comme çà épluche la doc des composants pas chers (donc dispo).


  5. #4
    Antoane

    Re : Référence dans un ampli d’instrumentation

    Bonjour,
    Citation Envoyé par AmigaOS Voir le message
    J’ai une question bête. Dans une structure d’ampli d’instrumentation à AOP qui est alimentée avec une pile de mettons 9V, le signal en sortie est par rapport à quelle référence ?
    Par exemple si j’ai une différence de 0.1V en entrée d’un tel ampli qui a un gain de 10, est-ce que je vais avoir 1V en sortie par rapport à l’alimentation négative ou par rapport à 9V/2 (ce qui m’arrangerait) ?
    Il y a une référence à la "masse" dans le circuit de l'amplificateur d'instrumentation, au niveau du soustracteur : https://en.wikipedia.org/wiki/Instrumentation_amplifier. C'est donc cette masse qui sert de référence des potentiels.

    La plupart (tous ?) des amplificateurs d'instrumentation intégrés ont une broche dédiée à cette connection, que l'utilisateur doit connecter à sa référence des potentiels. C'est par exemple les broches "REF" sur le MAX4197 ou sur le AD8221.
    Tu peux donc relier cette broche, suivant les besoins, à Vcc/2 ou à n'importe quel autre potentiel. En pratique, il faut cependant faire attention à ce que le composant puisse fonctionner sans devoir produire des tensions qu'il n'est pas capable de fournir... C'est généralement décrit dans la datasheet par des graphiques tels celui de la figure 4.
    Deux pattes c'est une diode, trois pattes c'est un transistor, quatre pattes c'est une vache.

  6. #5
    AmigaOS

    Re : Référence dans un ampli d’instrumentation

    Merci des réponses, mais j'aurais dû mieux préciser de quel genre d'ampli d'instrumentation je parlais.
    Je parle enfaite d'une structure à AOPs toute normale réalisée à partir d'un circuit qui en contiens 4, comme le TL084. (j'ai besoin du 4ème pour autre choses)
    Je rajoute un schéma :
    chéma_aop_diff.PNG
    D1 est juste un capteur photosensible. Dans ce schéma je cherche à capter des variations de lumières.
    Le tout est alimenté avec une pile de 9V (connecté sur GND et +9V).
    Dernière modification par Antoane ; 02/01/2019 à 18h40. Motif: Suppression PJ en double

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Antoane

    Re : Référence dans un ampli d’instrumentation

    Bonsoir,

    Nos réponses restent valides, la référence de la tension de sortie étant le nœud situé "en bas" de R13.

    Note qu'il est généralement préférable (linéarité, bande passante) d'utiliser la photo-diode en polarisation inverse et de mesurer le courant, e.g. via un trans-impédance.
    Deux pattes c'est une diode, trois pattes c'est un transistor, quatre pattes c'est une vache.

  9. #7
    AmigaOS

    Re : Référence dans un ampli d’instrumentation

    la référence de la tension de sortie étant le nœud situé "en bas" de R13
    Super c'est ça que je voulais savoir Merci

    il est généralement préférable (linéarité, bande passante) d'utiliser la photo-diode en polarisation inverse et de mesurer le courant, e.g. via un trans-impédance.
    Enfaite ce n'est pas une photodiode mais un "capteur de lumière ambiante" (TEPT4400) mais je ne sais pas ce qu'il y a dedans à part un transistor NPN.

    Sinon pour les photodiodes je ne savais pas qu'ils pouvaient être conducteur en polarisation inverse.

  10. Publicité
  11. #8
    Antoane

    Re : Référence dans un ampli d’instrumentation

    Bonjour,
    Citation Envoyé par AmigaOS Voir le message
    Enfaite ce n'est pas une photodiode mais un "capteur de lumière ambiante" (TEPT4400) mais je ne sais pas ce qu'il y a dedans à part un transistor NPN.
    C'est un photo-transistor, assez équivalent à un NPN associé à une photo-diode. L'idée est que la photo-diode génère un courant fonction de la luminosité reçu, ce courant est envoyé dans la base du transistor, qui laisse plus ou moins passer de courant de collecteur.
    https://www.onsemi.com/pub/Collateral/AN-3005-D.PDF
    Deux pattes c'est une diode, trois pattes c'est un transistor, quatre pattes c'est une vache.

Discussions similaires

  1. [Analogique] quelle reference AOP pour amplificateur differentiel d'instrumentation
    Par cougar73 dans le forum Électronique
    Réponses: 15
    Dernier message: 30/11/2015, 14h05
  2. Ampli d'instrumentation
    Par ahmedkh25 dans le forum Électronique
    Réponses: 6
    Dernier message: 05/11/2015, 23h33
  3. Ampli d'instrumentation non linéaire
    Par sly37 dans le forum Électronique
    Réponses: 15
    Dernier message: 30/01/2015, 17h37
  4. Recherche ampli d'instrumentation
    Par Forhorse dans le forum Électronique
    Réponses: 2
    Dernier message: 20/01/2011, 23h43
  5. Ampli d'instrumentation !!
    Par Mac Drive dans le forum Électronique
    Réponses: 3
    Dernier message: 13/04/2009, 20h37