Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 10 sur 10

Lettre Ouverte A Jean-marc Jancovici




  1. #1
    paulb

    Lettre Ouverte A Jean-marc Jancovici

    Lettre ouverte à Jean-Marc Jancovici.
    Cher Monsieur,
    Dans mon message du 26-8-04 j'ai attiré votre attention sur ce qui me paraissait une incongruité dans une prévision du GIEC concernant la consommation de biomasse en 2100 et qui nécessitait, à raison d'un rendement net que j'estimais à 2,5 Tep (tonne équivalent pétrole) par hectare et par an, 12000 Mha (millions d'hectares) de forêts, alors que la surface totale des terres émergées est de 13500 Mha, déserts compris!

    Dans votre aimable réponse vous m'indiquiez que le graphique datait de 4 ans et qu'il fallait consulter votre page
    http://www.manicore.com/documentatio.../scenario.html
    qui était à jour.

    Je me suis empressé de la consulter, elle reproduit 5 scénarios répondant aux doux noms de:
    A1C-MESSAGE, A1T-MARIA, A2-MiniCAM, B1T-MESSAGE et B2-AIM.
    Ces scénarios sont caractérisés entre autres par les chiffres suivants:

    A1C-MESSAGE:
    consommation totale d'énergie multipliée par 6 par rapport à 2000;
    12000 réacteurs nucléaires de 1400 MVe;
    Exploitation de 75% des forêts du globe en vue d'être brûlé !!!!!, avec un rendement de 3 Tep/ha/an (donc mes estimation de 2,5 Tep/ha/an ne sont pas fantaisistes!)

    A1T-MARIA:
    Consommation x3;
    11000 réacteurs comme ci-dessus;
    Exploitation de 65% des forêts;

    A2-MiniCAM:
    Consommation x5;
    6000 réacteurs comme ci-dessus;
    Exploitation de 30% des forêts;

    B1T-MESSAGE:
    Consommation x1,4 (relevé sur le graphique);
    600 réacteurs comme ci-dessus;
    Exploitation de 25% des forêts;

    B2-AIM:
    Consommation x3,3 (relevé sur le graphique);
    2000réacteurs comme ci-dessus;
    Exploitation de 40% des forêts;

    Tous ces scénarios sont élaborés en vue d'estimer les émissions et la proportion de gaz à effet de serre dans l'atmosphère. Pour atteindre réellement ce but, il serait évidemment souhaitable qu'ils soient moins dispersés et indiscutablement réalistes.

    Or, c'est leur nature réaliste que je conteste, pour les raisons (non exhaustives) suivantes:

    1/Ils sont basés sur des évolutions hypothétiques de la population mondiale.
    La famille A1 paraît relever du vœu pieux, avec un sommet de 8,8 milliards vers 2050 et une décroissance ensuite.
    La famille A2 paraît excessivement pessimiste, avec une croissance presque droite pour aboutir à 15 milliards en 2100.
    La famille B2 paraît la plus réaliste, car elle prend en compte les progrès du contrôle des naissances, sans croire qu'il se fera rapidement. La population croîtrait jusqu'à 10,5 milliards en 2000 et se stabiliserait ensuite.

    2/ Ils sont élaborés en se basant sur l'état actuel de la science, de la technique et des technologies, comme si le progrès foudroyant dans ces domaines s'arrêtait brutalement en 2000! Les sages qui les ont concoctés sont un peu comme auraient été des "spécialistes" chargés d'estimer en 1990 la quantité de tubes cathodiques devant être fabriqués 20 ans après. L'invention des écrans plats vont les reléguer d'ici peu aux musées!
    Ainsi ils raisonnent sur des réacteurs nucléaires qui sont couramment obsolètes dès le début de leur fonctionnement. La recherche dans ce domaine va être prodigieusement dopée dès le renchérissement inévitable des sources d'énergie classiques.

    3/ Ils comprennent le poste "biomasse" qui me fait froid dans le dos:
    Ce poste impliquerait la mise en exploitation de 25% à 75% de toutes les forêts du Globe, en vue d'être brûlés!!!!!
    Imaginez les moyens mécaniques fatalement colossaux qui envahiront les forêts des Alpes, de l'Afrique Équatoriale, des Montagnes Rocheuses, de l'Amazonie, de la Sibérie, de l'Himalaya, des Andes, de l'Alaska, de la Birmanie (et j'arrête) pour brûler leur bois! Pour faire bon poids, ils vont brûler y compris les animaux qui les habitent. Je ne suis pas écolo bon teint, mais ceci me révolte!

    Et là j'arrête, cher Monsieur Jancovici, alors que j'aurais encore beaucoup à dire. Mais étant péquin ordinaire, ma voix ne porte guère par rapport aux experts qui siègent au GIEC, ainsi j'espère que vous allez l'amplifier pour qu'elle soit entendue par quelques uns, peut-être des décideurs.
    Croyez à mes sentiments cordiaux
    Paul Balogh

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Quisit

    Re : Lettre Ouverte A Jean-marc Jancovici

    bonjour !

    j'ai entendu dire que concernant la biomasse, la filière "bambou" était etudiée, c'est peut etre sur elle que se base le GIEC

    "Le bambou est la plante ligneuse dont la croissance est la plus rapide (et la plus forte). Il pousse de 7,5 cm à 40 cm par jour, le record étant de 120 cm en 24 heures" ../..Le bambou pousse trois fois plus rapidement que la plupart des espèces de la famille des eucalyptus, et on peut le récolter quatre fois plus souvent ../..Les espèces atteignent généralement leur maturité en quatre ou cinq ans, et les récoltes sont alors possibles tous les deux ans pendant 120 ans ../..joue aussi un rôle important dans la production de biomasse grâce à un apport annuel de 40 tonnes par hectare, voire davantage ../.. la tige, partie la plus importante économiquement parlant, peut atteindre plus de 40 mètres en trois ou quatre mois seulement. ../.. Sur une période de 35 ans, une même touffe de bambou peut produire jusqu'à 15 kilomètres de perche utilisable diamètre allant jusqu'à 30 centimètres. On estime la culture mondiale annuelle à dix millions de tonnes ou environ huit millions de kilomètres de bambou, de quoi faire 200 fois le tour de la Terre.


    voilà, le GIEC ne s'est pas forcément basé sur le bois et les 3 TEP/ha ...

  4. #3
    paulb

    Re : Lettre Ouverte A Jean-marc Jancovici

    Cher Quisit,
    ton message prouve que tu n'as pas lu la référence que j'indique, ce qui dénote un certain manque de curiosité. Ce qui n'empêche que la filière bambou peut être intéressante, mais là aussi il faudra trouver l'étendu de terres nécessaire.
    Amicalement paulb.


  5. #4
    Cécile

    Re : Lettre Ouverte A Jean-marc Jancovici

    Bonjour,

    Citation Envoyé par paulb
    2/ Ils sont élaborés en se basant sur l'état actuel de la science, de la technique et des technologies, comme si le progrès foudroyant dans ces domaines s'arrêtait brutalement en 2000! Les sages qui les ont concoctés sont un peu comme auraient été des "spécialistes" chargés d'estimer en 1990 la quantité de tubes cathodiques devant être fabriqués 20 ans après. L'invention des écrans plats vont les reléguer d'ici peu aux musées!
    Ainsi ils raisonnent sur des réacteurs nucléaires qui sont couramment obsolètes dès le début de leur fonctionnement. La recherche dans ce domaine va être prodigieusement dopée dès le renchérissement inévitable des sources d'énergie classiques.
    C'est une des principales difficultés des prédictions. Mais il est difficile de prévoir quels pourront être les technologies dans 50 ou 100 ans, et il est néanmoins utile de tenter de faire des prédictions tout en sachant qu'elles pourront être revues à la hausse ou à la baisse à cause d'une techno.
    En revanche, on sait à peut près ce que seront les technologies dans 20 ou 30 ans. Surtout si on prend en compte le temps de pénétration d'une nouvelle technologie, qui est souvent long : même si un réacteur nucléaire est obsolète dès le début de son fonctionnement, on attendra la fin de sa vie pour l'arrêter et en construire d'autres. De même pour les autres technologies : chacune a son "temps de vie".
    S'il est utile de tenter d'améliorer les technologies, il est dangereux de compter sur une technologie géniale pour résoudre tous nos problèmes (je ne dis pas que c'est ce que tu fais, c'est juste une remarque).

  6. #5
    paulb

    Re : Lettre Ouverte A Jean-marc Jancovici

    Cher Quisit,
    J'ai un peu recherché des renseignements sur le bambou, mais je n'ai pas pu trouver la référence que tu cites.
    Il m'a été confirmé dans
    http://www.vietnamtourism.com/f_page...ou_culture.htm.
    Que:
    "Il existe plus d'un millier d'espèces de bambous dans les régions au climat tropical et subtropical."
    et que
    "une industrie de fabrication des produits en bambou se développe vigoureusement dans certains pays asiatiques, notamment en Chine, où les bambous et espèces associées poussent comme les champignons dans les provinces méridionales au climat subtropical. Chaque hectare de bambous rapporte aux paysans chinois 15.000 dollars par an."
    L'étendue possible des cultures destinées à être brûlées est donc très probablement assez faible, compte tenu des conditions climatiques requises, la concurrence des cultures vivrières et le revenu produit par les autres utilisations du bambou (15000 $ par hectare n'est pas rien)! Là-bas le bambou sert à tout et il serait étonnant que les braves gens le laissent brûler.
    Tu serais gentil d'indiquer la provenance de ta citation, pour que tout le monte puisse en profiter.
    Merci d'avance paulb.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Quisit

    Re : Lettre Ouverte A Jean-marc Jancovici

    oups !
    en effet ce n'est pas trop sympa de prelever des citation sans en indiquer la provenance, voilà donc le lien, elle provient de l'agence canadienne de developpement international :

    http://www.acdi-cida.gc.ca/cida_ind....3?OpenDocument

    voilà voilà !

  9. #7
    paulb

    Re : Lettre Ouverte A Jean-marc Jancovici

    Cher Quisit,
    Merci de l'URL. Le même document donne la précision suivante:
    Selon des recherches, des plantations de bambou bien aménagées permettraient d'éliminer le carbone atmosphérique plus efficacement que n'importe quelle autre espèce. En effet, des études costaricaines révèlent que le bambou peut piéger annuellement 17 tonnes métriques de carbone par hectare (Jules Jannsen, 1999, communication personnelle).
    Les calculs que j'ai faits sur la biomasse des forêts étaient basés sur une production moyenne annuelle de 17 m3 de bois solide par an et par hectare, ce qui correspond à 2,5 Tep (tonne équivalent pétrole). Le GIEC donne pour le bois 3 Tep/hectare/an, mais il faut dire que quand il s'agit de biomasse, tout le monde est toujours optimiste (il faut lire leur document).
    Il semblerait donc que le bambou soit supérieur (tout au moins dans un climat et des conditions idéales) au bois (sous réserve de l'équivalence Tep du carbone que j'ignore). Donc la question mérite d'être examinée:
    -quelle est la fiabilité de la source Jannsen;
    -à combien de Tep équivalent 17 tonnes de carbone (en fait charbon de bois);
    -quels sont les régions où ce généreux bambou peut être produit en masse. Il ne faut surtout pas trop empiéter sur les terres à culture alimentaire vu les besoins à venir. Voir ma page:
    http://perso.wanadoo.fr/aap/aap/consommation.htm
    -quel apport d'énergie nécessite l'exploitation pour être efficace (à déduire de l'énergie produite).
    C'est évidemment un boulot de spécialistes, je n'en parle qu'à titre d'exemple.
    Amicalement paulb.

  10. Publicité
  11. #8
    Quisit

    Re : Lettre Ouverte A Jean-marc Jancovici

    en tout cas 17 tonnes de carbonne doivent etre inferieur à leur equivalent pétrole, vu la teneur en Hydrogène du pétrole...mais bon, c'est quand même un peu "miraculeux" comme ressource

    pour le document, tu parles de celui de Manicore ?

  12. #9
    paulb

    Re : Lettre Ouverte A Jean-marc Jancovici

    Non, le tien: acti-cida.

  13. #10
    JEAN28

    Re : Lettre Ouverte A Jean-marc Jancovici

    Citation Envoyé par Cécile
    C'est une des principales difficultés des prédictions. .
    Cécile, en l'occurrence il ne s'agit pas de "prédictions", mais de prospective. La prospective n'a pas pour objet de prédire au mieux l'avenir, mais de faire des projections argumentées à partir d'hypothèses de départ. Ensuite, à partir des résultats obtenus, on peut juger de l'intérêt des scénarios de départ, des points bloquants et des paramètres critiques. La prospective est un outil d'aide à la décision pour aujourd'hui, et c'est pour cela qu'en général il y a un groupe de scénarios "noirs"", un groupe de scénarios "roses" et quelques uns entre les deux.
    Ceci s'adresse aussi à PaulB qui s'insurge sur le contenu des scénarios.
    Pourtant, il est vrai qu'il manque des scénarios prenant en compte les avancées technologiques au moins vraisemblables. Par exemple, la fusion nucléaire. Mais je ne vais pas plus loin, car je ne suis pas encore allé voir le lien cité par PaulB, faut pas causer avant...

Sur le même thème :