Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 17 sur 17

Activités dangereuses pour l'environnement et protections




  1. #1
    FAN FAN

    Activités dangereuses pour l'environnement et protections

    Bonjour,

    Quelques idées sur l'écologie et les activités dangereuses pour l'environnement.

    De la même manière qu'un médicament subit, avant sa mise sur le marché, des évaluations d'effets secondaires, de toxicité etc... sur l'organisme, il faudrait obtenir une réglementation internationale, ou tout au moins européenne dans un premier temps, pour que tout produit mis sur le marché ait subi une étude similaire sur sa toxicité et ses effets indésirables sur l'environnement.
    Cette étude devrait également définir précisément le protocole de recyclage du produit et de son emballage après usage ou consommation; ce recyclage devant être étudié de la même manière en fonction de la toxicité ou de la nuisance sur l'environnement.
    L'étude devrait faire l'objet d'un dossier examiné par un organisme de contrôle ad-hoc qui délivrerait l'agrément de mise sur le marché.
    Ainsi l'autorisation de mise sur le marché de tout produit serait conditionné à une étude d'impact sur l'environnement, comportant également le protocole de recyclage.

    Autre suggestion: moduler la TVA en fonction de la consommation d'énergie non renouvelable, aussi bien dans la fabrication du produit que dans son usage et son recyclage, ou encore dans la génération de gaz à effet de serre. Cette modulation de TVA pourrait se faire par référence aux produits similaires afin de favoriser économiquement les produits les moins polluants.

    A ce propos : A quel moment est payé le droit à émission de CO2 sur les produits pétroliers ? En effet tout hydrocarbure extrait est quasiment destiné à être brûlé (soit comme combustible, soit comme matière plastique incinérées comme déchets en fin de vie), donc à chaque baril de pétrole ou m3 de gaz extrait, on sait exactement le CO2 qui sera engendré dans l'atmosphère. Ces droits à polluer sont-il effectivement payés par les pétroliers ?

    Enfin, pour les produits ou services particulièrement dangereux, tels que, par exemple, la production d'électricité par les centrales nucléaires, ou les industries chimiques de type Seveso, je suggère que le producteur (la personne morale dont l'activité engendre le risque) ait obligation de s'assurer avec des contrats rendus publics afin que tout un chacun, notamment les associations de consommateurs ou écologistes (mandatant éventuellement des experts) puissent apprécier le degré de couverture en fonction de l'évaluation du risque et éventuellement le contester.
    Exemple: les promoteurs des OGM ont-ils souscrit une assurance contre les risques des dommages économiques qu'ils pourraient causer aux producteurs et aux consommateurs de produits sans OGM si il y a contamination de ces produits par leurs OGM. Sont-ils assurés contre les risques écologiques de décimination et contre les risques sanitaires dus à la consommation de ces OGM ? S'il n'y a vraiment pas de risque, comme ils l'affirment, qu'attendent-ils pour s'assurer, les prix consentis par les compagnies d'assurance seraient très modique !... Si les compagnies d'assurances refusent d'assurer (ce qui, je crois, est le cas, parce qu'elles considèrent que les dommages éventuels seraient trop lourd à supporter), l'activité doit être interdite : avez-vous le droit de conduire votre voiture sans assurance ?
    Autre avantage de l'obligation de s'assurer : les compagnie d'assurances, dont l'intérêt est évidemment d'éviter les sinistres, mandateront des experts afin de vérifier que toutes les mesures de sécurité sont bien prises, imposeront éventuellement de les renforcer, ce qui amènera à améliorer la sécurité des installations et évitera le risque de laxisme des contrôles internes.
    Enfin, la publicité des contrats devrait éviter les couvertures insuffisantes qui ont pour conséquence la difficulté pour les victimes de catastrophes industrielles d'être justement indemnisées (penser aux victimes de TOTAL à Toulouse qui attentent toujours...)
    Remarquons que tout automobiliste a l'obligation de s'assurer, car la conduite est une activité porteuse de risque pour autrui. Qu'en est-il des industriels, des laboratoires et des activités nucléaires quant à leur obligation de s'assurer à la mesure des risques qu'ils engendrent et des dommages qu'ils peuvent causer ?

    Nucléaire et contrat d'assurance individuelle :
    Chacun peut lire sur les conditions générales de son contrat d'habitation par exemple :
    "Dommages non assurés par le contrat :
    - les dommages ou aggravation des dommages causés par tout combustible nucléaire, produit ou déchet radioactif ou par toute source de rayonnement ionisant."
    Ceci veut donc dire que les compagnies qui assurent les particuliers ne peuvent répercuter le coût des dommages causés par un accident nucléaire sur le responsable de l'accident, faute d'assurance de celui-ci et en conséquence excluent fort logiquement ce risque de leur garantie.
    Comment peut-on exercer une activité aussi porteuse de risque pour les personnes et l'environnement sans avoir contracté une assurance sur laquelle les compagnies assurant les particuliers pourraient se rembourser de l'indemnisation des dommages subis par ces derniers et ainsi couvrir ce risque non couvert actuellement ?
    Prenons les exploitants du nucléaire au mot : puisqu'ils disent que leur activité est sans risque et qu'ils en contrôlent les conséquences, ils n'ont alors aucune excuse à ne pas se couvrir par une assurance puisque ces risques étant faibles (selon eux) les primes devraient être peu élevées !
    Et surtout ne pas considérer que ce sont les Etats qui assurent la réparation des dommages causés par un accident éventuel, car cela correspondrait à la prise en charge par l'Etat de l'assurance, donc à subventionner cette industrie et à en masquer le coût réel, faussant ainsi la concurrence avec les autres sources d'énergie.

    Voilà, je livre ces quelques idées, je ne sais si elles sont pertinentes...

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Cécile

    Re : Activités dangereuses pour l'environnement et pmrotections

    Citation Envoyé par FAN FAN Voir le message
    De la même manière qu'un médicament subit, avant sa mise sur le marché, des évaluations d'effets secondaires, de toxicité etc... sur l'organisme, il faudrait obtenir une réglementation internationale, ou tout au moins européenne dans un premier temps, pour que tout produit mis sur le marché ait subi une étude similaire sur sa toxicité et ses effets indésirables sur l'environnement.
    Ca vient d'être mis en pratique pour les produits chimiques produits ou importés en Europe : ça s'appelle Reach.

    Autre suggestion: moduler la TVA en fonction de la consommation d'énergie non renouvelable, aussi bien dans la fabrication du produit que dans son usage et son recyclage, ou encore dans la génération de gaz à effet de serre. Cette modulation de TVA pourrait se faire par référence aux produits similaires afin de favoriser économiquement les produits les moins polluants.
    Pour sa fabrication, OK, mais quand tu vends un produit, tu ne peux pas savoir si le consommateur se fournir auprès d'un producteur d'énergie renouvelable ou non. Il faudrait donc moduler la TVA par rapport à l'énergie consommée (qu'elle soit renouvelable ou pas) pendant la vie du produit. Mais ça me semble compliqué. Des taxes sur l'énergie elle-même sont plus simples.

    A ce propos : A quel moment est payé le droit à émission de CO2 sur les produits pétroliers ? En effet tout hydrocarbure extrait est quasiment destiné à être brûlé (soit comme combustible, soit comme matière plastique incinérées comme déchets en fin de vie), donc à chaque baril de pétrole ou m3 de gaz extrait, on sait exactement le CO2 qui sera engendré dans l'atmosphère. Ces droits à polluer sont-il effectivement payés par les pétroliers ?
    Les droits d'émissions ne sont pas payés sur tous les hydrocarbures. D'abord parce qu'il y a des pays non signataires de Kyoto (les US, bien sûr, mais pas seulement). D'autre part parce que les pays signataires ont chacun une quantité de CO2 qu'ils peuvent émettre "gratos". C'est seulement en cas de dépassement qu'ils peuvent acheter les droits de CO2 auprès d'autres. Ensuite, si l'on peut (très grossièrement) estimer la consommation de gaz et de pétrole pour chaque pays (car les gisements sont très concentrés), c'est beaucoup plus difficile pour le charbon, principal émetteur de CO2.

    Enfin, pour les produits ou services particulièrement dangereux, tels que, par exemple, la production d'électricité par les centrales nucléaires, ou les industries chimiques de type Seveso, je suggère que le producteur (la personne morale dont l'activité engendre le risque) ait obligation de s'assurer avec des contrats rendus publics afin que tout un chacun, notamment les associations de consommateurs ou écologistes (mandatant éventuellement des experts) puissent apprécier le degré de couverture en fonction de l'évaluation du risque et éventuellement le contester.
    Je me demande dans quelle mesure ce n'est pas public. Pour le nucléaire en tout cas, je sais que les montant maxi que les assureurs ont obligation de payer en cas d'accident sont ridiculement faibles.
    Que ce soit public, OK, mais si personne n'a les moyens de s'y opposer, ça ne change pas grand chose.

  4. #3
    Ryuujin

    Re : Activités dangereuses pour l'environnement et pmrotections

    Exemple: les promoteurs des OGM ont-ils souscrit une assurance contre les risques des dommages économiques qu'ils pourraient causer aux producteurs et aux consommateurs de produits sans OGM si il y a contamination de ces produits par leurs OGM. Sont-ils assurés contre les risques écologiques de décimination et contre les risques sanitaires dus à la consommation de ces OGM ?
    Et les producteurs en conventionnel qui utilisent des nouvelles variétés, ils sont assurés ?
    Nan ? pourtant les risques potentiels sont fondamentalement les mêmes.
    Faut arrêter de dire n'importe quoi comme ça ; lorsqu'il y a un problème avec des semences, c'est la responsabilité du semencier qui est mise en cause.


    S'il n'y a vraiment pas de risque, comme ils l'affirment, qu'attendent-ils pour s'assurer, les prix consentis par les compagnies d'assurance seraient très modique !...
    C'est quant il y a un risque qu'on s'assure, pas quant il n'y en a pas.


    Si les compagnies d'assurances refusent d'assurer (ce qui, je crois, est le cas, parce qu'elles considèrent que les dommages éventuels seraient trop lourd à supporter),
    Elles refusent d'assurer ? qui leur a demander d'assurer ?
    Et si c'est le cas, ce serait plutôt parcequ'il n'y a pas de risque quantifié à assurer, et non pas pour la raison que tu cites qui n'a aucun sens.
    Les dommages éventuels ne peuvent pas être considérés comme "trop lourds à supporter" : ils sont complètement inconnus !!
    Il n'y a pas l'ombre d'un dommage éventuel en l'état actuel des choses.


    l'activité doit être interdite : avez-vous le droit de conduire votre voiture sans assurance ?
    Es-tu assuré pour poster sur ce forum ? Non ? alors je suggère que tes posts soient supprimés au cas où.

    Un brin de logique que diable, renseigne toi avant d'affirmer, réfléchis un minimum à ce que tu dis, et lis les topics sur le sujet avant de poster.


  5. #4
    Cécile

    Re : Activités dangereuses pour l'environnement et pmrotections

    Citation Envoyé par Ryuujin Voir le message
    C'est quant il y a un risque qu'on s'assure, pas quant il n'y en a pas.
    L'existence d'OGM pose au moins un risque économique (pour l'aspect biologique, je ne me prononcerai pas), puisque les légumes et fruits bio ne doivent pas en contenir. Si un producteur bio s'aperçoit que ses productions sont contaminés par des OGM, qui lui payera son manque à gagner ? Tu ne peux nier ce risque.

  6. #5
    FAN FAN

    Re : Activités dangereuses pour l'environnement et pmrotections

    Citation Envoyé par Ryuujin Voir le message
    Et les producteurs en conventionnel qui utilisent des nouvelles variétés, ils sont assurés ?
    Nan ? pourtant les risques potentiels sont fondamentalement les mêmes.
    Faut arrêter de dire n'importe quoi comme ça ; lorsqu'il y a un problème avec des semences, c'est la responsabilité du semencier qui est mise en cause.



    C'est quant il y a un risque qu'on s'assure, pas quant il n'y en a pas.



    Elles refusent d'assurer ? qui leur a demander d'assurer ?
    Et si c'est le cas, ce serait plutôt parcequ'il n'y a pas de risque quantifié à assurer, et non pas pour la raison que tu cites qui n'a aucun sens.
    Les dommages éventuels ne peuvent pas être considérés comme "trop lourds à supporter" : ils sont complètement inconnus !!
    Il n'y a pas l'ombre d'un dommage éventuel en l'état actuel des choses.



    Es-tu assuré pour poster sur ce forum ? Non ? alors je suggère que tes posts soient supprimés au cas où.

    Un brin de logique que diable, renseigne toi avant d'affirmer, réfléchis un minimum à ce que tu dis, et lis les topics sur le sujet avant de poster.
    Pas de risque ??
    - Tchernobyl
    - Three mile land
    - Winscale
    - Seveso
    - Toulouse
    - Torrey Canyon
    - Erica
    - Je ne vais pas tous les mettre y en a trop...
    Il est intéressant de voir le niveau de réparation aux victimes et des dégats sur l'environnement...

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Ryuujin

    Re : Activités dangereuses pour l'environnement et pmrotections

    Citation Envoyé par Cécile Voir le message
    L'existence d'OGM pose au moins un risque économique (pour l'aspect biologique, je ne me prononcerai pas), puisque les légumes et fruits bio ne doivent pas en contenir. Si un producteur bio s'aperçoit que ses productions sont contaminés par des OGM, qui lui payera son manque à gagner ? Tu ne peux nier ce risque.
    Qui a décidé que la présence du moindre pourcentage d'OGM en bio empêcherait l'obention du label ?
    Ce ne sont pas les producteurs bio par hasard ?
    Un risque, c'est la proba d'un préjudice, pas celle d'une punition auto-infligée.

    ceci dit, faut pas trop s'en faire pour ça ; la marge des 0.9% finira bien par passer en bio, revue à la baisse ou pas, mais en tout cas ce jeu du martyr ne durera pas éternellement.


    FAN FAN, quand tu cites le post de quelqu'un, essaye au moins d'y répondre.

    - Tchernobyl
    - Three mile land
    - Winscale
    - Seveso
    - Toulouse
    - Torrey Canyon
    - Erica
    où sont les OGM là dedans ?

    Et encore une fois, il n'est pas question de "pas de risque", mais de "pas plus de risque qu'il n'y en a déjà".

    Mais bon, si tu faisais l'effort de lire ls topics sur le sujet...

  9. #7
    ossau

    Re : Activités dangereuses pour l'environnement et protections

    """"""Qui a décidé que la présence du moindre pourcentage d'OGM en bio empêcherait l'obention du label ?
    Ce ne sont pas les producteurs bio par hasard ?"""""""""""""

    pourquoi vous etes contre les labels? il est certain que cela arrangerait pas mal de gens l'uniformité.........
    vous avez déja gouté à un oeuf véritablement de ferme?à du cochon fermier, de celui qui baguenaude sous les chênes et autour des tas de fumier......... non? essayez.........même votre poêle n'en reviendra pas

  10. Publicité
  11. #8
    ossau

    Re : Activités dangereuses pour l'environnement et protections

    a propos d'ogm.............c'est nouveau ( enfin pour ceux qui ne veulent pas voir) ça vient de sortir..........


    http://www.terre-net.fr/actualite-ag...204-40503.html

  12. #9
    FAN FAN

    Re : Activités dangereuses pour l'environnement et protections

    Pour enrichir le débat, on peut prendre connaissace d'un article assez pertinent du Monde (14 septembre 2004, page 23):
    - Titre de l'article: "OGM: sauvons le droit"
    - Sous titre: "Les sociétés commerciales ont-elles souscrit une assurance couvrant les risques éventuels ? La réponse, nous le savons, est négative".

  13. #10
    Démostène

    Re : Activités dangereuses pour l'environnement et protections

    Citation Envoyé par ossau Voir le message
    a propos d'ogm.............c'est nouveau ( enfin pour ceux qui ne veulent pas voir) ça vient de sortir..........


    http://www.terre-net.fr/actualite-ag...204-40503.html
    Salut,
    Interessant !
    Et Ryuujin ( phonétiquement :le Djin du ruisseau?) viendra te dire qu'aucune étude ne prouve le transfer de gènes...
    @ Ryuujin : renseignes-toi un peu sur les raisons invoquées par les assureurs pour reffuser d'assurer un risque, tu vas être bien étonné !

    @+
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.

  14. #11
    Ryuujin

    Re : Activités dangereuses pour l'environnement et protections

    pourquoi vous etes contre les labels?
    Je ne suis pas contre les labels : je suis contre leur utilisation politique, ce qui est précisément le cas.

    Un 0% d'OGM n'a rien à faire dans un label pour la bonne et simple raison que ce 0% :
    - n'a aucun intérêt en terme de qualité.
    - n'existe pas
    - rend toute activité impossible à long terme.

    Ce que les anti-OGM ont voulu faire avec ce 0% en bio, c'était sacrifier le bio à la "lutte contre les OGM" en le posant en martyr.


    vous avez déja gouté à un oeuf véritablement de ferme?
    Je ne mange que cela lorsque je sis chez moi, mais si un grain de maîs OGM se glisse dans la nourriture de mes poules, ça n'en changera pas le gout ni la qualité sanitaire.


    Fan-fan : le monde a une position clairement anti-OGM, et ses articles sur le sujet n'ont pas une ombre d'objectivité et de traitement de l'info.
    Toutes les rumeurs les plus ridicules y on été relayées, sans jamais un démenti.

    Et là, ils en rajoutent une couche.

    Pourquoi voudrais-tu que ces compagnies s'assurent pour des risques qui pour l'instant n'existent pas ?
    On s'assure pour des risques connus, dont on connait la probabilité etc...
    Pas pour des risques dont personne n'est fichu de dire ce qu'ils sont.

    Risque de quoi d'ailleurs ? tu as la réponse ?


    renseignes-toi un peu sur les raisons invoquées par les assureurs pour reffuser d'assurer un risque, tu vas être bien étonné !
    Oh, mais c'est tout a fait clair : les assurances assurent contre des risques dont ils peuvent estimer la fréquence, et le prix pour pouvoir calculer le prix de l'assurance de façon à rentrer dans leurs frais.

    Pour les OGM, on ne connait ni la nature, ni la probabilité des risques.

    Les assurances sont donc incapables de proposer une offre.


    Et Ryuujin viendra te dire qu'aucune étude ne prouve le transfer de gènes...
    Lien mort chez moi.
    Pour l'instant, à ma connaissance non : on a jamais observé un transfert horizontal spontané de gène, ce qui ne veut pas dire qu'il n'y en a pas, puisqu'on en trouve des traces dans les génomes, mais qu'ils sont très rares, et que donc leur importance à l'échelle des variétés cultivées est probablement plus que négligeable.

    Mais bon, un point est plus intéressant : et quand bien même il y aurait un jour un de ces transferts, qu'est-ce que cela ferait ?

  15. #12
    Démostène

    Re : Activités dangereuses pour l'environnement et protections

    Citation Envoyé par Ryuujin Voir le message
    Un 0% d'OGM n'a rien à faire dans un label pour la bonne et simple raison que ce 0% :
    - n'a aucun intérêt en terme de qualité.
    - n'existe pas
    - rend toute activité impossible à long terme.

    Pourquoi voudrais-tu que ces compagnies s'assurent pour des risques qui pour l'instant n'existent pas ?
    On s'assure pour des risques connus, dont on connait la probabilité etc...
    Pas pour des risques dont personne n'est fichu de dire ce qu'ils sont.

    Oh, mais c'est tout a fait clair : les assurances assurent contre des risques dont ils peuvent estimer la fréquence, et le prix pour pouvoir calculer le prix de l'assurance de façon à rentrer dans leurs frais.

    Pour les OGM, on ne connait ni la nature, ni la probabilité des risques.

    Les assurances sont donc incapables de proposer une offre.

    Pour l'instant, à ma connaissance non : on a jamais observé un transfert horizontal spontané de gène, ce qui ne veut pas dire qu'il n'y en a pas, puisqu'on en trouve des traces dans les génomes, mais qu'ils sont très rares, et que donc leur importance à l'échelle des variétés cultivées est probablement plus que négligeable.
    Salut,
    "0% n'existe pas" tu veux dire qu'il est déjà trop tard ?

    Tu semble confondre "ne pas exister" et " être inconnu à ce jour", ce n'est pas très scientifique ! Et pourtant dans le même post tu écris " Pour les OGM, on ne connait ni la nature, ni la probabilité des risques", il faut savoir ce que tu veux dire, c'est plus hardu qu'une étude en russe dans le texte ( pour moi , qui ne sais pas lire le russe)

    Pour ce qui est des assurances, tu devrais faire la démarche, ce que tu supposes ci dessus ne correspont pas exactement à ce qu'ils te répondraient.
    On peut s'assurer contre la chutte de météorites, pourtant c'est presque aussi rare que ce que tu affirmes au sujet des OGM, alors, pour quelles raisons les assurances REFFUSENT d'assurer les OGM ?
    Si le risque était nul, ce serait tout bénéfice pour elles, non ?

    @+
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.

  16. #13
    FAN FAN

    Re : Activités dangereuses pour l'environnement et protections

    Citation Envoyé par Démostène Voir le message
    Salut,
    "0% n'existe pas" tu veux dire qu'il est déjà trop tard ?

    Tu semble confondre "ne pas exister" et " être inconnu à ce jour", ce n'est pas très scientifique ! Et pourtant dans le même post tu écris " Pour les OGM, on ne connait ni la nature, ni la probabilité des risques", il faut savoir ce que tu veux dire, c'est plus hardu qu'une étude en russe dans le texte ( pour moi , qui ne sais pas lire le russe)

    Pour ce qui est des assurances, tu devrais faire la démarche, ce que tu supposes ci dessus ne correspont pas exactement à ce qu'ils te répondraient.
    On peut s'assurer contre la chutte de météorites, pourtant c'est presque aussi rare que ce que tu affirmes au sujet des OGM, alors, pour quelles raisons les assurances REFFUSENT d'assurer les OGM ?
    Si le risque était nul, ce serait tout bénéfice pour elles, non ?

    @+
    DEMOSTENE, tu as parfaitement résumé ce débat.

  17. #14
    Ryuujin

    Re : Activités dangereuses pour l'environnement et protections

    "0% n'existe pas" tu veux dire qu'il est déjà trop tard ?
    Non, que même en l'absence TOTALE d'OGM tes tests n'indiqueront pas zéro : on ne sait pas mesurer ni même vérifier avec une proba de 1 l'absence de quelque chose.


    Tu semble confondre "ne pas exister" et " être inconnu à ce jour", ce n'est pas très scientifique ! Et pourtant dans le même post tu écris " Pour les OGM, on ne connait ni la nature, ni la probabilité des risques"
    Non, je ne confonds pas, sinon je ne ferais pas moi même la nuance.

    Mais en l'absence de risques démontrés, il n'y a que des risques POTENTIELS.

    Et en attendant, les risques potentiels sont les mêmes pour les OGM que pour toute nouvelle variété, qu'elle soit obtenue par introgression de gène, sélection de mutant, ou mutagénèse.

    Alors, on fait quoi ?

    Avec ta position, pour être logique il faudrait TOUT interdire puisque tout présente les mêmes risques potentiels.
    Mais j'imagine que même toi, tu réalises que ce n'est pas possible ?


    Pour ce qui est des assurances, tu devrais faire la démarche, ce que tu supposes ci dessus ne correspont pas exactement à ce qu'ils te répondraient.
    tu peux faire toutes les démarches que tu veux : tu ne fais qu'un procès d'intention ici.
    Ce que j'avance personnellement est certain et vérifié : les assurances refusent d'assurer contre des risques qui ne sont pas identifiés et quantifiés.

    Ce que tu avances toi, on ne sait même pas d'où ça sort, et tu ne prends même pas la peine de donner le moindre élément qui l'étaye.



    On peut s'assurer contre la chutte de météorites
    La chute de météorite EST un risque, cad qu'on sait ce qu'il se passe si tu te prends une météorites dans la tronche, on sait que c'est possible même si ce n'est pas probable, et on peut estimer grosso-modo la probabilité de l'évènement.

    rien à voir avec "les risques des OGM" qui ne sont pour l'instant que des mots, derrière lesquels ne se cachent AUCUN scénario solide.

    Risques des OGM ? mais quels risques justement ?!?
    Voilà ce que demanderait une assurance avant d'assurer une entité quelconque : elle demanderait de pouvoir connaitre les conséquences attendues, chiffrer leur coût, et évaluer la probabilité de l'évènement.

    Va donc essayer de t'assurer contre les risques du maïs ( non OGM bien sûr ) et on verra si tu es reçu différemment.


    Si le risque était nul, ce serait tout bénéfice pour elles, non ?
    Mais le risque DE QUOI ?
    Pour dire qu'un risque est nul, négligeable, ou important, il faudrait déjà savoir de quoi on parle.
    De quoi on parle là ? c'est quoi "les risques des OGM" ?

    Les assureurs assurent contre des risques PRECIS, des trucs concrêts, pas des risques potentiels hyper vague derrière lesquels on va aller mettre n'importe quoi.
    Sinon, on pourrait faire jouer l'assurance pour tout et n'importe quoi, de l'éttouffement avec le produit à l'indigestion ou Dieu sait quoi encore.


    Mais bon, c'est encore du réchauffé : on t'a déjà dit tout cela, ce qui ne t'empêche pas de nous ressortir le sois-disant refus des assurances pour la n-ième fois.

  18. #15
    FAN FAN

    Re : Activités dangereuses pour l'environnement et protections

    Citation Envoyé par Ryuujin Voir le message
    Non, que même en l'absence TOTALE d'OGM tes tests n'indiqueront pas zéro : on ne sait pas mesurer ni même vérifier avec une proba de 1 l'absence de quelque chose.



    Non, je ne confonds pas, sinon je ne ferais pas moi même la nuance.

    Mais en l'absence de risques démontrés, il n'y a que des risques POTENTIELS.

    Et en attendant, les risques potentiels sont les mêmes pour les OGM que pour toute nouvelle variété, qu'elle soit obtenue par introgression de gène, sélection de mutant, ou mutagénèse.

    Alors, on fait quoi ?

    Avec ta position, pour être logique il faudrait TOUT interdire puisque tout présente les mêmes risques potentiels.
    Mais j'imagine que même toi, tu réalises que ce n'est pas possible ?



    tu peux faire toutes les démarches que tu veux : tu ne fais qu'un procès d'intention ici.
    Ce que j'avance personnellement est certain et vérifié : les assurances refusent d'assurer contre des risques qui ne sont pas identifiés et quantifiés.

    Ce que tu avances toi, on ne sait même pas d'où ça sort, et tu ne prends même pas la peine de donner le moindre élément qui l'étaye.




    La chute de météorite EST un risque, cad qu'on sait ce qu'il se passe si tu te prends une météorites dans la tronche, on sait que c'est possible même si ce n'est pas probable, et on peut estimer grosso-modo la probabilité de l'évènement.

    rien à voir avec "les risques des OGM" qui ne sont pour l'instant que des mots, derrière lesquels ne se cachent AUCUN scénario solide.

    Risques des OGM ? mais quels risques justement ?!?
    Voilà ce que demanderait une assurance avant d'assurer une entité quelconque : elle demanderait de pouvoir connaitre les conséquences attendues, chiffrer leur coût, et évaluer la probabilité de l'évènement.

    Va donc essayer de t'assurer contre les risques du maïs ( non OGM bien sûr ) et on verra si tu es reçu différemment.



    Mais le risque DE QUOI ?
    Pour dire qu'un risque est nul, négligeable, ou important, il faudrait déjà savoir de quoi on parle.
    De quoi on parle là ? c'est quoi "les risques des OGM" ?

    Les assureurs assurent contre des risques PRECIS, des trucs concrêts, pas des risques potentiels hyper vague derrière lesquels on va aller mettre n'importe quoi.
    Sinon, on pourrait faire jouer l'assurance pour tout et n'importe quoi, de l'éttouffement avec le produit à l'indigestion ou Dieu sait quoi encore.


    Mais bon, c'est encore du réchauffé : on t'a déjà dit tout cela, ce qui ne t'empêche pas de nous ressortir le sois-disant refus des assurances pour la n-ième fois.

    Le propre d'un risque est d'être "potentiel": c'est la définition même de risque (La Palisse a encore sévit). Et le risque que font courrir les producteurs d'OGM sont pour partie identifiés:
    - Risque de contamination des produits non OGM que tout consommateur est en droit d'obtenir, c'est sa liberté qui doit être respectée, même s'il n'est pas démontré que les OGM soient nocives (le contraire n'a pas non plus été démontré). Et le producteur sans OGM dont les produits sont contaminés a évidemment droit à réparation car il perd ses clients.
    - Risque de dispersion d'organismes nouveaux dans l'environement qui pourraient supplanter les espèces naturelles entre autres.
    L'argument de comparaison avec des organismes sélectionnés ou obtenus par croisement ne tient pas car les OGM peuvent contenir des gènes manipulés, voire venant d'autres espèces.

    Le refus actuel des assurances de couvrir ce genre de risques est plutôt inquietant.
    Les OGM bien évidemment ne sont pas à rejeter systématiquement: elles peuvent être très utiles. les recherches doivent être poursuivies mais couvertes par des assurances et encadrées par des lois.
    On peut espérer que les compagnies d'assurances, dont c'est le métier d'évaluer et de gérer les risques (évidemment potentiels: ils ne se réalisent pas forcement, heureusement), sauront à terme, en ayant recours à des études et à des expertises, proposer d'assurer les productions d'OGM.
    Ne souhaitant évidemment pas de sinistre, elles imposeront des mesures de sécurité aux producteurs. Ce n'est que dans ce cas encadrée par des lois et assurée que cette activité peut avoir lieu, ce qui n'est pas le cas actuellement.

  19. #16
    ossau

    Re : Activités dangereuses pour l'environnement et protections

    "un bon assureur" pour sa compagnie est justement celui qui fait des contrats ou il y a un minimum de risques..........pour elle.........

    si il n'y a aucun risque avec les ogm, les contrats proposés par les assureurs devraient au contraire fleurir...........

    le déces par noyade dans le désert pour quelqu'un de phobique devrait être facilement négociable avec des échéances pas tres élevées.........

  20. #17
    Ryuujin

    Re : Activités dangereuses pour l'environnement et protections

    Le propre d'un risque est d'être "potentiel": c'est la définition même de risque
    n'importe quoi.

    Il y a des risques avérés, cad dont on sait lesquels ils sont, et qu'ils peuvent se produire.
    Par exemple, le risque d'être fauché par une voiture sur un passag pour piéton existe : il est connu, et on sait que cela arrive.

    Et il y a des risques potentiels, de deux types :
    - ceux qui ne sont pas même identifié, cela signifie qu'on sait qu'il y a PEUT-ÊTRE des risques, mais qu'on en voit aucun.
    - ceux qui sont identifiés, mais dont on ne sait pas s'ils peuvent se produire ( ex, risque de se faire écraser par un OVNI ).

    Voilà pour le point "vocabulaire".

    Maintenant, question déjà posée juste au dessus mais à laquelle vous ne voulez visiblement pas réfléchir : QUELS sont les risques des OGM ?


    - Risque de contamination des produits non OGM
    C'est un phénomène, pas un risque.
    un risque au sens usuel, c'est un évènement aux conséquences néfastes qui peut se produire ( au sens scientifique, c'est une probabilité, en cyndinique c'est la probabilité d'un évènement multipliée par sa gravité ).
    En admettant que tu trouves 0.5% d'OGM dans ton assiette, où sont les dommages ?
    A gravité nulle, risque nul.


    - Risque de dispersion d'organismes nouveaux dans l'environement qui pourraient supplanter les espèces naturelles entre autres.
    Agriculture = dispertion dans la nature d'organismes nouveaux ( modifiés par l'homme ). C'est pas un risque ça, c'est un but.

    Quant au scénario de l'OGM qui supplante des espèces naturelles ( je suppose que tu as voulu dire "sauvages" ), si tu avais pris la peine de jetter un coups d'oeil aux autres topics, tu aurais vu qu'on a déjà traité mainte fois le sujet.
    Pour que cela puisse arriver, il faut que les gènes insérés confèrent à la plante un avantage sélecif HORS CHAMPS.
    Or, le but de la transgénèse est rarement de conférer un avantage sélectif, et quand c'est le cas, c'est un avantage EN CHAMPS.
    Et les milieux HORS, et EN champs sont complètement différents.

    En outre, c'est pas pour dire mais ce risque potentiel ( car ce n'est qu'un risque POTENTIEL, rien ne prouve que cela peut se produire, bien au contraire ) est un risque liée à TOUTE création variétale.
    OGM ou pas, même topo.

    alors on fait quoi ? on arrête tout ?

    L'argument de comparaison avec des organismes sélectionnés ou obtenus par croisement ne tient pas car les OGM peuvent contenir des gènes manipulés, voire venant d'autres espèces.
    Et alors ? qu'est-ce que ça change ?
    Ca n'empêche pas les risques potentiels d'être les mêmes.
    A cela près qu'ils sont plus facilement identifiables et évitables, puisqu'on sait précisément quels gènes on modifie, alors qu'en création variétale traditionnelle on en sait absolument rien.


    Le refus actuel des assurances de couvrir ce genre de risques est plutôt inquietant.
    Merci de tenir compte des posts des autres.
    Ca fait déjà deux fois que j'explique ce refus.

    comme argument bidon, on a pas fait mieux : les assurances ne sont pas omniscientes, elles ne sont en rien une référence.

    Faites donc l'expérience : allez voir votre assureur pour lui demander une assurance contre les risques du maïs ( non OGM ) on verra s'il voudra bien vous assurer !!!


    les recherches doivent être poursuivies mais couvertes par des assurances et encadrées par des lois.
    Et pourquoi donc "couvertes par des assurances" ? pourquoi il faudrait absolument que tout soit assuré ?
    Tu es assuré contre les risques du maïs ? de la rhubarbe ? du thé ?

    Non, et bien c'est pareil ; il n'y a AUCUNE raison de prendre une assurance ( et à plus forte raison d'y être obligé ) quant il n'y a aucun risque avéré.



    Ne souhaitant évidemment pas de sinistre, elles imposeront des mesures de sécurité aux producteurs. Ce n'est que dans ce cas encadrée par des lois et assurée que cette activité peut avoir lieu, ce qui n'est pas le cas actuellement.
    Et pourquoi tu voudrais que les OGM soient traités différemment sur ce point que les autres nouvelles variétés ?

    On est à des années lumières d'un discours scientifique, ou même d'un discours logique.


    si il n'y a aucun risque avec les ogm, les contrats proposés par les assureurs devraient au contraire fleurir...........
    Pour la 4ième fois : ce n'est pas comme ça que ça marche.
    Les assurances assurent contre des risques précis et connus : quant elles savent précisément contre quoi elles assurent.
    Ce qui n'est pas le cas dans ce que vous proposez : une assurance "OGM" ça n'aurait aucun sens : qu'est-ce qui empêcherai des gens de demander réparation contre tout et n'importe quoi ?

    Les assurances savent très bien que si elles commencent à assurer ce genre de choses, elles se retrouveront avec quantité de plaintes absolument non fondées sur les bras, mais qu'elles risquent d'être incapable de le faire valoir devant des tribunaux vu l'absence totale d'expertise et d'objectivité de la justice sur le sujet.
    Elles verraient tous les anti-OGM de France réclamer réparation pour des dommages imaginaires.


    le déces par noyade dans le désert
    Le décès par noyade est quelque chose de précis.
    Alors que "les risques des OGM", c'est grosso-modo du vent : on peut y mettre tout et n'importe quoi, jusqu'au risque que les OGM attirent des Vénusiens mangeurs d'hommes.

Discussions similaires

  1. Des robots pour épauler les pompiers dans leurs missions dangereuses
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 31/01/2007, 10h05
  2. protections transfos
    Par hlbsnoop dans le forum Électronique
    Réponses: 4
    Dernier message: 21/08/2006, 11h45
  3. aide pour la protection de l'environnement
    Par didinette dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 12/05/2006, 12h04
  4. protections amines
    Par swayter dans le forum Chimie
    Réponses: 3
    Dernier message: 02/04/2006, 14h37
  5. 2 actions pour l'environnement
    Par Help_the_Animals dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 18/09/2004, 00h44