Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 51

Le mitage rural



  1. #1
    kalywake

    Le mitage rural

    Bonjour à tous,

    Il est de plus en plus difficile de construire à la campagne. Les administrations font leur possible pour regrouper la population dans les villes. Leur principal argument étant d’éviter le mitage rural, afin de réduire les coûts de raccordement aux réseaux.

    En terme d’écologie et d’environnement, je ne suis pas convaincu de l’intérêt de telles mesures, notamment parce qu’il est reconnu que les grandes villes sont plus énergivore, par habitant, que le monde rural. Sans compter que tout le monde n’apprécie pas forcément le style de vie citadine, et la qualité de vie à la campagne n’a pas son pareil en ville.

    Les avis semblent partagés. Il peut s’avérer intéressant pour la communauté de les recueillir.

    Ainsi, que pensez-vous du mitage rural, quels avantages et inconvénients y trouvez-vous ?

    Je vous remercie d’avance pour vos commentaires.

    -----

    A un problème, il y a des tas de solutions !

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Accueil

  2. Publicité
  3. #2
    Cécile

    Re : Le mitage rural

    Bonjour,

    Citation Envoyé par kalywake
    En terme d’écologie et d’environnement, je ne suis pas convaincu de l’intérêt de telles mesures, notamment parce qu’il est reconnu que les grandes villes sont plus énergivore, par habitant, que le monde rural.
    Je ne suis pas sûre. La vie à la campagne, c'est forcément une voiture (et souvent plus de kilomètres qu'en ville pour la moindre chose : courses, école, etc.), une maison individuelle (plus de chauffage qu'en collectif). C'est aussi des réseaux énormes (eau potable, assainissement, etc.) pour peu de gens, donc plus d'énergie et de matière gaspillées par personne.

    Sans compter que tout le monde n’apprécie pas forcément le style de vie citadine, et la qualité de vie à la campagne n’a pas son pareil en ville.
    Oui, c'est pourquoi mode de vie et amour de l'environnement peuvent se téléscoper.

  4. #3
    Bufo v

    Re : Le mitage rural

    Bonjour,
    Citation Envoyé par Cécile
    Oui, c'est pourquoi mode de vie et amour de l'environnement peuvent se téléscoper.
    Ce n'est pas obligatoire ! Sauf si l'on veut vivre comme un citadin à la campagne...
    Et une comparaison ville / campagne ne peut se limiter ni au seules nuisances "énergétiques" ni à un simple aspect "ponctuel". Par ex. il me semble que le citadin est globalement bien plus énergivore que le rural (voyages, loisirs, mode de consommation...)
    Bufo v

  5. #4
    Quisit

    Re : Le mitage rural

    certains prospectivitses pensent qu'avec internet, le télétravail, la "téléprésence" etc... le mitage rural va se developper parceque la présence physique des gens dans les zones de services n'est plus nécéssaire.

    Si on combine ça avec la desindustrialisation + les moyens de transports rapides (par ex les parisiens qui s'installe sur Marseille grace au tgv), il semble bien qu'on assiste au mouvement dit des "citadins ruraux"

  6. #5
    Bufo v

    Re : Le mitage rural

    Salut,
    C'est juste. C'est une tendance bien marquée dès lors qu'au niveau local de vrais efforts sont initiés pour les accueillir et que le lieu bénéficie d'une bonne desserte. Il existe même 2 mensuels (au moins) consacrés à ce phénomène. Mais cette catégorie n'est pas toujours la plus économe, loin de là (habitat, transports, vacances...).
    Par contre il existe aussi un mouvement prônant la "simplicité" plus en phase avec les problématiques environnementales au plan individuel. (comme aux US, cf. le reportage hier soir sur France2 )
    Bon, mais comme on commence aussi à délocaliser le tertiaire, voir comment ça va évoluer...
    A+
    Bufo v

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    passini

    Re : Le mitage rural

    Citation Envoyé par Bufo v
    Bonjour,
    Ce n'est pas obligatoire ! Sauf si l'on veut vivre comme un citadin à la campagne...
    Et une comparaison ville / campagne ne peut se limiter ni au seules nuisances "énergétiques" ni à un simple aspect "ponctuel". Par ex. il me semble que le citadin est globalement bien plus énergivore que le rural (voyages, loisirs, mode de consommation...)
    Tout à fait d'accord...

    Citation Envoyé par Quisit
    les moyens de transports rapides (par ex les parisiens qui s'installe sur Marseille grace au tgv), il semble bien qu'on assiste au mouvement dit des "citadins ruraux"
    Rejoint le coût énergétique précédemment énoncé... et avec conséquence, pour les locaux, l'impossibilité de suivre l'inflation immobilière engendrée par la transhumance des "citadins bo-baux"

    Voir également :
    http://www.wwf.fr/pdf/deficitecol.pdf
    A cette page :
    http://www.wwf.fr/developpement_dura...?mission_id=34
    La capitale française pèse lourdement sur son environnement, puisqu’elle dépend quasi-entièrement de l’extérieur pour son approvisionnement en ressources et l’absorption de ses déchets.
    L’empreinte écologique totale de Paris s’élève ainsi à 12 838 000 hectares globaux (hag), soit 313 fois plus que sa biocapacité , relativement modeste (41 000 hag, soit 0.02 hag par personne). Celle d’un Parisien est quant à elle de 6.0 hectares, supérieure de 16 % à la moyenne nationale … un chiffre à mettre en parallèle avec la biocapacité mondiale disponible de 1.9 hectares par personne !

    Je pense que la volonté de concentrer l'habitat est liée au fait que la caméra "de terrain" est plus efficace et "globalement" moins coûteuse que le satellite qui a d'autres chats à fouetter...

  9. Publicité
  10. #7
    Quisit

    Re : Le mitage rural

    très interressants ces chiffres. Donc il est vrai que plus la ville grossit, moins sa gestion ecologique est rentable.
    Encore une (de mes) idées préconçues qui tombe.
    curieusement, par économie d'echelle, j'aurait parié le contraire.

  11. #8
    Bufo v

    Re : Le mitage rural

    Bonsoir,
    Citation Envoyé par passini
    Rejoint le coût énergétique précédemment énoncé... et avec conséquence, pour les locaux, l'impossibilité de suivre l'inflation immobilière engendrée par la transhumance des "citadins bo-baux"
    Ca devient un problème pour beaucoup. Les prix immobiliers tournent au calamiteux. Même en location. Si cela continue ça va faire du monde sur le pavé, malgré le fait d'avoir un boulot... Mais les villes tiennent encore le pompon à ce sujet.
    Encore une (de mes) idées préconçues qui tombe. curieusement, par économie d'echelle, j'aurait parié le contraire.
    Quand même cela reste exact pour divers aspects (chauffage, transports au quotidien...)

    Plus généralement si le mitage - au sens de dispersion de nouvelles habitations - s'aggrave, nous allons à moyen terme vers une transposition des problèmes de la ville vers les campagnes. Peut être en pire ?
    Les pouvoirs des maires concernant l'attribution de permis de construire sont plus étendus aujourd'hui. Localement cela génère bien des abus et passe-droits... La campagne (selon l'image que nous en avons) pourrait assez vite devenir toute autre. Ce qui bien entendu incitera à nouvelle émigration les nouveaux rurbains.
    Restera le fin fond de la Sibérie .... mais pour combien de temps ?

  12. #9
    passini

    Re : Le mitage rural

    Citation Envoyé par Bufo v
    Quand même cela reste exact pour divers aspects (chauffage, transports au quotidien...)
    Que ? Je ne suis pas certain d'avoir compris sur quoi porte l'exactitude... Si c'est que le chauffage et le transport sont moins énergivores en milieu urbain, j'aurais besoin de précisions...

  13. #10
    dteuz

    Re : Le mitage rural

    et les habitats collectifs en milieux rural ?
    pour les transports,s'il est vrai qu'une voiture est presque indispensable hors ville mais celle ci roule au lieu de faire du surplace.pour etre allé une fois à paris en voiture mon trajet c'est limité à trouver une place de parc au milieu des bouchons.par contre j'aurai pu rouler une semaine avec la consomation de 4 heures

    une question: quelqu'un d'energivore en ville le serait-il plus en campagne ?
    de même un citadin enerconome(çà ce dit?) consomerait-il plus en devenant rural?

  14. #11
    kalywake

    Re : Le mitage rural

    Que les transports soient plus gourmant en énergie à la campagne qu’en ville… Je n’en suis pas convaincu ! Chaque jour, aux heures de pointes, les bouchons se créent… en ville. De plus un citadin sera plus porté à prendre sa voiture pour prendre l’air le week-end.
    Une chose est sûr, un citadin passe plus de temps dans sa voiture qu’un « campagnard ».

    Pour ce qui est des économies de chauffage, elles peuvent être valables pour les immeubles de plusieurs habitations, mais il y a de plus en plus de pavillons individuels, surtout en banlieues, qui sont donc logés à la même enseigne que l’habitat rural.

    De plus, lorsque le chauffage des immeubles est collectif, nombreux sont ceux qui régulent la température en ouvrant les fenêtres. Mais je vous l’accorde, cela deviendra de plus en plus rare à l’avenir.
    A un problème, il y a des tas de solutions !

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Accueil

  15. #12
    Bufo v

    Re : Le mitage rural

    Citation Envoyé par passini
    Que ? Je ne suis pas certain d'avoir compris sur quoi porte l'exactitude... Si c'est que le chauffage et le transport sont moins énergivores en milieu urbain, j'aurais besoin de précisions...
    Oui, moins énergivore si habitat collectif et transport en commun.

    Posté par Dteuz. par contre j'aurai pu rouler une semaine avec la consomation de 4 heures
    J'avais oublié les bouchons. C'est vrai que ça n'allège pas le bilan ! Il faudrait que je retourne en ville de temps à autre pour me ré-immerger dans la vraie vie...

    énerconome Allez, on l'adopte...

    A+Bv

  16. Publicité
  17. #13
    passini

    Re : Le mitage rural

    Citation Envoyé par Bufo v
    Oui, moins énergivore si habitat collectif et transport en commun.
    Oui pour les transports en commun, c'est peut-être la moins pire des solutions motorisées... quoique je me sois souvent fait la réflexion de l'utilité de ces bus-double qui passent à vide à certaines heures de la journée...

    Pour l'habitat collectif, je ne sais pas... ne peut-on pas obtenir un bilan thermique aussi favorable dans le cas de l'individuel ?

  18. #14
    Bufo v

    Re : Le mitage rural

    Citation Envoyé par passini
    Pour l'habitat collectif, je ne sais pas... ne peut-on pas obtenir un bilan thermique aussi favorable dans le cas de l'individuel ?
    J'ai habité en ville, il y a longtemps. (Nous ne mettions jamais le chauffage, celui des voisins dessus, dessous et côtés était suffisant)
    Plus sérieusement, il paraît logique que des économies d'échelle soient réalisables si tu chauffes plusieurs "modules" accolés les uns aux autres (surtout moins de déperditions). C'est sans doute moins évident pour une tour de verre et d'acier, ancien modèle. Maintenant il est certain qu'une maison individuelle bien conçue et usant de moyens énergétiques appropriés va très bien aussi.

  19. #15
    DonPanic

    Re : Le mitage rural

    Slu
    Citation Envoyé par dteuz
    pour les transports,s'il est vrai qu'une voiture est presque indispensable hors ville mais celle ci roule au lieu de faire du surplace.pour etre allé une fois à paris en voiture mon trajet c'est limité à trouver une place de parc au milieu des bouchons.par contre j'aurai pu rouler une semaine avec la consomation de 4 heures
    Citation Envoyé par kalywake
    Que les transports soient plus gourmant en énergie à la campagne qu’en ville… Je n’en suis pas convaincu ! Chaque jour, aux heures de pointes, les bouchons se créent… en ville. De plus un citadin sera plus porté à prendre sa voiture pour prendre l’air le week-end.
    Une chose est sûr, un citadin passe plus de temps dans sa voiture qu’un « campagnard ».
    Des réflexions d'une incroyable superficialité PFFFFFFFF à la limite du péquenot, sauf votre respect !
    Le nombre de gens transportés en automobile est tout à fait négligeable par rapport à ce qui se passe en sous-sol, par métro ou par RER ou aux gares, du moins à Paris
    Faudrait quand même descendre de vos bagnoles quand vous vous rendez à Paris et prendre un billet de métro.
    + de 60 % des foyers parisiens ayant les moyens de s'acheter un voiture ne le font pas.
    Il est regrettable que le peu des gens utilisant leur bagnole soient responsables d'autant de pollution.
    Dernière modification par DonPanic ; 19/10/2004 à 21h47.

  20. #16
    dteuz

    Re : Le mitage rural

    je me vois bien prendre le train depuis lausanne puis le metro avec un demenagement pour arriver en plein bastille.
    sinon une fois parqué, je n'ai plus touché la voiture,chuis pas fou
    plus serieusement pour ce trajet j'ai fait le plein au depart puis a fontainbleau à l'aller et au retour.combien de bornes de bleau à bastille aller-retour?
    Dernière modification par dteuz ; 19/10/2004 à 22h27.

  21. #17
    DonPanic

    Re : Le mitage rural

    Slu
    Peu m'importe ton petit cas personnel, Il se trouve que quand quelques dizaines de milliers de voitures sont embouteillées, pendant ce temps, environ 5 millions de personnes sont déplacées quotidiennement en transport en commun dans la région parisienne.
    Ce qui importe est la pertinence de vos dires quant à la consommation énergétique pour le déplacement de ces populations urbaines par rapport à celui des campagnes.

  22. #18
    kalywake

    Re : Le mitage rural

    Citation Envoyé par DonPanic
    Des réflexions d'une incroyable superficialité PFFFFFFFF à la limite du péquenot, sauf votre respect !...
    Hummm... dans ce cas nous ne sommes pas les seuls... N'est-ce pas DonPanic ?!!
    Ton message ne sort pas du lot , de plus quand bien même il y a le métro, il semble que cela ne suffise pas.
    Pour preuve, le constat fait plus haut, au message # 6, indiquant bien que la vie citadine soit plus énergivore et polluante.
    A un problème, il y a des tas de solutions !

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Accueil

  23. Publicité
  24. #19
    DonPanic

    Re : Le mitage rural

    Slu
    Ce constat est un réquisitoire à charge. On pourrait faire bien pire en faisant le constat pour certaines zones de province dont l'approvisionnement en denrées périssables jusque dans les villages provient de Rungis, ainsi que j'ai pu le constater dans l'Yonne.
    Je peux te dire que le pain et la salade livrés là sont plus polluants que ceux des citadins, question transport.
    Tu peux faire le procès du mode de distribution, ce n'est en aucun cas le procès des concentrations urbaines.
    Tu peux toujours essayer de démontrer contre toute évidence que les transports collectifs polluent plus que les transports individuels.
    Dernière modification par DonPanic ; 19/10/2004 à 23h13.

  25. #20
    kalywake

    Re : Le mitage rural

    Je ne dis pas que les transports en commun polluent plus que les transports individuels (quoique dans certains cas, je demande à voir...). Par contre un citadin utilise plus de transports.

    Pour le cas du pain et des salades, villes ou campagnes, pour ce qui est du transport en provenance de Rungis ça ne change pas grand-chose... Paris n'est pas la seule ville de France. De plus les habitants du monde rural ont souvent l'occasion de faire pousser leurs propres salades, dans leurs jardins... Ce que peuvent difficilement faire les citadins.
    A un problème, il y a des tas de solutions !

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Accueil

  26. #21
    DonPanic

    Re : Le mitage rural

    @kalywake
    D'autre part, je n'ai critiqué que ce que tu disais question transports en citant les embouteillages, et qui mérite amplement mon épithète de "péquenot" quant à sa légèreté.
    L'étude du WWF est totalement bidon dans la mesure où les produits industriels, services, de la région parisienne sont aussi consommés sur tout le territoire national, sont aussi exportés.
    L'"enpreinte écologique" de la France est aussi hautement bidon dans la mesure où l'agro-industrie française, entre autres, nourrit très largement des populations au delà des frontières.
    WWF a l'air de considérer chaque pays, chaque région, chaque ville comme un système fermé qui devrait être à l'équilibre, ce qui est tout à fait absurde.
    Il est tout à fait normal qu'une région active ait une "empreinte écologique" supérieure à une région dépeuplée.
    qu'un actif ait une "empreinte écologique" supérieure à un retraité.
    Ce qui n'interdit nullement de critiquer la surconsommation des pays industrialisés.

  27. #22
    DonPanic

    Re : Le mitage rural

    Citation Envoyé par kalywake
    Par contre un citadin utilise plus de transports.

    Désolé, mais j'ai pratiquement tous les types de commerces, de fournisseurs et de loisirs à moins de 15minutes de vélo,
    et là c'est strictement impossible d'en dire autant à la campagne ou en banlieue.

  28. #23
    Bufo v

    Re : Le mitage rural

    Salut,
    Posté par DonPanic. L'"enpreinte écologique" de la France est aussi hautement bidon dans la mesure où l'agro-industrie française, entre autres, nourrit très largement des populations au delà des frontières.
    WWF a l'air de considérer chaque pays, chaque région, chaque ville comme un système fermé qui devrait être à l'équilibre, ce qui est tout à fait absurde.
    Il est tout à fait normal qu'une région active ait une "empreinte écologique" supérieure à une région dépeuplée.
    Tu peux toujours prétendre que c'est bidon, ça c'est facile, mais où sont tes chiffres démontrant le contraire ?? Il est toujours possible de critiquer le WWF et ses résultats, mais eux ils les on fait les calculs !
    De plus si La France exporte pas mal de produits, elle en importe également presque autant, venant de pays à empreinte écologique plus faible ou plus forte (charbon, pétrole, minerais divers, produits manufacturés et ... produits issus de l'agriculture !! (viandes, céréales, fruits...) Sans parler du reste.
    Dans le même ordre d'idée si une grande ville "exporte" des biens et des services, elle en "importe" aussi considérablement... Si les parisiens vivaient d'amour et d'eau fraiche je pense que ça se saurait
    Enfin il est toujours utile de rappeller que la production agricole (très gourmande en énergie) ne se limite pas à "nourrir le monde" et qu'une part importante des récoltes est transformée par l'industrie chimique !
    A+ Bufo v

  29. #24
    passini

    Re : Le mitage rural

    Bonjour

    Pfff ! ne vous fâchez pas, ne tombons pas dans les pièges du "diviser pour régner", il ne s'agit pas de "monter" les citadins contre les ruraux...
    L'origine du problème, si, je dis bien si, les chiffres du WWF sont exacts, c'est l'absence de politique d'aménagement du territoire...

    Concernant l'exemple de Rungis, dans un reportage récent, il était expliqué qu'une grande partie du fret monté sur Paris pour être redistribuer vers les régions. Dans le "temps" (là je fais vieux con)
    les villes de moyenne importance était entouré de zones maraîchères qui assurait la production des besoins nutritionnels vitaux...

    Je me rappelle une anecdote concernant un accident routier sur une autoroute mettant en cause deux camions. Le premier transportait des tomates produites en Espagne et se rendait aux Pays-Bas, le deuxième faisait le trajet inverse...

    Mais il est vrai, comme l'a annoncé une brillante journaliste française hier soir dans l'émission "Trans Europe Express", "...les Pays-Bas ont une des agricultures les plus performantes..." encore un amalgame qui confond performance (rendement) et rentabilité (énergétique)

    @ DonPanic
    Désolé, mais j'ai pratiquement tous les types de commerces, de fournisseurs et de loisirs à moins de 15minutes de vélo
    Peut-être un cas d'exception à Paris, lorsqu'on entend que les Parisiens ont un trajet de 1h30 à 2h00 pour aller travailler... mais je suis d'accord, c'est vers ce genre de situation qu'il faudrait se diriger (...que devraient nous diriger les politiques)... disons des néo-mégavillages de 40000 habitants aptes à satisfaire tous les besoins "primaires", essentiels, je préfère... (alimentation, textile, habitat...) resteraient le transit des produits hi-tech, que les français, veut-on nous faire croire, ne sont plus capables de fabriquer (à profit optimal pour le capital)... au fait, rassurez-moi, l'armement, secteur technique très pointu, c'est toujours estampillé "made in France"... Oui ? je me sens bien fier sur ce coup-là... je m'égare...

    Ps :
    Pour cesser la polémique, j'ai demandé au WWF de me donner plus d'info sur leur méthode de calcul...

    Salutations

  30. Publicité
  31. #25
    Cécile

    Re : Le mitage rural

    Citation Envoyé par dteuz
    et les habitats collectifs en milieux rural ?
    Ce n'est plus du mitage rural. Ce qu'on appelle mitage rural, ce sont les maisons isolées, loin des villages. Les habitants de ces maisons sont obligés de se faire livrer ou de prendre leur voiture pour acheter leur pain.
    Et il me semble clair que le mitage est une mauvaise chose pour l'environnement... au contraire de la vie dans un petit village.

    une question: quelqu'un d'energivore en ville le serait-il plus en campagne ?
    C'est une bonne question. L'aspect énergétivore en ville me semble très lié au niveau de vie souvent plus élevé. Je serais d'ailleurs curieuse de comparer la consommation des Parisiens à celles des habitants d'autres grandes villes.

    Une chose est sûr, un citadin passe plus de temps dans sa voiture qu’un « campagnard ».
    Je n'en suis pas sûre. Le citadin marche beaucoup, souvent plus que le campagnard. Mais encore une fois, on ne ne compare pas urbain et rural, on compare habitat mité et habitat groupé. Et je peux te dire que ceux que je connais en habitat mité prennent leur voiture pour tout (ils sont bien obligés... quand on est à 5 km du premier commerce).

    Peut-être un cas d'exception à Paris, lorsqu'on entend que les Parisiens ont un trajet de 1h30 à 2h00 pour aller travailler...
    Ce sont rarement les parisiens, mais plutôt les banlieusards qui viennent travailler à Paris. Ensuite, ce n'est pas incompatible : tu peux très bien avoir tous les commerces à 5 minutes et ton boulot à 1h30 (en transports en commun).

    Ps :
    Pour cesser la polémique, j'ai demandé au WWF de me donner plus d'info sur leur méthode de calcul...
    Bonne idée.

  32. #26
    passini

    Re : Le mitage rural

    Citation Envoyé par Cécile
    Ce qu'on appelle mitage rural, ce sont les maisons isolées, loin des villages.
    Merci pour cette précision, je n'avais pris ce mot dans ce sens...

  33. #27
    kalywake

    Re : Le mitage rural

    Donpanic, tes propos sont au moins tout autant discutables que les miens. En conséquence, tu ferais bien de t’abstenir de traiter certains d’entre nous de noms d’oiseaux. Merci !
    A ce sujet, je te signal qu’il y a une charte qu’il t’est demandé de lire et de respecter. Encore faut-il que tu aie une notion de ce que signifie le mot "respect". Lors d’une conversation tu peux t'exprimer avec courtoisie; tu peux avoir un avis différent, ce qui est d’ailleurs intéressant, sans pour autant devenir insultant !

    Pour ton information, j’habite en ville, et comme pour la grande majorité des villes françaises, il n’y a pas de métro. Ce ne sont pas les trois bus qui se courent après qui changent grand-chose aux problèmes de circulation.

    De plus, comme le signal très judicieusement Cécile, le mitage rural concerne précisément l’habitat diffus dans les campagnes, hors des villages.
    A un problème, il y a des tas de solutions !

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Accueil

  34. #28
    kalywake

    Re : Le mitage rural

    On assiste de plus en plus à la construction de lotissements dans les villages, tout comme à la périphérie des villes. Ce sont généralement des maisons individuelles. Il n’y a donc pas véritablement de gain en terme énergétique au niveau du chauffage, quant aux transports, j’émets quelques doutes au sujet de l’écart potentiel qu’il peut y avoir. Même si les distances sont plus longues pour l’habitat diffus, les trajets sont bien souvent d’autant moins fréquents qu’ils sont longs, sans compter qu’ils sont plus fluides, et le mode de vie est plus détendu. En somme, si différence il y a, elle est forcément réduite.

    Ainsi, je ne crois pas qu’il s’agisse là de facteurs suffisant pour dénigrer l’habitat diffus. S’il y a de bonnes raisons, elles sont ailleurs.

    Par exemple, les raccordements aux réseaux (électricité, eaux, égouts, télécommunications), sont par contre, en termes économiques, des facteurs à prendre en considération. Mais le sont-ils en termes environnementaux ?

    L’implantation d’une maison au milieu des arbres est-elle problématique ? Qu’en est-il de l’implantation de la même maison, en ville, sachant qu’à moins d’en remplacer une dans le cœur même de la ville, elle le sera forcément en périphérie, donc sur du terrain qui était agricole ou en zone verte.
    A un problème, il y a des tas de solutions !

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Accueil

  35. #29
    passini

    Re : Le mitage rural

    Citation Envoyé par kalywake
    L’implantation d’une maison au milieu des arbres est-elle problématique ?
    La justification du refus de telles implantations semble être, de la part des autorités, les risques d'incendies et la pollution des ressources aquifères... mais je crois que cela cache d'autres préoccupations ($ €)

  36. #30
    Cécile

    Re : Le mitage rural

    Citation Envoyé par kalywake
    quant aux transports, j’émets quelques doutes au sujet de l’écart potentiel qu’il peut y avoir. Même si les distances sont plus longues pour l’habitat diffus, les trajets sont bien souvent d’autant moins fréquents qu’ils sont longs, sans compter qu’ils sont plus fluides, et le mode de vie est plus détendu. En somme, si différence il y a, elle est forcément réduite.
    Je ne suis pas convaincue (d'après les quelques personnes que je connais en habitat diffus). Le mitage rural ne provoque pas forcément des trajets plus longs, mais plus de petits trajets (aller chercher le pain à 5 km, par exemple, ce n'est pas long, mais c'est fréquent). En plus, il faut savoir que les voitures polluent plus pendant les premiers kilomètres car le moteur et le pot catalytique ne sont pas à leur maximum d'efficacité.

    Par exemple, les raccordements aux réseaux (électricité, eaux, égouts, télécommunications), sont par contre, en termes économiques, des facteurs à prendre en considération. Mais le sont-ils en termes environnementaux ?
    Oui.
    - Pour l'assainissement : l'habitat diffus n'est souvent pas raccordé au réseau et le propriétaire installe donc (dans le meilleur des cas) un assainissement autonome (fosse sceptique). Or, ceux-ci sont quasiment toujours mal entretenus et polluent (qui sait qu'une fosse sceptique ne fait qu'un prétraitement, et qu'il ne faut pas rejeter son tuyau directement dans une rivière ?)
    - installer 20 poteaux téléphoniques et électriques pour une maison, est-ce très écologique ? Sans compter les pertes d'électricité en ligne.
    - Pour l'eau potable, ça veut dire creuser des kilomètres de canalisation pour quelques personnes. C'est très peu écologique (utilisation d'engins qui consomment beaucoup, canalisations coûteuses en énergie pour leur fabrication, etc.)

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. l'espace rural français
    Par LTHOMAS dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 06/03/2006, 19h46