Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 10 sur 10

Les dechets du progrès occidental en afrique




  1. #1
    brunow

    Les dechets du progrès occidental en afrique

    Afrique : Le commerce des nouveaux déchets toxiques explose
    Publié par : InfoSud - http://www.africatime.com
    Le : 17/03/2008

    17 mars 2008 - GENEVE - Outre les déchets toxiques, les pays développés exportent de plus en plus d’ordinateurs, téléphones portables et télévisions dans les pays en développement. L’expert de l’ONU sur les déchets toxiques, Okechukwu Ibeanu, a confié à TDH qu’il s’inquiète de ce que ces « déchets électroniques » sont souvent présentés comme une forme d’aide au développement.

    Les déchets électroniques des pays riches finissent de plus en plus dans des poubelles électroniques des pays en développement, où il n’y a pas moyen de les entreposer de façon sûre. L’expert de l’ONU sur les déchets toxiques, Okechukwu Ibeanu, affirme que les équipements électroniques usagés, offerts souvent au titre de l’aide au développement, peuvent poser des risques sérieux à l’environnement et à la santé humaine.

    Les déchets toxiques et dangereux posent-ils un grave problème ?

    Un problème énorme. Cela va probablement être le problème le plus grave que le monde va devoir affronter au cours de ce siècle, surtout dans les pays en développement. Jusqu’à présent, il arrivait que quelques compagnies occidentales isolées déversent quelques tonnes de déchets toxiques dans des régions isolées des pays en développement, mais ce commerce est devenu maintenant plus systématique et il est en train de prendre de l’ampleur.

    Quel est le secteur qui augmente le plus ?

    L’une des questions qui posent le plus de souci est la décharge de déchets électroniques. Ordinateurs, frigos, téléphones portables, télévisions et autre produits de consommation qui ont été utilisés dans le pays plus riches et finissent comme « déchets électroniques » dans les pays en développement. L’un des problèmes les plus préoccupants est qu’une partie de ces déchets se retrouve dans les pays en développement sous forme d’aide au développement.

    Mais les gens donnent sûrement leurs ordinateurs usagés aux pays pauvres en toute bonne foi et ça ne devrait en principe avoir rien en commun avec les décharges illicites.

    C’est tout le paradoxe. Un ordinateur qui arrive en fin vie, une fois ouvert il contient au moins 21 produits chimiques toxiques différents.
    Le problème est que beaucoup de pays pauvres ne disposent pas de la technologie et de l’expertise technique pour détruire ou entreposer ces déchets en toute sécurité.

    Il existe des règles internationales qui interdisent la décharge ou le mouvement illicite de déchets dangereux et toxiques, pourtant leur commerce explose. Quelle est la solution ?

    Beaucoup de pays en développement font du commerce des déchets toxiques à cause de la pauvreté, mais les bénéfices monétaires à court terme sont de loin contrebalancés par les impacts à long terme sur l’environnement, les risques pour la vie, la santé et l’habitat des populations affectées. Les pays qui n’ont pas la technologie ou le savoir-faire technique pour manipuler ces déchets en sécurité et les entreposer devraient se concentrer sur d’autres activités génératrices de revenu.

    Les gouvernements et les entreprises sont souvent réticents à donner des informations, en raison de la sécurité nationale et du secret commercial. Que pouvez-vous faire pour les encourager à être plus ouverts ?

    On a attiré mon attention sur beaucoup de cas d’Etats et entreprises qui ne partagent pas des informations vitales sur les effets potentiels de la pollution ou sur les dommages environnementaux, tant qu’un accident ne s’est pas produit. Après un accident, ils retiennent aussi souvent l’information, la falsifient ou la retardent. Mais ils doivent prendre conscience que le public a le droit d’être informé et que restreindre ce droit peut créer des problèmes plus graves à long terme.

    Quel genre de droit à l’information ?

    Les gouvernements doivent vraiment recevoir une information sur les conséquences de ces déchets sur la santé des populations rurales pauvres, qui sont souvent isolées et illettrées. Par exemple, les produits chimiques toxiques devraient être indiqués dans la langue locale. On doit faire plus pour expliquer aux femmes et aux enfants les risques sanitaires qu’implique le fait de travailler dans des industries polluantes ou de fouiller les décharges pour récupérer des matériaux à recycler et à vendre.

    Les pays en développement ont déjà beaucoup à faire avec l’impact du changement climatique sur la santé et l’environnement. Est-ce réaliste de prétendre qu’ils mettent leur peu de ressources dans des campagnes d’information publique sur les déchets toxiques ?

    Informer le public sur les déchets toxiques est vital car, contrairement au changement climatique, les gens n’en voient pas les effets tout de suite. Ils font l’expérience de la sécheresse, des inondations et des tempêtes qui accompagnent le changement climatique. Mais ça peut prendre des années avant que les gens tombent malades à cause de l’empoisonnement au mercure ou de l’exposition au DDT ou au PCB. Ils doivent être mis en garde contre ces dangers pour pouvoir agir pour diminuer les risques sur la santé.

    Votre mandat est ouvert au renouvellement, avez-vous peur qu’il ne soit pas renouvelé ?

    Le problème n’est pas son renouvellement, mais comment le renforcer.
    J’aimerais l’élargir pour y inclure non seulement les mouvements transfrontaliers de déchets toxiques, mais aussi le fait de les entreposer dans un pays. Je voudrais aussi pouvoir me concentrer plus sur les multinationales.

    Traduit de l’anglais par Isolda Agazzi

    Claire Doole

    © Copyright InfoSud

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    brunow

    Re : Les dechets du progrès occidental en afrique

    sympa le recyclage !

    alors quelle poubelle choisir pour toutes nos merdes ?

    a mon avis le mieux est "chacun sa merde", donc enterrons dans nos jardins nos appareils divers ...?

  4. #3
    chatelot16

    Re : Les dechets du progrès occidental en afrique

    un apareil electronique en panne n'est pas un dechet ! mais une boite de composant electronique utilisable sauf un qui provoque la panne

    le vrai probleme c'est l'incapacité de notre société a organiser la reparation : l'artisan reparateur de television a disparu : ecrasé par les charges a payer , alors que les produit neuf sont fabriqué dans des pays a bas prix de main d'oeuvre et importé sans frais

    comme si cet handicap du prix de main d'oeuvre n'etait pas suffisant , on y ajoute le prix exessif des pieces detaché , ou meme l'impossibilité de les acheter
    , et l'impossibilité d'avoir la documentation neccessaire pour comprendre et reparer

    dans les pays ou la main d'oeuvre est moins chere on repare beaucoup plus ! donc l'envoie d'appareil que nous somme incapable de reparer pourait etre justifié a condition d'envoyer au meme endroit les appareil de meme modele pour faciliter reparation et recuperation

    saupoudrer l'afrique de n'importe quoi melangé n'importe comment risque bien d'etre un moyen de se debarasser de notre m.... en fesant semblant de faire une bonne action

    si des africain on reelement besoin de materiel electronique pour servir de source de piece detaché il ne faudrait pas leur refuser sous pretexte d'ecologie .

    la periode de fausse abondance actuelle ne durera pas : le prix du materiel neuf et des composant va remonter et nous allons regretter ce que nous jetons n'importe comment : les appareil electroniques ne sont pas encombrant : il faut les stocker : dans quelques temps il deviendrons des precieuses sources de composants
    a mon avis le mieux est "chacun sa merde", donc enterrons dans nos jardins nos appareils divers ...?
    surtout pas enterré : garde les dans un coin au sec pour que les composants restent recuperables !


  5. #4
    brunow

    Re : Les dechets du progrès occidental en afrique

    ok chatelot t'a surement raison, reste que les faits sont là et que des decharges de telephones portables et autres s'installent en afrique, apparement meme eux ne sont pas interresse par les pieces
    a mon avis c'est les metaux lourds qu'ils contiennent qui sont source de pollution
    Ca pour dire qu'il faudrait peut etre reflechir a 2 fois avant d'acheter un appareil, le choisir de tres bonne qualité, afin qu'il puisse durer, et surtout se demander si on en a vraiment besoin, sachant ce qu'on sait...
    C'est pas ce qui se passe pour l'instant avec l'invasion des produits de merde type perceuse a 5euros
    bref chatelot t'a raison qu'il faut des gens pour prendre des decisions a des niveaux plus haut, maintenant quand tu vois sarkozy, quand meme president, il a vraiment l'air d'un pion sur l'echiquier, alors...
    ???

  6. #5
    chatelot16

    Re : Les dechets du progrès occidental en afrique

    Ca pour dire qu'il faudrait peut etre reflechir a 2 fois avant d'acheter un appareil, le choisir de tres bonne qualité, afin qu'il puisse durer
    on ne peut pas choisir la qualité de ce qu'on achete et encore moins savoir combien de temps il va durer : on ne peut exiger un materiel eternel : on devrait pouvoir exiger un materiel reparable dont la documentation neccessaire a la reparation soit disponible

    quand le fabricant refuse de donner la documentation il oblige a faire reparer chez son propre service apres vente trop cher : donc on ne repare plus et on change

    il y a a peut etre quelque chose a faire pour relancer la reparation : creer un label et une association classant les produit en fonction des possibilité de reparation et distribuant des mauvais point aux fabricants qui refusent de donner les plans

    meme les fabricants qui veulent garder secret le schema de leurs produit pouraient s'engager a fournir la documentation apres la fin de la garantie : le fabricant qui veut garder ses secret plus longtemps devra faire une garantie plus longue !

    ce probleme de refus de fournir les schema est grave pour les calculateurs electroniques de voitures , car en nous interdisant de reparer des boitiers electronique vendu trop cher ca fait partir a la ferraille la voiture entiere !

    il y a d'autres frein a la reparation : avec les telephones portable il y a des elements facilement interchangable juste en desserant des vis : on peut facilement faire un telephone bon avec 2 telephone identique ayant des pannes differentes : j'ai recupéré le plus possible de telephone en panne : probleme , la plupart du temps il sont bloqué et seul le proprietaire declaré peut demander le deblocage : je me retrouve avec des telephones reparé que je ne peut pas faire marcher : il faudrait obliger les operateur telephonique a ne bloquer que les telephones volé et debloquer les autres

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    brunow

    Re : Les dechets du progrès occidental en afrique

    en prenant des bonnes "marques" on a quand meme souvent plus de chance d'avoir les docs, c'est sur que pour avoir une doc de chez "toya" ou"chinaone" ça va etre compliqué
    en pus on peut des fois encore acheté des marques "locales", j'ai dernierement pris du bosch, "fabriqué" en allemagne, c'est aussi un plus, sinon j'ai beaucoup de stihl et je dois dire que c'est du materiel fait pour etre reparer, c'est bien meme si les pieces sont cher, bref l'allemand a du bon, meme si ils fabriquent desormais aussi en malaisie etc... la croissance quoi !

  9. #7
    italia

    Re : Les dechets du progrès occidental en afrique

    C'est la societe de consomation qui le veut, et là c'est que le debut car ont est rentre dans une societe du jetables dont la chine mene le bal et je pense pour un bout de temps....

    Nos gouvernement vont avoir du pains sur la planche apres le riz dans les pays sous developer il vas falloir qu'il s'occupe des dechets ...

    Moi je reste dans mes montagnes

    a+

    thierry

  10. Publicité
  11. #8
    chatelot16

    Re : Les dechets du progrès occidental en afrique

    ont est rentre dans une societe du jetables dont la chine mene le bal et je pense pour un bout de temps....
    moi j'ai peur que ca ne dure pas longtemps : mais quand les chinois vont remonter leurs prix nous ne sauront plus rien fabriquer : nous seront le pays sous developpé , et nous regretterons tout ce que nous avons jeté

  12. #9
    italia

    Re : Les dechets du progrès occidental en afrique

    Citation Envoyé par chatelot16 Voir le message
    moi j'ai peur que ca ne dure pas longtemps : mais quand les chinois vont remonter leurs prix nous ne sauront plus rien fabriquer : nous seront le pays sous developpé , et nous regretterons tout ce que nous avons jeté
    Il y a du vrais dans ce que tu dit

    en fait j'essaye de recuper tous ce qui se faisait dans le temp qui etais indestructible

    thierry

  13. #10
    Actualite

    Re : Les dechets du progrès occidental en afrique

    on garde tout de meme le savoir faire dans les domaine, et les ouvrier qui sont dans des usines reste facile a former
    mais c'est vrai que quand on voit la monté des prix de tout les métaux et tout en faite, il y a de quoi s'inquiète, la demmande augmente de partout, sa serait intéréssant de connaitre les réserve des principaux métaux par exemple

Discussions similaires

  1. Actu - Des bactéries anaérobies recycleront les déchets produits par les astronautes
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 05/06/2007, 16h50
  2. Dsi:les Progres...
    Par astromarco dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 6
    Dernier message: 30/04/2006, 18h10
  3. Un vaccin chimère contre le virus du Nil Occidental
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 1
    Dernier message: 31/05/2005, 20h38