Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 18 sur 18

Réchauffement des oreilles




  1. #1
    pilet14

    Réchauffement des oreilles

    A défaut de réchauffement climatique, il semble bien que cette année soit une année charnière en matière de climat puisqu'après un hiver très rigoureux en Amérique du Nord, l'Europe est à son tour touché par une vague de froid marquée par des giboulées de neige, du verglas prélude à une nouvelle vague de froid la semaine prochaine (-5°C).

    Peut être certains avaient ils trop vite oubliés les hivers 85/86 et 86/87 avec des températures polaires sur notre pays (-20 à -30°C pour ma verte Normandie).

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Tenacatita

    Re : Réchauffement des oreilles

    Citation Envoyé par pilet14
    A défaut de réchauffement climatique, il semble bien que cette année soit une année charnière en matière de climat puisqu'après un hiver très rigoureux en Amérique du Nord, l'Europe est à son tour touché par une vague de froid marquée par des giboulées de neige, du verglas prélude à une nouvelle vague de froid la semaine prochaine (-5°C).

    Peut être certains avaient ils trop vite oubliés les hivers 85/86 et 86/87 avec des températures polaires sur notre pays (-20 à -30°C pour ma verte Normandie).
    Ne pas confondre météo et climat...Sinon vous risqueriez de passer pour un néophyte.
    Dernière modification par Tenacatita ; 25/02/2005 à 19h58.

  4. #3
    pilet14

    Re : Réchauffement des oreilles

    Ce n'est pas moi qui confond météo et climat mais l'ensemble de nos médias paraissant surpris de voir de la neige... en plein hiver


  5. #4
    Tenacatita

    Re : Réchauffement des oreilles

    Citation Envoyé par pilet14
    Ce n'est pas moi qui confond météo et climat mais l'ensemble de nos médias paraissant surpris de voir de la neige... en plein hiver
    Pourquoi alors parler, je vous cite " d'année charnière en matière de climat" ?

  6. #5
    pilet14

    Re : Réchauffement des oreilles

    Parce que c'est une éventualité que personne ne peut contredire...

    Rien ne nous dit que nous n'aurons pas de tels vagues de froid pendant 50 ans...

    En tout cas, les climatologues sont curieusement absents...

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Tenacatita

    Re : Réchauffement des oreilles

    Citation Envoyé par pilet14
    Parce que c'est une éventualité que personne ne peut contredire...Rien ne nous dit que nous n'aurons pas de tels vagues de froid pendant 50 ans...En tout cas, les climatologues sont curieusement absents...
    Qui a dit qu'il n'y aurait plus de vagues de froid dans les 50 prochaines années ???

    Le GIEC prévoit un réchauffement entre 2 et 5 °C d'ici 2050 ; il s'agit de la température moyenne terrestre au sol.
    Dernière modification par Tenacatita ; 26/02/2005 à 13h54.

  9. #7
    ProphétieIndienne

    Re : Réchauffement des oreilles

    Le fait que le froid deviendrait de plus en plus fréquent vous semble contredire un réchauffement climatique ?
    Détrompez-vous. Tous les scientifiques s'accordent sur le fait que si le Gulf Stream, courant marin chaud qui réchauffe l'Europe; s'arrêtait, on aurait environ 15 °C en moins en moyenne en Europe, autrement dit nous entrerions dans une ère glacière en Europe.
    Mais, me direz-vous, en quoi cela concerne le réchauffement climatique ?
    Je m'explique. Cette théorie est avancée par de nombreux scientifiques mais pas par tous.
    Un réchauffement global fera fondre ( à plus ou moins long terme ) une quantité importante de glaces en Arctique. Ceci aura pour effet de déverser dans l'océan Atlantique Nord une énorme masse d'eau douce, ce qui perturbera la circulation thermohaline ( en simplifiant, on peut dire quela circulation des courants est régulée par deux principaux phénomènes : la salinité de l'eau et la température . Or, lorsqu'elles arrivent en Atlantique Nord, les eaux chaudes du Gulf Stream rencontrent les eaux salées et froides de l'arctique et plongent ) en bloquant le Gulf Stream qui ne réchauffera plus l'Europe.
    Ainsi, aussi paradoxal que cela puisse paraître, le réchauffement climatique actuel induirait un refroidissement. Aussi, lorsque Pilet, vous parlez du froid qui sévit sur l'Europe vous ne pouvez, comme vous semblez le faire, mettre en cause la réalité du réchauffement climatique.

  10. Publicité
  11. #8
    moijdikssékool

    Re : Réchauffement des oreilles

    Citation Envoyé par prophétie
    le réchauffement climatique actuel induirait un refroidissement
    nan nan nan. Il s'agit de température locale en Europe. Au niveau global, elle continuera d'augmenter. De plus, on ne se laissera pas envahir par les glaces: du solaire au nucléaire, tout sera bon pour éviter un refroidissement. L'Europe, c'est pas la Sibérie, elle est déjà habitée. Et pas par des mammouth, mais par des gens qui ont un peu de jugeotte

    mais cette jugeotte devrait servir à comprendre qu'il y a, semble-t-il, d'autres conséquences liées un léger réchauffement climatique: la libération de gaz CH4/CO2 contenues dans des sols gelés ou en gestation (http://www.effervesciences.com/s_sit...sct/methan.htm)

  12. #9
    moijdikssékool

    Re : Réchauffement des oreilles

    Citation Envoyé par prophétie
    le réchauffement climatique actuel induirait un refroidissement
    nan nan nan. Il s'agit de température locale en Europe. Au niveau global, elle continuera d'augmenter. De plus, on ne se laissera pas envahir par les glaces: du solaire au nucléaire, tout sera bon pour éviter un refroidissement. L'Europe, c'est pas la Sibérie, elle est déjà habitée. Et pas par des mammouth, mais par des gens qui ont un peu de jugeotte

    mais cette jugeotte devrait servir à comprendre qu'il y a, semble-t-il, d'autres conséquences liées un léger réchauffement climatique: la libération de gaz CH4/CO2 contenues dans des sols gelés ou en gestation (http://www.effervesciences.com/s_sit...sct/methan.htm et, dans la lignée, http://www.cnrs.fr/cw/dossiers/doscl...ergelisol.html, on y lit
    "environ 25 millions de km2, soit de l’ordre de 25% des terres émergées rien que pour cet hémisphère ! C’est une zone très sensible en cas de réchauffement climatique en raison non seulement des quantités de glace stockées dans le sous-sol, mais également celles de méthane sous forme d’hydrates gazeux ou celles de tourbes susceptibles d’être biodégradées (émissions de CO2) en cas de disparition du pergélisol")

  13. #10
    ProphétieIndienne

    Re : Réchauffement des oreilles

    Vous avez raison, au niveau global, les températures augmenteront. Cependant, je répondais ici à Pilet en ce qui concerne le froid en France en ce moment et à sa mise en doute d'un réchauffement. Jamais je n'ai dit que cela concernait le reste du monde.

    Vous avez l'air d'être confiant quant à nos possibilités de surmonter cela. Je suis assez sceptique. Oui, dans une certaine mesure nous le pourons, mais si les précipitations de neige sont trop importantes et qu'une calotte glaciaire se formait, comment pourrions-nous lutter ? Faire fondre 100 ou 200 m de glace ? Par le nucléaire ? Mmh je ne crois pas. Et puis de toute façon, dans 200 ans il n'y aura plus d'Uranium, alors comment feront nos petits-enfants ?

    Cela dit, il ne s'agit que d'une théorie à laquelle n'adhèrent pas tous les scientifiques. mais il convient tout de même d'en envisager la possibilité
    http://www.alertes-meteo.com/vague_d...eur/stream.htm

  14. #11
    Tenacatita

    Re : Réchauffement des oreilles

    Les flocons de neige tombent dru, mais ils ne démentent pas le réchauffementLE MONDE | 26.02.05

    Villages isolés, routes bloquées, avions retardés... Les flocons tombés en abondance ces derniers jours ont frappé les esprits. Les neiges d'antan étaient de retour ! La machine climatique, que l'on croyait détraquée par la folie des hommes, avait repris son cours ancestral. La nature était finalement la plus forte. On l'entendait à ce petit bruit oublié dans nos villes : le crissement de la neige sous les semelles.

    Les 7 cm de neige mesurés le 23 février à Paris-Montsouris et à Orly, 5 cm à Saint-Brieuc, 10 cm dans le Calvados, 15 cm dans la Manche, ou même 20 cm à Bocognano (Corse), sont pourtant peu de chose comparés aux 40 cm de poudre blanche tombés en 1946 à Paris, 85 cm en 1954 à Perpignan, 70 cm en 1956 à Ramatuelle, 60 cm en 1969 à Belfort, 54 cm en 1971 à Saint-Etienne, 38 cm en 1985 à Nice, 50 cm en 1986 à Langres, ou 22 cm en 1993 à Carcassonne. Plus près de nous, en janvier 2003, 15 cm de cristaux s'étaient déposés sur le Finistère, l'Aquitaine, la Provence et la Corse.

    Les récentes précipitations neigeuses "ne sont pas exceptionnelles", souligne Pierre Bessemoulin, directeur de la climatologie à Météo France. "En remontant dans les annales jusqu'à l'après-guerre, on trouve une quinzaine d'épisodes neigeux remarquables par leur intensité et leur durée", rappelle-t-il.

    Les 8 jours où la neige s'est manifestée à Paris entre le 1er janvier et le 20 février 2005 sont loin du record de 24 jours établi sur la même période en 1963. Il en va de même pour Rennes (3 jours contre 10 en 1985), Lille (12 contre 26 en 1963), Strasbourg (15 contre 30 en 1952 et 1965), Lyon (7 contre 25 en 1953) ou Bordeaux (4 contre 9 en 1956 et 1987).

    "La variabilité interannuelle de l'enneigement est très grande", observe Pierre Etchevers, directeur du Centre d'étude de la neige (CEN) de Grenoble. Celui-ci dispose d'une série continue de mesures réalisées depuis 1960 au col de Porte, à 1 320 mètres d'altitude, dans le massif de la Chartreuse. Elle fait apparaître une alternance d'hivers fortement ou au contraire faiblement enneigés, dont la succession semble purement aléatoire.

    Il s'en dégage toutefois une tendance globale à la baisse. En quarante ans, la hauteur de neige au col de Porte, mesurée sur les dix derniers jours de février, a diminué de plus d'un tiers, passant de 1,5 m à moins de 1 mètre.

    En faisant tourner des modèles d'évolution du manteau neigeux en fonction des paramètres météorologiques, les chercheurs grenoblois ont pu reconstituer l'enneigement des massifs alpins depuis la fin des années 1950. "Dans les Alpes du Nord, le niveau de l'enneigement est resté stationnaire jusqu'à la fin des années 1990, puis une diminution marquée apparaît, décrit Pierre Etchevers. Dans les Alpes du Sud, la diminution la plus marquée date des années 1960, puis des années 1980."

    Cette raréfaction de l'or blanc est clairement corrélée à la hausse des températures qui, sur la même période, ont augmenté de 1 à 3 0C sur les reliefs alpins. Au col de Porte, la température hivernale moyenne s'est ainsi élevée de 2 0C en quarante ans.

    Qu'en sera-t-il dans les prochaines décennies ? Le réchauffement climatique annonce-t-il la disparition des neiges hivernales ? Pour le savoir, les chercheurs ont repris leurs modèles et les ont appliqués à 34 massifs des Alpes et des Pyrénées, en supposant une hausse de 2 0C de la température de l'air. Leurs calculs prévoient deux comportements différents du manteau neigeux selon l'altitude. Au-dessus d'une ligne située entre 2 000 et 2 500 m, l'effet du réchauffement serait faible en hiver, mais la fonte printanière serait plus précoce et plus rapide.

    En moyenne montagne, en revanche, le coup de chaud aurait un impact important. Vers 1 500 m, la saison blanche serait écourtée d'au moins un mois et la couche de neige fondrait comme peau de chagrin.

  15. #12
    Tenacatita

    Re : Réchauffement des oreilles

    Citation Envoyé par pilet14
    En tout cas, les climatologues sont curieusement absents...
    Les climatologues sont au contraire très présents et grâce à eux (et à l'ensemble de la communauté scientifique) nous avons des informations scientifiques sérieuses sur l'évolution inquiètante du climat (ainsi que sur l'érosion de la biodiversité) qui doit amener tout citoyen responsable à changer ses comportements, en premier lieu en matière de transports.

    Dans le monde2 n° 53 (supplément du 17 février) Nicolas HULOT reprend page 38 des propos pertinants de BOSSUET :

    "Bossuet constatait que nous étions des créatures étonnantes qui nous affligions des effets dont nous continuions à adorer les causes. On fait tous semblant de s'affliger des effets, mais on ne veut pas voir les causes et on continue à les encourager."

    Ce sont des propos qui résument très bien la situation de schizophrénie environnementale actuelle :

    Nombreux ceux qui sont affligés de voir les effets des changements climatiques (canicules, recul des glaciers, cyclones à répétition, risques sanitaires, niveau des océans, etc...last is not list !) mais qui en même temps continuent par exemple d'adorer les voitures individuelles sans même chercher à établir le lien entre transports routiers et effet de serre additionnel : 27 % de l'effet de serre français (source CITEPA, une référence très sérieuse http://www.citepa.org/ )est du aux transports routiers. Les voitures individuelles y contribuent très largement.

    Il faut dire les choses clairement : la notion de croissance durable est scientifiquement incompatible avec la préservation durable de la biosphère.
    Dernière modification par Tenacatita ; 27/02/2005 à 13h41.

  16. #13
    Tenacatita

    Re : Réchauffement des oreilles

    ERRATA : 21 % et non 27 %. Le délai de 5 minutes pour l'édition ne m'a pas laissé le temps de corriger. Désolé.

    "Le Potentiel de Réchauffement Global (PRG) est estimé à 489 Mt équivalent CO2 (éq CO2) avec les puits de carbone et à 642 Mt équivalent CO2 sans les puits de carbone en 2002.
    Quatre secteurs contribuent majoritairement aux émissions de gaz à effet de serre qui sont par ordre de prédominance :
    - l'agriculture/sylviculture avec 26% des émissions totales en France métropolitaine en 2002 hors puits, du fait des deux polluants N2O et CH4,
    - le transport routier avec 21%, du fait du CO2 essentiellement,
    - l'industrie manufacturière avec 20%, du fait de la présence de chacun des polluants contribuant à l'effet de serre,
    - le résidentiel/tertiaire avec 19%, du fait de la présence de chacun des polluants contribuant à l'effet de serre.
    Le secteur de la transformation d'énergie contribue au PRG mais dans une moindre mesure puisque ce secteur représente environ 10% des émissions totales en France métropolitaine en 2002, puits exclus. Le secteur des "autres transports hors transport routier" et les "autres sources anthropiques" représentent chacun environ 1% des émissions totales.
    Sur la période 1990-2002, le PRG hors puits a diminué de 3% environ passant ainsi de 665 Mt équivalent CO2 en 1990 à 642 Mt en 2002.
    En termes de contribution, le CO2 participe à hauteur de 70% aux émissions de gaz à effet de serre. Les autres polluants ont une contribution plus restreinte (le N2O : 15% ; le CH4 : 12% ; les HFC/PFC/SF6 : 3%).
    En termes d'évolution relative (en PRG) depuis 1990, l'augmentation des émissions de HFC est la plus importante (+180 %)."
    Source : CITEPA
    Dernière modification par Tenacatita ; 27/02/2005 à 13h58.

  17. #14
    meteor31

    Re : Réchauffement des oreilles

    Citation Envoyé par Tenacatita
    Les climatologues sont au contraire très présents et grâce à eux (et à l'ensemble de la communauté scientifique) nous avons des informations scientifiques sérieuses sur l'évolution inquiètante du climat [/B].
    bonjour Tenacatita

    J'ai l'impression cependant que bp de vrais climatologues ,pas tous,(d'après certaines réactions que j'ai eu dans d'autres forums) jouent un role très négatif dans la reconnaissance de la réalité de l'effet de serre.
    Je pense qu'on doit surtout beaucoup aux physiciens et en particulier aux physiciens de l'atmosphère ,qui ont su calculer les effets probables de l'augmentation de la teneur des GES mais pas aux climatologues.(je répète ,pas tous)
    J'éprouve toujours un certain malaise quand on me parle de climatologues.
    C'est sans doute complètement idiot et j'aimerais bien un autre avis.

    à plus

  18. #15
    moijdikssékool

    Re : Réchauffement des oreilles

    Citation Envoyé par prophétie
    Et puis de toute façon, dans 200 ans il n'y aura plus d'Uranium
    http://www.mines-energie.org/Dossiers/Nucl2003_16.pdf ou http://patateam.free.fr/m%E9moire/po...0p%E9trole.doc
    le problème du nucléaire, excepte la pollution thermique, est le plutonium

    quant aux glaces recouvrant l'Europe, on lit dans ton article
    D'après l'auteur un arrêt de la circulation océanique profonde en 2120 amènerait en Europe le climat du Québec
    quant à savoir si on peut artificiellement réchauffer le climat européen, ca risque d'être dur. Mais on peut réchauffer localement, ce qui cependant coûte cher (plus cher que d'importer des aliments avec un pétrole cher ou rare?)

    Citation Envoyé par Tenacatita/le monde
    85 cm [de neige] en 1954 à Perpignan
    lool

  19. #16
    Tenacatita

    Re : Réchauffement des oreilles

    Citation Envoyé par meteor31
    bonjour Tenacatita

    J'ai l'impression cependant que bp de vrais climatologues ,pas tous,(d'après certaines réactions que j'ai eu dans d'autres forums) jouent un role très négatif dans la reconnaissance de la réalité de l'effet de serre.
    Je pense qu'on doit surtout beaucoup aux physiciens et en particulier aux physiciens de l'atmosphère ,qui ont su calculer les effets probables de l'augmentation de la teneur des GES mais pas aux climatologues.(je répète ,pas tous)
    J'éprouve toujours un certain malaise quand on me parle de climatologues.
    C'est sans doute complètement idiot et j'aimerais bien un autre avis.

    à plus
    Bonjour METEOR,

    Je t'invite à visiter cette page au sujet des scientifiques du GIEC (climatologues entre autres), on y trouve une liste très bien faite des principaux organismes participant à l'élaboration des rapports du GIEC : http://www.manicore.com/documentatio...ntifiques.html

    Personnellement je n'ai pas la même impression que toi au sujet des climatologues. Cependant il est vrai que l''approche de certaines personnes (sans généralisation) qui ont une formation à l'ancienne de géographe contraste avec celle des scientifiques actuels.
    Dernière modification par Tenacatita ; 27/02/2005 à 17h23.

  20. #17
    moijdikssékool

    Re : Réchauffement des oreilles

    j'ai lu qu'une fonte totale des glaces sur Terre pouvait faire monter le niveau des oceans de 50 à 70m
    auriez-vous une source officiele avec quelques estimations ou calculs? je ne trouve rien
    actuellement, le niveau monte à cause de la dilatation de l'eau due à l'augmentation moyenne de la température de 0.6-0.8°C ou à une fonte partielle de glaces ou des deux? là encore zavez pas une source correcte?

  21. #18
    moijdikssékool

    Re : Réchauffement des oreilles

    la hausse du niveau de la mer est dûe entre 30 et 50% à la dilatation thermique (http://www.enpc.fr/fr/formations/eco...au-%20mers.htm)

    dans http://resosol.org/controverses/Debateffetdeserre.html (tout en bas), les 70m de hausse ne pourrait être atteint qu'en 7.000ans

    dans http://membres.lycos.fr/monpauvchou/newpage1.html, on lit

    "Depuis la formation de la calotte antarctique, qui remonte à une époque très lointaine, il y 150 millions d'années, elle n'a jamais fondue, alors que la terre a connu depuis ce temps là des époques plus chaudes qu'aujourd'hui"

    et

    "le résultat en est que seule la partie la plus superficielle de la mer est affecté actuellement par une augmentation des températures, et c'est fort heureux. parce que si toute l'épaisseur de la mer avait chauffé de 1 degré, celle-ci se serait dilaté et son niveau aurait monté d'environ 3m"

Discussions similaires

  1. rétrécir les trous des oreilles
    Par awawa dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 0
    Dernier message: 05/04/2007, 16h58
  2. Acidification et réchauffement des océans
    Par thefritz dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 2
    Dernier message: 23/11/2006, 12h12
  3. les oreilles
    Par coccinelle81 dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 1
    Dernier message: 04/11/2005, 16h33
  4. tension des oreilles
    Par rieneant dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 4
    Dernier message: 04/06/2004, 15h52
  5. Au sujet des oreilles percées ....
    Par Cornemuse dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 10
    Dernier message: 29/04/2004, 21h43