Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

[agriculture] Non-labour + SDSC : pesticides?




  1. #1
    littlebigman

    Question [agriculture] Non-labour + SDSC : pesticides?

    Bonjour

    Le site www.agriculture-de-conservation.com sur les Techniques culturales simplifiées (TCS) est très intéressants mais ne possède malheureusement pas de forum afin de poser des questions.

    En l'occurence, en tant que néophyte, j'aimerais savoir si le non-labour + semis direct sous couvert (SDSC) nécessitent aussi d'épandre des pesticides comme en agriculture conventionnelle/bio, et si oui, comment font-ils?

    Merci.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Ryuujin

    Re : [agriculture] Non-labour + SDSC : pesticides?

    Bien sûr : ces techniques ne règlent pas magiquement les problèmes de maladies fongiques et d'insectes.

    Ca se traite comme n'importe quel champs, à cela près qu'en non-labour, il faut faire particulièrement attention à l'usage de machines agricoles, qui tassent le sol.

  4. #3
    doneP

    Re : [agriculture] Non-labour + SDSC : pesticides?

    Bonjour

    Les techniques dites "conservatrices des sols" sont souvent décriées pour favoriser l'emploi de pesticides et des herbicides notamment. En effet, le labour est la technique traditionnelle pour lutter contre les adventices. Ce dernier n'empêche toutefois pas d'avoir recours à des herbicides pour les cultures de printemps (maïs).
    Ainsi pour un semis direct SD simple, il est impossible de se passer d'herbicides. En théorie le SD+SCV (sous couvert végétal) est sensé pouvoir réduire l'usage des herbicides, ce couvert végétal pouvant empêcher le développement des adventices. Ce procédé est cependant difficile à mettre en œuvre (notamment en Europe) car on n'a peu d'espèces végétales facile à maitriser et surtout il y a un retard avéré sur le plan de la recherche. Donc, le couvert végétal est souvent détruit par un herbicide si le gel et ou le passage d'un rouleau ne peut le faire.
    L'intérêt du SD et plus du SD+SCV est de minimiser les coûts mécaniques car la pratique labour prend du temps, coute cher (pétrôle) pour le porte monnaie et aussi le bilan carbone. Le deuxième intérêt de favoriser la vie biologique des sols (bactéries, mycorhize, ....lombriciens) et tenter de bénéficier des activités de ces oargnismes (recyclage des résidus de culture , structuration physique des sols). Un troisième grand intérêt est la diminution de l'érosion de sols car un sol nu après labour (surtout répété tous le ans) est très fragilisé ? Un quatrième : ces couverts couvert qui peuvent contenir des légumineuses peut offrir une quantité non négligeable d'azote au système.

    Il y a je pense à travers ce SD-SVC, un défi agronomique important et un challenge qui pourrait amener ce mode d'agriculture proche de l'AB. Il n'y a que quelques rares personnes (en France) qui expérimentent ce SD-SVC-AB

    A plus


  5. #4
    littlebigman

    Re : [agriculture] Non-labour + SDSC : pesticides?

    Merci pour ces infos.

    Donc à ce stade, il y a trois principales techniques d'agriculture:
    • "conventionnel" : labour + pesticides et engrais synthétiques. Inconvénients : coût labour et achat intrants, destruction humus par mort vie organique des sols, perte des argiles, érosion
    • "bio" : labour + pesticides (bouillie bordelaise, soufre, pyréthrines, huile de Neem, purin d'ortie, etc.) et engrais (légumineuses, crucifères, composte/fumier, etc.) naturels. Inconvénients : moindres rendements, plus de travail
    • SDSC(+SVC) : non-labour + pesticides et engrais (synthétiques? naturels?). Inconvénients : nécessité pesticides

    Je m'étonne d'ailleurs de cette distinction "naturel" vs. "synthétique/chimique". Pourquoi ne pas simplement parler des principes actifs?

  6. #5
    Ryuujin

    Re : [agriculture] Non-labour + SDSC : pesticides?

    achat intrants
    C'est le cas de tous les systèmes. Reste à voir si c'est plus cher, c'est possible, mais je n'en suis pas certain.

    destruction humus par mort vie organique des sols
    Ca, c'est un peu exagéré.

    perte des argiles, érosion
    Ça peut être tempéré, voire corrigé (via un ajustement de la profondeur de labour, l'utilisation d'autre techniques de travail du sol, l'usage de couvertures végétales pour limiter l'érosion etc...).

    Inconvénients : nécessité pesticides
    Ca ne change pas forcément tant la donne que ça.


    Au risque de me répéter, les TCS ont été conçues pour des cas particuliers : ce n'est pas un mode d'agriculture en soi.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    piquevert

    Re : [agriculture] Non-labour + SDSC : pesticides?

    Bonjours, j'ai 33 ans et je suis agriculteur dans le centre de la France.

    Je m’intéresse depuis plusieurs années aux TCS et au SDSC.
    On ne peut pas envisager les pratiques agricoles comme des modèles bien distincts les uns des autres, mais plutôt comme un panier de méthodes complémentaires les unes des autres.
    Le SDSC est une technique qui nous vient du Brésil. Leur objectif numéro un est de diminuer les coups pour maximiser les profits. Volonté louable s'il en est. Mais la poursuite de ce seul objectif les a conduit à cultiver des cultures génétiquement modifiées pour résister à un seul désherbant utilisée systématiquement, tel que le soja "Roudup ready". Il en résulte un agro système mono espèce, pauvre en diversité biologique et peu durable dans le temps à cause surtout de l'apparition de "mauvaises herbes" résistantes à ce désherbant. Les dégradations du milieu sont nombreuses et variées, je vous en fais grâce pour le moment.

    En Europe, nous essayons de reprendre le principe de base du SDSC mais en l'adaptant à nos objectifs: préservation des sols (notre patrimoine), biodiversité (une voie d'avenir pour la protection des cultures), rentabilité (économie de mécanisation et dans un avenir proche de produits de traitements), et sécurité alimentaire (stabilisation/augmentation des rendements des cultures).

    La tâche est ardue, nous découvrons chaque années de nouvelles choses, de nouveaux principes. Nous n'en somme encore qu'au début.
    Aujourd'hui le SDSC ne permet pas de remplir totalement ces objectifs. Mais d'ici une dizaine d'années, cette méthode sera au point. Je suis d'autant plus confiant que le développement est pris en charge par les agriculteurs eux mêmes et pas par les firmes ou les offices d'état.

  9. #7
    Ryuujin

    Re : [agriculture] Non-labour + SDSC : pesticides?

    Il y a un truc qui m'intrigue assez : vous faites comment pour gérer le tassement du sol ? Vous limitez le nombre de passage par exemple ?

  10. Publicité
  11. #8
    littlebigman

    Re : [agriculture] Non-labour + SDSC : pesticides?

    Merci pour les infos. Une journée de conférence est organisée à Clermont-Ferrand le 19 septembre:

    "Festival du non labour et du semi direct"
    http://www.agriculture-de-conservati.../-Agenda-.html

Discussions similaires

  1. Actu - Agriculture : les grandes monocultures imposent un surplus de pesticides
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 1
    Dernier message: 16/07/2011, 20h13
  2. [Demande] stage en agriculture
    Par emiliepoll dans le forum Stages
    Réponses: 0
    Dernier message: 29/01/2009, 20h40
  3. Agriculture productiviste ou agriculture durable ?
    Par kapou123 dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 01/04/2007, 17h42
  4. TPE agriculture
    Par marjolaine.j dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 6
    Dernier message: 07/11/2006, 16h18