Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 28 sur 28

Conversion des automobilistes au vélo, enquete ADEME



  1. #1
    ecolami

    Conversion des automobilistes au vélo, enquete ADEME

    Bonjour,
    En 2014 l'ADEME a effectué une expérimentation auprès de 10 000 salariés issus de 18 entreprises volontaires. On a proposé aux employés une indemnité kilométrique s'ils venaient a vélo.
    Résultat la part du vélo a augmenté de 50%. Joli score sauf que seuls 19% se déplaçaient avant en voiture, que 5% prenaient leur voiture seuls
    Source Science & Vie aout 2015

    Il est étonnant de constater que dans des pays du nord comme la Hollande ou le Danemark l'usage du vélo soit si répandu alors que le climat ne s'y prête vraiment pas. En hollande l'usage des voitures est lourdement taxé. En effet ceux qui promeuvent l'usage du vélo et ses bénéfices pour la santé laissent toujours de côté le problème des intempéries. Faire du vélo par beau temps calme ou avec un sale temps et du vent sont deux choses vraiment différentes. Il faut saluer le courage des cyclistes affrontant tous les jours de la mauvaise saison les intempéries pour se rendre au travail.
    Logiquement le vélo devrait être d'usage plus répandu dans les régions au climat doux et au relief réduit. La Hollande et le Danemark n'ont pratiquement aucun relief.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    SK69202

    Re : Conversion des automobilistes au vélo, enquete ADEME

    Tu oublies le plus important, le temps de trajet, la vitesse moyenne du vélo reste la plupart du temps inférieur à celle des véhicules et si on y ajoute le temps de préparation (équipement pour le vélo) et le temps à l'issue du parcours (douches et changement de tenue) avant de passer à la pointeuse, on comprend que les gens préfèrent dormir, plutôt que de pédaler de nuit sous la pluie contre le vent dans un flot de voitures.......;
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  4. #3
    invite14532198711
    Invité

    Re : Conversion des automobilistes au vélo, enquete ADEME

    hmmm, c'est limite provoc comme approche, mais mérite d'y réfléchir :

    http://www.auto-moto.com/actualite/e...elo-31204.html

    @SK, tu devrais préciser avec le temps de parcours augmenté : le temps d'exposition aux polluants dans la rue est augmenté proportionnellement (et sans filtre habitacle), et l'effort fourni accroit la ventilation, donc plus de bouffée d'air plus longtemps.

    Cela dit, en ville, parfois c'est plus rapide en vélo (mais aussi plus dangereux).

  5. #4
    f6bes

    Re : Conversion des automobilistes au vélo, enquete ADEME

    Citation Envoyé par ecolami Voir le message
    Bonjour,
    En 2014 l'ADEME a effectué une expérimentation auprès de 10 000 salariés issus de 18 entreprises volontaires. On a proposé aux employés une indemnité kilométrique s'ils venaient a vélo.
    Résultat la part du vélo a augmenté de 50%. Joli score sauf que seuls 19% se déplaçaient avant en voiture, que 5% prenaient leur voiture seuls
    Source Science & Vie aout 2015

    f.
    Bjr à toi,
    Ben du moment qu'on te RENUMERE pour ta venue en vélo (mais combien) autant en profiter.
    AVANT ils faisaient la meme chose, mais....gratos !

    Il y a tout de meme un petit piége lors des déclarations d'impots.
    Dans bien des cas si tu utilises un véhicule automobile t'as droit à défalquer les frais de trajet dans une certaine mesure
    suivant la puissnce du véhicule ( imdemnité kilométrique).
    Je ne suis pas certain que l'indemnité kilométrique vélo soit COMPARABLE à l'indemnité kilométrqiue...voiture.

    Le service des impots: Monsieur vous avez déclarez un déplacement EN vélo, vous ne pouvez pas cumuler avec les déplacs.ements voitures.
    Conclusion : tu fais du vélo , tu demandes RIEN, tu déclares des dépalcements voiture.

    Bonne journée
    "Ce fut la goutte d'eau de trop qui mit le feu aux poudres!"

  6. #5
    SK69202

    Re : Conversion des automobilistes au vélo, enquete ADEME

    Cela dit, en ville, parfois c'est plus rapide en vélo (mais aussi plus dangereux).
    Ce genre de parcours ne se conçoit qu'en ville ou en zone péri-urbaine.

    En campagne en hiver, faut rajouter l'éclairage très consommateur de piles (ou de batteries), je parle d'un éclairage pour voir la route pas pour être vu , et chez nous il y a aussi le vent en rafale qui reste dangereux pour la stabilité du cycliste.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    wizz

    Re : Conversion des automobilistes au vélo, enquete ADEME

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    Tu oublies le plus important, le temps de trajet, la vitesse moyenne du vélo reste la plupart du temps inférieur à celle des véhicules et si on y ajoute le temps de préparation (équipement pour le vélo) et le temps à l'issue du parcours (douches et changement de tenue) avant de passer à la pointeuse, on comprend que les gens préfèrent dormir, plutôt que de pédaler de nuit sous la pluie contre le vent dans un flot de voitures.......;
    pas forcement
    technicien d'essai chez Loreal, au département déodorant...
    avec de la chance le temps passé sur le vélo à transpirer, ça fait parti aussi du temps de travail, pour préparer le corps humain au test...

  9. Publicité
  10. #7
    SK69202

    Re : Conversion des automobilistes au vélo, enquete ADEME

    Il n'y a que sur le podium du tour de France que l'on voit le cycliste suant bien entouré, mais les émanations tiennent plus de celles en cours au port de Tianjin que de celles de chez l'Oréal.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  11. #8
    wizz

    Re : Conversion des automobilistes au vélo, enquete ADEME

    justement non

    https://www.youtube.com/watch?v=shP8zdVa5V4
    elle fait bien la pub pour de la cire épilatoire...mais peut on être sûr que cette cire est efficace?
    elle n'a pas un poil sur le mollet avant, alors comment peut on être sûr que la cire est efficace

    en revanche, si c'était Demis Roussos qui le montre, on peut constater l'efficacité ou pas


    C'est pareil chez l'oreal, travailler en tant que technicienne d'essai en produit cosmétique
    ce n'est que si on fouette un max qu'on peut avoir la certitude que le déodorant est efficace, en masquant bien les odeurs
    parce que sinon, si on est propre, sent déjà la rose, alors boffff, aucune preuve de son efficacité

    donc "chef, il faut me payer mon temps de trajet maison-boulot. Je me suis préparée pour le boulot, en transpirant un max sur le vélo, afin de tester l'efficacité de votre déo, dont les essais peuvent commencer dès mon arrivée au boulot à 8h30. Sinon, demain, je viens en voiture, et de 8h30 à 9h30 je cours dans le labo afin de transpirer et tester votre déo...."


    voilà des employées motivées, impliquées dans leur travail de R&D de leur entreprise L'oreal


    (encore mieux si on est technicien d'essai chez Lotus papier toilette....)

  12. #9
    ecolami

    Re : Conversion des automobilistes au vélo, enquete ADEME

    Citation Envoyé par alex.com Voir le message
    hmmm, c'est limite provoc comme approche, mais mérite d'y réfléchir :

    http://www.auto-moto.com/actualite/e...elo-31204.html
    (....)
    Cela dit, en ville, parfois c'est plus rapide en vélo (mais aussi plus dangereux).
    Les chiffres cités sont édifiants! Tout n'est donc pas si évident.

  13. #10
    f6bes

    Re : Conversion des automobilistes au vélo, enquete ADEME

    Bjr ecolami,
    Il est bien gentil le Jean Luc Moreau, MAIS il prend ce qu'il se fait de MIEUX en tant qu'automobile
    pour faire son comparatif !
    GLOBALEMENT je doute que le résultat soit AUTANt édifiant avec le parc REEL des véhicules.
    Il aurait pris en comparatif des automobiles électriques...il faisait ENCORE mieux.

    Dans son comparatif il dit que le cycliste dépense 200watts (moyenne)., il oublie que le meme cycliste
    en tant que conducteur dépense 100 watts dans sa voiture.
    Il ne faut donc COMPARER que le SUPPLEMENT de puissance que crée l'utilisation du vélo.
    Qu'il soit sur son vélo ou en voiture , à minima le cycliste "dépense" (pour son métabolisme)
    100watts.

    Bonne journée
    "Ce fut la goutte d'eau de trop qui mit le feu aux poudres!"

  14. #11
    Tilleul

    Re : Conversion des automobilistes au vélo, enquete ADEME

    En cherchant l'article je suis tombé sur ce rebuttal qui montre bien que les hypothèses prises sont fausses (dépenses physiques d'un cycliste en pleine course) ou particulièrement absurde (pour compensez l'énergie, les gens rajoutent un peu plus de pâtes dans leur assiette... pas 3 steacks...).

    http://www.gblanc.fr/spip.php?article601

    C'est juste une reprise d'un hoax américain (tiré d'un commentaire qui n'avait pas pour but de comparer le vélo et la voiture mais avait pour but d'illustrer les émissions de gaz à effet de serre de la viande) d'il y a quelques années qui avait été déjà amplement commenté :

    http://pacinst.org/publication/drivi...ge-and-choice/

    "Looking at the numbers behind the surprising assertion, the Institute’s calculations find driving generates less lifecycle greenhouse gas emissions only when the food used to fuel walking the same distance is extremely greenhouse-gas-intensive—like all beef. When more realistic assumptions about the walker’s varied diet are taken into consideration, the conclusion is actually reversed. If an average American diet is used, walking—even for a group of four—makes more sense for the environment than driving."

    Le seul moyen d'avoir un effet supérieur à la voiture ce serait d'avoir un régime alimentaire qui ne vous permettrait pas de survivre...

    En même temps si vous dites que le vélo est plus propre que la voiture vous aurez du mal à attirer un nombre de hits suffisants pour vos revenus publicitaires, alors que l'inverse ça fait du buzz...

    J'en profite aussi pour rappeler que les mesures montrent que le cycliste est moins exposé à la pollution de l'air que l'automobiliste, contrairement aux affirmations gratuites plus haut...

    http://www.airparif.asso.fr/_pdf/pub...s/NUMERO32.pdf

    Bon sinon, il est prévu de faire quelque chose d'utile de cette conversation où ça va encore une fois rester du niveau de la discussion de comptoir contre ces "salops de bobo-écolos" ?
    Dernière modification par Tilleul ; 17/08/2015 à 13h27.
    Keep it in the Ground !

  15. #12
    invite14532198711
    Invité

    Re : Conversion des automobilistes au vélo, enquete ADEME

    Tilleul, l'étude d'AIRPARIF est très bien faites, si tu regardes page 2, tu verras qu'ils se sont surtout attachés à la qualité de l'air en fonction des aménagements pour les cyclistes, pas de cohabitation avec des boulevards chargés. En meme temps c'est AIRPARIF, le but de la capitale est d’éliminer les bagnoles purement et simplement, donc pas étonnant qu'ils classe les voitures sur la 3° marche du podium à chaque fois.

    J'ai quand même du mal à croire que pour un temps de parcours égal, t'en prenne pas plus en vélo qu'en bagnole.
    Chacun qui a fait du vélo en villi ici sait très bien qu'on respire plus vite et plus fort en pédalant qu'en restant assis derrière son volant.
    Donc entre un poumon dans une auto ou sur un velo, je pense qu'il y a quelques litre d'air en plus qui passent dans les poumons.
    Ceci n'est valable que si la piste cyclable est sur la voie auto bien sûr.

  16. Publicité
  17. #13
    f6bes

    Re : Conversion des automobilistes au vélo, enquete ADEME

    Citation Envoyé par Tilleul Voir le message
    discussion de comptoir contre ces "salops de bobo-écolos" ?
    Bjr à toi,
    Jusqu'à présent PERSONNE n'a songer à faire dévier la conversation dans cette direction.
    Pourquoi t'y attaches tu ?
    Bonne journée
    "Ce fut la goutte d'eau de trop qui mit le feu aux poudres!"

  18. #14
    Yoghourt

    Re : Conversion des automobilistes au vélo, enquete ADEME

    Même avis que la conclusion de Tilleul...

    Citation Envoyé par alex.com Voir le message
    J'ai quand même du mal à croire que pour un temps de parcours égal, t'en prenne pas plus en vélo qu'en bagnole.
    Probablement parce que tu crois en un habitacle qui protège de tout, ne concentre pas les polluants, et un filtre d'habitacle à efficacité totale vs. pm5, pm2,5, NOx quel que soit l'état du filtre.

    Pour mémoire, le cycliste urbain moyen n'a pas au quotidien une conduite sportive dans l'axe des pots d'échappement avec le nez à 50cm du sol dans une enceinte génératrice et concentratrice de polluants. Au contraire. S'y ajoute la tendance à éviter les axes trop chargés "qui puent".

    Il faut saluer le courage des cyclistes affrontant tous les jours de la mauvaise saison les intempéries pour se rendre au travail.
    Encore un mythe urbain. Quand il fait froid, le cycliste met un pull, une écharpe, des gants, bref comme le quidam moyen. Quand il y a une averse qui menace, il suffit généralement de partir avant ou après. Quand il va y avoir des trombes d'eau toute la journée, le cycliste urbain a le choix entre cape de pluie + surchausses & prendre un autre moyen de transport. Etonnant, non? (c) Desprosges.
    Un collègue relève les fois où il a pris la pluie en vélotaf' : ~10 jours par an.

    Logiquement le vélo devrait être d'usage plus répandu dans les régions au climat doux et au relief réduit. La Hollande et le Danemark n'ont pratiquement aucun relief.
    Logiquement???
    - Le bassin grenoblois voit un usage répandu du vélo. Il est en climat semi-continental (tempéré contrasté), entouré de montagnes. De façon extrèmement surprenante, l'Histoire a amené la majorité des villes à se développer dans des coins localement assez plats. Voici-Closer prépare d'ailleurs un article à ce sujet sous le titre "Dieu est un cycliste"
    - La forte augmentation du vélo à Paris, Lyon, Nice ne résulte nullement d'une arase du relief local ou d'un soudain changement micro-climatique.

    Quant à Airparif qui aurait soit-disant pour but l'autophobie, c'est oublier qui sont ses bailleurs de fond et ses protocoles de mesure étonnamment...diplomates.

    Cdlt,
    Y.
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  19. #15
    Tilleul

    Re : Conversion des automobilistes au vélo, enquete ADEME

    C'est précisément écrit dans l'étude, en voiture t'es en milieu confiné donc tu t'en prends pour plus longtemps... D'ailleurs c'est pareil pour la pollution intérieure, fais une mesure de COV dans un appartement non aéré, tu vas vite voir si même en ville il vaut mieux ouvrir les fenêtres ou les laisser fermer.

    Tu as d'autres études qui sont cités, notamment au Pays Bas ou au Danemark donc l'argument du complot ne tient pas...

    Après c'est comme tout, soit tu regardes ce qui se passe vraiment en usage réel avec des mesures réelles, soit tu prends comme hypothèses un comportement qui n'existe pas et qui tuerait n'importe qui (comme par exemple le cycliste qui se mange un poulet entier matin, midi et soir, ou qui se retrouve pris dans un embouteillage sur le périph parisien qui est interdits aux cyclistes) et tu fais des calculs de coin de table plutôt que des mesures... mais dans ce cas c'est de la fiction...
    Keep it in the Ground !

  20. #16
    ecolami

    Re : Conversion des automobilistes au vélo, enquete ADEME

    Les chiffres sur les dépenses énergétiques sont sans doute sujets a caution. Je sais qu'en matière de climatisation on considère que chaque personne dans un bureau dégage 150Watt. Il est clair que la même personne en train de pédaler dégagera beaucoup plus.
    De toute façon exposer aux intempéries les cyclistes les expose aussi a la pollution, et à la mauvaise saison a des maladies liées au refroidissements. Quand je faisais du vélo je me rappelle que durant toute la mauvaise saison j'étais malade des voies respiratoires ça prenait fin avec le retour des beaux jours.
    Les avantages du vélo sont d'ordre environnemental d'abord et ensuite limitation d'encombrement des voies urbaines.

    En vérité tous ces problèmes d'environnement en milieu urbain prennent de plus en plus d'importance au fur et à mesure que grandissent les conurbations (=agrégats de villes que la campagne ne sépare plus). L'initiative Grand Paris est encore un non sens écologique: le bon sens voudrait qu'on développe d'autres villes, moins grandes. Mais cela ne se fera pas.
    Il convient de trouver le moyen de convertir les automobilistes a des modes de transports plus économes, ce qui aurait sans doute davantage de succès auprés des automobilistes ce sont des voiturettes électriques permettant de conserver le confort des auto conventionnelles. Ces voiturettes existent et sont hors de prix. Il faut voir qu'en ville et proche banlieue la vitesse moyenne est entre 50 et 70Km/h et donc un véhicule prévu pour rouler a 90 ou 110Km/h est inadapté. La tendance au niveau vitesse est de circuler avec des pointes de vitesse puis des freinages importants. Un véhicule qui serait optimisé pour la vitesse moyenne en ville ne ferait plus de telles pointes de vitesse et donc perdrait moins d'énergie aux freinages. La caractéristique de la circulation en ville est aussi le grand nombre d'arrêts et redémarrages imposés par des schémas de circulation conçu dans cet objectif. Une voiturette pourrait aussi disposer d'un stockage d'énergie pour limiter les pertes liées a ces conditions de conduite. Etant une voiturette l'énergie a stocker serait bien moindre que pour une voiture. L'emprise au sol serait réduite permettant de mieux circuler sur les voies réduites par les "écologistes politiques".
    Dernière modification par ecolami ; 17/08/2015 à 15h56.

  21. #17
    Yoghourt

    Re : Conversion des automobilistes au vélo, enquete ADEME

    "Sans doute sujet à caution", donc vous laissez quand même la porte entrouverte à une assertion démontrée fausse?!?

    Citation Envoyé par ecolami Voir le message
    De toute façon exposer aux intempéries les cyclistes les expose aussi a la pollution, et à la mauvaise saison a des maladies liées au refroidissements. Quand je faisais du vélo je me rappelle que durant toute la mauvaise saison j'étais malade des voies respiratoires ça prenait fin avec le retour des beaux jours.
    En TER+train, je suis moins malade en hiver que les collègues en voiture. Qu'est-ce que ça prouve? Que vous avez fait un sophisme de généralisation abusive.

    Les avantages du vélo sont d'ordre environnemental d'abord et ensuite limitation d'encombrement des voies urbaines.
    C'est une conviction personnelle, pas un fait.
    http://www.bbc.com/news/health-30812439
    http://www.ecomobilite.org/IMG/pdf/o...isques2012.pdf
    De plus, l'ordre usuel de conception française des voies urbaines est tram, voiture, bus/taxi/camion, piéton, vélo.

    - "Le bon sens" est ici un autre expression de vos convictions personnelles présentées comme des vérités premières gratuites.
    - Apparemment, vous n'avez même pas pris la peine de regarder où en sont les expérimentations style twizzy, com's, iroad.
    - Prouvez donc que la vitesse moyenne en agglo est de 50 à 70km/h, je crois qu'on va rigoler un grand coup.
    - "La tendance" sur le style de conduite sort d'on ne sait où. Encore une conviction perso et non un fait. D'autant plus que les conducteurs de véhicules électriques ne semblent pas conduire ainsi (hit & glide).
    - théorie du complot pour "les schémas de circulation conçu dans l'objectif de nombreux arrêts/redémarrages". Vous imaginez vraiment que les urbanistes ont pour objectif de créer des bouchons?

    Conclusion à l'avenant. Point 6 de la charte SVP, point 6 de la charte!
    Cdlt,
    Y.
    Dernière modification par Yoghourt ; 17/08/2015 à 17h26.
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  22. #18
    SK69202

    Re : Conversion des automobilistes au vélo, enquete ADEME

    Toute cette littérature pourquoi ?
    Des centaines de millions de chinois, économisent pour remplacer leur vélo par un bon véhicule à pétrole, il faut dire que pour eux, le vélo, c'était le temps où ils étaient tous pauvres.

    Nous c'est l'inverse, on nous chante les vertus du vélo, parce que bientôt vous n'aurez que ça.........
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  23. Publicité
  24. #19
    Tilleul

    Re : Conversion des automobilistes au vélo, enquete ADEME

    Dans la ville de Paris, les personnes ayant une voiture sont minoritaires, la majorité des habitants utilisent un deux roues ou les transports en commun. Donc proposer une voiture a des gens qui n'utilisent plus de voitures, c'est pas vraiment un bon ciblage commercial...

    Les centaines de millions de chinois ont déjà remplacé leurs vélos par des vélos électriques et des scooters électriques et maintenant ils les exportent dans les pays en développement...

    Mince alors quand on pense à tous ces gens dans les pays en développement qui rêvent d'avoir le téléphone fixe, alors que nous on installe la téléphone mobile... ou pas...
    Dernière modification par Tilleul ; 17/08/2015 à 19h03.
    Keep it in the Ground !

  25. #20
    SK69202

    Re : Conversion des automobilistes au vélo, enquete ADEME

    Les centaines de millions de chinois ont déjà remplacé leurs vélos par des vélos électriques et des scooters électriques et maintenant ils les exportent dans les pays en développement...
    Même schéma que chez nous, à pied, en vélo / cyclomoteur puis avec la "richesse" les voitures.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  26. #21
    Yoghourt

    Re : Conversion des automobilistes au vélo, enquete ADEME

    https://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A...e#Urbanisation
    Je ne suis pas convaincu que ça soit vraiment le meme schéma. C'est quand meme une toute autre échelle en population et en étendue géographique des bassins urbains.
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  27. #22
    Tilleul

    Re : Conversion des automobilistes au vélo, enquete ADEME

    Le terme technique c'est "leapfrogging", si je parlais du téléphone fixe c'est que c'est un exemple concret que lorsque qu'il y a un développement technologique il se fait en prenant les meilleurs technologies disponibles et pas en allant s'amuser à chercher des technologies du siècle dernier... Les PVD n'ont pas installé de ligne téléphonique en cuivre, ils ont déployés directement des réseaux de téléphonie mobile.
    Keep it in the Ground !

  28. #23
    yves35

    Re : Conversion des automobilistes au vélo, enquete ADEME

    bonsoir,

    Citation Envoyé par alex.com Voir le message
    hmmm, c'est limite provoc comme approche, mais mérite d'y réfléchir :

    http://www.auto-moto.com/actualite/e...elo-31204.html
    (....)
    Cela dit, en ville, parfois c'est plus rapide en vélo (mais aussi plus dangereux).
    Les chiffres cités sont édifiants! Tout n'est donc pas si évident.
    histoire de prendre les choses avec un autre angle , la notion de vitesse généralisée :
    http://www.nord-nature.org/publicati.../102/102b1.htm
    http://www.nord-nature.org/publicati.../130/130b1.htm

    Pour ceux qui ont des migraines avec les maths , il s'agit de comparer la distance parcourue le temps consacré à l'achat,l'entretien,la mise en oeuvre ; et d'en déduire une vitesse moyenne . Dans le cas d'un vélo et d'une automobile . Et on n'a pas parlé de la surface de voirie nécessaire dans les 2 cas (donc du coût )

    Cette approche ne prends pas en compte que le temps n'est pas totalement substituable avec l'argent

    yves

  29. #24
    invite14532198711
    Invité

    Re : Conversion des automobilistes au vélo, enquete ADEME

    Notre rapport au temps...c'est bien ça notre problème en faite !!

    Attention Yves, une allusion à l'argent va faire dériver sur l'économie et la finance...

    Je pense qu'on devrait laisser chacun choisir dans un pays libre, et aux grands savants municipaux et autres organisateurs des voiries de faire cohabiter tout le monde du mieux possible plutôt que de stigmatiser et créer des inégalités.
    Les besoins de chacun sont différents, et chacun est assez grand pour déterminer ce qui est le mieux/le plus adapté à son besoin.

    Pourquoi on ne ferait pas des parking-relais vélo comme ça existe pour le métro ? ça serait peut être utile ?
    à condition qu'ils les fasses aux bons endroits, pas comme les parking-relais métro de chez nous...

  30. Publicité
  31. #25
    invite14532198711
    Invité

    Re : Conversion des automobilistes au vélo, enquete ADEME

    Citation Envoyé par Yoghourt Voir le message
    - Apparemment, vous n'avez même pas pris la peine de regarder où en sont les expérimentations style twizzy, com's, iroad.
    Mon cousin a un TWIZZY, il totalise un peu plus de 20000km avec et il en est content. Il reproche juste l'obligation à suivre les voitures...contrairement aux 2 roues qui peuvent dépasser comme bon leur semble dans les bouchons.

    Citation Envoyé par Yoghourt Voir le message
    - Prouvez donc que la vitesse moyenne en agglo est de 50 à 70km/h, je crois qu'on va rigoler un grand coup.
    C'est clair !

    Citation Envoyé par Yoghourt Voir le message
    - théorie du complot pour "les schémas de circulation conçu dans l'objectif de nombreux arrêts/redémarrages". Vous imaginez vraiment que les urbanistes ont pour objectif de créer des bouchons?
    Ba écoute, sur TLT il y avait un chargé d'urbanisme qui disait (suite au ré-aménagement de quartier Jean Jaurès) que la politique visant à décourager l'automobiliste "externe" avait été respecté comme dans tout le reste de Toulouse. Il expliquait que les sens interdits étaient disposés de sorte à faire tourner l'automobiliste pendant 1 quart d'heure pour trouver une place. Les résidentiels ayants leurs parking privés, seuls les "externes" subissent cela et réfléchiront à prendre les transports en commun la prochaine fois. Voilà en gros le discours sur la chaine TV de la ville...

    Ensuite, quand tu refais un pont de rocade ; rocade partagée avec une autoroute ; et que tu le fait en 2x2 voie alors que le reste est en 2x3 voies, il y a de quoi se poser des questions.
    Le trafic ne baissera pas dans l'avenir, les véhicules évolueront, mais le besoin de se déplacer sera toujours là, aux mêmes heures, et avec encore plus de monde...(quoi que vu les chiffres du chômage...)
    Dernière modification par invite14532198711 ; 18/08/2015 à 00h06.

  32. #26
    Yoghourt

    Re : Conversion des automobilistes au vélo, enquete ADEME

    Citation Envoyé par alex.com Voir le message
    Mon cousin a un TWIZZY, il totalise un peu plus de 20000km avec et il en est content. Il reproche juste l'obligation à suivre les voitures...contrairement aux 2 roues qui peuvent dépasser comme bon leur semble dans les bouchons.
    C'est un usage des 2 & 3 roues, pas une vraie règle.
    http://www.securite-routiere.gouv.fr...a-rentree-2015

    http://lavietwizy.blogspot.fr/2014/1...-de-twizy.html
    L'expérimentation iRoad/Com's en autopartage à Grenoble contourne la barrière du prix d'achat. Force est de constater que ça marchotte avec peine.
    A comparer aux ventes de voiturettes thermiques.
    http://www.comparateur-assurance-voi...s-vue-deurope/
    A comparer aux ventes de mini-citadines & citadines...

    Ba écoute, sur TLT il y avait un chargé d'urbanisme qui disait (snip)
    Les politiques visant à ralentir et décourager la bagnole dans les centre-villes, ce n'est pas pareil que l'allégation d''ecolami où arrêt/redémarrage incessants en ville+proche banlieue seraient un objectif explicite. Cf les "vagues vertes", les ronds-points qui fleurissent...

    Ensuite, quand tu refais un pont de rocade ; rocade partagée avec une autoroute ; et que tu le fait en 2x2 voie alors que le reste est en 2x3 voies, il y a de quoi se poser des questions.
    Bah, la volonté des urbanistes est une chose, leurs compétences un autre ... L'agglomération de Grenoble était toute fière d'avoir décroché un cabinet huppé pour les travaux de voirie de la Pesqu'ile. Ils leur ont donné carte blanche. Le cabinet a pondu -avec dépassement de budget- un carré-point avec des feux dans tous les sens en sortie d'autoroute, une insertion de vélos derrière un abribus + un arbre + un panneau, etc. La maquette devait être fort jolie. L'arrivée du tram sur la presqu'ile a fait bien plus en pratique pour réduire le traffic bagnole que leur bizarrerie.

    Cdlt,
    Y.
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  33. #27
    invite14532198711
    Invité

    Re : Conversion des automobilistes au vélo, enquete ADEME

    Oui Ecolami était à coté avec cette affirmation. D'expérience (à Toulouse), les bouchons sont surtout provoqués par les automobilistes eux mêmes.
    La conduite agressive de certains pour gagner 3 places (dépassement dans tout les sens, par les voies d'accelerations, par la gauche jusqu'au dernier moment en cas de rétrécissement des voies, sortie au dernier moment malgré que la file d'attente soit visible de loin...) oblige d'autres à freiner et ainsi de suite.

    dès que les voies sont plus dégagées, grosses accélérations, jusqu'au prochain point dur.

    Ce phénomène ci n'est donc pas "voulu" on est d'accord.

    Par exemple en sortant du bureau j'ai rond point à 2 voies dont la sortie se rétrécie en une seule (AIRBUS site JL Lagardère) (ça parait bizarre, mais c'est astucieux pour les autres qui fond 3/4 de tour, donc bonne infrastructure). Il y a toujours des malins qui quand ça bouchonne un peu, dépassent par la gauche, en sachant très bien qu'il faudra se ré-insérer en une seule voie au bout. Résultat, ça bouche pour laisser ces "doubleurs" s'insérer. Du coup ils ont un comportement parceque bouchon, mais il y a bouchon à cause de leur comportement !

    Pour Ecolami, ce que tu dénonces comme une volonté n'est pas exact. Une autre explication :

    https://www.youtube.com/watch?v=8hoEX_qPNHo

  34. #28
    ecolami

    Re : Conversion des automobilistes au vélo, enquete ADEME

    Citation Envoyé par Yoghourt Voir le message
    (...)
    Les politiques visant à ralentir et décourager la bagnole dans les centre-villes, ce n'est pas pareil que l'allégation d''ecolami où arrêt/redémarrage incessants en ville+proche banlieue seraient un objectif explicite. Cf les "vagues vertes", les ronds-points qui fleurissent...

    (.....)
    Ne pas confondre allégations avec constatation!!! Pour décourager l'emploi des véhicules automobiles il faut faire perdre du temps et de l'argent aux usagers. L'augmentation des accidents et de la consommation de carburant est une conséquence de ces politiques anti-voiture. Plus on passe de temps en voiture plus on augmente le risque d'accidents: c'est incontestable.
    D'ailleurs a ceux qui croiraient (encore) que la lutte contre la pollution soit un objectif des écologistes a Paris il suffit de faire remarquer que lors des pics de pollution le stationnement payant est interrompu. Preuve s'il en était besoin que le stationnement payant est une CAUSE de pollution.

    Concernant les embouteillages en général il est clair que le comportement de certains conducteurs est source de blocages aux intersections: ce sont toujours des personnes qui, en étant pressées, occasionnent des blocages dont les pires concernent plusieurs intersections successives. C'est d'ailleurs étonnant de voir se répéter tous les jours ces scènes comme si jamais les responsables de ces blocages comprenaient ce qui se passe.
    Ces problèmes ont toujours existé et ils sont juste aggravés par les politiques anti-voiture.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Exposition à la pollution des automobilistes ?
    Par Franck_Z dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 4
    Dernier message: 16/08/2015, 15h15