Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Evolution des mathématiques à travers l'histoire.



  1. #1
    invite52487760

    Evolution des mathématiques à travers l'histoire.


    ------

    Bonjour à tous,

    Ce fil s'adresse particulièrement aux personnes qui ont une culture assez vaste et globale sur les mathématiques ( Chercheurs / Doctorants / Philosophes en mathématiques / Académiciens ... etc ) et un esprit d'analyse très profond afin de pouvoir déceler les clés permettant de dégager les grandes questions qui occupe l'esprit d'un mathématicien, et qui font que la recherche en mathématiques est en évolution indéfini à travers le temps et l'histoire.
    Pourquoi la recherche en mathématiques ne peut jamais s’arrêter, et normalement, les mathématiques sont à la recherche de quoi exactement ? Que cherchent ( ont cherché ) les mathématiques à faire à travers ces recherches que font les mathématiciens ? Je partage avec beaucoup d'entre vous j'imagine le sentiment d'être perdu dans ce monde de mathématiques sans vocation, sans aiguilles. Je ne sais plus ce que j'ai à faire en réalité, lorsqu'il est question de poursuivre ce que les autres ont commencé. Grothendieck a affirmé une fois dans sa vie que seul 5 à 10 des mathématiciens à travers le monde qui savent ce qu'ils font réellement en mathématiques et savent où se dirigent les mathématiques, et 10 parmi eux savent en profondeur ce que le fameux Grothendieck et entrain de faire en mathématiques, alors qu'ils sont des myriades à travers le monde prétendant faire des mathématiques mais ils ne le font pas. Pour moi, c'est cette vision globale qui nous empêchent d’être créatif et productif. Quelle est d'après vous cette vision globale ?

    A travers mon apprentissage des mathématiques, j'ai remarqué trois trucs parmi d'autres qu'on retrouve en permanent en mathématique :
    - La décomposition d'un objet en objets plus simples.
    - Résumer l'étude de la plupart des théories mathématiques au simple comportement des objets et morphismes entre ces objets.
    - Trouver des points communs entre plusieurs théories à travers des équivalence fonctoriels entre leurs propriétés.
    Est ce qu'on peut réduire l'état des mathématiques à simplement ça.

    Mais, enfin de compte, je suis loin de comprendre ce qu'on est entrain de faire en mathématiques, et qui a permis à Grothendieck de produire plus de 70.000 pages de production mathématique avant sa mort. Cet homme à mon avis a bien saisi ce qu'est faire les mathématiques, ce qui n'est pas le cas de la plupart d'entre nous.


    Merci d'avance.

    -----

  2. #2
    Médiat

    Re : Evolution des mathématiques à travers l'histoire.

    Bonjour,

    Pourquoi la recherche en mathématiques ne peut jamais s’arrêter
    Déjà, grâce à Gödel, on sait que rien qu'avec l'arithmétique, il y aura toujours des possibilités d'ajouter des axiomes, donc d'avoir de nouvelles théories.


    - La décomposition d'un objet en objets plus simples.
    C'est vrai pour toutes les sciences (cf. le discours de la méthode de Descartes


    - Résumer l'étude de la plupart des théories mathématiques au simple comportement des objets et morphismes entre ces objets.
    C'est même la définition des mathématiques (évident pour un formaliste, peut-être un peu brouillé pour un platonicien)


    - Trouver des points communs entre plusieurs théories à travers des équivalence fonctoriels entre leurs propriétés.
    C'est un moyen de "capitaliser", c'est moins clair en théorie des catégories qui se penche sur la capitalisation elle-même, tout en l'utilisant pour son propre usage.
    Je suis Charlie.
    J'affirme péremptoirement que toute affirmation péremptoire est fausse

  3. #3
    eudea-panjclinne

    Re : Evolution des mathématiques à travers l'histoire.

    - La décomposition d'un objet en objets plus simples.
    - Résumer l'étude de la plupart des théories mathématiques au simple comportement des objets et morphismes entre ces objets.
    Le problème reste d'imaginer et de définir les bons objets qui à priori n'existent pas. Par exemple, la notion de groupe, fondamentale aujourd'hui, n'existe pas avant la seconde moitié du 19e siècle.

Discussions similaires

  1. Combien de théorèmes mathématiques sont diffusés à travers le mondes par ans ?
    Par topmath dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 2
    Dernier message: 28/08/2014, 23h25
  2. Voyage à travers l'Histoire de l'Univers !
    Par flashcordon dans le forum Archives
    Réponses: 1
    Dernier message: 29/04/2013, 10h35
  3. Les mathematiques de l'Histoire
    Par Theos59 dans le forum Science ludique : la science en s'amusant
    Réponses: 16
    Dernier message: 09/07/2011, 19h50
  4. TPE : l'évolution des techniques photographiques à travers le temps
    Par SmileyCookie dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 1
    Dernier message: 21/11/2007, 22h07
  5. histoire des mathématiques
    Par Big Boy dans le forum Lectures scientifiques
    Réponses: 5
    Dernier message: 21/07/2007, 17h53