Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 10 sur 10

Science anonyme et grands noms des sciences



  1. #1
    bardamu

    Science anonyme et grands noms des sciences


    ------

    A la suite de la discussion Ne faudrait-il pas être philosophe pour être meilleur savant ?, je vais lancer quelques sujets inspiré par la vision des sciences qu'à DINOULIX et qui me semble, finalement, assez répandue.
    Ce sujet-ci sera intermédiaire entre épistémologie et éthique.

    Citation Envoyé par DINOULIX
    Qu'est-ce qui caractérise la réflexion scientifique ?
    1) Spontanéité, individualité, absence de contexte social.
    La question du "qui c'est qui a écrit telle affirmation" n'a aucun sens aux yeux d'un scientifique. Qu'on s'appelle Prigogine ou Glandu, ça n'est pas censé intervenir (si ce n'est auprès du grand public).
    Introduction
    Dans l'idéal scientifique, on obtient un savoir indépendant de la personne qui l'exprime.
    Néanmoins, le nom propre a un usage en science : physique newtonienne, effet Bohm-Aharanov, constante de Planck, prix Nobel...
    A quoi correspondent ces usages ?


    USAGE PRATIQUE
    Désignation synthétique
    A part en histoire, que la physique newtonienne soit attribuée à Newton n'a d'intérêt qu'anecdotique et ce n'est pas Newton qui intéresse un scientifique dans cette désignation. L'intérêt pour lui est d'identifier un cadre expérimental et théorique. La physique newtonienne, ce sont des concepts de force, de géométrie euclidienne, de mécanique, un ensemble de relations de base (F = ma), des contextes d'application etc.
    Le nom propre synthétise ici un cadre de pensée et d'expérience.
    Il peut aussi synthétiser un phénomène : l'effet Bohm-Aharanov correspond à ce qui peut être décrit comme "une perturbation de phase du propagateur, due à la circulation du potentiel magnétique le long d'orbites classiques situées en dehors du champ magnétique." (Ah vos souhaits !). ( http://tel.ccsd.cnrs.fr/documents/ar...0/00/00/78/89/ )

    Indication de domaine
    Le nom propre est parfois un panneau indicateur signalant un domaine de recherche surtout avec la spécialisation des activités scientifique.
    Dans la recherche bibliographique, les scientifiques pourront pointer quelques grands noms du domaine pour avoir des sources a priori valables : Hawking pour les trous noirs, Witten pour les supercordes, Changeux en neurologie, Bogdanov-Twins pour le social ingenieering et la sophistique etc.
    Si ils veulent revenir aux sources, ils se pencheront sur les travaux de Maxwell, Lavoisier, Einstein, Heisenberg etc. mais en général ces noms leurs indiqueront plutôt des domaines déjà explorés, là où il n'y a plus rien de nouveau à trouver.

    USAGE SOCIAL
    Hommage et position sociale
    Je travaille dans une technopole dont chaque bâtiment a un nom de scientifique. Les scientifiques forment une communauté où la gloire est souvent le seul "avantage" qu'ils peuvent attendre de leur métier.
    Le prix Nobel fait office tous les ans à la fois de pointage d'un domaine par un nom propre et d'hommage. Pour le grand public, Pierre Gilles de Gennes deviendra l'espace de quelques reportages l'homme de la "physique de la matière molle". Il aura généralement été d'abord distingué par ses pairs.
    Son palmarès :
    P.G. de Gennes has received the Holweck Prize from the joint French and British Physical Society; the Ampere Prize, French Academy of Science; the gold medal from the French CNRS; the Matteuci Medal, Italian Academy; the Harvey Prize, Israel; the Wolf Prize, Israel; The Lorentz Medal, Dutch Academy of Arts and Sciences; and polymer awards from both APS and ACS.
    http://nobelprize.org/physics/laurea...ennes-bio.html

    Le plus réputé est-il le meilleur ?
    La qualité d'une recherche se jugeant généralement entre spécialistes, sans doute peut-on se fier aux prix "intra-professionnels".
    Se peut-il que des travaux pertinents passent inaperçus par manque de notoriété de l'auteur ? Sans doute, surtout avec l'inflation du nombre de publications. La carrière de Satyendranath Bose serait peut-être resté celle d'un obscur professeur indien si il n'avait pas envoyé son papier à Einstein.
    Sic transit gloria mundi...

    POSITION PHILOSOPHIQUE
    L'homme invisible
    Il est demandé au scientifique de nier sa propre personne ("objectivité") pour obtenir le droit d'être honoré en tant que personne. Le scientifique s'efforce d'être invisible dans ses travaux mais garde dans un tiroir son masque humain pour le cas où on lui demanderait de parler en tant que personne. C'est en s'efforçant de rester invisible qu'il a une chance qu'on l'autorise à ne plus l'être et à laisser son nom dans l'Histoire.

    Psychose, mystique et sans-nom
    Les difficultés à gérer l'identité, dont le fait de parler en son nom propre, peuvent signaler des psychoses mais même si des scientifiques au style "autiste" ne manquent pas, c'est plutôt vers la mystique qu'on pourrait relier le refus de parler en tant que personne.
    En se plaçant en tant qu'être neutre, le scientifique entend dire la Vérité de la Nature elle-même. L'abandon de sa personne se fait pour le gain du Monde. C'est l'âme de Platon contemplant les Idées éternelles, c'est la Raison de Spinoza où l'on pense comme Dieu (c'est-à-dire la Nature), c'est Newton déclarant "Les mathématiques sont le langage de Dieu".
    N'être personne pour être tout le monde.

    Ce sera une piste pour un sujet futur sur la relation Sujet-Objet et le dépassement de la critique de Kant qui semble condamner toute prétention à l'objectivité réelle.


    CONCLUSION
    Ce sujet qui pourrait sembler assez léger et relever simplement d'une revendication de modestie ou de questions pratiques, peut être symptomatique d'une certaine vision du monde où la gloire de l'Eternel remplace la vanité du Moi.
    Et en s'abandonnant à la quête de la Vérité, le scientifique représente le Bien selon le principe moral Vrai = Bien, ce qui le rend susceptible d'obtenir la gloire. Paradoxalement, le mépris pour la vanité du Moi se change soudain en prétention à incarner le Bien.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    shokin

    Re : Science anonyme et grands noms des sciences

    Ce qu'il faut garder en vue, c'est le but collectif des sciences (et des formations et des métiers - dont certains sont, à ma vue, des absurdités).

    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  4. #3
    Pierre de Québec

    Re : Science anonyme et grands noms des sciences

    Citation Envoyé par bardamu
    CONCLUSION
    Ce sujet qui pourrait sembler assez léger et relever simplement d'une revendication de modestie ou de questions pratiques, peut être symptomatique d'une certaine vision du monde où la gloire de l'Eternel remplace la vanité du Moi.
    Et en s'abandonnant à la quête de la Vérité, le scientifique représente le Bien selon le principe moral Vrai = Bien, ce qui le rend susceptible d'obtenir la gloire. Paradoxalement, le mépris pour la vanité du Moi se change soudain en prétention à incarner le Bien.
    J'ai loupé quelque chose ? Qu'est-ce qu'il y a entre la gloire de l'Éternel et la vanité du Moi ? Il me semble plausible qu'un scientifique recherche les deux. Apparement, Newton avait un caractère épouvantable et une tendance machiavélique en politique; ça ne l'a pas empêcher d'atteindre la gloire de "l'Éternel".

    Cordialement,

    Pierre de Québec
    Aux limites du monde des faits, le philosophe a trouvé celui des idées. (Karl Jasper)

  5. #4
    bardamu

    Re : Science anonyme et grands noms des sciences

    Citation Envoyé par Pierre de Québec
    J'ai loupé quelque chose ? Qu'est-ce qu'il y a entre la gloire de l'Éternel et la vanité du Moi ? Il me semble plausible qu'un scientifique recherche les deux. Apparement, Newton avait un caractère épouvantable et une tendance machiavélique en politique; ça ne l'a pas empêcher d'atteindre la gloire de "l'Éternel".
    Cordialement,
    Pierre de Québec
    Il faudrait faire un sondage : les scientifiques veulent-ils laisser leur nom dans l'histoire tout en sachant que cela n'a aucun intérêt scientifique ?
    Quand DINOULIX dit "La question du "qui c'est qui a écrit telle affirmation" n'a aucun sens aux yeux d'un scientifique", il n'a pas tort et en sciences (surtout en sciences dures) la vie de l'auteur n'a pas d'intérêt.

    Pourtant, les sciences sont pleines de noms (trouvez l'intrus) :
    Unités : Hertz, Dalton, Ohm, Volt (pour Volta), Celsius, Faraday...
    Loi de : Bernouilli, Lenz, Zipf, Beer-Lambert, Boltzmann...
    Théorème de : Thalès, Pythagore, Thévenin, Kennely, Fermat, Iwasawa, Bayes, Gödel...
    Règle de : Born, L'Hopital, Plateau, Klechkowski, ...
    Principe de : Huygens, Mach, Le Chatelier, Peter...

    Les noms restent mais qui étaient les auteurs ?
    Qui sait que la règle de L'Hopital vient du marquis de l'Hopital contemporain de Leibniz et Bernouilli ?

    A part pour quelques personnalités qui reçoivent le grade de Génie, on apprend généralement les sciences en faisant abstraction des hommes qui les ont fait, intensifiant ainsi leur statut de vérité éternelle valant en soi.
    Mais du coup, on manque peut-être un côté charnel qui ferait que l'activité scientifique serait mieux comprise comme quelque chose d'humain et de vivant, quelque chose que tout le monde peut pratiquer à son niveau et qui n'est pas l'apprentissage des "tables de la Loi".

  6. #5
    DINOULIX

    Re : Science anonyme et grands noms des sciences

    Puisqu'on me cite ... Je me sens quelque peu interpellé.
    Je tiens à préciser que c'est la science, plutôt que les scientifiques, dont il était question lorsque je parlais de l'anonymat entre autres grandes caractéristiques, typiquement scientifiques.
    D'après moi, la science est déjà copieusement "humanisée" par les personnes qui la pratiquent. Je ne vois pas où veut en venir Bardamu.
    Ceci étant, la rentrée aidant ... Je manque de temps. (Désolé)
    Le sage montre la Lune, l'idiot regarde le doigt.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    shokin

    Re : Science anonyme et grands noms des sciences

    Citation Envoyé par bardamu
    CONCLUSION
    J'aurais dû fermer le sujet, puisqu'il a été conclu.

    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  9. Publicité
  10. #7
    bardamu

    Re : Science anonyme et grands noms des sciences

    Citation Envoyé par DINOULIX
    Puisqu'on me cite ... Je me sens quelque peu interpellé.
    Je tiens à préciser que c'est la science, plutôt que les scientifiques, dont il était question lorsque je parlais de l'anonymat entre autres grandes caractéristiques, typiquement scientifiques.
    (...)
    Salut,
    je m'interrogeais simplement sur le pourquoi de l'anonymat des sciences.
    Ma conclusion est que les sciences sont un savoir à vocation universelle et éternelle, se voulant l'expression directe de la Nature, le langage de la Nature.
    Quand Einstein écrit E=mc² , c'est autant la Nature qui parle par Einstein que Einstein qui parle de la Nature. Le scientifique s'intéresse à ce que dit la Nature plutôt qu'à ce que dit Einstein.

    En fait, cela découle sans doute de l'idée d'une unique Vérité dont je traiterai ailleurs.
    Mais je suis peut-être là plutôt dans une réflexion sur l'imaginaire des scientifiques que mtheory a évoqué ici, avec Hobson et ses thêmata.

  11. #8
    al's ki del's

    Re : Science anonyme et grands noms des sciences

    juste pour indication (et Bardamu), c'est Bernoulli et pas Bernouilli.
    je suis plus bête que méchant. Heureusement, je suis super gentil ;-)

  12. #9
    bardamu

    Re : Science anonyme et grands noms des sciences

    Je sauve l'honneur avec "Klechkowski".
    Et au milieu de mes divagations j'avais lancé un jeu dont voici la réponse : l'intrus était Peter à qui on doit le principe de Peter :
    Tout employé tend à s'élever à son niveau d'incompétence
    suivi du Corollaire de Peter :
    Avec le temps, tout poste sera occupé par un incompétent incapable d'en assumer la responsabilité
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_principe_de_Peter

    Je m'efforce de m'élever jusqu'à mon niveau d'incompétence .
    Dernière modification par bardamu ; 31/08/2005 à 22h42.

  13. #10
    shokin

    Re : Science anonyme et grands noms des sciences

    Tiens, je ne connaissais pas ce principe de Peter ! je vais investiguer dans ce domaine.

    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

Discussions similaires

  1. Vérifications des noms de molécules
    Par Kuristen dans le forum Chimie
    Réponses: 17
    Dernier message: 01/11/2010, 22h02
  2. Des Sciences de Gestion, ou de la Science appliquée aux Arts de gestion ?²
    Par ffvsdoom dans le forum [ARCHIVE] Psychologie / Sociologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 06/01/2005, 18h42
  3. La science ou les sciences ?
    Par btve dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 9
    Dernier message: 08/05/2004, 21h06