Affichage des résultats 1 à 14 sur 14

Peut-on séparer sciences et éthique?



  1. #1
    invite73192618

    Peut-on séparer sciences et éthique?


    ------

    ouvert par Jiav pour Zepieton

    Je dirais juste ceci: separer "sciences" au sens strict et ethique et une abberation completement en marge de ce qui se fait "dans le mileu"... Tout le monde vous le dira. Tous cursus de Bio digne de ce nom comporte desormais une partie "ethique de la science"; de plus en plus de congres ont des symposiums ou presentations sur l'ethique.... J'ajouterais qu'exclure les aspects philosophico/religieux (sans tomber dans l'extreme evidemment...) est aussi tres curieux: n'etes vous pas au courant de ce debat enorme qui se tient aux USA entre les partisans de l'enseignement strict de l'evolution, et ce qui sont pour y enseigner aussi "l'intelligent design"... Les journaux "Nature" et Science" y ont consacre de pages entieres, de maniere non-surprenante... Ethique, politique, philosophie, sciences ne vont pas sans l'autre, surtout a notre epoque. De plus, ignorer ces aspects est particulierement dedaigneux de nombreux scientifiques.. J'ai l'impression que vous voyez la science depuis une lorgnette Franco-Francaise, car la realite est differente dans le reste du monde. La France est une societe tres laique, pas le cas de tout le monde non plus. Et il y des bons scientifiques ailleurs qu'en France

    Vouloir faire un forum (i.e une dicussion donc), sur des du purement descriptif est 1) un tantinet rebarbatif...pour un forum (qui n'est pas un cours magistral, mais l'occasion de rencontrer d'autres horizons et point de vue) 2) impossible car comme vous le savez en tant que scientifiques, un resultat, surtout dans ce domaine, n'a pas qu'une seul interpretation.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    invite73192618

    Re : Peut-on séparer sciences et éthique?

    En acceptant la charte, vous acceptez (entre autres) de ne pas discuter des rêgles de modération sur le forum. Merci d'utiliser les MP ou le bouton "contactez-nous". Discuter le point de vue éthique est toutefois accepté dans le forum homonyme, raison pour laquelle j'ouvre cette discussion en reprenant un message de Zepieton, modéré ailleurs.

    Réponse (en tant qu'utilisateur cette fois, donc on lache le vert)

    >Tout le monde vous le dira.
    Argument imparable

    >n'etes vous pas au courant de ce debat enorme qui se tient aux USA entre les partisans de l'enseignement strict de l'evolution, et ce qui sont pour y enseigner aussi "l'intelligent design"...
    http://forums.futura-sciences.com/thread42121.html

    >J'ai l'impression que vous voyez la science depuis une lorgnette Franco-Francaise
    Pierre de Québec est très surpris de cette critique

    Sur le fond, je suis plutôt d'accord qu'on ne peut ignorer l'éthique. Mais puisque tu parles des tenants de l'ID: as-tu assisté à des débats scientifiques vs ID? Ca tourne généralement au massacre des scientifiques: le sophisme est toujours plus convainquant que des types qui disent "oui, non, d'une certaine façon peut-être" et qui essaient honêtement de discuter les arguments plutôt que simplement imposer leur vision à tout prix. Alors discuter éthique, oui. Mais ça dépend avec qui!
    Dernière modification par Jiav ; 29/08/2005 à 02h08. Motif: grooooosse fôte

  4. #3
    Zepieton
    Invité

    Re : Peut-on séparer sciences et éthique?

    Absolument, je parle de personne raisonnable, pas necessairement bornees...

    ">Tout le monde vous le dira.
    Argument imparable
    "
    Mon post manquant "un peu" de son contexte precedent, le "tout le monde" est la communaute scientifique travaillant sur le cerveau....

    ">J'ai l'impression que vous voyez la science depuis une lorgnette Franco-Francaise
    Pierre de Québec est très surpris de cette critique "
    La j'ai pousse un peu, express ... Enfin le Quebec se veut une extension de la France, si possbile anti-Us, non ?!! (bon la je vous agace expres )

  5. #4
    invite73192618

    Re : Peut-on séparer sciences et éthique?

    > j'insiste: "tout le monde" est exagéré, même en se limitant à "la communaute scientifique travaillant sur le cerveau", et en fait, même en se limitant à mes collègues immédiats....

    > Québec = extension de la France? Maudit Français!

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Pierre de Québec

    Re : Peut-on séparer sciences et éthique?

    Citation Envoyé par qui ?
    Je dirais juste ceci: separer "sciences" au sens strict et ethique et une abberation completement en marge de ce qui se fait "dans le mileu"...
    L'éthique fait l'homme et l'homme fait la science.

    Est-que la science peut-être dissociée de toute forme d'éthique ? Bon, sans tomber dans le sophisme facile, il semble bien que non.

    J'ajouterais qu'exclure les aspects philosophico/religieux (sans tomber dans l'extreme evidemment...) est aussi tres curieux:
    Va pour la philosophie; pour la religion, c'est suspect comme approche explicative du monde ! Qu'ont donc à voir les aspects religieux en neuroscience ? Excuser mon ignorance, renseigner-moi.

    Ethique, politique, philosophie, sciences ne vont pas sans l'autre, surtout a notre epoque.
    Perso, je ne suis pas chercheur. Sans doute qu'un chercheur ne peut ignorer l'environnement politique dans lequel il baigne.


    Cordialement,

    Pierre de Québec
    Aux limites du monde des faits, le philosophe a trouvé celui des idées. (Karl Jasper)

  8. #6
    Zepieton
    Invité

    Re : Peut-on séparer sciences et éthique?

    "Perso, je ne suis pas chercheur. Sans doute qu'un chercheur ne peut ignorer l'environnement politique dans lequel il baigne."

    I WISH!!! Oh que non... au contraire, il faut le surfer...C'est en partie c qui decide de nos grants.....

    "j'insiste: "tout le monde" est exagéré, même en se limitant à "la communaute scientifique travaillant sur le cerveau", et en fait, même en se limitant à mes collègues immédiats...."

    CA veut dire que des chercheurs pensent que l'ethique ne font pas parti de leur "daily basis", ou que cela ne fait pas parti de notre mileu... interessant... c'est la premiere fois que j'entedn ca mais soit

  9. Publicité
  10. #7
    Pierre de Québec

    Re : Peut-on séparer sciences et éthique?

    Citation Envoyé par Zepieton
    CA veut dire que des chercheurs pensent que l'ethique ne font pas parti de leur "daily basis", ou que cela ne fait pas parti de notre mileu... interessant... c'est la premiere fois que j'entedn ca mais soit
    Euh non, pas tout à fait. Je ne prétends pas qu'il y a des chercheurs digne de ce titre qui ne se préoccupe pas d'éthique. Mais le monde politique a aussi son éthique et ses priorités.

    L'argent sonnant et trébuchant ... ah maudit argent ... quant tu nous tient !

    La recherche se fait avec du financement ! Il y a donc en partie un lien a faire entre le politique et la recherche à cause du financement. Le lien entre politique et recherche lorsqu'il touche aux priorités ne déroge pas nécessairement à l'éthique de l'un (le politicien) et de l'autre (le chercheur).

    Pour généraliser, "politique" est synonyme de "pouvoir" (le pouvoir). Dans ce sens, cela inclus le privé qui avec ses ressources financières exerce une forme de pouvoir.

    Vos commentaires ?

    Cordialement,

    Pierre de Québec
    Aux limites du monde des faits, le philosophe a trouvé celui des idées. (Karl Jasper)

  11. #8
    invite73192618

    Re : Peut-on séparer sciences et éthique?

    Je ne prétends pas qu'il y a des chercheurs digne de ce titre qui ne se préoccupe pas d'éthique.
    Je le prétends

  12. #9
    bardamu

    Re : Peut-on séparer sciences et éthique?

    Citation Envoyé par Jiav
    Je le prétends
    Au vu des exemples historiques, il n'est en effet pas sûr qu'en matière d'éthique les scientifiques dépassent forcément l'opinion publique.
    "Une révolution scientifique. Les Américains lancent leur première bombe atomique sur le Japon" titrait Le Monde du 8 août 45... ( http://www.herodote.net/19450806.htm ).

    En fait, plutôt que "peut-on" il faudrait peut-être demander "doit-on séparer sciences et éthique".
    Et si on répond "non", il faut encore voir de quelle éthique on parle. Généralement, il s'agira de l'éthique humaniste dominante mais parfois l'engagement éthique est un engagement idéologique variable selon la pensée ambiante. Des scientifiques nazi pouvaient avoir la certitude de faire une oeuvre morale en exterminant les juifs, les tziganes, les communistes etc. Pour eux, c'était pour le Bien de l'humanité.

    Aujourd'hui, ce sont des scientifiques qui travaillent avec Raël pour le clonage humain. Là aussi, ils considèrent sans doute accomplir une oeuvre morale.

    Dans quel cadre les questions éthiques sont-elles claires en science ?

    Dès qu'on entend parler "de Bien de l'humanité" on peut s'inquiéter.
    Le "Bien de l'individu" est un peu mieux, mais c'est le "respect de la personne" qui me semble la meilleure approche.
    Respecter, c'est demander, écouter, ne pas décider pour l'autre.
    Ne pas décider que ce sera bien (nucléaire, nano-technologies, éoliennes, médicament...) parce qu'on le croit, parce que techniquement c'est plus efficace, mais demander à tous ce qu'il faut en penser.
    C'est en quelque sorte un principe démocratique, de socialisation du monde scientifique, de son engagement dans la vie de la Cité.

  13. #10
    Pierre de Québec

    Re : Peut-on séparer sciences et éthique?

    Citation Envoyé par Jiav
    Je le prétends
    Je suis très mal placé pour porter un jugement sur ce point précis. D'où ma réserve.

    Citation Envoyé par bardamu
    En fait, plutôt que "peut-on" il faudrait peut-être demander "doit-on séparer sciences et éthique".
    Oui, pourquoi pas ! L'éthique est partout. Non ? Ton exemple de la bombe nucléaire et tes remarques qui suives contribuent à démontrer que l'éthique c'est un concept relatif, forger par des valeurs. Changer les valeurs et l'éthique sera différente. Alors, dire qu'un chercheur n'a pas d'éthique veut sans doute dire que ce chercheur n'est pas aligner sur les mêmes valeurs que celui qui porte le jugement.

    Citation Envoyé par bardamu
    C'est en quelque sorte un principe démocratique, de socialisation du monde scientifique, de son engagement dans la vie de la Cité.
    Donc, fonder sur des valeurs partager selon un principe démocratique ( ), l'éthique auquel le chercheur devrait s'astreindre peut alors être définit.

    Cordialement,

    Pierre de Québec
    Aux limites du monde des faits, le philosophe a trouvé celui des idées. (Karl Jasper)

  14. #11
    Zepieton
    Invité

    Re : Peut-on séparer sciences et éthique?

    Il y a les chercheurs sont trop d'ethiques... mais si le systeme marche, il ne font pas long feu, et peuvent meme finir en taule.... Enfin meme s'ils existent, ca n'est pas une majorite, ou alors je n'ai du tomber que sur les "gentils".... je doute .
    L'ethique est ceux que l'on veut bien definir... (bon je ne dirasi rine sur la religion mais ca aide les choix "ethiques" de certains ); mais il y a les lois et ca...ou ne peux pas passer outre en theorie...
    Ethiquement, on ne peux pas utiliser un sujet humain pour lui faire tester des drogues... legalement non plus. Ethiquement, on ne peux pas publier les resultats des autres...legalement non plus.
    Maintenant il est vrai aussi que l'argent change bien des choses...surtout dans les boites prives... Ethiquement, les donnes du prozac chez les adolescent auraient du etre devoile... en pratique ce sont des milliards de $ de benefices.... Mais on n'est plus dans le domaine de la science a mon sens... c'est du pur business. Enfa it cela revient a definir ce qu'est la "Science".

  15. #12
    shokin

    Re : Peut-on séparer sciences et éthique?

    Citation Envoyé par bardamu
    Au vu des exemples historiques, il n'est en effet pas sûr qu'en matière d'éthique les scientifiques dépassent forcément l'opinion publique.
    "Une révolution scientifique. Les Américains lancent leur première bombe atomique sur le Japon"
    Ah ! Le savant et le politique !

    Sans vouloir dévier vers la politique, qui n'est vraiment pas dans la visière du capitaine du bâteau Futura.

    Max Weber, un incontournable !

    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  16. Publicité
  17. #13
    caracal

    Re : Peut-on séparer sciences et éthique?

    parler d'éthique est trop philosophique.

    d'esthétique trop artistique.

    de déontologie trop juridique.

    et même lorsqu'on pense à notre cher Rabelais et son fameux "science sans conscience n'est que ruine de l'âme[B]", le mot "conscience" lui-même est soit trop psychologique, soit trop moral, voire trop religieux.

    peut-être faudrait-il dire alors "humanisme" ?


























    trop littéraire, trop historique et-ou trop anthropocentriste, non ?

  18. #14
    Pierre de Québec

    Re : Peut-on séparer sciences et éthique?

    Citation Envoyé par caracal
    parler d'éthique est trop philosophique.
    Pas si on se donne la peine d'en discuter sur des sujets bien précis. Les bases sont sans aucun doute philosophique mais l'usage est dans le concret, dans la vie de tout les jours, intériorisé au sein de chaque individu.
    Aux limites du monde des faits, le philosophe a trouvé celui des idées. (Karl Jasper)

Discussions similaires

  1. Que peut-on faire après sciences maths ?
    Par lamianoha dans le forum Orientation avant le BAC
    Réponses: 43
    Dernier message: 15/10/2013, 14h12
  2. Ethique scientifique, Ethique sociale
    Par Dansampi dans le forum Éthique des sciences (archives)
    Réponses: 3
    Dernier message: 03/11/2006, 12h45