Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Cristallinité et RX



  1. #1
    sevty

    Question Cristallinité et RX


    ------

    Salut!!!

    En relisant mes cours je suis tombé sur une figure reliant l'évolution du diagramme RX (mesure de la cristallinité) de l'illite au passage de la diagenèse à l'anchizone.

    J'aimerais comprendre ( dans les grandes lignes )comment on obtient et interprète ce genre de diagramme...
    Merci

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    sevty

    Exclamation Re : cristallinité et RX

    quelqu'un peu m'aider?

  4. #3
    Tawahi-Kiwi

    Re : cristallinité et RX

    Salut,

    dans les très grandes lignes (je ne suis pas spécialiste des argiles....) voilà comment ça se passe.

    Une illite de diagenèse est le plus souvent composé d'un interstratifié (il s'agit de phyllosilicates) entre illite et smectite (I/S). On a 95% d'illite alternant avec de la smectite et celà varie très peu avec le temps à faible température.
    Lorsque l'on arrive dans les conditions de diagenèse profonde et métamorphisme de bas degré; cet interstratifié évolue et donne de l'illite finement cristallisée (PCI) et de l'illite en gros grains (WCI). L'I/S est consommé pour former de l'illite mieux cristallisée.
    Dans cette évolution, on parle d'anchizone si cette phase I/S a complètement disparu. L'épizone correspond à un stade encore plus ultime de cristallinité ou la smectite qui peut encore exister dans les PCI, a complètement disparu.

    D'un point de vue de l'interprètation des résultats à partir de diffractogrammes; c'est un peu plus complexe. Suivant les intensités (principalement des réflexions (001) et (003)), on peut grossièrement évaluer l'importance des différentes phases.
    Suivant la morphologie des pics de diffraction (courbes lorentziennes; courbe gaussienne), on peut évaluer l'évolution de la cristallinité des grains d'illite; les PCI donnant un diffraction cohérente de petite taille; alors que les WCI; plus proches des micas; montrent un grand domaine de diffraction cohérente.



    Ce n'est pas une évolution du diffractogramme en fonction du métamorphisme mais ça peut en donner une idée.


    Si je n'ai pas été clair; n'hésites pas à demander davantage d'éclaircissements.

    T-K
    If you open your mind too much, your brain will fall out (T.Minchin)

  5. #4
    F_Rosselet

    Re : cristallinité et RX

    Ces diagrammes s'obtiennent par l'enregistrement de l'intensité de la réflexion d'un rayon X sur un échantillon de roche ou de cristal (poudre ou monocristal ou autre préparation). Ces analyses reposent sur les propriétés des minéraux à réfléchir un rayon X selon un angle connu en fonction de leur structure cristallographique. Voici un lien qui parle de la loi de Bragg qui est utlisée pour identifier les minéraux selon leur structure cristallographique.
    http://www.univ-lemans.fr/enseigneme...llo/bragg.html

    Pour mieux comprendre l'utilisation de l'angle 2 "teta" de Bragg, voici un autre lien qui parle de la méthode des poudres ou de Debye-Scherrer (que j'ai eu l'occasion de pratiquer.....l'enfer de la préparation d'échantillon...).
    http://www.culture.gouv.fr/culture/c...s/diffr_01.htm

    Concernant l'illite, il s'agit d'un minéral interstratifié (illite-smectite) dont la "cristallinité", c'est à dire le degré d'ordre de l'arrangement cristallographique augmente en fonction de la température. Comment voit-on cela sur ces diagrammes ?? Et bien plus le pic d'intensité de l'illite est "serré" ou étroit, plus il y a de réflexions selon l'angle de Bragg et donc mieux notre minéral est cristallographiquement arrangé. Il existe la méthode de Kübler qui consiste à mesurer la largeur de ces pics à leur mi-hauteur, il s'agit des indexs de Kübler. Ces indices son très utilisés dans la géologie pétrolière pour connaître le degré de maturité des macéraux (matière organique).
    Pour revenir à l'évolution des minéraux interstratifiés de l' illite voici ce que l'on observe en fonction de l'augmentation de la température. L'interstratifié illite-smectite se transforme en interstratifié illite-phengite qui, en franchissant les conditions épizonales se rtransforme en phengite pure, soit un mica blanc.

    En espérant ne pas m'être trop trompé sur mes souvenirs de master....

  6. #5
    sevty

    Thumbs up Re : cristallinité et RX

    je repond un peu tard mais merci beaucoup à ceux qui m'ont répondu...
    Merci...

  7. A voir en vidéo sur Futura

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. taux de cristallinité et DSC
    Par Cypounet dans le forum Chimie
    Réponses: 0
    Dernier message: 09/12/2007, 10h28
  2. loi d'Avrami et taux de cristallinité
    Par pol13 dans le forum Chimie
    Réponses: 0
    Dernier message: 22/06/2007, 21h24