Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

[M1] Climat et "catastrophes naturelles"



  1. #1
    Petit_marteau

    Smile [M1] Climat et "catastrophes naturelles"

    Bonsoir à tous,

    J'ai lu en cours d'anglais scientifique (dans un cursus de géologie en M1) un texte extrait du New Scientist, de Bill McGuire (Earth, Fire and Fury), qui parle de la relation qui existe entre les changements climatiques et les "catastrophes naturelles" comme les grands mouvements de terrain - le glissement de Storegga, en Norvège, il y a 8000 ans est d'ailleurs pris en exemple - ou certaines éruptions volcaniques - commes celles du mont Pavlof.

    En gros ce texte dit qu'un réchauffement climatique libérerait des pressions considérables (liées au poids des calottes glaciaires) dans les régions polaires, et engendrerait à l'inverse des charges très importantes d'eau sur des ensembles de sédiments instables. Ces déplacements de zones "d'appui" causeraient des contraintes internes suffisantes pour créer des éruptions, et donc des émissions de sulfates dans l'atmosphère, donc un éventuel refroidissement. Ou encore des séismes, et des tsunamis, et des glissements de terrains majeurs.

    Je sais que le climat joue autant que les facteurs internes (tectoniques) par exemple dans la surrection de chaînes de montagnes... Mais peut-il autant jouer sur des phénomènes majeurs, certes, à l'échelle humaine, considérables, mais aussi instantanés???

    Qu'en pensez-vous?...

    A bientôt!

    -----


  2. #2
    SK69202

    Re : Climat et "catastrophes naturelles"

    Bonsoir,

    Que le climat, provoque des "catastrophes naturelles" géologique cela me semble établi.

    Si l'événement en lui même est instantané, le délai entre la modification climatique et l'événement peut être très long.

    Comme je ne suis pas du domaine cela reste mon avis.

    C''est plutôt la disparition de la contrainte de charge des glaciers qui déclenche, plutôt que l'augmentation de la contrainte hydraulique.
    Il me semble que les fosses de subduction océanique ont des sédiments "instables" à des profondeurs plus importantes que celle du talus de la mer de Norvège.

    Une des hypothèses du glissement de Storegga serait la libération massive d'hydrate de gaz, qui aurait initié le glissement. L'influence du climat peut éventuellement se trouver dans le réchauffement du talus qui a suivi le réchauffement de la mer de Norvège ou dans l'isostasie du plateau continental qui libéré de la charge des glaciers a en remontant, fait diminuer la pression qui maintenait la stabilité des hydrates.

    Il me semble que la Scandinavie s'est plus enfoncée, sous la charge des glaciers, que le niveau de l'océan est remonté après la fonte de ceux-ci, ce qui pour un talus sous-marin traduit une plus grande charge hydraulique en période glacière qu'après. Mais l'océan doit remonter plus vite que le continent donc il faut calculer.

    Pour un volcan sous-glaciaire (inlandsis) la disparition de celui-ci, peut elle entrainer une décompression de la chambre magmatique et déclencher une éruption, je ne sais pas ?

    Par contre, combien de temps va séparer la disparition des glaciers alpins des effondrements des flans de leur vallée ?

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

Discussions similaires

  1. Colloque - "Energie et climat : Aurons-nous le temps ? " - 26 septembre 2005 - Paris
    Par Tenacatita dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 20/09/2005, 17h15
  2. Climat en France / Rapport de l'ONERC : " Climat à la dérive, comment s'adapter ? "
    Par Tenacatita dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 68
    Dernier message: 09/07/2005, 18h04