Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 18 sur 18

Péridotite



  1. #1
    osiris

    Péridotite

    Bonjour,
    J'ai observé un certain nombre de nodules de péridotite rejetés par les volcans du Devès et je constate des différences remarquables d'aspect. Certains, les plus classiques, sont d'un beau vert jaune du à l'olivine (OK) d'autres par contre on un éclat irisé, des minéraux beaucoup plus sombres, certains sont mauves foncés à bruns rougeâtre et me semblent d'une densité supérieure encore (?) Quelqu'un peut-il m'éclairer sur ces variations de structure et composition de ces fragments du manteau terrestre. Merci

    -----

    Yvan

  2. Publicité
  3. #2
    magmatic_rock

    Re : Péridotite

    Bonjour, la couleur brune rouge foncé bordeaux, est du grenat je suppose! En effet dans une péridotite l'olivine est l'élément majeur la composant mais en fonction de la profondeur d'où vient la roche la composition minéralogique est différente! En effet pour une profondeur <30Km tu auras du plagioclase que tu ne retrouveras pas plus profond, de 30 à 70Km tu auras du spinelle que tu ne retrouveras pas moins et plus profond et enfin à plus de 70Km tu auras du grenat que tu retrouveras à moins de 70Km! Donc en fonction des minéraux tu peux déterminer lelieu d'où provient ta roche! Ici en locurence pour la tienne elle vient d'un manteau supérieur profond car les péridotites arrivant en surface ne proviennent jamais d'une profondeur > à 200Km! Si tu as une photo les spécialistes (Mister quartz, gogologue etc....) en roche pourront te dire avec plaisir et grande facilité si c'est bien du grenat mais jedoute que ce soit autre chose!
    And the groundhog puts the chocolate in the paper!

  4. #3
    Vulcain

    Re : Péridotite

    Bonjour, j'ai également eu l'occasion d'observer des péridotites de différentes couleur lors d'un stage de terrain, des au couleur plutot verte, d'autres plutot rougeatre, et si je me souvient vien, un des prof nous avait dis que c'était principalement du à l'oxydation de la roche, le fer apparament contenu dans cette dernière est oxydé à l'air libre, maintenant je me trompe peut-être, je ne suis pas encore un spécialiste dans ce domaine.

  5. #4
    Mister Quartz

    Re : Péridotite

    Salut .
    L'éclat irisé peut être dû à un début d'altération et à des jeux de lumière à travers les cristaux d'olivine.
    Les minéraux plus sombres peuvent être du pyroxène, présent en quantité non négligeable dans les péridotites.
    Quant aux minéraux mauves à brun rouge, il doit s'agir d'iddingsite, qui provient de l'altération de l'olivine. J'ai des nodules de 10 cm du Mont Coupet qui sont entièrement rouges ! Pour la densité, regarde dans un bouquin, je ne les ai pas en tête.
    Au fait, de quel endroit viennent-ils exactement ?
    Et puis je ne sais pas si tu es de là-bas et si tu les as trouvés toi même, mais je te conseille notamment le Mont Briançon (carrière de scories au bord de la route près de Saint Eble, avec des nodules dépassant 20 cm !), le Mont Coupet (près de Saint Eble) et le Mont Bar (au-dessus d'Allègre).
    A+
    Mieux vaut passer une journée faste qu'un jour néfaste !

  6. #5
    osiris

    Re : Péridotite

    Merci beaucoup à tous pour ces renseignements. Ils proviennent effectivement du célèbre Mt Briançon visité durant mes vacances... J'ai fait une visite également au Mt Coupet et j'y ai vu un basalte avec de nombreuses cavités tapissées semble t'il de calcite ou aragonite blanche (?)
    Yvan

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Gogologue

    Re : Péridotite

    Citation Envoyé par osiris
    Merci beaucoup à tous pour ces renseignements. Ils proviennent effectivement du célèbre Mt Briançon visité durant mes vacances... J'ai fait une visite également au Mt Coupet et j'y ai vu un basalte avec de nombreuses cavités tapissées semble t'il de calcite ou aragonite blanche (?)
    Salut,
    ou de zéolites peut-etre?
    "Don't believe everything you read on the internet" - Abraham Lincoln

  9. Publicité
  10. #7
    osiris

    Re : Péridotite

    J'ai bien pensé aux zéolites mais là c'est une imprégnation de cavités à structure botryoïdale, ça ressemble vraiment à de l'aragonite blanche (?) Je vais voir si je peux faire une photo...
    Yvan

  11. #8
    osiris

    Re : Péridotite

    Voilà donc les photos : Basalte du Mt Coupet avec ce qui ne me semble pas être des zéolites et péridotite de couleur brun/rouge (cassure fraîche) du Mt Briançon de très forte densité. La couleur rouge n'est pa due au grenat.... on voit bien par contre l'olivine verte.
    Images attachées Images attachées
    Yvan

  12. #9
    osiris

    Re : Péridotite

    voilà la 2ème promise !
    Images attachées Images attachées
    Yvan

  13. #10
    Volcanogéol

    Re : Péridotite

    Citation Envoyé par osiris
    Voilà donc les photos : Basalte du Mt Coupet avec ce qui ne me semble pas être des zéolites et péridotite de couleur brun/rouge (cassure fraîche) du Mt Briançon de très forte densité. La couleur rouge n'est pa due au grenat.... on voit bien par contre l'olivine verte.
    Ne pas oublier que l'olivine est un silicate de fer et magnésium (solution solide (Fe; Mg)2 SiO4) et qu'elle subit une altération en Iddingsite, l'olivine prend des couleurs rouges dues à un mélange d'oxydes de fer et de phyllosilicates. L’iddingsite, est en fait une association épitaxique de silice, de goethite et de chlorite, orientée suivant le réseau initial du péridot. Dans la plupart des cas, le lessivage des olivines entraîne une importante élimination de Mg et Si ainsi qu’une concentration résiduelle de Fe, Cr et Ni qui peut amener la constitution de gisements exploitables (nickel de Nouvelle-Calédonie).

  14. #11
    Mister Quartz

    Re : Péridotite

    Citation Envoyé par osiris
    Voilà donc les photos : Basalte du Mt Coupet avec ce qui ne me semble pas être des zéolites et péridotite de couleur brun/rouge (cassure fraîche) du Mt Briançon de très forte densité. La couleur rouge n'est pa due au grenat.... on voit bien par contre l'olivine verte.
    Salut.
    La deuxième photo semble bien présenter de la péridotite altérée partiellement en iddingsite rouge.
    Par contre la première, je sais pas trop. Des zéolites, possible. Au Mont Briançon, j'avais trouvé des trucs semblables. On aurait dit des morceaux de granite qui avait explosé et formé une sorte de mousse blanche. C'était curieux.
    Mieux vaut passer une journée faste qu'un jour néfaste !

  15. #12
    Gogologue

    Re : Péridotite

    Salut,

    Tu as essayé un test d'effervescence sur tes minéraux blancs? On serait assez vite fixés s'il s'agit de carbonates ou pas?

    Sinon Mister Quartz j'ai aussi trouver des xenolithes de roches leucocrates comme celles dont tu parles. apparemment je pense qu'il s'agit de morceaux de croute arrachés et remontés de la même façon que les xenolithes de péridotites. Leur état purulent est surement du aux conditions thermiques régnant dans le magma durant le transport de ces blocs, on atteint pas leur fusion mais il y a un fort métamorphisme de contact. Je crois qu'on appelle ce genre de chose des buchites mais je ne suis vraiment pas certain, alors si quelqu'un sait je suis preneur
    "Don't believe everything you read on the internet" - Abraham Lincoln

  16. Publicité
  17. #13
    osiris

    Re : Péridotite

    Bonjour,
    Effectivement, je vais essayer le test à l'acide.... sinon pour les xenolithes trouvés en ces mêmes endroits ils sont très divers et variés et c'est vrai le plus souvent d'origine granitique (fragments du socle) mais manifestement très modifiés (couleur en particulier) en raison de la chaleur...
    Yvan

  18. #14
    Théophraste

    Re : Péridotite

    Beaucoup d'aragonite dans les basaltes du massif central...
    A l'oeil nu, avec l'habitude, on fait bien la différence avec les zéolithes (cristaux beaucoup plus fin généralement...).

  19. #15
    Volcanogéol

    Re : Péridotite

    Citation Envoyé par Gogologue
    Je crois qu'on appelle ce genre de chose des buchites mais je ne suis vraiment pas certain, alors si quelqu'un sait je suis preneur
    BUCHITE : n.f. ; en l'honneur de L. Von Buch ; syn : hyalomylonite
    1. Roche ayant subi une fusion partielle, sous l'effet d'une forte élévation locale de température (900°C < T < 1100°C) à relativement basse pression (0,1 kbar < P < 0,5 kbar, parfois même à pression atmosphérique). Les buchites se forment en général aux dépens de diverses roches quartzo-feldspathiques ou pélitiques : granite, cornéenne, arkose, argile ou marne, voire grès, etc ... Ce phénomène de fusion BP - HT se produit en bordure de filons basiques dans lesquels la lave a circulé pendant des laps de temps importants, et dans le cas où le milieu traversé est riche en eau. Il a également été décrit (par exemple en Inde) dans l'encaissant de couches de charbon ou de houille ayant subi une combustion in situ. Il peut être également dû aux frictions dans des zones soumises à des cisaillement importants (zones de mylonites : cf. pseudotachylyte), mais il s'agit là de cas tout à fait exceptionnels. ces roches, caractéristiques d'un thermométamorphisme intense, se rencontrent fréquemment en enclaves dans certains appareils basaltiques, souvent phréatomagmatiques. Certaines prenant alors l'aspect de véritables ponces

    2. Aujourd'hui, on appelle Buchite toute roche en partie ou complétement vitrifiée par thermométamorphisme, quelle que soit la composition chimique de la roche initiale. Ainsi, la plupart de ces roches doivent-elle être classées dans les roches métamorphiques, les variétés totalement vitreuses étant assez rares. Les Buchites se présentent en général sous la forme d'associations minéralogiques comprenant des microcristaux de cordiérite, mullite, tridymite, sillimanite, spinelle, corindon, pyroxène et sanidine, noyés dans un verre siliceux alumineux renfermant des reliques non fondues (enclaves ou cristaux isolés) du matériau originel; des sphérules de calcédoine et des concrétions d'opales sont fréquentes.

  20. #16
    Volcanogéol

    Re : Péridotite

    Citation Envoyé par Gogologue
    Je crois qu'on appelle ce genre de chose des buchites mais je ne suis vraiment pas certain, alors si quelqu'un sait je suis preneur
    BUCHITE : n.f. ; en l'honneur de L. Von Buch ; syn : hyalomylonite
    1. Roche ayant subi une fusion partielle, sous l'effet d'une forte élévation locale de température (900°C < T < 1100°C) à relativement basse pression (0,1 kbar < P < 0,5 kbar, parfois même à pression atmosphérique). Les buchites se forment en général aux dépens de diverses roches quartzo-feldspathiques ou pélitiques : granite, cornéenne, arkose, argile ou marne, voire grès, etc ... Ce phénomène de fusion BP - HT se produit en bordure de filons basiques dans lesquels la lave a circulé pendant des laps de temps importants, et dans le cas où le milieu traversé est riche en eau. Il a également été décrit (par exemple en Inde) dans l'encaissant de couches de charbon ou de houille ayant subi une combustion in situ. Il peut être également dû aux frictions dans des zones soumises à des cisaillement importants (zones de mylonites : cf. pseudotachylyte), mais il s'agit là de cas tout à fait exceptionnels. ces roches, caractéristiques d'un thermométamorphisme intense, se rencontrent fréquemment en enclaves dans certains appareils basaltiques, souvent phréatomagmatiques. Certaines prenant alors l'aspect de véritables ponces

    2. Aujourd'hui, on appelle Buchite toute roche en partie ou complétement vitrifiée par thermométamorphisme, quelle que soit la composition chimique de la roche initiale. Ainsi, la plupart de ces roches doivent-elle être classées dans les roches métamorphiques, les variétés totalement vitreuses étant assez rares. Les Buchites se présentent en général sous la forme d'associations minéralogiques comprenant des microcristaux de cordiérite, mullite, tridymite, sillimanite, spinelle, corindon, pyroxène et sanidine, noyés dans un verre siliceux alumineux renfermant des reliques non fondues (enclaves ou cristaux isolés) du matériau originel; des sphérules de calcédoine et des concrétions d'opales sont fréquentes.

    Source : F.D. de Larouzière (2001) : Dictionnaire des roches d'origine magmatique et des météorites Ed. BRGM Orléans 330p

  21. #17
    osiris

    Re : Péridotite

    Merci Volcanogéol, je vais garder cette info précieusement.....
    Yvan

  22. #18
    Gogologue

    Re : Péridotite

    Super merci,
    ça c'est une réponse efficace
    "Don't believe everything you read on the internet" - Abraham Lincoln

  23. Publicité

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. [exposé] Question sur la péridotite
    Par momo778 dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 6
    Dernier message: 01/11/2005, 12h40