Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Question sur le Moho au niveau des dorsales oceaniques



  1. #1
    ryba7

    Question sur le Moho au niveau des dorsales oceaniques


    ------

    Bonjour.
    En regardant l'article de Wikipédia sur le Moho , j'ai vu une carte qui montre sa profondeur. Si on regarde au niveau des dorsales oceaniques, on voit que c'est la ou le bleu est le plus fonce et donc sa profondeur et plus faible (ce qui me semble normal) . Je voulais voir si il y avais d'autres cartes plus précise la dessus et je suis tombe sur une carte de l'ESA, sur cette carte par contre on voit que les dorsales sont plus claires que le plancher océanique environnant, indiquant une profondeur du moho plus grande.
    Ceci est contradictoire ? Il y a une explication ou j'ai mal compris quelque-chose ?

    Merci de votre aide

    http://upload.wikimedia.org/wikipedi...31/Mohomap.png
    http://www.esa.int/Our_Activities/Ob...Moho_with_GOCE

    -----

  2. #2
    Tawahi-Kiwi
    Modérateur

    Re : Question sur le Moho au niveau des dorsales oceaniques

    Salut,

    en theorie, la profondeur du Moho dans la croute oceanique ne devrait varier que par l'accumulation de sediments sur les fonds oceaniques, dont quelques centaines de metres, par milliers de kilometres d'eloignement de la dorsale. Il y a bien quelques variations d'origine petrologique, mais elle ne se presenterait pas de cette maniere. La carte de GOCE semble affectéé en partie par la topographie des dorsales. Personellement, je dirais qu'il s'agit d'un fantome topographique lors du traitement des données. Meme chose pour la carte wiki.

    T-K
    If you open your mind too much, your brain will fall out (T.Minchin)

  3. #3
    ryba7

    Re : Question sur le Moho au niveau des dorsales oceaniques

    Ok, merci pour votre réponse. Donc si j'ai bien compris, la "ligne" du Moho devrais être une droite (ou mieux une courbe puisque la terre est ronde...), mais le relief par dessus donne l'impression qu'il varie ? Si il y a du relief, le moho ne devrais til pas alors varier tout de même par isostasie ? Ou ce relief n'est pas en équilibre isostatique mais le devient par la suite en s’éloignant, expliquant que plus loin de la dorsale la couleur est plus unie ?
    En comparant une carte du relief et celle de l'ESA il semblerais que le relief varie plus lentement que le Moho, toujours a proximité de la dorsale.
    http://printableworldmap-org.caranda...p_altitude.htm

    Merci.

  4. #4
    Almandin

    Re : Question sur le Moho au niveau des dorsales oceaniques

    Ce que tu vois sur la carte de l'ESA est un effet de relief dû au traitement de l'image. Probablement pour indiquer la position des dorsales, mais la symbologie qu'ils ont utilisé rend l'interprétation un peu ambiguë.

    Au niveau des dorsales, tu as une remontée du manteau en surface. Sur l'axe de la dorsale, le Moho est plus ou moins en contact avec la surface. Tu as en premier temps un épaississement de la croûte par développement de la zone ophiolitique dans la zone proche de la dorsale, pour atteindre une épaisseur moyenne de 7-10 km. Ensuite, ta croûte océanique s'épaissit encore davantage au fur et à mesure que tu t'éloignes de la dorsale à cause de l'accumulation de sédiments (nulle au niveau de la ride et de plusieurs milliers de mètres au niveau des marges continentales).

    Après, il y a deux types de Moho dans les croûtes océaniques : le Moho pétrographique (à l'interface gabbro-péridotite) et le Moho géophysique, situé un peu plus en profondeur. Je ne sais pas lequel des deux montre l'ESA, mais dans les deux cas, il y a globalement un équilibre isostatique à l'échelle de ta croûte océanique.
    Si on est certain de détenir la vérité en science, c'est que l'on se trompe de chapelle.

  5. A voir en vidéo sur Futura
  6. #5
    Tawahi-Kiwi
    Modérateur

    Re : Question sur le Moho au niveau des dorsales oceaniques

    Citation Envoyé par Almandin Voir le message
    Après, il y a deux types de Moho dans les croûtes océaniques : le Moho pétrographique (à l'interface gabbro-péridotite) et le Moho géophysique, situé un peu plus en profondeur. Je ne sais pas lequel des deux montre l'ESA, mais dans les deux cas, il y a globalement un équilibre isostatique à l'échelle de ta croûte océanique.
    Dans le cas des cartes globales, c'est le vrai Moho, geophysique. L'identification petrologique du Moho est tres rare.

    Le Moho petrographique est un abus de language; le Moho est uniquement une discontinuite geophyisque. Je sais bien que c'est toujours enseigné, mais il y a plusieurs articles sur le sujet qui souligne la confusion que cela amene. La limite gabbro-peridotite (ou troctolite-peridotite) est l'equivalent petrologique du Moho (qui est uniquement une definition geophysique) dans les croutes tholeiitiques. Il s'agit en gros de l'apparition du plagioclase au solidus. Cette limite gabbro(troctolite)-peridotite n'est pas representative de la limite croute-manteau contrairement a ce qui est enseigné. Sous les gabbros, il est possible d'avoir plusieurs kilometres de cumulats peridotitiques qui font toujours petrologiquement, partie de la croute. La transition entre les peridotites cumulatives et manteau residuel est subtile et marque la vrai limite croute-manteau. Elle peut en theorie etre detectee par la geophysique au travers d'anisotropie (quelques %) de Vp et Vs.

    Citation Envoyé par ryba7
    a "ligne" du Moho devrais être une droite
    Je ne pense pas qu'il soit necessaire que cela soit une droite. Le Moho pourrait tres bien etre presqu'aussi accidente que la surface.L'isostasie seule ne va pas jouer sur l'epaisseur de la croute. Il faut d'autre parametres pour influencer cela, notamment des modifications du geotherme et des phenomenes tectoniques et petrologiques. Dans le cas des dorsales, il s'agit d'une relaxation thermique (et le developpement de la lithosphere). Cela est donc independant de la position du Moho vis-a-vis de la surface. Il existe par exemple certaines sections de la dorsale atlantique qui n'ont pas de Moho, les peridotites affleurant a la surface.

    La carte de bathymetrie que tu donnes dans ton lien est juste de basse resolution. Tu ne peux rien deduire de cela.

    Pour moi, ces variations du Moho dans la croute oceanique sont un artefact ou un effet graphique mal choisi. On le voit au niveau de la dorsale (ou cela semble plus epais) et au niveau des fosses oceaniques (ou cela semble plus fin). Je ne vois aucune raison geologique a cela.

    Dans cette carte:

    http://www.gfz-potsdam.de/en/researc...static-models/
    Il est specifié qu'il s'agit de l'epaisseur de Moho vis-a-vis de la surface (altitude 0). Il est donc attendu que cette "epaisseur" va varier en fonction de la topographie. La dorsale a -4000m est 2 km plus pres de la surface que le bassin oceanique a -6000 m. En consequence, le Moho apparaitra 2 km moins epais.

    T-K
    If you open your mind too much, your brain will fall out (T.Minchin)

Discussions similaires

  1. Au niveau des dorsales médio-océaniques, le flux de chaleur en provenance du centre de la terre est
    Par iametudiante dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 0
    Dernier message: 07/11/2014, 14h14
  2. Dorsales et fonds océaniques
    Par Lil-y dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 7
    Dernier message: 05/08/2012, 09h58
  3. comment les dorsales oceaniques se deplacent-ils?
    Par happynewyear dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 8
    Dernier message: 20/02/2012, 01h27
  4. Magmatisme des dorsales océaniques
    Par Fully73 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 0
    Dernier message: 24/12/2009, 17h24
  5. Mouvements des dorsales océaniques ?
    Par Yliane dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 8
    Dernier message: 19/09/2007, 00h46