Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

Sédimentation / Ensablement du Bosphore



  1. #1
    Ced'

    Wink Sédimentation / Ensablement du Bosphore


    ------

    Salut,

    Je suis nouveau sur ce forum... sommairement, j'ai 23 ans, étudiant en histoire et actuellement en train de bosser à la monographie de la cité de Byzance à l'époque impériale.

    C'est donc un peu d'histoire gréco-romaine.

    Ce qui m'amène chez vous, outre un opportun lien google, c'est une question technique à laquelle les travaux historiques que j'ai pu consulter ne répondent pas totalement.

    Voilà, j'explique:

    Vous n'ignorez sans doute pas que l'antique Byzance est devenue Constantinople en 330 de notre ère et que cette ville se trouve sur le site de l'actuelle Istanbul, à cheval sur le Bosphore dit de Thrace.

    Les sources anciennes sont bien renseignées quant aux courants marins du Bosphore, qui font communiquer la mer Noire et la Marmara, puis l'Egée. Le courant de surface est de direction Nord --> sud et coule à environ 5 noeuds. Je ne sais pas ce qu'il en est pour le courant sous marin qui est dirigé en sens inverse.

    Puisque je suis amené à m'interrroger sur la physiononmie du site antique (qui est en fait une presqu'île et non la péninsule actuelle), j'aimerais connaître les caractéristiques géologiques précises du coin et si possible, dans quelle mesure un éventuel ensablement est possible dans cette région.

    Polybe nous apprend que la mer Noire charrie les sédiments et les sables des fleuves comme le Danube et le Dniepr. Est-il possible que ces sédiments se retrouvent dans le Bosphore ou bien restent-ils dans la mer Noire?

    Quelqu'un aurait-il une ou plusieurs références bibliographiques concernant la géologie de cette région?

    J'ai passé quatre mois à Istanbul, où j'ai vu un dragueur qui "cassait" le fond de la Corne d'or pour permettre à deux bateaux de se croiser.

    Dans quelle mesure l'ensablement peut-il être assez important pour jouer un rôle dans la physionomie du site?

    On signale pour l'époque médiévale que les ports (côté Corne d'Or et côté mer de Marmara) doivent sans cesse être curés.

    Merci de vos réponses éclairées!


    -----
    Dernière modification par Ced' ; 11/04/2006 à 13h20.

  2. Publicité
  3. #2
    Ced'

    Re : Sédimentation/ensablement...

    Ouah le bide!

    A l'unanimité, je me proclame Protège-cahier du mois.


    Si quelqu'un a tout de même une petite idée... je suis tout ouï!

  4. #3
    dolmen

    Re : Sédimentation/ensablement...

    Bonjour,

    Voici quelques articles qui pourront peut-être t'aider :

    C’est en 1993 que cette idée germe dans l’esprit de Pitman et Ryan, à la suite d’une campagne océanographique menée avec les russes, au large de la Crimée. Au cours de cette mission, ils dressent la carte des premiers mètres du plancher marin, à environ 120 mètres de profondeur. Celle-ci montre une couche de gravier et d’argile affichant des signes d’érosion. Comme quoi la Mer Noire aurait été dans le passé bien en-dessous de son niveau actuel. A quelle période ? Les carottes allaient bientôt « parler ». Déjà, elles montraient des débris de coquillages d’eau douce (Dreissena), des racines de plantes ainsi que des coquilles intactes (Monodacna caspia). Juste au-dessus de cette couche se trouvaient des coquillages marins (Cardium edule et Mytilus galloprovincialis) très abondants en Méditerranée. Effectuée quelque mois plus tard, la datation du carbone 14 révéla l’âge de cette zone de transition : environ 7500 ans. « A cette époque et à l’emplacement de l’actuelle mer Noire, il y avait donc une dépression au fond de laquelle se trouvait un grand lac d’eau douce », explique William Ryan. Reposant à 110 mètres en contre-bas du barrage du Bosphore, ce lac ne pouvait donc pas communiquer avec la Méditerranée. » De quoi nourrir le scénario d’une jonction catastrophique avec cette mer.
    suite sur http://www.ifremer.fr/drogm/Perso/le...ie_dec2002.htm

    on pensait jusqu'à maintenant que le niveau de la Mer Noire était monté de la même manière. Il semblerait qu'en fait ce soit un barrage naturel à l'endroit actuel du Bosphore qui ait retenu les eaux montantes de la Mer de Marmara (mer voisine, voir cartes colonne de gauche) jusqu'au jour où le barrage céda, laissant se déverser dans la Mer Noire, alors 150 mètres en contrebas, de un à deux mille mètres cubes d'eau de mer par jour !!
    suite sur http://home.nordnet.fr/~caparisot/html/mernoir.html

    autres informations qui peuvent peut-être t'aider sur http://www.ifremer.fr/drogm/Perso/le...iberation.html.

    J'espère t'avoir apporter un petit quelque chose.
    Aussi haute que soit la montagne, on y trouve toujours un sentier .

  5. #4
    Ced'

    Re : Sédimentation/ensablement...

    Merci!

    J'ai écrit à un chercheur de l'Ifremer. J'en saurai plus bientôt j'espère.

  6. A voir en vidéo sur Futura

Discussions similaires

  1. Sédimentation
    Par Noa dans le forum Chimie
    Réponses: 1
    Dernier message: 19/11/2007, 22h55
  2. Vitesse de sédimentation
    Par Tazok dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 5
    Dernier message: 22/08/2007, 17h47
  3. Type de sédimentation des plates-formes
    Par aaricia8 dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 7
    Dernier message: 24/07/2007, 16h02
  4. tipe sédimentation
    Par skiner dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 0
    Dernier message: 31/10/2006, 17h14
  5. vitesse de sédimentation élevée
    Par caroline dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 2
    Dernier message: 31/08/2006, 15h34