Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

extinction PK et réchauffement climatique actuel




  1. #1
    lalbert

    extinction PK et réchauffement climatique actuel

    l'histoire commence, il y a 250M d'années en Sibérie , la terre tremble , une fissure de 1000Km de long et de 100Km de large s'ouvre dans le sol.
    D'énormes fontaines de lave , qui monte à 3Km de haut en sortent. L'éruption volcanique se poursuit pendant 1M d'année . Le volume de lave emis
    peut recouvrir tout l'Europe de L'Ouest sur 4KM de haut.

    En même temps que la lave , des milliers de milliards de tonnes de CO2 sont injectées dans l'atmosphère ce qui fait monter
    la température moyenne du globe de 5°. Du coup , l'Océan voit sa température monter d'autant et , là , un autre mécanisme se met en œuvre:
    les hydrates de méthane , contenus dans le plancher océanique sont déstabilisés par la température de l'eau et relâchent entre 100 et 200 fois
    leur volume en méthane , gaz à effet de serre 20 fois plus puissant que le CO2 entrainant encore une hausse des températures et donc
    un réchauffement plus fort de l'océan et donc plus de méthane de relâché dans l'atmosphère. Un cercle vicieux s'est enclanché entrainant une
    hausse de 5° supplémentaire de la température moyenne.
    De plus , le méthane relâché se combine avec l'oxygène de l'air faisant passer son taux dans l'air de 20% à 10%

    La combinaison de ces 2 événements on fait grimper la température moyenne de 10°C entrainant la disparition de 95% des espèces vivantes terrestres et marines.

    La hausse 5°C provoquée par l'éruption des trapps de Sibérie a suffit à enclencher le cercle vicieux des hydrates de méthane.

    nous sommes 250M d'années plus tard , en 2018 (bientôt 2019). les experts prédisent qu'a la fin du siècle la température moyenne aura augmenté
    de 3 °C . Il est fort à parier que 100 ans plus tard , si rien ne change , les 5°C fatidiques seront dépassé et que le même cercle vicieux des
    hydrates de méthane se mettra en place .
    Des scientifiques en calculé que l'augmentation moyenne actuelle de la température est supérieure à celle de l'épisode des Trapps de Sibérie.

    Quand pensez vous ?

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    lalbert

    Re : extinction PK et réchauffement climatique actuel

    excusez moi , je me suis trompé. je parlais de l'extinction PT et non PK

  4. #3
    spibulgroz

    Re : extinction PK et réchauffement climatique actuel

    Bonjour,

    Citation Envoyé par lalbert
    ...

    Quand pensez vous ?
    Bigre ! Toujours, même en dormant.


  5. #4
    Tawahi-Kiwi

    Re : extinction PK et réchauffement climatique actuel

    Salut,
    Citation Envoyé par lalbert Voir le message
    l'histoire commence, il y a 250M d'années en Sibérie , la terre tremble , une fissure de 1000Km de long et de 100Km de large s'ouvre dans le sol.
    D'énormes fontaines de lave , qui monte à 3Km de haut en sortent. L'éruption volcanique se poursuit pendant 1M d'année . Le volume de lave emis peut recouvrir tout l'Europe de L'Ouest sur 4KM de haut.
    Les trapps ne sont pas particulierement associe a une seule eruption fissurale, au mieux, c'est un dyke swarm, au pire c'est ponctuel multiple.
    Fontaine de lave a prouver. Je doute que le contenu moyen en gaz d'un panache mantellique permettent un tel mecanisme eruptif continu.
    Le volume de lave estime est de 4km3, suffisant donc pour recouvrir 2x la France de 4km de basalte (voir donc comment tu definis l'Europe de l'Ouest).
    Pas besoin de croire qu'un trapp est particulierement cataclysmique. En terme de volume emis (et c'est essentiellement du basalte*, donc c'est pas tres 'fin du monde'), c'est un StHelens1980 tout les ans (ou un Pinatubo1991 tout les 5 ans)... a savoir, 2km3 de lave emis par an, pendant 2 millions d'annees. Bien sur tout sort essentiellement pendant la phase tholeiitique, mais c'est quand meme gerable, c'est pas un lac de lave de centaines de kilometres....

    *En terme de basalte (donc en terme de dynamique volcanique, quelque chose de plus comparable), le taux effusif des trapps de Siberie ne serait au pire que de quelques dizaines de fois ce que l'on observe au Kilauea depuis 35 ans (moyenne de 0,1 km3/an).
    En même temps que la lave , des milliers de milliards de tonnes de CO2 sont injectées dans l'atmosphère ce qui fait monter
    la température moyenne du globe de 5°. Du coup , l'Océan voit sa température monter d'autant et , là , un autre mécanisme se met en œuvre:
    Si tu consideres ce processus unique, pourquoi cela n'a pas eu lieu au Turonien (Cretace superieur), lors de la mise en place d'Ontong-Java-Manihiki-Hikurangi, qui est un gros ordre de magnitude au dessus des trapps de Siberie (70-80km3 compare au 4-6km3 de Siberie), le tout mis en place egalement en quelques millions d'annees a la cadence d'une vingtaine de km3 par an....

    Donc ce que j'en pense (qui n'a pas grand chose a voir avec mes commentaires ci-dessus), c'est que la comparaison entre les effets des trapps de Siberie et la situation actuelle est simpliste. Il y a un souci, et on peut trouver un vague analogue avec le Permien terminal, mais la situation n'a rien a voir....
    Dernière modification par Tawahi-Kiwi ; 22/12/2018 à 14h12.
    If you open your mind too much, your brain will fall out (T.Minchin)

  6. #5
    Almandin

    Re : extinction PK et réchauffement climatique actuel

    Bonjour.

    Le comparatif me semble d'autant plus hasardeux que la situation paléo-géographique et climatique à la fin du Permien était radicalement différente. A ce moment, on avait la quasi-totalité des masses continentales regroupées au sein de la Pangée, ce qui modifie beaucoup la répartition des transferts atmosphériques et océaniques. De plus, la température moyenne sur Terre était nettement plus élevée qu'aujourd'hui (~ 25°C) (avant même de considérer la hausse attribuable à l'activité des Trapps de Sibérie).

    Je n'ai plus la référence en tête, mais je me souviens qu'un papier était sorti il y a quelques années et qui montrait que l'extinction du Permo-Trias n'était pas un événement unique et brutal de chute de la biodiversité, mais était plutôt une succession d'au moins 5 événements de chute de biodiversité étalés sur 5-10 millions d'années. Assez loin du scénario de catastrophe type fin du monde que l'on s'imagine.
    Si on est certain de détenir la vérité en science, c'est que l'on se trompe de chapelle.

  7. A voir en vidéo sur Futura

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Actu - Le réchauffement climatique actuel ressemble à celui ayant accompagné la mort des dinosaures
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 15
    Dernier message: 14/08/2018, 08h08
  2. Actualité - L'activité solaire n'influence pas le changement climatique actuel
    Par V5bot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 58
    Dernier message: 31/12/2013, 10h58
  3. Réchauffement : vers l'extinction massive d'un quart des espèces ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 10
    Dernier message: 15/04/2006, 18h45