Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 11 sur 11

Déperdition thermique d'un ballon eau chaude



  1. #1
    CHM29

    Déperdition thermique d'un ballon eau chaude


    ------

    Bonjour,

    Quelqu'un aurait-il une feuille de calcul ou des formules à me proposer pour estimer les déperditions thermique d'un ballon d'eau chaude (300l).
    J'ai un CESI avec appoint gaz. La doc du ballon indique une déperdition thermique de 2.5 kWh/24h. J'aimerai savoir à quelle perte de degré cela correspond (environ) en fonction de la T° int, T° du local .... etc car c'est le seul paramètre que je peux mesurer.

    J'ai fais un test la nuit en coupant l'appoint chaudière, le chauffage, et fermant une vanne sur le circuit solaire pour éviter tout phénomène de thermosiphon.
    J'ai perdu environ 12° en haut du ballon (50° -> 38°) entre 23h et 6h30. Le bas du ballon étant resté stable à environ 13°. Je précise que le ballon est dans un local non chauffé qui devait être à une dizaine de degrés cette nuit (pas l'idéal mais pas d'autre place).
    Cela vous semble t'il beaucoup ou normal ?

    Merci
    CHM29

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    poitouvert

    Re : Déperdition thermique d'un ballon eau chaude

    bonjour

    pas sur mais sur une base de 1/2 d'eau chaude soit 150l cela donnerais

    0.8w x 12° x 150l = 1.44 kwh en 7 H 30 cela semble beaucoup

    mais encore une fois pas sûr car si il a eu beaucoup de conso d'eau chaude dans la journée le ratio de 1/2 est faux . il faut surement prendre des mesures lorsqu'il n'y a pas de mouvement d'eau (1 w-e d'absence)

  4. #3
    CHM29

    Re : Déperdition thermique d'un ballon eau chaude

    Citation Envoyé par poitouvert Voir le message
    bonjour

    pas sur mais sur une base de 1/2 d'eau chaude soit 150l cela donnerais

    0.8w x 12° x 150l = 1.44 kwh en 7 H 30 cela semble beaucoup

    mais encore une fois pas sûr car si il a eu beaucoup de conso d'eau chaude dans la journée le ratio de 1/2 est faux . il faut surement prendre des mesures lorsqu'il n'y a pas de mouvement d'eau (1 w-e d'absence)
    Bonjour,

    Merci pour la réponse. La mesure à été faite la nuit sans aucun tirage entre les deux mesures (soir et matin).

    J'ai l'impression qu'il y a un soucis dans les unités au niveau du calcul:
    0.8 * 12 * 150 = 1.440 kW qu'il faut multiplier par 7.5 pour avoir 10.8 kWh. J'ai faux quelque part ? parce que là, j'ai peur !!!

    CHM29

  5. #4
    poitouvert

    Re : Déperdition thermique d'un ballon eau chaude

    non

    24h/7.5=3.2

    d'ou 1.44 x 3.2= 4.6

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    yves35

    Re : Déperdition thermique d'un ballon eau chaude

    bonjour,


    J'ai perdu environ 12° en haut du ballon (50° -> 38°) entre 23h et 6h30.
    çà va pas être facile de me convaincre qu'il n'y a pas de thermosiphon.A condition qu'il n'y ait pas eu de soutirage d'eau.
    - Avez vous sur votre régulation l'affichage de la température du haut du capteur?Pendant la nuit vous devez avoir une température proche de la température extérieure;sinon c'est que vous chauffez les oiseaux.
    -Vous pouvez essayer de voir si les conduite A R vers le capteur sont froides à la main
    -Si vous avez 2 thermomètres sur ces lignes ,la nuit les tempé doivent être égales
    -
    et fermant une vanne sur le circuit solaire pour éviter tout phénomène de thermosiphon.
    un thermosiphon se produit sans problème sur une seule conduite.Il faut si c'est possible fermer la vanne du bras qui débouche en partie haute de l'échangeur du ballon pour voir s'il y a thermosiphon et si c'est possible regarder la température du capteur(voir si elle varie en fonction de la manoeuvre de la vanne

    Si thermosiphon il y a il n'intèresse que le volume d'eau réchauffé par le serpentin,pas celui au dessus.Autre piste,perte par la conduite d'ecs qui elle est en partie supérieure,elle doit redescendre et comporter une partie non isolée verticale pour faire un bouchon d'eau froide.

    yves

  8. #6
    CHM29

    Re : Déperdition thermique d'un ballon eau chaude

    Citation Envoyé par yves35 Voir le message
    bonjour,




    çà va pas être facile de me convaincre qu'il n'y a pas de thermosiphon.A condition qu'il n'y ait pas eu de soutirage d'eau.
    - Avez vous sur votre régulation l'affichage de la température du haut du capteur?Pendant la nuit vous devez avoir une température proche de la température extérieure;sinon c'est que vous chauffez les oiseaux.
    -Vous pouvez essayer de voir si les conduite A R vers le capteur sont froides à la main
    -Si vous avez 2 thermomètres sur ces lignes ,la nuit les tempé doivent être égales
    -
    un thermosiphon se produit sans problème sur une seule conduite.Il faut si c'est possible fermer la vanne du bras qui débouche en partie haute de l'échangeur du ballon pour voir s'il y a thermosiphon et si c'est possible regarder la température du capteur(voir si elle varie en fonction de la manoeuvre de la vanne

    Si thermosiphon il y a il n'intèresse que le volume d'eau réchauffé par le serpentin,pas celui au dessus.Autre piste,perte par la conduite d'ecs qui elle est en partie supérieure,elle doit redescendre et comporter une partie non isolée verticale pour faire un bouchon d'eau froide.

    yves
    Bonjour,

    Ma température panneau n'a pas évoluée et était proche de la T° ext.
    La vanne que j'ai fermée est située sur le retour froid de la ligne solaire (qui sort en partie haute du serpentin inférieur).
    Un thermosiphon épuiserai surtout le bas du ballon non ? Là c'est le haut qui perd, le bas du ballon reste constant (T° faible mais constante).
    Ce que j'aimerai avoir comme ordre d'idée, c'est combien perd "normalement" un ballon d'eau chaude en une nuit. 12° me parais élevé.
    Une piste à laquelle je n'avais pas pensé c'est q'un thermosiphon puisse s'amorcer dans le circuit ecs. C'est possible ?

    CHM29

  9. Publicité
  10. #7
    yves35

    Re : Déperdition thermique d'un ballon eau chaude

    Une piste à laquelle je n'avais pas pensé c'est q'un thermosiphon puisse s'amorcer dans le circuit ecs. C'est possible
    D'autant plus facilement que c'est la partie la plus chaude du ballon.Donc il faut quelque part une lyre antithermosiphon sur le circuit ecs. Si le ballon est par exemple au sous sol, et qu'ensuite çà part à l'horizontale sans redescendre de disons 40 cm,alors tu vide ton ballon (il n'y a pas besoin de 2 lignes pour faire une boucle,la boucle est interne à un seul tube.

    Vérifie à la main ,le tube ecs doit être froid le matin avant tirage.

    A quoi rssemble une lyre antithermosiphon? regarde cette photo:
    http://www.sebasol.ch/detail.asp?id=4591
    la sotrie ecs est en haut à gauche la canalisation en inox sort à l'horizontale(est isolée) descends vers le bas, fait un U(non isolée) et ensuite peut repartir dans n'importe quelle position sans siphonner la chaleur du ballon

    yves

  11. #8
    42jerome

    Re : Déperdition thermique d'un ballon eau chaude

    Plus simplement, ces 2,5kWh mentionnés dans la doc représentent les pertes surfaciques du ballon dans une ambiance tempérée.
    Un corps chaud dans une ambiance plus froide la réchauffe, d'où les pertes. Ce sont des moyennes et si le local n'est pas chauffé et si le ballon n'est pas sur-isolé, il y aura plus de pertes encore.
    Bien sûr, les pertes par l'absence de lyre (pas toujours injustifiée) peuvent aggraver les déperditions si vos canalisations d'eau chaude partent au -dessus du ballon.

  12. #9
    Ulyssesourd

    Re : Déperdition thermique d'un ballon eau chaude

    Salut,
    2,5kWh/jour c'est perdre 7,4°C dans la moyenne des 300L sans soutirer de l'eau c'est beaucoup ...Donc isolation du cesi à revoir...et problème de thermosiphon.Tu as combien d'épaisseur d'isolant ? Le tuyau qui part du ballon (eau chaude) monte t il ? De même pour les tuyaux du solaire ? Et tu as un bouclage sanitaire ?
    A+
    L'énergie la moins chère est celle que l'on ne consomme pas.

  13. #10
    CHM29

    Re : Déperdition thermique d'un ballon eau chaude

    Citation Envoyé par Ulyssesourd Voir le message
    Salut,
    2,5kWh/jour c'est perdre 7,4°C dans la moyenne des 300L sans soutirer de l'eau c'est beaucoup ...Donc isolation du cesi à revoir...et problème de thermosiphon.Tu as combien d'épaisseur d'isolant ? Le tuyau qui part du ballon (eau chaude) monte t il ? De même pour les tuyaux du solaire ? Et tu as un bouclage sanitaire ?
    A+
    Bonjour,

    Merci, je serai interessé d'avoir la méthode de calcul des déperditions.
    J'estime l'épaisseur d'isolant à une dizaine de cm de Polyuréthane expansé (volume externe du ballon - 0.3 m3 - volume occupé par les serpentins)
    Le tuyau qui part du ballon descend pour alimenter la nourrice eau chaude.
    Pas de bouclage sanitaire.
    Par contre le retour du serpentin supérieur (appoint chaudière) sort à l'horizontale et remonte dans la chaudière. Après avoir tout éteint (chauffage, et eau chaude) celui-ci m'a paru rester tiède (il n'est pas isolé). Est-ce qu'un thermosiphon peut s'amorcer dans cette partie ?
    Mes relevé de T° en haut du ballon (T° au moment ou j'arrête tout et le lendemain avant de tout remettre en route):
    Avant hier je suis passé de 50 à 38°
    hier je suis passé de 46 à 38°
    Bizarrement je relève la même T° en fin de nuit. Je ne sais pas si c'est significatif.

    CHM29

  14. #11
    yves35

    Re : Déperdition thermique d'un ballon eau chaude

    bonjour,

    Par contre le retour du serpentin supérieur (appoint chaudière) sort à l'horizontale et remonte dans la chaudière. Après avoir tout éteint (chauffage, et eau chaude) celui-ci m'a paru rester tiède (il n'est pas isolé). Est-ce qu'un thermosiphon peut s'amorcer dans cette partie ?
    a priori c'est par là que le chaleur s'enfuit.Pour en être absolument certain, il faudrait vidanger cette portion de circuit.De toute façon si c'est la bonne hypothèse ,il faudra le faire pour créer une lyre antithermosiphon.tu trouvera des indications sur la manière de faire sur ce fil:
    Avis sur température capteur solaire thermique/ecs lançé par snaille
    2-3 pages en arrière

    peux tu poster des photos qu'on se rende compte?

    J'estime l'épaisseur d'isolant à une dizaine de cm de Polyuréthane expansé
    çà m'étonnerais beaucoup que tu ai une telle épaisseur,mais je ne demande qu'a croire.Tu peux le savoir en faisant un trou avec un clou fin assez long,si tu as 5 cm c'est déjà bien.

    les déperditions se calculent comme pour un mur ;il faut connaitre le R (ou le U) de l'isolant, la surface déperditive et le dt(plus difficile à cause de la stratification de l'eau.pertes=SxUxdt.

    yves

Discussions similaires

  1. solaire, eau chaude, déperdition nocturne
    Par clbi dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 2
    Dernier message: 21/06/2013, 14h06
  2. eau chaude Ballon thermodynamique
    Par gngn dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 2
    Dernier message: 06/07/2008, 19h36
  3. [Divers] Problème ballon eau chaude
    Par tosbaga dans le forum Dépannage
    Réponses: 4
    Dernier message: 31/03/2008, 18h16
  4. eau chaude solaire, deperdition nocturne
    Par clbi dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 2
    Dernier message: 29/07/2007, 17h04
  5. ballon d eau chaude
    Par xenders dans le forum Dépannage
    Réponses: 1
    Dernier message: 16/11/2006, 18h51
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...