Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

Isolation, inertie et apports solaires



  1. #1
    jonneve

    Isolation, inertie et apports solaires


    ------

    Bonjour,

    Juste une petite question : si j'isole extérieurement mes murs de pierre de 50 cm, je vais logiquement garder la capacité thermique des murs à l'intérieur du bâtiment, ce qui me fait donc de l'inertie.

    Toutefois, je me demande comment ça se passe avec les apports solaires. J'au lu (ici : http://archi.climatic.free.fr/02param.html) que l'inertie avait l'avantage, en hiver, de stoquer puis de pouvoir restituer les apports solaires. Très bien. Mais l'isolation ne s'oppose-t-elle pas à cet apport? Ou une partie de la chaleur finira-t-elle par traverser l'isolant pour réchauffer les murs? Logiquement oui, mais est-ce significatif?

    Pour achever de m'embrouiller, j'ai aussi lu (dans le livre de J-P Oliva) que certains isolants, tels que la ouate de cellulose par exemple, peuvent avoir une capacité thermique significative, ce qui leur donne un rendement supérieur en été. Ca veut dire quoi?!? L'isolation peut me donner de l'inertie thermique?!?

    -----

  2. Publicité
  3. 📣 Nouveau projet éditorial de Futura
    🔥🧠 Le Mag Futura est lancé, découvrez notre 1er magazine papier

    Une belle revue de plus de 200 pages et 4 dossiers scientifiques pour tout comprendre à la science qui fera le futur. Nous avons besoin de vous 🙏 pour nous aider à le lancer...

    👉 Je découvre le projet

    Quatre questions à explorer en 2022 :
    → Quels mystères nous cache encore la Lune 🌙 ?
    → Pourra-t-on bientôt tout guérir grâce aux gènes 👩‍⚕️?
    → Comment nourrir le monde sans le détruire 🌍 ?
    → L’intelligence artificielle peut-elle devenir vraiment intelligente 🤖 ?
  4. #2
    coyotosaure

    Re : Isolation, inertie et apports solaires

    Bonjour

    Une isolation extérieure permet d'utiliser l'inertie des murs.
    L'isolation ne s'oppose pas aux apports solaires dans la mesure où ceux-ci peuvent passer par les fenêtres (d'où l'intérêt de bien les orienter).
    Le soleil passe par les fenêtres et réchauffe la masse comprise dans l'enveloppe isolée.

    Pour ce qui est des isolants "lourds", ils permettent de retarder la transmission de la chaleur estivale plus longtemps que les "légers". Mais de là à dire qu'ils apportent de l'inertie thermique ...
    Disons plutôt qu'ils permettent un déphasage (la chaleur du soleil de midi sur la toiture n'aura traversé l'isolant que six, huit ou même douze heures après).

  5. #3
    jonneve

    Re : Isolation, inertie et apports solaires

    Citation Envoyé par coyotosaure Voir le message
    Bonjour

    Une isolation extérieure permet d'utiliser l'inertie des murs.
    L'isolation ne s'oppose pas aux apports solaires dans la mesure où ceux-ci peuvent passer par les fenêtres (d'où l'intérêt de bien les orienter).
    Le soleil passe par les fenêtres et réchauffe la masse comprise dans l'enveloppe isolée.
    Oui, d'accord, mais il me semblait avoir lu que les murs eux-mêmes pouvaient apporter quelque chose... Mais c'est peut-être effectivement que l'apport solaire par les fenêtre ne sera pas bien géré ni stoqué s'il n'y a pas d'inertie => surchauffe à midi, froid à 20h...

    Citation Envoyé par coyotosaure Voir le message
    Pour ce qui est des isolants "lourds", ils permettent de retarder la transmission de la chaleur estivale plus longtemps que les "légers". Mais de là à dire qu'ils apportent de l'inertie thermique ...
    Disons plutôt qu'ils permettent un déphasage (la chaleur du soleil de midi sur la toiture n'aura traversé l'isolant que six, huit ou même douze heures après).
    D'accord, merci, je pense comprendre un peu mieux. Mais alors, si la chaleur met douze heures à traverser l'isolant, c'est que malgré tout la chaleur finit par la traverser -- or, logiquement, le chaleur ne devrait justement pas la traverser, non?

    C'est une question que je me pose parce que je souhaite isoler les combles, et je sais que l'étage, et particulièrement les combles, c'est souvent un vrai four l'été. Chez mes parents, la maison sans isolation est toujours impécable en été au rez-de-chaussée, mais à l'étage, ces dur des fois... Donc j'aimerais éviter ça chez moi en isolalant bien comme il faut la toiture. Mais j'ai un léger doute sur la capacité de l'isolation à réellement éviter qu'il ne fasse sensiblement plus chaud à l'étage qu'au rez-de-chaussée. Cet inconfort d'été à l'étage serait-il dû au fait qu'il y a bien souvent très peu d'inertie dans les combles? Vu que l'air chaud monte, y a-t-il moyen de se protéger de la chaleur venant du rez-de-chaussée? La réponse serait-ce encore d'augmenter à la fois l'isolation et l'inertie à l'étage de sorte à modérer les variations de températures?

    Bon, je pose trop de questions, j'arrête!

  6. #4
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Isolation, inertie et apports solaires

    +1 pour coyotsaure: il a raison de parler des apports solaires PAR les vitrages (orientés entre sud-est et sud-ouest:

    le rayonneemnt solaire frapple le sol et les murs après être passé par le vitrage ; ces derniers s'échauffent ainsi que les meubles , ils finissent par transmettre par convection ( à l'air intérieur) et par rayonnement aux autres parois : petit à petit les autres murs , non éclairés directement par le soleil , s'échauffent à leur tour , sur plusieurs jours d'ensoleillement

    l'isolation extérieure empêche toute fuite de cette chaleur vers l'extérieur : on piège ainsi le rayonnement solaire de bout en bout .

    Difficile de comparer la capacité thermqiue d'un mur de pierre à un isolant , aussi dense soit-il :

    650wh/m3 °C pour la pierre vis à vis des 9 à 60 wh/m3/°C d'un isolant ( selon sa nature et sa densité , du PSE aux laines de bois)

    Par contre associer un bon isolant à un mur de pîerres est une bonne démarche

    Voir le fil " ITE d'un vuieux mur avant , pendant , après : SK69202 y expose son expérience

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #5
    jonneve

    Re : Isolation, inertie et apports solaires

    Citation Envoyé par herakles Voir le message
    +1 pour coyotsaure: il a raison de parler des apports solaires PAR les vitrages (orientés entre sud-est et sud-ouest:

    le rayonneemnt solaire frapple le sol et les murs après être passé par le vitrage ; ces derniers s'échauffent ainsi que les meubles , ils finissent par transmettre par convection ( à l'air intérieur) et par rayonnement aux autres parois : petit à petit les autres murs , non éclairés directement par le soleil , s'échauffent à leur tour , sur plusieurs jours d'ensoleillement

    l'isolation extérieure empêche toute fuite de cette chaleur vers l'extérieur : on piège ainsi le rayonnement solaire de bout en bout .

    Difficile de comparer la capacité thermqiue d'un mur de pierre à un isolant , aussi dense soit-il :

    650wh/m3 °C pour la pierre vis à vis des 9 à 60 wh/m3/°C d'un isolant ( selon sa nature et sa densité , du PSE aux laines de bois)

    Par contre associer un bon isolant à un mur de pîerres est une bonne démarche

    Voir le fil " ITE d'un vuieux mur avant , pendant , après : SK69202 y expose son expérience
    Merci des explications.

    Mais du coup, je me demande s'il y a un avantage significatif à prendre des isolant à forte capacité thermique pour l'isolation extérieure des murs, ou si cela n'a d'intérêt que pour les combles, où l'inertie est faible par ailleurs, et qui sont donc plus sujettes aux variations de température.

  9. #6
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Isolation, inertie et apports solaires

    Bonne remarque jonneve ! Pour une ITE, inutile de doublonner de la capacité : l'isolant isole et le mur accumule ..et déphase .

    pour les combles , si on n'a pas de dalle lourde et un ou 2 refends , on peut mixer un isolant dense + doubler les plaques de placo

    voir cette étude suisse sur l'isolation des combles (plusieurs paramètres sont étudiés = épaisseur du placo, sol en pierre ou sol léger..)
    http://www.isover.ch/jahia/webdav/si...20444383_f.pdf

  10. Publicité
  11. #7
    jonneve

    Re : Isolation, inertie et apports solaires

    Citation Envoyé par herakles Voir le message
    Bonne remarque jonneve ! Pour une ITE, inutile de doublonner de la capacité : l'isolant isole et le mur accumule ..et déphase .

    pour les combles , si on n'a pas de dalle lourde et un ou 2 refends , on peut mixer un isolant dense + doubler les plaques de placo

    voir cette étude suisse sur l'isolation des combles (plusieurs paramètres sont étudiés = épaisseur du placo, sol en pierre ou sol léger..)
    http://www.isover.ch/jahia/webdav/si...20444383_f.pdf
    Intéressant comme étude. Mais je me demande si leur conclusion que l'un des facteurs les plus importants est de diminuer la charge interne générée par les habitants ne serait pas un peu moins vraie s'ils avaient étudié un cas avec encore sensiblement plus d'inertie dans les combles. Car il me semble que si l'inertie était suffisante, elle pourrait suffire à absorber le surplus de chaleur et ainsi lisser encore plus les pics de chaleur, non? Mais il est vrai qu'il est sans doute assez difficile d'ajouter d'avantage d'inertie dans les combles, puisqu'on n'a pas de murs...

    Une idée : si on remplaçait le placo plâtre (de toute façon, je déteste ça) par un enduit de terre? Avec une isolation de toiture par l'extérieur, les poutres de la charpente seraient visibles, un enduit de terre (de quelques cm) entre les poutres... joli en plus! Chez moi, le sol des combles est en terre battue, donc je suppose que ça donnera pas mal d'inertie, mais je peux peut-être ajouter un revêtement qui donnerait un peu plus d'inertie.

    Juste une question supplémentaire : n'y aurait-il pas intérêt à ventiler directement sous les ardoises, lorsqu'il fait très chaud? Parce qu'isoler, c'est bien, mais si on peut commencer par diminuer la température, c'est encore mieux. Vu que les ardoises chauffent beaucoup, ça vaudrait peut-être le coup de prévoir une façon de ventiler un peu en dessous, de sorte à les faire redescendre à un température proche de l'extérieur. Ou alors y mettre directement un réseau de préchauffage de l'eau chaude sanitaire, ce qui réchaufferait l'eau et refroidirait les ardoises...

  12. #8
    SK69202

    Re : Isolation, inertie et apports solaires

    Bonjour,

    Mais du coup, je me demande s'il y a un avantage significatif à prendre des isolant à forte capacité thermique pour l'isolation extérieure des murs
    Pour une ITE, inutile de doublonner de la capacité : l'isolant isole et le mur accumule ..et déphase .
    D'accord, mais les ITE sous enduit qui présentent une capacité de transmission de la vapeur d'eau compatible avec des vieux murs, n'existent qu'à de forte densité (LDR & LDB).

    D'ailleurs dans mon cas, il semble que le déphasage/inertie des murs isolés soient devenue phénoménale, je n'ai pas encore pu l'évaluer mais elle me semble maintenant supérieure aux 30 heures que j'avais constaté pour que la courbe de la température intérieure du mur réproduise (en l'atténuant) la courbe de la température extérieure.

    @+

Discussions similaires

  1. Solution pour plancher chauffant ET apports solaires passifs
    Par invite3517 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 29
    Dernier message: 30/04/2009, 17h25
  2. apports solaires
    Par floflo1983 dans le forum Archives
    Réponses: 1
    Dernier message: 03/04/2007, 12h54
  3. apports solaires
    Par floflo1983 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 5
    Dernier message: 29/03/2007, 19h04
  4. Calcul des apports solaires d'une serre bioclimatique
    Par Kurty28 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 0
    Dernier message: 12/02/2007, 12h19
  5. Isolation VS Inertie
    Par judoboy dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 2
    Dernier message: 30/10/2006, 08h42
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...