Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 33

Rénovation : quel type de VMC ?



  1. #1
    LyrnFreak

    Rénovation : quel type de VMC ?


    ------

    Bonjour à tous!
    En pleine planification de nos travaux de rénovation, on se pose la question de la ventilation.

    Pour poser le contexte :
    Maison de de 200m2 sur 2 niveaux, en pierre, avec une isolation intérieure toute neuve visant les standards BBC (R = 8 à la toiture, 5 au sol, 5,5 au mur, fenêtre uW : 1,4).
    La maison est bâtie sans fondations (repose directement sur le sol).
    La maison est assez bien exposée. Le chauffage et l’ECS seront assurés par une chaudière à pellet (15 kW), plancher chauffant au RDC, radiateurs basse température à l’étage.
    Impossibilité de passer les conduits autrement que dans les cloisons (poutres apparentes).
    Climat rude en hiver (Bourgogne).

    Après une rapide étude thermique faite par le chauffagiste, il apparait qu’un tier des déperditions thermiques serait du à la ventilation (simple flux sur l’étude).

    La question de la VMC s’est donc posé : une DF n’est-elle pas judicieuse pour diminuer ces déperditions? Après m’être pas mal renseigné sur le net, nous penchons pour une VMC simple flux hygro B.
    En effet la DF serait rentable … après sa durée de vie moyenne (environ 20 ans). De plus, nous avons un mur de refend montant jusqu'au toit, qui apparemment empêche une étanchéité parfaite et réduira donc les gains de la DF.
    Reste la notion de confort, l’inertie engendrée par le plancher chauffant peut elle atténuer les éventuelles sensations de courant froid d’une simple flux?

    Je viens vers vous pour recueillir quelques avis sur le choix d’une SF hygro B pour cette configuration ainsi que quelques retours d’expérience, tout en sachant qu’il est difficile (et voir aberrant) de parler de moyennes et de pourcentages dans ce domaine.

    Merci par avance!

    -----
    Dernière modification par LyrnFreak ; 04/11/2015 à 08h55.

  2. Publicité
  3. 📣 Nouveau projet éditorial de Futura
    🔥🧠 Le Mag Futura est lancé, découvrez notre 1er magazine papier

    Une belle revue de plus de 200 pages et 4 dossiers scientifiques pour tout comprendre à la science qui fera le futur. Nous avons besoin de vous 🙏 pour nous aider à le lancer...

    👉 Je découvre le projet

    Quatre questions à explorer en 2022 :
    → Quels mystères nous cache encore la Lune 🌙 ?
    → Pourra-t-on bientôt tout guérir grâce aux gènes 👩‍⚕️?
    → Comment nourrir le monde sans le détruire 🌍 ?
    → L’intelligence artificielle peut-elle devenir vraiment intelligente 🤖 ?
  4. #2
    Larzacien

    Re : Rénovation : quel type de VMC ?

    bonjour, : 1/3 ce n'est qu'une fraction. Mais une fraction d'un petit nombre, ça reste une petite somme.

    Ce qui est cher dans la double flux, c'est qu'il faut amener un tuyau pour l'air neuf dans les pièces dites sèches, et ça fait tout un boulot. Si vous le faites faire, c'est sûr, ça va faire cher. Si on le fait soi-même, on trouve des VMC DF bien moins chères qu'avant et on peut s'en sortir à bon prix.

    N'y a-t-il pas une véranda ? n'envisagez vous pas d'en faire une ? vous pourriez prendre l'air neuf dans la véranda au moins pour les pièces de jour, ce qui ferait de l'économie car l'air d'une véranda peut être très chaud lorsqu'il fait soleil, mais ne sera jamais aussi froid que celui de dehors, avec une VMC standard ou hygro.

    La VMC Standard a deux vitesses et un interrupteur : d'un côté c'est la petite vitesse, de l'autre côté c'est la grande vitesse. Et on chosit suivant la situation.
    La VMC HYGRO augmente la vitesse lorsqu'elle détecte un certain taux d'humidité. Et si le temps est très humide, ça influence l'hygrométrie intérieure et elle est longtemps en grande vitesse.

    Dans tous les cas, il serait bon d'avoir une hotte aspirante à extraction pour pouvoir sortir rapidement la vapeur produite par la cuisine, ce qui éviterait l'accumulation d'humidité et que la VMC HYGRO tourne au maximum. Une hotte à recyclage "mouline" le même air, la graisse reste en grande partie sur le filtre, mais la vapeur reste dans la pièce. Il est bon de couvrir les casseroles pour limiter la vapeur aussi.

    Ceci dit, la maison étant super isolée, et le chauffage étant puissant (rien à voir avec des radiateurs électriques), la conso supplémentaire due à la VMC ne devrait pas vous ruiner.

  5. #3
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Rénovation : quel type de VMC ?

    Bonjour ,

    Et en Eté ?
    Tu dis :
    Climat rude en hiver (Bourgogne).
    Vu le haut niveau d'isolation par l'intérieur , ne craignez vous pas d'avoir chaud par effet thermos dans votre maison à la belle saison ?

    J'espère que vous avez des refends en pierre à l'intérieur pour accumuler un peu de fraîcheur par ventilation nocturne .

    Dommage que vous n'ayez pas opté pour une ITE et laisser les pierres apparentes côté intérieur , c'est d'un chic fou et cela lisse parfaitement l'hygrométrie et les variations de température(poêle bois , soirées en famille nombreuse , soleil généreux ..)

    Bon courage

  6. #4
    LyrnFreak

    Re : Rénovation : quel type de VMC ?

    Bonjour,

    Tout d'abord merci pour vos réponses.
    Alors herakles :
    Comme précisé dans le sujet initial, nous avons un grand mur de refend (toute la longueur de la maison, qui nous permet de réguler l'hygrométrie et de garder de belles pierres.
    Une ITE est bien trop cher pour notre budget, et question rendu je préfère une jolie facade piquetée .
    En été, climat classique et assez ensoleillé. Les murs de 60cm en pierre / les 20 cm de laine de bois assureront un très grand déphasage thermique.

    Larzacien :
    J'ai vu qu'il est absolument déconseillé de tirer de l'air des pièces habitées (véranda ou ensoleillées), car il est potentiellement vicié.
    En amont, nous sommes certain de la pertinence d'une VMC pour notre installation, une hotte ne pourra assurer, outre l'évacuation, le renouvellement de l'air.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #5
    cornychon

    Re : Rénovation : quel type de VMC ?

    Citation Envoyé par LyrnFreak Voir le message
    Bonjour,
    En amont, nous sommes certain de la pertinence d'une VMC pour notre installation, une hotte ne pourra assurer, outre l'évacuation, le renouvellement de l'air.
    Bonjour,

    VMC et hotte de cuisine font parti de l’équipement aéraulique d’une maison. Pour éviter les incidences négatives, les deux sont à caractériser lors d’une étude commune.
    Faire compliqué c'est simple, faire simple c'est très compliqué.

  9. #6
    Larzacien

    Re : Rénovation : quel type de VMC ?

    bonjour, L'air d'une véranda n'est pas forcément vicié, pas de risque de radon si le sol a une chape. Le radon ne risque pas de passer si jamais il y en a dans le sol. Ce serait plus problématique si c'était de la terre battue.

    Bon si on cuisine dans la véranda qui plus est sans faire fonctionner une hotte aspirante quant on a quelque chose sur le feu, on risque d'avoir de l'air humide et gras, mais en dehors de ça, je ne vois pas.


    Et aussi, si on sort de l'air d'une véranda ou autre, il en entre autant qu'on en sort, c'est un renouvellement permanent. La véranda sert juste à réchauffer cet air. En général l'étanchéité n'est pas parfaite ce qui assure le renouvellement, mais on pourrait envisager de mettre une aération si ça ne suffisait pas.

    Si on observe le fonctionnement d'une VMC standard ou hygro, on aspire de l'air qui vient des chambres entr'autres. Mais cet air est en permanence renouvelé par les entrées d'air au dessus des fenêtres.

  10. Publicité
  11. #7
    cchristof

    Re : Rénovation : quel type de VMC ?

    Bonjour,
    Effectivement sur une maison bien isolée les déperditions dues au renouvellement de l'air, pour un taux de renouvellement correct, deviennent prépondérantes.
    Soit on reste en simple flux avec un bon renouvellement : par exemple 200m3/h à -5 dehors ça fait 1750W de perte.
    Soit on passe en sf hygro B, on diminue les pertes mais aussi la qualité de l'air.
    Soit on passe en df : on passe à 350W de perte avec une bonne qualité de l'air avec 80% de récupération (on peut faire mieux).
    A la même température :
    150m² de toiture à R=10 c'est 400W.
    150m² de toiture à R=5 c'est 750W
    Soit un gain de 250 en passant de 5 à 10.

    Alors dire que une fraction de 1/3 c'est pas grand chose...

    Je rappelle que la hotte de cuisine n'est pas un dispositif de ventilation, et que plein de gens vivent très bien sans hotte à évacuation, ça c'est selon le mode de vie de chacun.
    Par contre la plupart des maison sont mal ventilées, quel que soit le mode de vie...

    Sans parler des autres avantages/sf.
    Bref, si on peut le faire, AMHA il faut le faire.
    Dernière modification par cchristof ; 05/11/2015 à 08h53.

  12. #8
    Larzacien

    Re : Rénovation : quel type de VMC ?

    bonjour, Je n'ai pas écrit qu'un tiers ce n'est pas grand chose, mais qu'un tiers d'une petite somme ça reste une petite somme.

    Il est mieux d'avoir en plus la somme que représente la fraction pour se rendre compte.

    Mais certains viennent faire de la mauvaise foi pour se distraire et déforment tout.

    La VMC DF, ce n'est pas mal, reste que c'est plus compliqué à installer, et parfois c'est presque impossible, et il y a la question du prix et de l'amortissement.
    Dernière modification par Larzacien ; 05/11/2015 à 09h22.

  13. #9
    cchristof

    Re : Rénovation : quel type de VMC ?

    Citation Envoyé par Larzacien Voir le message
    , mais qu'un tiers d'une petite somme ça reste une petite somme.
    Oui pardon.
    MAIS.
    Si tu raisonnes comme ça pour chaque poste d'une réhabilitation, tu fais le minimum sur tout et à la fin tu as quelque chose qui est ni "rentable", ni confortable, et déjà obsolète quand c'est fini...

  14. #10
    cornychon

    Re : Rénovation : quel type de VMC ?

    Citation Envoyé par cchristof Voir le message
    Je rappelle que la hotte de cuisine n'est pas un dispositif de ventilation, et que plein de gens vivent très bien sans hotte à évacuation, ça c'est selon le mode de vie de chacun.
    Bonjour,

    Effectivement, une hotte de cuisine n’est pas un dispositif de ventilation. Un dispositif de ventilation est destiné à assurer une meilleure gestion d’oxygène des salles ou reposent les patients. C’est pour éviter toutes situations d’étouffement.
    Si je corrige, ce n'est pas pour jouer au plus malin, c’est simplement pour éviter de reprendre une expression inadéquate pour parler hottes de cuisine.

    Ceci dit, tu as raison, une hotte de cuisine est très souvent considérée comme inutile. C’est tout au plus un objet de décoration qui fait bien dans une cuisine.
    Par définition, une hotte de cuisine à évacuation directe, est destinée à rejeter à l’extérieur, à l’aide d’un ou plusieurs ventilateurs, les odeurs et vapeurs grasses générées lors de la cuisson des aliments.

    Pour celui qui se limite à réchauffer des plats au micro-onde, une hotte de cuisine est inutile.

    Pour celui qui souhaite faire de la cuisine traditionnelle, plats mijotés, grillades et autres, je lui conseille une véritable hotte à évacuation directe.
    Sans hotte, ce sont années après années, des kilos de graillons collants, malodorants, qui se déposent contre les murs de la maison.

    Mais tu as raison, beaucoup de gens vivent comme je l’ai vécu dans ma jeunesse, sans hotte, sans VMC, sans salle d’eau, sans WC, sans chauffage spécifique, des milliers de mouches dans la maison.
    Il n’y a aucun problème, ça se passe très bien.
    Le tout est d’avoir les informations utiles, objectives, documentées, pour pouvoir prendre aujourd'hui, les décisions en connaissances de cause.

    La VMC et la hotte de cuisine recouvrent les techniques utilisant la manipulation de l’air à une pression proche de la pression atmosphérique.
    C’est un domaine qui relève de l’aéraulique. Les applications de l'aéraulique sont nombreuses dans les bâtiments: ventilation, traitement de l'air, climatisation, dépoussiérage, évacuations de l'air pollué par la cuisson des aliments, désenfumage...........

    Les VMC fonctionnent à des pressions et des débits plus faibles que les hottes de cuisines utiles. En conséquence, on a intérêt à étudier les deux systèmes en parallèle.
    Faire compliqué c'est simple, faire simple c'est très compliqué.

  15. #11
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : Rénovation : quel type de VMC ?

    Les murs de 60cm en pierre / les 20 cm de laine de bois assureront un très grand déphasage thermique.
    Bonjour ,

    Si tu parles des 60cm en pierre pour les refends intérieurs , ces murs apportent en effet un grand déphasage thermique, sous réserve qu'ils ont une surface développée suffisante de chaque côté

    Si tu évoques les murs de façade , ces derniers, étant au dehors par rapport aux 20cm de laine de bois - ne participent que très peu au confort d'été , vu que c'est l'air extérieur chaud qui entre par le biais de la VMC + les activités humaines (cuisine..) + les apports solaires par les vitrages qui font que la température intérieure grimpe vite dans l'après midi .

    Il y a eu une discussion sur les propriétés de déphasage en été concernant les isolants dont la laine de bois : cette dernière est en effet mieux placée qu'une laine de verre ou de roche mais ne rivalisera pas avec une bonne contre-cloison en briques pleines de 7 à 10cm..

    Mieux vaut en effet 16 cm de laine de roche (ou de bois) + une cloison plâtrière de 6cm que 20cm de laine de bois + 1.3cm de plâtre pour pouvoir utiliser l'air nocturne extérieur en été et stocker des frigories .
    Pour mémoire , la capacité thermique de la laine de bois oscille entre 100 et 120 Wh/m3°C contre 650 Wh/m3°C pour la terre crue comprimée ou la brique pleine ou 720 Wh*m3°C pour un mur en pierres ce qui explique l'intérêt d'une ITE ou la mise au point de murs à ossature bois avec doublage lourd intérieur par certains constructeurs de maisons .

    ceci dit , je respecte votre choix pour des façades extérieures joliment piquetées , mais qu'il faudra sans doute rejointoyer d'ici 15 ou 20 ans, avec les outrages du temps , gel , chaud et froid du jour et de la nuit .

  16. #12
    pierrotb

    Re : Rénovation : quel type de VMC ?

    Mon humble avis: installes une VMCDF tu ne le regreteras pas. Si tu n'as pas un budget extensible utilise des réseaux classiques non rigides. J'ai fait cela chez moi et aucune trace de salissure au bout d'un an. Se donne t-on la contrainte de vérifier les réseaux d'une VMC classique? Non pas d'avantage de risque de condensation et salissures sauf si un conduit sera chaud et non isolé dans une zone froide genre grenier. Sur ce tronçon là le rigide peut etre légitime afin de le nettoyer. Je dis bien PEUT. Vas y fonces pour une double flux c'est 15-20% de pertes en moins!

  17. Publicité
  18. #13
    antec51

    Re : Rénovation : quel type de VMC ?

    Es-ce qu'une VMC Double Flux serai inintéressante en remplacement d'une VMC classique mais avec l’inconvénient de ne pouvoir mettre des bouches d’insufflation que dans les pièces des combles ? (et du coup laisser les entrés d'air au dessus des fenêtres pour le rez de chaussée)

  19. #14
    Larzacien

    Re : Rénovation : quel type de VMC ?

    bonjour antec 51 : VMC DF avec seulement bouches d'insufflation dens les combles et en bas aération sur fenêtres ?

    Avec une VMC DF, la quantité d'air insufflé est au moins égale à la quantité d'air aspiré, donc si on n'insuffle qu'en haut une partie de cet air insufflé, en excédent va se répartir et descendre par l'escalier en passant sous les portes qui doivent être raccourcies dans le bas d'environ 15 mm. ça dépend du plan du bas. Mais j'ai bien peur que le renouvellement de certaines pièces se fassent mal.

    Et normalement,Il ne devrait pas rentrer d'air par l'aération des fenêtres du bas puisqu'il n'y a pas dépression.

    Il faut penser à la pression de l'air, au chemin qu'il parcourt. Pour bien faire il faudrait un plan.

    Mais ce serait mieux d'essayer de passer une gaine rectangulaire (comme ça se fait actuellement pour tenir moins de place) et d'arriver dans les pièces du bas. On peut insuffler du même côté que la porte, mais mieux vaut éloigner un peu.

    Attendre réponses des gens chevronnés en aéraulique surtout que, sauf de faire l'installation soi-même et de trouver une machine pas trop chère, une telle installation par un pro coûte plutôt cher.

  20. #15
    frugam

    Re : Rénovation : quel type de VMC ?

    bonjour,

    pourquoi renouveler 200 m3/H en simple flux alors que le minima imposé est de 30 m3/h ce qui équivaut a une perte de 250watt/heure à -5°

    = 6 KW / jour = 1 €

    vous n'etes pas pret d'amortir votre double flux et son installation surtout si vous vivez sans changer vos habitudes d'ouvrir portes et fenetres

    il est préferable de mettre une simple flux voir hygro sur un rendement de 30 m3/h forcée au moment des douches et repas

    une personne consomme 600 litre air/heure pourquoi lui imposer des renouvellements X 100 voir plus

    ah les cov va t on vous dire et cette meme personne monte dans sa voiture en plein été fenetre fermée et clim

  21. #16
    antec51

    Re : Rénovation : quel type de VMC ?

    Au pire je pourrai mettre une grosse arrivée d'air d’insufflation dans l'entrée cathédrale, c'est bien ouvert et ça irai jusqu'au salon salle à manger.
    Mais c'est vrai que si j'ai autant d'air en insufflation qu'en aspiration + les entrées d'air en bas, la VMC ne risque t-elle pas de mettre la maison en surpression et au final faire sortir l'air par les entrées du bas ?
    Y'a t'il moyen de réduire le débit d’insufflation par exemple ?

  22. #17
    cchristof

    Re : Rénovation : quel type de VMC ?

    Citation Envoyé par frugam Voir le message
    bonjour,

    pourquoi renouveler 200 m3/H en simple flux alors que le minima imposé est de 30 m3/h ce qui équivaut a une perte de 250watt/heure à -5°

    = 6 KW / jour = 1 €

    vous n'etes pas pret d'amortir votre double flux et son installation surtout si vous vivez sans changer vos habitudes d'ouvrir portes et fenetres

    il est préferable de mettre une simple flux voir hygro sur un rendement de 30 m3/h forcée au moment des douches et repas

    une personne consomme 600 litre air/heure pourquoi lui imposer des renouvellements X 100 voir plus
    On parle d'une maison de 200m², pas d'un camping car avec une personne à bord.
    Un système de ventilation est installé pour assurer la qualité de l'air intérieur, pas pour être amorti.
    Pour un meilleur "amortissement", habiter dans une caravane est préférable à une maison de 200m².

    Citation Envoyé par frugam Voir le message
    ah les cov va t on vous dire et cette meme personne monte dans sa voiture en plein été fenetre fermée et clim
    Perso, j'ai une double flux tip top, et le radiateur de la clim de la voiture défoncé depuis plusieurs années sans que je ne juge nécessaire de le réparer...

  23. #18
    cchristof

    Re : Rénovation : quel type de VMC ?

    Au pire je pourrai mettre une grosse arrivée d'air d’insufflation dans l'entrée cathédrale, c'est bien ouvert et ça irai jusqu'au salon salle à manger.
    Mais c'est vrai que si j'ai autant d'air en insufflation qu'en aspiration + les entrées d'air en bas, la VMC ne risque t-elle pas de mettre la maison en surpression et au final faire sortir l'air par les entrées du bas ?
    Y'a t'il moyen de réduire le débit d’insufflation par exemple ?


    Je ne comprends pas très bien... Il ne faut pas mélanger deux systèmes, rien ne va fonctionner.
    Il y a bien moyen de descendre un conduit : plat, pas plat, semi rigide, par un ancien conduit inutilisé, un plénum dans un couloir, à travers un plancher...
    Si il n'y a pas moyen, simple flux bien installée. Mais mélanger les deux coûtera cher pour un truc qui ne fonctionnera pas.

  24. Publicité
  25. #19
    antec51

    Re : Rénovation : quel type de VMC ?

    Citation Envoyé par cchristof Voir le message
    Je ne comprends pas très bien... Il ne faut pas mélanger deux systèmes, rien ne va fonctionner.
    Il y a bien moyen de descendre un conduit : plat, pas plat, semi rigide, par un ancien conduit inutilisé, un plénum dans un couloir, à travers un plancher...
    Si il n'y a pas moyen, simple flux bien installée. Mais mélanger les deux coûtera cher pour un truc qui ne fonctionnera pas.
    Non bien sûr, pas les 2 systèmes en même temps. Actuellement il y a une VMC simple dans les combles. Le but serai de la remplacer par une double flux.
    L'extraction se ferai par les bouches actuelles, mais pour l'insufflation il faudra ajouter des bouches dans les chambres de l'étages (ça c'est facilement faisable c'est juste du BA13 au plafond), mais l'insufflation au rez de chaussé peut poser problème (traverser les chambres de l'étage + perçer la dalle et hourdis beton). Donc l'idée serai d'insuffler uniquement à l'étage et laisser des entrées d'air au dessus des fenêtres au rez de chaussé.

  26. #20
    frugam

    Re : Rénovation : quel type de VMC ?

    bonsoir,

    je ne suis pas un vendeur de vmc et encore moins compétent pour savoir combien de m3 d'air il faut renouveller dans une maison de 200 m2

    mais j'ai lu qu'avec une vmc il suffisait d'un débit de 30 M3/heure pour avoir un air sain dans une maison de 6 pièces

    alors j'essaie de comprendre pourquoi les vmc double flux ne descendent pas leur débit à ce niveau

  27. #21
    cornychon

    Re : Rénovation : quel type de VMC ?

    Dernière modification par cornychon ; 13/11/2015 à 09h30.
    Faire compliqué c'est simple, faire simple c'est très compliqué.

  28. #22
    Fred_D

    Re : Rénovation : quel type de VMC ?

    Citation Envoyé par LyrnFreak Voir le message
    Après une rapide étude thermique faite par le chauffagiste, il apparait qu’un tier des déperditions thermiques serait du à la ventilation (simple flux sur l’étude).

    La question de la VMC s’est donc posé : une DF n’est-elle pas judicieuse pour diminuer ces déperditions? Après m’être pas mal renseigné sur le net, nous penchons pour une VMC simple flux hygro B.
    En effet la DF serait rentable … après sa durée de vie moyenne (environ 20 ans). De plus, nous avons un mur de refend montant jusqu'au toit, qui apparemment empêche une étanchéité parfaite et réduira donc les gains de la DF.
    Il faudrait rentrer dans les détails de l'étude du chauffagiste.

    L'étude d'Olivier Sildler sur la rénovation BBC http://www.negawatt.org/telechargeme...nal%201107.pdf indique bien que la VMC double flux est un passage quasi obligatoire pour atteindre les 50kWhep/m2/an (voir par exemple les conclusions page 35).
    Néanmoins, un fonctionnement correct de la VMC double flux nécessite impérativement une certaine étanchéité de la maison. Le rendement théorique de la VMC double flux n'a aucun sens si une part importante de l'air entrant dans la maison ne passe pas par la VMC. Les veilles maisons sont rarement suffisamment étanche à l'air pour qu'une VMC double flux fonctionne efficacement. Bien évidement, on peut toujours installer la VMC double flux mais elle ne sera pas très efficace pour limiter les pertes et inconfort par entrée d'air froid dans la maison. Il faudra donc en parallèle améliorer l'étanchéité de la maison.

    Je compte également remplacer une VMC simple flux par une double flux dans une maison de 175m2 sur 2 étages. Mais, je ne sais vraiment pas comment m'y prendre pour améliorer significativement l'étanchéité ! Ca ressemble à un travail de fourmis.
    Dernière modification par Fred_D ; 13/11/2015 à 10h24.

  29. #23
    cchristof

    Re : Rénovation : quel type de VMC ?

    Une simple flux ne fonctionne pas correctement non plus dans une passoire puisque les entrées d'air sont court-circuitées par les fuites.
    Le défaut d'étanchéité n'est donc pas un argument contre la double flux.
    D'ailleurs, dans une maison fuyarde avec une sf, souvent les chambres ne sont pas ventilées car l'air entre ailleurs par les fuites. Alors que le groupe évacue l'air. Vérifiez-le à l'occasion, la main suffit à constater un débit lorsqu'il fait frais.
    Avec une double flux, même si la maison n'est pas étanche, il y a une bouche d'insufflation et la pièce est forcément ventilée.

    L'efficacité de lé récupération de chaleur est un critère secondaire dans le choix d'une ventilation qui a pour raison d'être d'assurer une bonne qualité de l'air via un renouvellement d'air correct.

    Dans tous les cas, quel que soit le système de ventilation, l'étanchéité à l'air une condition du bon fonctionnement du système de ventilation.

  30. #24
    pkdick2

    Re : Rénovation : quel type de VMC ?

    C'est effectivement un travail de fourmi. Il faut repérer chaque trou, chaque gaine traversant l'isolation (c'est plus compliqué quand on a le tableau électrique hors du volume isolé).
    J'ai commencé ce travail il y a un bon moment chez moi mais je n'avance pas bien vite (j'ai souvent des choses à faire avec une priorité plus importante).

    Une VMC double flux ne pourra prendre tout son sens qu'avec ce travail d'étanchéité correctement réalisé.
    Je ne savais pas que c'était impossible, alors je l'ai fait.

  31. Publicité
  32. #25
    Fred_D

    Re : Rénovation : quel type de VMC ?

    Citation Envoyé par cchristof Voir le message
    Une simple flux ne fonctionne pas correctement non plus dans une passoire puisque les entrées d'air sont court-circuitées par les fuites.
    Le défaut d'étanchéité n'est donc pas un argument contre la double flux.
    La simple flux ne fait qu'extraire l'air "vicié". Que l’entrée d'air dans la maison soit réalisé par une entrée "officielle", ou par les fuites, importe peu. De toutes façons, c'est de l'air froid qui rentre => perte thermique et inconfort. Au pire, on ferme les entrés officielles et on laisse l'air rentrée uniquement par les fuites.

    Par exemple dans ma maison, je n'ai pas d'entrées d'airs "officielles" que cela soit pour le fonctionnement de la VMC simple flux ou même le poêle ! Mais, il y a suffisamment de fuite pour qu'il n'y ait aucun problème de renouvellement de l'air.


    Citation Envoyé par cchristof Voir le message
    L'efficacité de lé récupération de chaleur est un critère secondaire dans le choix d'une ventilation qui a pour raison d'être d'assurer une bonne qualité de l'air via un renouvellement d'air correct.
    Ce n'est pas mon point de vue. S'il ne s'agissait que de renouveler l'air, il suffirait de laisser les fenêtres ouvertes ! Je n'ai pas besoin de VMC en été car j'ouvre les fenêtres y compris dans la salle de bain et la cuisine. Une VMC sert à renouveler l'air en réduisant les pertes thermiques provenant du renouvellement de l'air.

    L'idéal est d'avoir une double flux. Mais, ça coute beaucoup plus cher et consomme plus => il est donc indispensable de maitriser l'étanchéité de la maison pour atteindre les rendements officiels de sa VMC et rentabiliser l'installation.

  33. #26
    frugam

    Re : Rénovation : quel type de VMC ?

    bonjour ,

    merci Cornychon, mes connaissances étaient loin d'etre imaginaires contrairement à celles de Cchristof : comme quoi on peut vivre dans 200m2

    avec une vmc de camping car

    vous semblez etre performant peut etre arriverez vous à m'expliquer comment une vmc double flux avec des bouches hygro peut

    réellement fonctionner puisque le moteur ne baisse pas de régime lorsque les bouches se ferment quelque peu ce qui me laisse penser que le

    débit est toujours identique avec un passage forcé a la bouche

    est ce une arnaque ??

  34. #27
    cchristof

    Re : Rénovation : quel type de VMC ?

    Je suis d'accord avec toi, Fred D, sur le fait que l'étanchéité à l'air est indispensable.
    Par contre, les fuites ne sont pas équivalentes à des entrées d'air : l'air ne va pas forcément passer là où il doit passer, des zones ne seront pas ventilées et d'autres non.
    D'autre part le débit ne sera pas régulé (ni auto ni hygro) : inconfort et surconsommation.
    Et quid de la qualité de l'air qui est passé dans l'humidité derrière un vieux doublage isolant avant d'entrer ?
    Dernière modification par cchristof ; 13/11/2015 à 11h26.

  35. #28
    Fred_D

    Re : Rénovation : quel type de VMC ?

    Citation Envoyé par cchristof Voir le message
    Par contre, les fuites ne sont pas équivalentes à des entrées d'air : l'air ne va pas forcément passer là où il doit passer, des zones ne seront pas ventilées et d'autres non.
    D'autre part le débit ne sera pas régulé (ni auto ni hygro) : inconfort et surconsommation.
    Je suis d'accord avec toi.

    Comme il n'y a pas d'entrée d'air officiel dans ma maison avec poêle, j'envisage l'achat d'un détecteur de CO.
    Dernière modification par Fred_D ; 13/11/2015 à 11h38.

  36. #29
    Fred_D

    Re : Rénovation : quel type de VMC ?

    Citation Envoyé par frugam Voir le message
    vous semblez etre performant peut etre arriverez vous à m'expliquer comment une vmc double flux avec des bouches hygro peut

    réellement fonctionner puisque le moteur ne baisse pas de régime lorsque les bouches se ferment quelque peu ce qui me laisse penser que le

    débit est toujours identique avec un passage forcé a la bouche

    est ce une arnaque ??
    Quelques réponses sur le principe de gérer sa VMC DF suivant l'hydrométrie :

    Citation Envoyé par MadMac Voir le message
    rendement ... en DF c'est pour l'echangeur.

    Les bouches hygro ca s'ouvre ou se ferme suivant ... l'hygro. La DF de base n'est pas prevue pour ca. Le rendement pour le coup va se casser le nez car les pertes de charges ne seront pas top et les moteurs vont tourner plus que necessaires pour la volumetrie demandee.

    Soit tu as une Helios/machin-chose qui coute un rein sur le marché ukrainien et qui peut se piloter par l'hygrometrie, le CO2, la longueur de la baguette de pain d'a cote etc.

    Soit tu cherches une solution :

    -sans DF : une hygroregulee, une SF couplee a un puit canadien et pilotee par hygrostat (voir chez Pulligny)

    -avec DF, que dont tu controles toi-meme les moteurs avec un hygrostat et des bouches standards (bonne chance pour le pilotage des moteurs EC)

    -avec DF, basiquement en mode on/off suivant l'hygrometrie : si trop humide, un hygrostat passe en vitesse max, si trop sec, tu coupes la DF et ca la remets en route lorsque tu reviens a la "normale". Ca fait tourner la VMC que dans une plage d'hygrometrie donnee. C'est cette solution que je vise chez moi avec une plage 40-70%

    Tony

  37. #30
    feumar

    Re : Rénovation : quel type de VMC ?

    L'arrêt/démarrage de la VMC en se basant sur l'hygrométrie ça semble séduisant, mais quid des autres polluants ?

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. rénovation d'une grange : quel type d'isolation ?
    Par naturabio dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 0
    Dernier message: 19/01/2013, 17h11
  2. quel type de fenetre en renovation
    Par yoyo1 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 30
    Dernier message: 11/05/2012, 12h42
  3. [Biologie Moléculaire] Quel vecteur pour quel type d'insert?
    Par d3b_26 dans le forum Biologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 20/12/2011, 22h54
  4. Quel est le type d'insectes qui provoque ce type de piqûres ? Punaises ?
    Par joliegentiane dans le forum Identification des espèces animales ou végétales
    Réponses: 4
    Dernier message: 05/11/2011, 20h24
  5. Conseil rénovation radiateur ? (type de metal?, nettoyage, peinture)
    Par beon dans le forum Bricolage et décoration
    Réponses: 7
    Dernier message: 17/04/2009, 19h44
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...