Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 18 sur 18

economie kWh



  1. #1
    mgxbthm

    Question economie kWh


    ------

    Bonjour,

    j'ai une question concernant les économies que l'on pourrait faire en fonction de travaux.

    Connaissant mon étiquette énergie, puis-je partir des fiches CEE (http://www.developpement-durable.gou...ur-du-batiment) par exemple ensemble travaux (isolation murs+isolation combles+PAC air/air) et calculer les économies en kWh (non kWh cumac) et en €/CO2 ?

    par exemple, je suis en étiquette G et souhaite faire (isolation murs+isolation combles+PAC air/air), avec surface mur à isoler (77m²) et surface toiture à isoler (99m²)et ma surface habitable (80m²)

    donc
    pour les murs =2300*99=227700 kWhc
    pour les combles =3800*77=292600 kWhc
    pour la PAC =90000*0,7=63000

    donc pour avoir la valeur en kWh et non kWhc, je passe par la durée de vie actualisée (DV*coefficient d'actualisation) et divise par ma surface habitable (80m²)

    murs (DV 30ans) alors (227700*17,98371463)/80=158 kWh
    combles (DV 30ans) alors (292600*17,98371463)/80=203 kWh
    PAC (DV 17ans) alors (63000*12,65229561)/80=62 kWh

    somme 424 kWh donc mon étiquette G en moyenne c'est 460 donc 460-424=36kWh , je passe donc à une étiquette A .. ?

    et pour les murs par exemple, sachant que je suis au fioul avant travaux, je fais 158*0,0862=14€/an de réduction sur mes factures ? avec 0,0862 le prix du fioul au kWh

    mon raisonnement est-il correct ou totalement faux ?

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    pkdick2

    Re : economie kWh

    Bonjour,

    Votre raisonnement part dans de mauvaises directions.

    Vous dites avoir un DPE G, cela est en soi un très bonne nouvelles car vous n'avez aucune isolation et tout ce que vous pourrez faire sera rentable.
    Là où il ne faut pas se tromper, c'est sur l'ampleur des travaux à réaliser et dans la définition de l'objectif. Il ne faut pas tomber dans le piège d'une rénovation partielle qui vous amènerait sur une classe D ou E. Vous auriez alors investi de l'argent dans une solution qui ne va pas au bout du problème.
    Ce qu'il faudrait faire, c'est une rénovation complète du domicile :
    - isolation par l'extérieur (pour traiter les ponts thermiques)
    - changement des fenêtres, portes d'entrée
    - installation d'une VMC adaptée (simple flux, ou mieux, double flux)
    - amélioration de l'étanchéité à l'air

    Vous avez une vraie opportunité, bien sûr, c'est un budget conséquent, mais il y a des aides (voir les espaces info énergie).

    Si vous partez sur une solution à base d'économies de bouts de chandelles, le gain en confort sera faible et les économies peu importantes.

    Avez-vous vécu un hiver dans ce logement ? Quelle était votre consommation d'énergie (en € ou en kWh de préférence) ?
    Je ne savais pas que c'était impossible, alors je l'ai fait.

  4. #3
    mgxbthm

    Re : economie kWh

    Ma question avait plus pour but de comprendre si ce calcul est correct. Je ne le fais pas pour ma maison mais juste dans l'optique de pouvoir à partir des fiches de Cee simuler un gain/économie potentielle en fonction de tels travaux

  5. #4
    cornychon

    Re : economie kWh

    Bonjour,

    Chercher à simuler un gain d’économie d’énergie en partant des fiches de CEE, n’est pas une solution crédible.
    C'est un peu comme si tu partais des chevaux fiscaux de ta voiture, pour estimer sa puissance utile.

    Il est préférable de partir sur les gains que tu peux obtenir sur la résistance thermique globale actuelle entre l’intérieur et l’extérieur de ta maison.
    Lorsque tu auras l’estimation de cette nouvelle résistance thermique, tu auras les économies d’énergie espérées.
    Si tu as un chauffage radiateurs électriques, il suffira de diviser ta consommation par trois, pour estimer ta consommation avec PAC.
    Une simple observation, un obstacle plutôt qu'une condition de la connaissance

  6. Devis
  7. #5
    Tam

    Re : economie kWh

    Citation Envoyé par mgxbthm Voir le message
    et pour les murs par exemple, sachant que je suis au fioul avant travaux, je fais 158*0,0862=14€/an de réduction sur mes factures ? avec 0,0862 le prix du fioul au kWh

    mon raisonnement est-il correct ou totalement faux ?
    Et dans l’énoncé du sujet n'y a-t-il pas l'évolution du fioul dans les 10, 20 voire 30 années à venir ?

  8. A voir en vidéo sur Futura
  9. #6
    pkdick2

    Re : economie kWh

    Pour évaluer les déperditions, il faut évaluer le coefficient de transmission thermique des murs (U) en fonction de la composition. Ensuite, on calcule les déperditions sur la saison de chauffe en fonction du nombre de DJU de la zone géographique et de la surface des parois.

    Il faut le faire pour toutes les surfaces déperditives donnant sur des volumes non isolés (murs, combles, plancher, fenêtres, portes).

    Ensuite, il faut également penser à évaluer l'énergie perdue par le renouvellement d'air la VMC, les apports solaires des vitrages, l'énergie dégagée par les occupants et les appareils électriques. On peut aussi évaluer les ponts thermiques pour affiner...

    Cela représente un certain travail mais c'est assez précis pour évaluer un bâtiment existant.

    Définition de U : http://www.energieplus-lesite.be/index.php?id=16892

    Pour l'évaluation du U pour chaque paroi : https://www.u-wert.net/berechnung/u-...e=80&outside=0

    Les DJU : http://www.abcclim.net/degres-jour-dju.html
    Je ne savais pas que c'était impossible, alors je l'ai fait.

  10. Publicité
  11. #7
    mgxbthm

    Re : economie kWh

    alors si je pars d'une étiquette G sans plus de détails par rapport à la compo des murs, mais en sachant si isolé ou pas, comment faire pour "estimer" les économies en kWh engendrées suite à une isolation des murs par l'int par exemple.

    si vous avez un exemple, c'est plus facile pour moi de comprendre

  12. #8
    pkdick2

    Re : economie kWh

    Pour calculer, il faut connaitre le coefficient de transmission thermique U (W/K.m²) existant et celui si une isolation est installée.

    U * DJU * surface * 24 /1000 = Energie en kWh

    En faisant varier le U correspondant aux propriétés de la paroi avec ou sans isolation, on obtient la différence d'énergie nécessaire, donc les économies.

    Par exemple pour 2000 DJU et un mur d'une surface de 100 m² :

    Avant isolation : 0,8 * 2000 * 100 * 24 /1000 = 3840 kWh
    Après isolation : 0.2 * 2000 * 100 * 24 /1000 = 960 kWh => 2880 kWh d'économies de chauffage.

    Il est possible de déterminer les U avec le site u-wert founi dans le message précédent.
    "Isolé ou pas" ne veut rien dire, tout dépend du type d'isolant, de son épaisseur (et de la qualité de réalisation).
    Dernière modification par pkdick2 ; 17/12/2015 à 10h33.
    Je ne savais pas que c'était impossible, alors je l'ai fait.

  13. #9
    mgxbthm

    Re : economie kWh

    c'est clair, super !

    il y a t'il un système similaire pour calculer les économies en kWh si changement de système de chauffage / ventilation ?

  14. #10
    mgxbthm

    Re : economie kWh

    en tout cas, le site u-wert est pas mal ! par contre il faut maîtriser un peu d'allemand

  15. #11
    pkdick2

    Re : economie kWh

    Si changement de chauffage, peu de choses changent, si ce n'est le rendement de l'appareil de chauffage.

    Pour la ventilation, il faut prendre en compte le débit du renouvellement d'air, l'énergie nécessaire au chauffage de l'air (1,13 kWh/jour/°C) et le nombre de DJU.

    Il y a moyen de mettre le site u-wert en français (traduction incomplète, mais ça aide pas mal).
    Je ne savais pas que c'était impossible, alors je l'ai fait.

  16. #12
    cornychon

    Re : economie kWh

    Citation Envoyé par pkdick2 Voir le message
    Pour calculer, il faut connaitre le coefficient de transmission thermique U (W/K.m²) existant et celui si une isolation est installée.
    Bonjour,

    Le U (W/K*m2) correspond à une conductivité thermique.
    L’enveloppe d’une maison est composée de différents matériaux. Ils représentent des résistances thermiques disposés en série et en parallèles. Par définition, on ne peut pas caractériser une conductivité thermique globale .
    On peut simplement dire qu’il existe une résistance thermique globale entre l’air intérieur et l’air extérieur qui est K/W.
    Rt = T1 – T2 / Ø
    Ø le flux de chaleur en Watts
    T1 – T2 temperature des deux isothermes int/ext °C
    Rt la résistance thermique globale de conduction K/W

    Lorsqu’on modifie l’isolation thermique, on change la résistance thermique globale, sans modifier d’une manière notable les autres paramètres.
    Le gain énergétique correspond à la différence qu’il y a entre le R avant isolation et le R après isolation.


    Mesurer une résistance thermique globale est chose facile lorsqu’on est à l’équilibre thermique.

    Il faut ensuite prendre en compte la nouvelle isolation, l’inclure dans la résistance thermique globale.
    On arrive ainsi à une nouvelle résistance thermique globale.
    La prise en compte de cette nouvelle Rt permet de connaître les économies d’énergie dues à la nouvelle isolation


    Théorie générale du transfert de chaleur
    Rt = Résistance totale d’une paroi [m²K/W] ou d’un volume [K/W]
    http://www.bilan-thermique-28.fr/theorie_generale.html
    Une simple observation, un obstacle plutôt qu'une condition de la connaissance

  17. Publicité
  18. #13
    pkdick2

    Re : economie kWh

    Citation Envoyé par cornychon Voir le message
    Bonjour,
    Le U (W/K*m2) correspond à une conductivité thermique.
    La conductivité thermique s'appelle λ (W/m.K), .

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Conduc...3%A9_thermique

    Pour U : https://fr.wikipedia.org/wiki/Coeffi...fert_thermique
    Je ne savais pas que c'était impossible, alors je l'ai fait.

  19. #14
    mgxbthm

    Re : economie kWh

    Citation Envoyé par pkdick2 Voir le message
    U * DJU * surface * 24 /1000 = Energie en kWh

    En faisant varier le U correspondant aux propriétés de la paroi avec ou sans isolation, on obtient la différence d'énergie nécessaire, donc les économies.

    Par exemple pour 2000 DJU et un mur d'une surface de 100 m² :

    Avant isolation : 0,8 * 2000 * 100 * 24 /1000 = 3840 kWh
    Après isolation : 0.2 * 2000 * 100 * 24 /1000 = 960 kWh => 2880 kWh d'économies de chauffage.
    je peux tout de même utiliser ça ou c'est faux ?

  20. #15
    mgxbthm

    Re : economie kWh

    je pense que oui, mais que pkdick2 a juste fait une erreur de nom entre λ et U

  21. #16
    cornychon

    Re : economie kWh

    Citation Envoyé par pkdick2 Voir le message
    U * DJU * surface * 24 /1000 = Energie en kWh

    En faisant varier le U correspondant aux propriétés de la paroi avec ou sans isolation, on obtient la différence d'énergie nécessaire, donc les économies.

    Par exemple pour 2000 DJU et un mur d'une surface de 100 m² :

    Avant isolation : 0,8 * 2000 * 100 * 24 /1000 = 3840 kWh
    Après isolation : 0.2 * 2000 * 100 * 24 /1000 = 960 kWh => 2880 kWh d'économies de chauffage.

    .
    Citation Envoyé par mgxbthm Voir le message
    je peux tout de même utiliser ça ou c'est faux ?
    Si tu as actuellement un coefficient d’isolation de 0.8 W/m2*K, oui c’est OK
    Si tu envisages de faire une super isolation bioclimatique de 0.2 W/m2*K, oui c’est OK

    Citation Envoyé par mgxbthm Voir le message
    je pense que oui, mais que pkdick2 a juste fait une erreur de nom entre λ et U
    Oui ! C’est une erreur
    Dernière modification par cornychon ; 17/12/2015 à 17h11.
    Une simple observation, un obstacle plutôt qu'une condition de la connaissance

  22. #17
    pkdick2

    Re : economie kWh

    @cornychon

    Sur la page que tu as fournie :

    Le coefficient de conductivité thermique d'un matériau λ [W/m°C] (lambda)
    Coefficient de transmission thermique U [W/m²K]



    J'ai bien relu plusieurs fois pour être sûr.
    Dernière modification par pkdick2 ; 17/12/2015 à 17h49.
    Je ne savais pas que c'était impossible, alors je l'ai fait.

  23. #18
    cornychon

    Re : economie kWh

    Citation Envoyé par pkdick2 Voir le message
    @cornychon

    Sur la page que tu as fournie :
    Le coefficient de conductivité thermique d'un matériau λ [W/m°C] (lambda)
    Coefficient de transmission thermique U [W/m²K]

    J'ai bien relu plusieurs fois pour être sûr.

    Bonjour,

    Sur la page du lien que j’ai fourni, il est précisé la chose suivante :
    Le coefficient de transmission thermique est l'inverse de la résistance thermique totale (Rt) de la paroi.
    U = 1 / Rt [W/m²K]
    Tu as raison de et moi de dois

    Pourquoi cette boulette de ma part ! ! Dans les approches que je fais, je n’utilise pratiquement jamais les résistances thermiques surfaciques, jamais les coefficients de transmission thermique.
    J’utilise principalement les coefficients de conductivité thermique, λ [W/m°C] et les résistances thermiques globales de conduction R = ΔT / Ø


    Voici deux liens intéressants

    Le coefficient de transfert thermique ou coefficient de transmission thermique
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Coeffi...fert_thermique

    Calculer la valeur U d'une seule couche isolante et sa résistance thermique R
    http://www.energie-environnement.ch/...-chauffage/421
    Dernière modification par cornychon ; 18/12/2015 à 16h29.
    Une simple observation, un obstacle plutôt qu'une condition de la connaissance

  24. Publicité

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Fac d'économie
    Par trashburn dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 0
    Dernier message: 08/07/2009, 19h35
  2. Economie
    Par Galuel dans le forum Physique
    Réponses: 3
    Dernier message: 29/01/2009, 08h46
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison