Discussion fermée
Affichage des résultats 1 à 24 sur 24

I T E et I T I, sans ajouter des paramètres hétérogènes, confus.




  1. #1
    cornychon

    I T E et I T I, sans ajouter des paramètres hétérogènes, confus.

    Bonjour,
    Nous avons deux maisons de structures identiques,
    - La maison (A) est en ITI
    - La maison (B) est en ITE

    Points communs aux deux maisons :
    Maisons de 100 m2 habitables, murs en pierres de 50cm d’épaisseur.
    La masse thermique emmagasine 25 kWh/°C
    Le chauffage est de 2 kW. C’est ce qui correspond aux pertes thermiques lorsqu’il fait très froid : +25°C int. et -15°C ext.
    Pour les 2 kW, il y a 4 radiateurs de 500 W
    La résistance thermique est identique sur les 6 parois
    L’isolant synthétique a une capacité thermique de 2 Wh/m3/K
    Pour les estimations, il y a 10°C ext. et +22°C int.
    Pour simplifier, on admet pour les estimations :
    Qu’il n’y a aucune perte par conduction sur l’extérieur,
    Que la masse thermique de l’isolant est négligeable par rapport à celle des murs

    Maison (A) en ITI

    Le chauffage se met en route en ouvrant la porte.
    15 mn plus tard, c’est le confort, l’équilibre thermique à 22°C.
    Il a fallu 0.5 kW pour faire monter l’air de 10 à 22°C

    On ne chauffe pas pendant les absences.
    50% d’absence, c’est 50% d’économie de chauffage


    Les heures d’absence, sont des heures de chauffage en moins.

    Maison (B) en ITE

    Le chauffage se met en route en ouvrant la porte.
    12 h plus tard, c’est le confort, l’équilibre thermique à 22°C.
    Il a fallu 24 kWh pour faire monter l’air de 10 à 22°C

    On chauffe sans interruption pendant toute la période hivernale.
    50% d’absences discontinues, c’est 0% d’économie de chauffage.

    Les heures d’absence seraient :
    - Des heures de gaspillage de chaleur, allant jusqu’à 24 kWh.
    - Une période de chauffage allant jusqu’à 12h d’inconfort, pour remonter les températures jusqu’à 22°C, température de confort.

    On chauffe sans interruption pendant toute la période hivernale.
    50% d’absences discontinues, c’est 0% d’économie de chauffage.


    Les heures d’absence seraient :
    - Des heures de gaspillage de chaleur, allant jusqu’à 24 kWh.
    - Une période de chauffage allant jusqu’à 12h d’inconfort, pour remonter les températures jusqu’à 22°C.

    -----

    Dernière modification par cornychon ; 13/03/2018 à 00h22.
    Éliminer les explications inutiles, simplifier celles qui sont nécessaires.

  2. Publicité
  3. #2
    cornychon

    Re : I T E et I T I, sans ajouter des paramètres hétérogènes, confus.

    Si un modérateur passe par là, merci de supprimer le doublon à la fin de l'exposé,
    Dernière modification par cornychon ; 13/03/2018 à 08h17.
    Éliminer les explications inutiles, simplifier celles qui sont nécessaires.

  4. #3
    yves35

    Re : I T E et I T I, sans ajouter des paramètres hétérogènes, confus.

    bonjour,

    et le reste tant qu'a faire

    yves


  5. #4
    patouchka

    Re : I T E et I T I, sans ajouter des paramètres hétérogènes, confus.

    Citation Envoyé par yves35 Voir le message
    bonjour,

    et le reste tant qu'a faire

    yves
    Ma rénovation : Allez dans mon profil pour voir le site WEB

  6. #5
    SK69202

    Re : I T E et I T I, sans ajouter des paramètres hétérogènes, confus.

    et le reste tant qu'a faire
    Oui, inutile de chercher à faire comprendre que l'air réchauffé chauffe ce qui est plus froid que lui et que les durées calculées sont donc aussi fantaisistes que les hypothèses.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    herakles

    Re : I T E et I T I, sans ajouter des paramètres hétérogènes, confus.

    et le reste tant qu'a faire
    +1

    Bonne soirée

  9. #7
    cornychon

    Re : I T E et I T I, sans ajouter des paramètres hétérogènes, confus.

    @ yves35, patouchka, SK69202, herakles,

    Bonjour,

    Merci ! Je n’en demandais pas tant, mais grasse à vos interventions, mon message a pu remonter à la surface toute la journée. Il y a eu plus de 350 affichages ! ! Encore merci pour ceux qui nous lisent.

    Vous devez vous douter que vos réponses hors sujet, hors transmission de chaleur, n’intéressent personne.
    Elles démontrent simplement, que mes explications sont pour vous illisibles.

    C’est ma faute, j’aurais du éviter d’expliquer des phénomènes naturels par des approches théoriques.
    Il fallait juste dire que l’ITI était souvent beaucoup plus avantageuse que l’ITE.
    Que dans la vie pratique, pour une même maison, l’ITE peut conduire à des factures chauffage deux fois plus élevées qu’avec l’ITI. Ca va de soit sans faire de calcul, mais c’est encore mieux en le démontrant avec les calculs que j’ai fais au début.
    Éliminer les explications inutiles, simplifier celles qui sont nécessaires.

  10. Publicité
  11. #8
    cornychon

    Re : I T E et I T I, sans ajouter des paramètres hétérogènes, confus.

    @ yves35, patouchka, SK69202, herakles,

    Bonjour,

    Merci ! Je n’en demandais pas tant, mais grasse à vos interventions, mon message a pu remonter à la surface toute la journée. Il y a eu plus de 350 affichages ! ! Encore merci pour ceux qui nous lisent.

    Vous devez vous douter que vos réponses hors sujet, hors transmission de chaleur, n’intéressent personne.
    Elles montrent tout de go, que mes explications sont pour vous illisibles.

    C’est ma faute, j’aurais du éviter d’expliquer des phénomènes naturels par des approches théoriques.
    Il fallait juste dire que l’ITI était souvent beaucoup plus avantageuse que l’ITE.
    Que dans la vie pratique, pour une même maison, l’ITE peut conduire à des factures chauffage deux fois plus élevées qu’avec l’ITI. Ca va de soit sans faire de calcul, mais c’est encore mieux en le démontrant avec les calculs que j’ai fais au début.
    Éliminer les explications inutiles, simplifier celles qui sont nécessaires.

  12. #9
    jerome88320

    Re : I T E et I T I, sans ajouter des paramètres hétérogènes, confus.

    la seule chose interessante dans ce fil est la realité de certaines differences en iti et ite.
    le choix de iti ou ite depend de deux parametres pourcentage d'occupation ET utilisation de calories gratuits (apports solaire)
    une maison secondaire avec un ssc peut etre plus confortable en ite que en iti si le ssc est asez dimensionné.
    pour moi l'ite est a evité seulement dans un cas , pas de solaire et une occupation partielle des locaux

  13. #10
    SK69202

    Re : I T E et I T I, sans ajouter des paramètres hétérogènes, confus.

    Elles démontrent simplement, que mes explications sont pour vous illisibles.
    Mon rez de chaussée est en ITE avec très forte inertie, mon étage est en ITI avec beaucoup, beaucoup moins d'inertie, mais mieux que LDV/placo, donc je compare tes propos avec ma réalité.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  14. #11
    herakles

    Re : I T E et I T I, sans ajouter des paramètres hétérogènes, confus.

    Que dans la vie pratique, pour une même maison, l’ITE peut conduire à des factures chauffage deux fois plus élevées qu’avec l’ITI.
    Ah bon ?
    Chez moi, ITE au top, chauffage mis en route mi-Novembre , arrêté depuis le 5 Mars , 1.8 stères consommés pour 140m2 habitables
    Et jamais plus de 25°C au plus chaud de l'été , sans clim ...

    Autre exemple, la maison de Janot à 30km d'ici , 80€ de pellets /an pour 145 m2 habitables , avec ITE , triple vitrages et 50cm de ouate de cellulose au plafond , pas d'isolant sous la dalle de RDC... Pas de clim non plus
    Il ne regrette pas du tout l'ancien appartement pourtant très bien isolé en ITI

    Avec une ITE, investissement minimum en chauffage comme en clim , régulation sophistiquée inutile avec la forte inertie qui régule naturellement .
    Avec une ITI , il faut installer impérativement un chauffage avec régulation pointue , idem pour la clim .

    L'ITE se révèle être plus performante en mi-saison , entre été et hiver , du fait de l'inertie qui stocke les apports solaires et les apports gratuits .
    Et non l'ITI , qui dans les mêmes conditions , oblige à ouvrir un peu plus souvent les fenêtres quand le soleil brille ..
    Dernière modification par herakles ; 14/03/2018 à 08h09.

  15. #12
    patouchka

    Re : I T E et I T I, sans ajouter des paramètres hétérogènes, confus.

    Cornychon = Trump = FAke = Climatosceptique = On va pas faire progresser l'humanité avec lui !

    Le futur c'est pas l'ITI, ne serais-ce que pour absorber les delta de T°C de plus en plus marqués.

    Peut-être que le vrai prix de l'isolation correct c'est l'ITE, que le reste c'est du pas cher et le pas cher coûte cher à long terme. Peut-être qu'il faut revoir nos std car on est de plus en plus nombreux et que pour cela il faut arrêter de ne penser qu'a soit.

    Moi je dis cela, au moins j'aurais la conscience un peu plus tranquille en ayant fait ce que je pouvais en fonction des connaissances du moment lorsque nos enfants nous traitons de débiles irrationnels qui ne pensait qu'a eux et pas aux générations à venir.

    Vos seuls arguments sont l'argent l'argent l'argent et encore l'argent; Il va falloir commencer à faire des concessions, parce que je vous promet que mes enfants sauront chez qui aller taper et ce ne sera pas dans les pays du tiers-monde.
    Ma rénovation : Allez dans mon profil pour voir le site WEB

  16. #13
    herakles

    Re : I T E et I T I, sans ajouter des paramètres hétérogènes, confus.

    une maison secondaire avec un ssc peut etre plus confortable en ite que en iti si le ssc est asez dimensionné.
    pour moi l'ite est a evité seulement dans un cas , pas de solaire et une occupation partielle des locaux
    Tout à fait d'accord avec toi .

    Toutefois , l'ITE permettra au moins d'assurer un hors-gel bénéfique dans les maisons inoccupées en combinant l'inertie et la surventilation dès que l'air est à meilleure température ou qu'il y ait un minimum de soleil, au besoin à travers les combles ou via des capteurs à air .

  17. #14
    TioChanclas

    Re : I T E et I T I, sans ajouter des paramètres hétérogènes, confus.

    Citation Envoyé par cornychon Voir le message
    1) mon message a pu remonter à la surface toute la journée. Il y a eu plus de 350 affichages ! ! Encore merci pour ceux qui nous lisent.
    2) Vous devez vous douter que vos réponses hors sujet, hors transmission de chaleur, n’intéressent personne.
    3) Elles montrent tout de go, que mes explications sont pour vous illisibles.
    4) C’est ma faute, j’aurais du éviter d’expliquer des phénomènes naturels par des approches théoriques.
    5) Il fallait juste dire que l’ITI était souvent beaucoup plus avantageuse que l’ITE.
    6) Que dans la vie pratique, pour une même maison, l’ITE peut conduire à des factures chauffage deux fois plus élevées qu’avec l’ITI. Ca va de soit sans faire de calcul, mais c’est encore mieux en le démontrant avec les calculs que j’ai fais au début.
    La seule chose que démontre ce post est l'agacement que vous provoquez volontairement chez la grande majorité de ceux qui prennent le temps de réagir à vos sempiternelles sentences ainsi qu'à votre manière de polluer invariablement les posts des autres.
    Le plus fort, c'est d'en ouvrir soi-même pour mieux s'autocongratuler et se saborder tout seul dans le même mouvement.
    Quitte à se palucher, autant éviter de le faire en public, non?
    Au revoir, donc?

  18. #15
    cornychon

    Re : I T E et I T I, sans ajouter des paramètres hétérogènes, confus.

    Bonjour à tous,
    Je vais répondre à tout le monde, mais les commentaires n’engagent que moi. Vous avez pu constater que j’accepte toutes les critiques, constructives et destructives ! !
    Citation Envoyé par jerome88320 Voir le message
    la seule chose interessante dans ce fil est la realité de certaines differences en iti et ite.
    le choix de iti ou ite depend de deux parametres pourcentage d'occupation ET utilisation de calories gratuits (apports solaire)
    une maison secondaire avec un ssc peut etre plus confortable en ite que en iti si le ssc est asez dimensionné.
    pour moi l'ite est a evité seulement dans un cas , pas de solaire et une occupation partielle des locaux
    Cette réponse conforte le message que je souhaite faire passer. L’ITE n’est pas le remède prétendu universel, capable de réduire en toutes circonstances, la consommation d’énergie.

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    Mon rez de chaussée est en ITE avec très forte inertie, mon étage est en ITI avec beaucoup, beaucoup moins d'inertie, mais mieux que LDV/placo, donc je compare tes propos avec ma réalité.
    Mettre en parallèle mes propos et ta réalité de terrain est une bonne chose. Ca devrait conduire à faire apparaître des similitudes ou des différences.

    Citation Envoyé par herakles Voir le message
    Ah bon ?
    Chez moi, ITE au top, chauffage mis en route mi-Novembre , arrêté depuis le 5 Mars , 1.8 stères consommés pour 140m2 habitables
    Et jamais plus de 25°C au plus chaud de l'été , sans clim ...

    Autre exemple, la maison de Janot à 30km d'ici , 80€ de pellets /an pour 145 m2 habitables , avec ITE , triple vitrages et 50cm de ouate de cellulose au plafond , pas d'isolant sous la dalle de RDC... Pas de clim non plus
    Il ne regrette pas du tout l'ancien appartement pourtant très bien isolé en ITI

    Avec une ITE, investissement minimum en chauffage comme en clim , régulation sophistiquée inutile avec la forte inertie qui régule naturellement .
    Avec une ITI , il faut installer impérativement un chauffage avec régulation pointue , idem pour la clim .

    L'ITE se révèle être plus performante en mi-saison , entre été et hiver , du fait de l'inertie qui stocke les apports solaires et les apports gratuits .
    Et non l'ITI , qui dans les mêmes conditions , oblige à ouvrir un peu plus souvent les fenêtres quand le soleil brille ..
    Pour moi, cette réponse est une sorte de copier coller des comptes rendus habituels que tu publies régulièrement. Il y a des périodes de mise en chauffage, des investissements, des isolants, des température d’été, des stères de bois consommées, des performances en fonction des saisons, de la mise en conserve de chaleur, du chauffage par les masses, des apports gratuits……………………..
    C’est tout à fait estimable, méritoire, mais ce n’est pas le sujet.
    Pour l'instant, la discussion consiste à comparer deux maisons identiques, comme indiqué en #1.
    Une seule différence, sur une des maisons l’isolant est à l’extérieur ITE, sur l’autre maison l’isolant est à l’intérieur ITI

    Citation Envoyé par patouchka Voir le message
    Cornychon = Trump = FAke = Climatosceptique = On va pas faire progresser l'humanité avec lui !
    Le futur c'est pas l'ITI, ne serais-ce que pour absorber les delta de T°C de plus en plus marqués.
    Peut-être que le vrai prix de l'isolation correct c'est l'ITE, que le reste c'est du pas cher et le pas cher coûte cher à long terme. Peut-être qu'il faut revoir nos std car on est de plus en plus nombreux et que pour cela il faut arrêter de ne penser qu'a soit.
    Moi je dis cela, au moins j'aurais la conscience un peu plus tranquille en ayant fait ce que je pouvais en fonction des connaissances du moment lorsque nos enfants nous traitons de débiles irrationnels qui ne pensait qu'a eux et pas aux générations à venir.
    Vos seuls arguments sont l'argent l'argent l'argent et encore l'argent; Il va falloir commencer à faire des concessions, parce que je vous promet que mes enfants sauront chez qui aller taper et ce ne sera pas dans les pays du tiers-monde.
    Tes explications sont intéressantes. Tu arrives à combiner trois disciplines : Philosophie, politique, économie.
    Commenter tes propos serait hors sujet.
    Citation Envoyé par TioChanclas Voir le message
    La seule chose que démontre ce post est l'agacement que vous provoquez volontairement chez la grande majorité de ceux qui prennent le temps de réagir à vos sempiternelles sentences ainsi qu'à votre manière de polluer invariablement les posts des autres.
    Le plus fort, c'est d'en ouvrir soi-même pour mieux s'autocongratuler et se saborder tout seul dans le même mouvement.
    Quitte à se palucher, autant éviter de le faire en public, non?
    Au revoir, donc?
    C’est hors sujet, mais Je comprends que tu sois agacé en lisant des commentaires un peu techniques. Avec une formation de littérature et langues étrangères, sans la moindre formation sur la transmission de la chaleur et la conversion des énergies, tu préfères des discussions ou les explications reposent exclusivement, sans discernement, sur l’instinct et le ressenti.
    Lorsque je lis tes explications, je suis également agacé. Soit je reste discret et muet, soit je réponds en respectant les règles élémentaires de politesse.

    J’arrête pour aujourd’hui
    Sur les deux exemples que j’ai donné en #1 .
    Il y a des commentaires, mais aucune question.
    Demain, si j’ai un moment, dans le cadre de l'ITE et l'ITI, je dirai ce que je pense des planchers chauffants.
    Éliminer les explications inutiles, simplifier celles qui sont nécessaires.

  19. #16
    TioChanclas

    Re : I T E et I T I, sans ajouter des paramètres hétérogènes, confus.

    "C’est hors sujet, mais Je comprends que tu sois agacé en lisant des commentaires un peu techniques. Avec une formation de littérature et langues étrangères, sans la moindre formation sur la transmission de la chaleur et la conversion des énergies, tu préfères des discussions ou les explications reposent exclusivement, sans discernement, sur l’instinct et le ressenti.
    Lorsque je lis tes explications, je suis également agacé. Soit je reste discret et muet, soit je réponds en respectant les règles élémentaires de politesse.

    J’arrête pour aujourd’hui
    Sur les deux exemples que j’ai donné en #1 .
    Il y a des commentaires, mais aucune question.
    Demain, si j’ai un moment, dans le cadre de l'ITE et l'ITI, je dirai ce que je pense des planchers chauffants."


    1) On se connait pas, laisse tomber tout commentaire me concernant. Tu te prends pour qui pour commenter mon discernement ou mon parcours, dont tu ne connais strictement rien?
    2) Le mieux c'est que tu arrêtes tout court... Rappelle-toi que sur ce forum, tu n'es rien d'autre qu'un pseudonyme.

  20. #17
    Vince44

    Re : I T E et I T I, sans ajouter des paramètres hétérogènes, confus.

    Salut,

    Ce qui est bien avec ton message Cornychon, c'est que ça fixe les idées sur tes compétences réelles en thermiques des batiments. Malgré de belles démonstrations bien posée, comme un prof de physique de collège par exemple, tu ne sais vraiment pas de quoi tu parles quand il s'agit de sortir de l'étude de systèmes simplifiés jusqu'à l'absurde.

    Mais soyons un peu constructifs dans la destruction.



    Point fondamental :

    Si il n'y a aucunes déperditions par les parois extérieures, qu'il n'y a que l'air à chauffer, tu vas m'expliquer comment une maison peut avoir perdu les 24kWh que tu comptes pour la maison ITE pendant les 12h d'absences ???

    Si la maison ITE a perdu 24kWhsans chauffage, et de jour, on peut imaginer qu'elle va perdre autant et même plus la nuit, chauffée. Donc 50kWh par jour mini de chez mini. Si tu développes ça sur 6 mois de chauffage ça fait la bagatelle de 9000kWh. Et 10°C extérieur en moyenne c'est des conditions très douces, c'est p-e ce qu'on a à Nice sur novembre à avril...

    Une maison de 100m² à Nice, avec une isolation exceptionnellement performante des parois qui couterait dans les 1500€/an de chauffage en électrique, y'a pas comme un problème?

    Dans ton système simplifiée, les seules déperditions susceptibles d'abaisser la température de la masse inertielle c'est la VMC. Si je me base sur ton calcul pour l'ITI, j'imagine qu'il aura fallu renouveler tout le volume d'air de la maison toutes les 15 minutes (24kWh divisé par 0,5kWh = 48, sur 12h), en ayant réussi à ce qu'il soit passé de 10 à 22°C à chaque renouvellement.

    Avec un tel réglage de VMC, c'est pas 15 minutes, ni même 12h, qu'il te faut pour récupérer le confort thermique, c'est la nombre de mois qui te sépare de la prochaine canicule!!!

    A moins qu'il soit implicite pour toi que quand on quitte une maison avec ITE on doit bloqué en position ouvertes toutes les ouvertures, ce que tu dis n'a aucun sens sur une succession de cycle, ça ne s'applique vaguement qu'au premier cycle. Cas ou par exemple la maison aurait été inoccupée pendant des semaines... 24kWh c'est le stocke de la maçonnerie, c'est certainement pas le potentiel de déperditions d'une maison de 100m² bien isolée sur 12h avec un delta T°C initial de 12°C!


    Point de détail :

    Chez moi, murs extérieur, et de refends et sol très inertiels, pas isolés, même quand je rentre de congés à noël avec une maison à 10°C, le confort thermique est atteint bien avant ce que tu dis, en gros ça prend 3h, ceci pour deux raisons:

    - avec les radiateurs à 75°C on un joli rayonnement très chaud dans chaque pièce.
    - les murs de pierre ne sont hyper conducteurs je n'ai nullement besoin de réchauffer toute la masse pour avoir une température de surface interne qui remonte à des niveaux confortables.

    L'air reste relativement frais pendant plus de 3h, p-e 12h, effectivement, mais il fait sacrément bon dans la maison avec le rayonnement des radiateurs qui tournent plein fer. C'est un peu comme être partout entre deux cheminées avec une bonne flambée dedans, heureusement que l'air et le reste des surface n'est pas à 22°C à ce moment là, sinon ça deviendrait inconfortable par excès de chaleur!

    A contrario, une maison en ITI qui serait effectivement descendue à 10°C ne sera pas confortable en 15 minutes.

    En matière de temps de récupération d'une ambiance confortable, on a en fait peu de différences entre ITE et ITI si on suppose que les deux sont finis à l'intérieur avec la même chose (placo, lambris, enduit, ...) et le même chauffage (puissance, surface, réactivité...).
    Dans les deux cas, pour récupérer le confort, c'est juste la couche superficielle du mur qu'il faut chauffer. C'est un peu plus rapide si cette couche est sur l'isolant plutôt que sur la maçonnerie, mais y'a p-e un facteur 2, grand max. A moins bien sûr qu'on parles de murs en aluminium fini en parement cuivre par exemple.

    Si t'es pas convaincu, je te proposes une expérience, tu prends un gros caillou, ou une briquette pleine de 7x10x15cm par exemple, tu fais une approximation de sa surface d'échange et de sa capacité thermiques, et tu calcules combien de temps il faudrait pour le monter de 4 à 22°C avec un delta T de 100°C (un peu comme si on chauffait la pièce à 110°C). ça c'est un calcul pour toi!

    Un fois que c'est fait, tu mets ton caillou au frigo une nuit, tu préchauffes ton four à 105°C et tu le mets dedans. Tu le retires au bout du temps que tu as calculé et tu nous diras si il était bien à environ 22°C en surface.

    Un conseil quand même, prends-le avec des gants parce qui si j'ai raison, il sera à environ 4°C à coeur mais à environ 100°C en surface, et pas à 22°C homogène comme tu le crois!

    A+

    Vincent

  21. #18
    cornychon

    Re : I T E et I T I, sans ajouter des paramètres hétérogènes, confus.

    Citation Envoyé par Vince44 Voir le message
    Salut,
    Ce qui est bien avec ton message Cornychon, c'est que ça fixe les idées sur tes compétences réelles en thermiques des batiments.
    Si il n'y a aucunes déperditions par les parois extérieures, qu'il n'y a que l'air à chauffer, tu vas m'expliquer comment une maison peut avoir perdu les 24kWh que tu comptes pour la maison ITE pendant les 12h d'absences ???
    Si la maison ITE a perdu 24kWhsans chauffage, et de jour, on peut imaginer qu'elle va perdre autant et même plus la nuit, chauffée. Donc 50kWh par jour mini de chez mini. Si tu développes ça sur 6 mois de chauffage ça fait la bagatelle de 9000kWh
    Vincent
    Je ne peux que t’inviter à relire attentivement #1
    Éliminer les explications inutiles, simplifier celles qui sont nécessaires.

  22. #19
    Vince44

    Re : I T E et I T I, sans ajouter des paramètres hétérogènes, confus.

    C'est fait, effectivement, j'avais lu en diagonale.

    Bon, de mon point de vue, c'est encore n'importe quoi, mais maintenant je ne suis plus sûr de comment tu arrives à cette aberration.


    Je ne sais toujours pas pourquoi tu as compté 12h pour avoir le confort thermique dans la maison B et 15 minutes dans la maison A. Je suppose que c'est une question d'inertie, mais pas de calculs....

    Voici mes hypothèses, sur la base de ton énoncé.

    Je pose que la maison est à 22°C (masse et air) à 7h du matin.
    Tu poses qu'il n'y a pas de pertes par conduction. A un moment faut définir des pertes, sinon la maison sera encore à 22°C à 19h!

    Pour qu'il y ai des pertes, je pose que la VMC renouvelle l'air à raison de 1 fois le volume total de la maison toutes les 4h. L'air extérieur est à 10°C.
    Tu dis qu'il faut 0,5kWh pour faire passer le volume d'air de la maison de 10°C à 22°C

    Au retour à 19h, 12h se sont écoulées, donc 3 fois le volume d'air de la maison a été remplacé par de l'air extérieur. Ce qui représente une perte potentielle inférieur à 3x0,5kWh =1,5kWh

    Conclusion: avec 2000W de puissance installée en chauffage, il faudra au maximum 1,5kWh / 2kW = 0,75h, autrement dit maximum 45 minutes pour compenser les pertes des 12h passées.

    Tu supposes que la maison ITI n'a aucune masse inertielle, puisque tu ne compte que le réchauffage de l'air pour la remontée de 10 à 22°C. Et avant ça tu suppose donc que l'air intérieur est descendu à 10°C en 12h.

    Je comprends que c'est pour simplifier; mais en pratique, il faudrait quelle inertie pour (dé)stocker ces 1,5kWh de pertes inhérentes au renouvellement de l'air sur 12h?

    Placo:

    Masse volumique 800 kg/m3

    Donc, capacité thermique volumique: 800x1200 = 960 kJ/m3.K = 0.26666667 kWh.

    Si c'est du 10mm, c'est 100m² par /m3.

    Maison de 100m². 100m² de plafond, murs 4x10x2,5 = 100m². soit 200m² de placo dans la maison.

    Capacité du placo 0,52 kWh.K

    Pour le béton, on est à 2500 kJ/m3.K Chape de 5cm sur 100m² = 5m3, soit 12 500 kJ ou 3.47 kWh.K

    La capacité thermique des matériaux à l'intérieur de l'isolation de la maison ITI sans la moindre finition et le moindre équipement interne, c'est environ 4 kWh.K.

    Autrement dit, une baisse de 0,4°C de la température de ces masses suffit à permettre le destockage de ces 1.5kWh.

    Donc, la maison ITE à largement assez d'inertie pour, comme la maison ITE, ne pas chuter à 10°C ambiant en 12h sur la base de ces pertes ridicules d'une part. Elle a également assez d'inertie pour que l'intégralité de ces pertes pendant les 12h soient à compenser en intégralité à la remise en route du chauffage.

    Autrement dit, ITE comme ITI, la maison devrait être à un bon 21°C ambiant après 12h d'absence en l'absence de perte autre que la VMC et l'une comme l'autre mettra 45 minutes à revenir à 22°C air + masse dans l'enveloppe isolante.

  23. #20
    cornychon

    Re : I T E et I T I, sans ajouter des paramètres hétérogènes, confus.

    Bonjour,
    Citation Envoyé par Vince44 Voir le message
    C'est fait, effectivement, j'avais lu en diagonale.
    Bon, de mon point de vue, c'est encore n'importe quoi, mais maintenant je ne suis plus sûr de comment tu arrives à cette aberration.
    Ce que tu as dit dans la réponse précédente :
    « « Ce qui est bien avec ton message Cornychon, c'est que ça fixe les idées sur tes compétences réelles en thermiques des batiments. Malgré de belles démonstrations bien posée, comme un prof de physique de collège par exemple, tu ne sais vraiment pas de quoi tu parles quand il s'agit de sortir de l'étude de systèmes simplifiés jusqu'à l'absurde. » »

    Avec cette agressivité, cette manière belliqueuse de t'exprimer, le contenu technique de tes réponses, il n’est pas question de s’engager dans des discussions polémiques, stériles, interminables.
    Dernière modification par cornychon ; 15/03/2018 à 01h08.
    Éliminer les explications inutiles, simplifier celles qui sont nécessaires.

  24. #21
    TioChanclas

    Re : I T E et I T I, sans ajouter des paramètres hétérogènes, confus.

    "Avec cette agressivité, cette manière belliqueuse de t'exprimer, le contenu technique de tes réponses, il n’est pas question de s’engager dans des discussions polémiques, stériles, interminables."

    Tout est question de point de vue : je trouve Vincent extrêmement poli, mesuré, courtois, au regard de l'agacement volontairement provoqué ici et ailleurs.
    Quant au côté polémique, stérile et interminable des discussions, c'est la seule chose que je te reconnais.


    Ce qui m'étonne, c'est l'infinie patience de la modération vis à vis d'un troll pareil.

  25. #22
    Vince44

    Re : I T E et I T I, sans ajouter des paramètres hétérogènes, confus.

    Salut Cornychon,

    Je reconnais bien volontiers un ton assez "cash" dans mon opinion sur ce que tu as produit, et si tu es sincèrement froissé, j'en suis désolé. Pour autant, ton sabotage constant des fils ici par des interventions professorales totalement "hors sol" est aussi une agression en ce qui concerne.

    Tu noteras par ailleurs, que j'ai fourni de gros efforts pour essayer de te démontrer l'absurdité de ton raisonnement fondé sur un modèle inopérant tellement il a été simplifié mais en plus faux même dans ce modèle ultra simple.

    Après, que tu ne veuilles pas en débattre, sincèrement, ça m'est égal. Je voulais surtout faire l'effort de démonter ton raisonnement de façon factuelle au cas où quelqu'un pourrait lui accorder du crédit et croire que les interventions suivantes sont de la moquerie sans fondement. Il y a un tel écart entre la forme et le fond que c'est un risque à considérer je pense.

    Bonne route!

    Vincent

  26. #23
    Vince44

    Re : I T E et I T I, sans ajouter des paramètres hétérogènes, confus.

    Petite correction de coquille et clarification :

    Citation Envoyé par Vince44 Voir le message
    Donc, la maison ITI à largement assez d'inertie pour, comme la maison ITE, ne pas chuter à 10°C ambiant en 12h sur la base de ces pertes ridicules d'une part. Elle a également assez d'inertie pour que ses pertes pendant les 12h soient à compenser à la remise en route du chauffage soient les même qu'avec l'ITE: elle a largement assez d'énergie à destocker malgré une faible inertie.
    Dernière modification par Vince44 ; 15/03/2018 à 11h29.

  27. #24
    JPL

    Re : I T E et I T I, sans ajouter des paramètres hétérogènes, confus.

    Discussion fermée pour éviter de nouveaux dérapages.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

Discussions similaires

  1. [Optimisation] Maximiser une fc de cout à partir de paramètres héterogènes
    Par Glouboz dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 3
    Dernier message: 07/03/2017, 14h17
  2. Polyosides hétérogènes
    Par khadidjaaa dans le forum Chimie
    Réponses: 0
    Dernier message: 24/12/2015, 19h12
  3. Comment ajouter des règles dans Snort sans l'interrompre
    Par linkragus dans le forum Internet - Réseau - Sécurité générale
    Réponses: 0
    Dernier message: 18/04/2012, 14h29
  4. Réponses: 1
    Dernier message: 10/06/2011, 11h23
  5. Logiciel pour ajouter des pulsations à une chanson sans intro
    Par Stefieweb dans le forum Logiciel - Software - Open Source
    Réponses: 2
    Dernier message: 01/06/2011, 11h54