Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 32

Champignons de Brenne




  1. #1
    Cecile5962

    Champignons de Brenne

    Bonsoir,

    Je suis revenue de la Brenne, avec aussi ces 2 champignons.
    Leur point commun : ils poussaient en haut d'un arbre, sur une branche horizontale.

    Le n° 3 et 4, je le rencontre régulièrement ; mais pour autant, j'ignore son nom et ne saurais comment chercher.
    Le n° 1 et 2 est "neuf" pour moi. Je n'avais pas assez de hauteur pour prendre une photo du dessus donc je ne sais s'il sera identifiable.

    Merci pour votre aide.

    Cécile.

    -----

    Images attachées Images attachées

  2. Publicité
  3. #2
    Geocroiseur63

    Re : Champignons de Brenne

    Citation Envoyé par Cecile5962 Voir le message
    Bonsoir,

    Je suis revenue de la Brenne, avec aussi ces 2 champignons.
    Leur point commun : ils poussaient en haut d'un arbre, sur une branche horizontale.

    Le n° 3 et 4, je le rencontre régulièrement ; mais pour autant, j'ignore son nom et ne saurais comment chercher.
    Le n° 1 et 2 est "neuf" pour moi. Je n'avais pas assez de hauteur pour prendre une photo du dessus donc je ne sais s'il sera identifiable.

    Merci pour votre aide.

    Cécile.
    Bonjour Cecile5962 ,
    "
    Pour moi vos photos n° 4 et 5 représentent " un amadouvier " .

    " Ungulina Fomentaria " champignon parasite trés commun des feuillus.

    Servait autrefois ,broyée et mélangée à du salpêtre à allumer facilement des feux..

    Et aussi sa chair broyée servait de pansement hémostatique en chirurgie...

    Les experts mycologues du site vous détermineront votre premier champignon...

    Géocroiseur63.

  4. #3
    Pellia

    Re : Champignons de Brenne

    Bonjour,
    Avant de donner un nom, il faut savoir sur quel arbre est ce champignon. En regardant l’écorce de l’arbre, ce n’est pas un amadouvier.


  5. #4
    Cendres

    Re : Champignons de Brenne

    Pour le 1 & 2, difficile à dire, à part que visiblement nous avons un carpophore avec pied et tubes, ce qui nous situe dans les polypores, comme par exemple le Polypore bai ou espèces proches...il eût fallu savoir si la base du pied était noire ou pas.

    Le 3 & 4 ressemble énormément à un jeune amadouvier, qui pousse sur tous types de feuillus, vivants ou morts; si j'en crois les feuilles de la photo 3, il s'agirait d'un feuillu, mais il manque une vue d'ensemble, et une photo de l'arbre.
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  6. #5
    Geocroiseur63

    Re : Champignons de Brenne

    Citation Envoyé par Pellia Voir le message
    Bonjour,
    Avant de donner un nom, il faut savoir sur quel arbre est ce champignon. En regardant l’écorce de l’arbre, ce n’est pas un amadouvier.
    Bonjour Pellia ,

    L'arbre du polypode qui pourrait être un " amadouvier " ressemble étrangement par son écorce et ses jeunes feuilles que l'on voit à haut à gauche du cliché de cécile 59 à un chêne..!

    Certes il y en a peu ,mais elles semblent bien appartenir à un Chêne ...! donc UN ARBRE FEUILLU..!

    Géocroiseur63.

    Prouvez moi le contraire ...

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Geocroiseur63

    Re : Champignons de Brenne

    Bonjour ,

    Merci à Cendres d'aboutir à une détermination possible d'amadouvier sur un arbre feuillu..

    Géocroiseur63.

  9. #7
    Geocroiseur63

    Re : Champignons de Brenne

    Citation Envoyé par Geocroiseur63 Voir le message
    Bonjour Pellia ,

    L'arbre du polypode qui pourrait être un " amadouvier " ressemble étrangement par son écorce et ses jeunes feuilles que l'on voit à haut à gauche du cliché de cécile 59 à un chêne..!

    Certes il y en a peu ,mais elles semblent bien appartenir à un Chêne ...! donc UN ARBRE FEUILLU..!

    Géocroiseur63.

    Prouvez moi le contraire ...
    Bonjour ,

    Vous aurez corrigé ,bien sûr ma premiére phrase , car c'est bien " arbre du polypore" qu'il faut lire...!

    Et non polypode qui n'a rien à faire ici..!

    Avec toutes mes excuses...pour cette coquille involontaire digne d'un premier Avril..!

    Géocroiseur63.

  10. Publicité
  11. #8
    Cendres

    Re : Champignons de Brenne

    Bah, c'est sympa aussi, les polypodes. Et on aperçoit effectivement des feuilles de chêne.
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  12. #9
    Cecile5962

    Re : Champignons de Brenne

    Merci à toutes et à tous, pour votre aide.
    Je n'ai malheureusement pas d'autres photos à vous proposer : je n'ai fait qu'un gros plan. Mais, j'ai, par contre, appris, pour les fois suivantes, qu'il me fallait prendre le champignon dans son contexte, donc y compris aussi avec l'arbre. J'ai encore appris quelque chose.

    Cécile.

  13. #10
    Pellia

    Re : Champignons de Brenne

    Bonjour,
    Gros problème avec l’amadouvier. Si nous regardons le site de l’INPN, nous voyons que ce champignon n’est pas très répandu. Sur les livres grande diffusion il est décrit comme parasite des feuillus. Si nous regardons Internet c’est du copier/coller avec les livres de grande diffusion. Nous avons rencontré ce champignon que sur le hêtre mort, jamais sur un chêne, un Castenea sativa (impossible de trouver le nom vernaculaire) etc. il faudrait trouver une documentation sérieuse autre que la grande diffusion ou Internet pour connaître l’écologie exacte de ce champignon.
    De notre côté nous allons poser la question à de vrais mycologues qui ne font pas d’Inter-niet.

  14. #11
    Cendres

    Re : Champignons de Brenne

    Si je regarde le livre "Les Champignons" de Roger Phillips, je lis qu'il est peu courant, pousse sur les feuillus, vivants ou morts.

    Sur le livre "Le Guide des Champignons: France et Europe", de G. Eyssartier et Pierre Roux, je lis: Commun, sur arbres feuillus vivants ou morts.
    A titre personnel et collectif, nous l'avons rencontré depuis des années, sur divers feuillus, dont le chêne, effectivement vivants ou morts: Bois de Verrières, divers bois et forêts du Massif de Rambouillet, Sologne, Savoie...
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  15. #12
    Pellia

    Re : Champignons de Brenne

    Bonjour,
    Nous venons de poser des questions sur l’amadouvier à un mycologue qui fait des études et non de la grande diffusion.
    @Cendres, nous parlons en référence de publications sérieuses et non des livres à grande diffusion où nous retrouvons du copier/coller. C’est identique dans d’autres spécialités ou l’information d’un journal, qui était un canular, se retrouve dans un livre à grande diffusion et reprise dans d’autres publications.
    Si nous avions la position exacte de cet amadouvier, nous ferions le déplacement pour aller l’observer.

  16. #13
    Cendres

    Re : Champignons de Brenne

    Les livres que je cite sont écrits justement par des "mycologues ayant fait des études", et basent leurs écrits sur leur expérience et sur la littérature scientifique disponible. Peu importe que cela soit de la supposée "grande distribution", les sources sont scientifiquement identiques. Accuser ces auteurs d'avoir fait du copier/coller est une accusation publique assez grave à démontrer. Il existe par ailleurs des articles universitaires sur l'écologie de ce champignon, montrant que le hêtre n'est pas son hôte exclusif.
    Dernière modification par Cendres ; 26/04/2017 à 08h31.
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  17. #14
    Nepenthes

    Re : Champignons de Brenne

    Oui, enfin les cartes de l'INPN, elles sont loin d'être exhaustives non plus. Et je ne pense pas que messieurs Eyssartier et Roux se livrent au copier/coller, ils savent de quoi ils parlent quand même !

    Nep.
    Il n'est qu'une clef pour accéder au savoir, et c'est le désir (A. Nothomb)

  18. #15
    Cendres

    Re : Champignons de Brenne

    Citation Envoyé par Nepenthes Voir le message
    Et je ne pense pas que messieurs Eyssartier et Roux se livrent au copier/coller, ils savent de quoi ils parlent quand même !

    Nep.
    Ben, c'est justement leurs études et métier, la mycologie...
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  19. #16
    Nepenthes

    Re : Champignons de Brenne

    C'est bien ce que je voulais dire !

    Nep.
    Il n'est qu'une clef pour accéder au savoir, et c'est le désir (A. Nothomb)

  20. #17
    Pellia

    Re : Champignons de Brenne

    Bonsoir
    C’est votre avis, nous le respectons, il n’est pas forcément partagé par tout le monde. Voici la réponse :
    Quant à l'amadouvier, il est vrai qu'il a une préférence pour le hêtre mais il ne dédaigne pas d'autres essences (je l'ai vu sur peuplier vivant). Il peut être confondu avec le faux amadouvier (Phellinus ignarius). La forme des spores par ex. permet de les distinguer mais aussi l'usage de KOH sur la croûte.

  21. #18
    Cendres

    Re : Champignons de Brenne

    Citation Envoyé par Pellia Voir le message
    Bonsoir
    C’est votre avis, nous le respectons,
    [/I]
    C'est d'abord l'avis de mycologues de formation et de profession. On peut aussi le rencontrer, rarement, sur Marronnier.

    Pour le faux Amadouvier, c'est Phellinus igniarius (et non ignarius), nettement plus sombre, et à chair bien plus dure et cassante.
    Dernière modification par Cendres ; 26/04/2017 à 17h33.
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  22. #19
    Cendres

    Re : Champignons de Brenne

    Citation Envoyé par Pellia Voir le message
    Si nous regardons le site de l’INPN, nous voyons que ce champignon n’est pas très répandu
    Justement...sur le site de l'INPN , voici la fiche de l'Amadouvier: https://inpn.mnhn.fr/espece/cd_nom/42504/tab/fiche

    On y lit au contraire:
    Citation Envoyé par INPN
    Espèce vivace commune qui parasite les troncs des vieux arbres feuillus (Hêtres, Bouleaux, Peupliers, Chênes, etc.).
    Régis Courtecuisse, source utilisée pour la fiche, fait partie des mycologues chevronnés, connus et reconnus, sans histoire d'Internet: https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9gis_Courtecuisse
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  23. #20
    Pellia

    Re : Champignons de Brenne

    Citation Envoyé par Cendres Voir le message
    C'est d'abord l'avis de mycologues de formation et de profession. On peut aussi le rencontrer, rarement, sur Marronnier.

    Pour le faux Amadouvier, c'est Phellinus igniarius (et non ignarius), nettement plus sombre, et à chair bien plus dure et cassante.
    Bonjour,
    Sur un livre, d’une personne qui se dit mycologue, page 129, nous avons : confusions : avec Fomitopsis pinicola (p. 128) et Pellinus ignarius. Bêtes est disciplinées, nous recopions.
    Maintenant pourquoi vouloir faire des observations macroscopiques et sensorielles alors que nous vous transmettons une observation microscopique et un réactif.
    Sachez que les odeurs ne sont pas universelles pour tous les nez humains.
    Beaucoup de personnes ont des aberrations chromatiques, sans même le savoir. Le summum est la rencontre d’une personne percevant une couleur, qu’il appelait bleu et trois nuances, le bleu clair, le moyen et le foncé.

  24. #21
    Cendres

    Re : Champignons de Brenne

    Ce qui n'a strictement aucun rapport avec ce que je raconte, qui la rencontre avérée par des mycologues de métier de l'Amadouvier sur Chêne. Point barre.

    En ce qui concerne Phellinus igniarius, avant même l'observation des spores et l'emploi de réactif, les caractères macroscopiques sont déjà discriminants, pour qui veut bien les utiliser.
    La confusion ne peut se faire d'abord qu'avec des exemplaires de Fomes fomentarius nettement plus sombres que la moyenne. Auquel cas, si doute il y a, la chair de l'Amadouvier est brun clair à consistance de liège, celle du faux-Amadouvier est brun foncé, dure et cassante. Rien à voir, donc, entre les deux.

    Pour confondre avec Fomitopsis pinicola, il faut manquer d'attention. Celui-ci a une marge passant de l'orangé vers le blanchâtre, une couche brillante sur le dessus, une chair crème et une odeur de poulailler. Son habitat de prédilection est constitué de conifères, rarement de feuillus.

    Mais cela n'est pas l'objet de départ, qui concernait deux polypores, puis la démonstration que l'Amadouvier se rencontre aussi sur chênes.
    Dernière modification par Cendres ; 28/04/2017 à 11h58.
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  25. #22
    Pellia

    Re : Champignons de Brenne

    Bonsoir,
    Combien de personne connaissent l’odeur d’un poulailler ? Ici personne. Mettez-nous en photo des spores de l’amadouvier, du faux et des autres avec leurs dimensions, il n’y aura aucun problème pour faire rougir les microscopes et même vous faire des photographies. Donnez-nous le niveau de ploïdie, pardon cela semble inconnu dans le milieu mycologique. L’odeur de la fumée de locomotive et du gaz d’éclairage, c’est totalement oublié. Ce sont ces méthodes empiriques que nous reprochons à la mycologie. Parlez-nous de conidies, de conidiophores, de fulcres longs et courts, des asques, de paraphyses etc. mais pas de l’odeur de la crotte de poule. Vous avez de la chance de ne pas avoir d’hybrides, vous ne seriez pas sorti de la panade.
    cordialement
    Dernière modification par Pellia ; 28/04/2017 à 18h53.

  26. #23
    Cendres

    Re : Champignons de Brenne

    Citation Envoyé par Pellia Voir le message
    Bonsoir,
    Combien de personne connaissent l’odeur d’un poulailler ? Ici personne.
    D'une part, c'est une affirmation à démontrer, d'autre part, quand bien même des gens ne sauraient pas identifier cette odeur, le simple fait que Fomitopsis pinicola ait une odeur forte et désagréable suffit à le distinguer des autres, qui sentent simplement le champignon (à moins que tu affirmes que personne ici ne reconnaît l'odeur de champignon).

    Citation Envoyé par Pellia Voir le message
    Donnez-nous le niveau de ploïdie, pardon cela semble inconnu dans le milieu mycologique.
    C'est surtout que les champignons ne sont pas des plantes, et que ce caractère est inutile pour différencier des espèces.

    Citation Envoyé par Pellia Voir le message
    L’odeur de la fumée de locomotive et du gaz d’éclairage, c’est totalement oublié.
    Ca dépend par qui. Tu sembles oublier que l'odorat, ça s'éduque. Justement en faisant des sorties sur le terrain. C'est sûr que si on reste devant son écran à critiquer, on va pas bien loin.

    Citation Envoyé par Pellia Voir le message
    Ce sont ces méthodes empiriques que nous reprochons à la mycologie.
    Cela fonctionne pourtant très bien, quand on s'intéresse réellement à la mycologie. Par ailleurs, qui est ce "nous" ?

    Citation Envoyé par Pellia Voir le message
    Parlez-nous de conidies, de conidiophores, de fulcres longs et courts, des asques, de paraphyses etc. mais pas de l’odeur de la crotte de poule.
    cordialement
    Je peux même parler de chlamydospores, d'epicutis, de pleurocystides, dermatocystides et cheilocystides, de spores amyloïdes ou dextrinoïdes, de sphérocystes...ça c'est l'étape d'après. On passe d'abord par la vue, le goût, l'odorat, l'habitat. C'est essentiel lorsque l'on souhaite vraiment se servir d'une clé de détermination. Pour ça, évidemment, il faut fournir quelques efforts, et ne pas faire de blocage psychologique dès le départ en affirmant gratuitement que tel goût ou telle odeur est oublié. S'il est effectivement oublié, cela s'apprend, comme dans n'importe quelle science naturaliste.

    Par ailleurs, tu te focalises sur un seul détail: l'odeur, et le reste, notamment la chair et la couleur de F. pinicola, est curieusement oublié.

    Ceci posé, tout ceci devient complètement hors sujet par rapport aux demandes de départ. Faute de recentrage, cette discussion sera fermée.
    Dernière modification par Cendres ; 28/04/2017 à 20h45.
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  27. #24
    Guillaume Eyssartier

    Re : Champignons de Brenne

    Ce message annule et remplace le précédent, que je n'ai pas pu modifier.

    Bonjour,

    effectivement, pour deux des photos présentées (pour les deux autres, difficiles de se prononcer : peut-être Cerioporus squamosus, syn. Polyporus squamosus), il s'agit bien d'un Amadouvier et il n'y a aucune confusion possible. Les propos de Pellia, que j'ai eu le courage de lire jusqu'au bout malgré les attaques personnelles que j'ai cru y déceler, sont pour leur plus grande partie totalement à côté du sujet.

    Le niveau de ploïdie (que les mycologues connaissent très bien, n'en déplaise à M. Pellia qui, décidément, confond tout et n'importe quoi) n'a rien à faire dans cette histoire.

    Pellia écrit : "Sur un livre, d’une personne qui se dit mycologue, page 129, nous avons : confusions : avec Fomitopsis pinicola (p. 128) et Pellinus ignarius. Bêtes est disciplinées, nous recopions." : quel guide, et quel mycologue ? En effet, pour un débutant, l'Amadouvier peut être confondu avec d'autres polypores. Quoi de choquant là-dedans ?

    Bonne journée,

    Guillaume.

  28. #25
    Guillaume Eyssartier

    Re : Champignons de Brenne

    Et j'envoie ici deux photos personnelles pour montrer les différences entre Fomes fomentarius (à gauche) et Phellinus igniarius (à droite) : notez la couleur plus sombre de ce dernier et son aspect craquelé, comme "carbonisé".

    L'Amadouvier est sans doute l'un des polypores les plus communs sur notre territoire, qui s'attaque à de très nombreuses essences d'arbres différentes.
    Comparaison.jpg

  29. #26
    Guillaume Eyssartier

    Re : Champignons de Brenne

    Et pour la mention amusant "Castenea sativa (impossible de trouver le nom vernaculaire)", il s'agit en réalité de Castanea sativa qui est le nom latin du... Châtaignier (nom vernaculaire pas bien difficile à trouver quand on a le bon nom latin ).

  30. #27
    Cendres

    Re : Champignons de Brenne

    Citation Envoyé par Guillaume Eyssartier Voir le message
    [B][U]
    effectivement, pour deux des photos présentées (pour les deux autres, difficiles de se prononcer : peut-être Cerioporus squamosus, syn. Polyporus squamosus)
    Tiens...c'est en train de changer ?
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  31. #28
    Guillaume Eyssartier

    Re : Champignons de Brenne

    Oui, le genre Polyporus a récemment été complété divisé après des études de phylogénie moléculaire. Les petits Polyporus du groupe de brumalis-ciliatus sont aujourd'hui placés dans le genre Lentinus, pour citer un autre changement. Les seuls véritables Polyporus sont ceux du groupe de Polyporus tuberaster.

  32. #29
    Cendres

    Re : Champignons de Brenne

    Il ne va plus rester grand chose des Polyporus...on s'y faisait, pourtant.
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  33. #30
    Geocroiseur63

    Re : Champignons de Brenne

    Bonjour,

    Félicitations à vous deux pour vos mises au point sans équivoque...

    Géocroiseur63.

Sur le même thème :

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Papillon à identifier (parc de la Brenne)
    Par BourrinOman dans le forum Identification des espèces animales ou végétales
    Réponses: 4
    Dernier message: 21/08/2016, 22h52
  2. Vipérine à identifier (parc de la Brenne)
    Par BourrinOman dans le forum Identification des espèces animales ou végétales
    Réponses: 0
    Dernier message: 21/08/2016, 07h29
  3. Dossier - Autour de la Brenne
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 25/08/2009, 11h25
  4. Actu - Thème du mois : de la Provence à l'Ardèche en passant par la Brenne
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 03/08/2009, 14h55
  5. Début avril en Brenne
    Par Chataigne37 dans le forum Identification des espèces animales ou végétales
    Réponses: 2
    Dernier message: 27/04/2009, 15h11