Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

amarélys



  1. #1
    Lilouciane

    Question amarélys


    ------

    Bonjour à tous, je suis assez nulle en ce qui concerne les plantes et les fleurs (chacun son domaine ), mais j'ai reçu une magnifique amarélys qui a poussé tout en tige pendant un bon moment pour donner enfin vie à de magnifiques fleurs. Depuis qu'elles sont fanées, j'ai coupé la tige au raz de l'oignon, depuis des feuilles ont poussé. Quoi faire pour la faire durer le plus longtemps possible et l'avoir à nouveau de toute beauté l'année prochaine. Merci de vos conseils.

    -----

  2. 📣 Nouveau projet éditorial de Futura
    🔥🧠 Le Mag Futura est lancé, découvrez notre 1er magazine papier

    Une belle revue de plus de 200 pages et 4 dossiers scientifiques pour tout comprendre à la science qui fera le futur. Nous avons besoin de vous 🙏 pour nous aider à le lancer...

    👉 Je découvre le projet

    Quatre questions à explorer en 2022 :
    → Quels mystères nous cache encore la Lune 🌙 ?
    → Pourra-t-on bientôt tout guérir grâce aux gènes 👩‍⚕️?
    → Comment nourrir le monde sans le détruire 🌍 ?
    → L’intelligence artificielle peut-elle devenir vraiment intelligente 🤖 ?
  3. #2
    Cendres
    Modérateur

    Re : amarélys

    Bonjour,

    On parle plus couramment d'Amaryllis.

    La plupart des bulbes, oignons, tubercules que l'on achète prêts à fleurir sont des plantes qui ont été forcées. En conséquence, elles ont généralement le plus grand mal à pouvoir refleurir, et se contentent dans ce cas de végéter avant de peut-être refaire quelques fleurs.

    On en a un bon exemple avec les jacinthes, que l'on obtient souvent sur le point de fleurir dans des compositions florales.

    Remises en terre, elles peuvent refleurir la saison d'après, mais avec une petite tige florale maigrichonne portant moins de fleurs.

    Pour les Amaryllis, voici quelques informations (il faut bien lire l'encadré jaune): http://www.gerbeaud.com/jardin/fiche...refleurir.php3
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)