Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 28 sur 28

utilisation d'une tarière de carottage



  1. #1
    cpcp01

    utilisation d'une tarière de carottage

    Bonjour,
    Des bambous poussent dans (et en bordure) de ma pièce d'eau. Ils prolifèrent et occupent maintenant une surface d'environ 10mx10m (environ 1/4 de la pièce d'eau)
    La pièce d'eau a été creusée dans une terre argileuse et les rhizomes sont à environ 20cm.
    J'ai tenté d'arracher manuellement mais je vois bien que je ne sortirai pas gagnant.

    Je projette donc de faire intervenir une société de terrassement agricole dans (et à côté) de ma pièce d'eau, en creusant d'environ 50cm avec une pelleteuse ils devraient pouvoir enlever les bambous et leurs rhizomes.

    Par contre je souhaite que le terrassement ne détériore pas le fond de la pièce d'eau, il faut donc que je sois certain que la couche d'argile soit supérieure à 50 cm.
    Je crois qu'il existe des outils adaptés : les tarières manuelles de carottage.

    Il s'agit donc de vérifier si la couche d'argile est supérieure à 50 cm. Je pense que si la couche est d'au moins 75 cm je dois pouvoir creuser de 30 à 50 cm.
    Est-ce que vous pensez que je peux faire des carottes de 75 cm minimum (1m ce serait parfait) dans de l'argile avec ce genre d'outil.
    Il s'agit d'un argile pur donc très, très compact.

    Cordialement.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Gilles BILLARD

    Re : utilisation d'une tarière de carottage

    Hello,
    Je n'avais pas vu ce sujet et j'y réponds tardivement.
    Le bambou, est une plante herbacée même si les chaumes durcissent et forment un bois fin et résistant dès la 2eme année après pousse.
    En tant qu'herbe, le bambou est très sensible au glyphosate.
    Autant je ne suis pas favorable a l'aspersion de Roundup pour désherber, autant je préconise un traitement au pinceau là ou c'est utile en tant qu'herbicide systémique surtout si cela peut éviter l'intervention d'une pelleteuse.
    Traiter 10 x 10 metres n'est pas une tache insurmontable pour 2 personnes. J'ai fait bien plus...
    1 coupeur fait le travail de force; (un homme, a priori)
    1 traiteur joue du pinceau sur les coupes fraiches avec du Glyphosate a 5 ou 10 fois la concentration recommandée; (une femme ou un enfant, toujours a priori, mais sans sexisme aucun)
    Et le bambou est éliminé en grande partie; Un petite retouche sera probablement envisager pour parfaire le traitement.
    ++
    Dernière modification par Gilles BILLARD ; 28/12/2014 à 15h27.

  4. #3
    bzh_nicolas

    Re : utilisation d'une tarière de carottage

    Citation Envoyé par Gilles BILLARD Voir le message
    En tant qu'herbe, le bambou est très sensible au glyphosate.
    [...]
    avec du Glyphosate a 5 ou 10 fois la concentration recommandée
    Logique

  5. #4
    Gilles BILLARD

    Re : utilisation d'une tarière de carottage

    Oui logique, car avec un seul petit coup de pinceau appliqué bien précisément sur la coupe fraiche avec une solution concentrée, on donne une dose létale + ou - équivalente a celle d'une absorption foliaire sur toute la plante. L'avantage est que l'on n'empoisonne ni la terre ni les plantes voisines et l'on emploie que très très peu de ce produit chimique controversé.
    ++

  6. #5
    Pellia

    Re : utilisation d'une tarière de carottage

    Bonjour,
    Je possède des bambous qui atteignent facilement les 4 m et j’ai des aménagements humides où je ne veux pas qu’ils aillent. Pour les arracher c’est très simple, à l’endroit où l’on veut qu’ils s’arrêtent, c’est la pioche pour les couper et l’on tire la racine vers la pointe (ça casse très facilement.) Il y a des bifurcations, il faut continuer sans oublier la pointe. C’est très facile, il faut tirer c’est tout. Après il faut cerner les bambous. Dans les jardineries l’on vend des bordures qui sont en plastique, elles se présentent en rouleaux de plusieurs mètres de longueur et environ 30 cm de hauteur. Il faut les enterrer en laissant dépasser env. 2 cm au-dessus de la terre. Il faut que l’ensemble des bambous soit totalement encerclé. Si après les bordures l’on fait un fossé de la profondeur d’une pelle de cantonnier les bambous n’iront pas plus loin. Malgré tout il faut surveiller l’ensemble. Le bambou c’est très vicieux !

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Gilles BILLARD

    Re : utilisation d'une tarière de carottage

    Hello Pellia.
    Vous avez complètement raison pour un traitement avant plantation; Votre proposition est l'idéale, avec une bonne surveillance pour qu'il n'y ait pas d'évasion.
    Cependant notre ami Cpcp01 n'ayant probablement pas eu ces bons conseils, il lui faut agir. Ensuite, peut etre que s s'il ne déteste plus les bambous, il en replantera en suivant vos conseils.
    J'ajoute qu'il pourra également choisir des espèces cespiteuses comme les Fargesia afin de limiter l'invasion.
    Bon réveillon a toutes et tous.
    ++

  9. Publicité
  10. #7
    cpcp01

    Re : utilisation d'une tarière de carottage

    Bonjour,
    Merci d'avoir réactivé ma question.
    J'avais effectivement commencé par vouloir les arracher comme l'indique Pellia mais j'ai abandonné devant l'ampleur de la tâche.
    J'ai donc décidé de faire intervenir une pelleteuse pour l'été 2015. Je pense que cette intervention n'éradiquera pas complètement le bambou mais je suivrai alors les conseils de Gilles pour les tiges restantes et celles à venir, en surveillant bien je devrais réussir à éliminer le bambou.
    Quelques précisions à ce sujet me seraient utiles.
    Quand vous dites de mettre le glyphosate sur une coupe fraîche cela implique donc que je dois d'abord couper les bambous avant de jouer du pinceau ???
    Quand vous dites d'utiliser du Glyphosate a 5 ou 10 fois la concentration recommandée. C'est quoi la concentration recommandée ??
    Il me reste du roundup que je n'utilisais plus, c'est un produit que j'avais eu par un fermier mais je n'en connais la concentration.
    Est-ce que je peux utiliser le roundup comme le glyphosate ??
    Est-ce je trouverai facilement du glyphosate??
    Cordialement.

  11. #8
    Gilles BILLARD

    Re : utilisation d'une tarière de carottage

    Citation Envoyé par cpcp01 Voir le message
    ........Quand vous dites de mettre le glyphosate sur une coupe fraîche cela implique donc que je dois d'abord couper les bambous avant de jouer du pinceau ???
    .
    Oui, car le but est de profiter de la descente de sève pour empoisonner la partie souterraine du végétal. Pour info, si vous maniez un sécateur ordinaire, ne tentez pas de couper le bambou perpendiculairement a la tige, optez de préférence pour une coupe biaise, ce sera plus aisé. Dangereux également car la trognasse sera un vrai pieu prêt a empaler patte d'animal, botte etc... quelques jours après traitement revenir avec une débrousailleuse a lame de scie pour faire une propreté et une mise en sécurité. Mieux, donc, utiliser un sécateur de force que vous pourrez utiliser perpendiculairement.

    Citation Envoyé par cpcp01 Voir le message
    Quand vous dites d'utiliser du Glyphosate a 5 ou 10 fois la concentration recommandée. C'est quoi la concentration recommandée ??
    .
    Réponse de Normand: cela dépend de la concentration du produit acheté. Elle peut varier pour les produits a diluer, entre 120 et 360 g/l ; Habituellement c'est du 175g/litre pour le Roundup ordinaire
    L'utilisation finale doit se faire, de mémoire, entre 10g/l et 30g/l selon la résistance du végétal a traiter. Ici, je dirais qu'une solution a 50g/l de glyphosate serait pas mal (que quelqu'un me corrige si je ne suis plus a la page)
    Je vous laisse faire la règle de 3 en fonction de la concentration initiale de votre produit.

    Citation Envoyé par cpcp01 Voir le message
    Il me reste du roundup que je n'utilisais plus, c'est un produit que j'avais eu par un fermier mais je n'en connais la concentration.
    Voir ci-dessus, c'est fort probablement du 360g/l.
    Notez que si vous êtes en cheville avec un agriculteur, il pourra probablement vous passer un peu d'herbicide concentre spécifique des monocotylédones, produit que vous pourrez employer, toujours au pinceau, directement à la dose recommandée.

    Citation Envoyé par cpcp01 Voir le message
    Est-ce que je peux utiliser le roundup comme le glyphosate ?.
    Oui, c'est pratiquement la même chose, d'ailleurs, je ne suis même pas certain que l'on puisse acheter du glyphosate seul. Il est mélangé a un tensio-actif qui permet de faire passer la molécule de par les stomates.
    Si votre pièce d'eau est peuplée de poissons, faites bien attention, ils n'aiment pas du tout les tensio-actif sur leur branchies.
    ++

    ++
    Dernière modification par Gilles BILLARD ; 04/01/2015 à 12h58.

  12. #9
    cpcp01

    Re : utilisation d'une tarière de carottage

    Merci pour tous ces détails qui me seront bien utiles.
    Maintenant je me pose des questions sur la présence de ces bambous.
    Je possède ce terrain depuis 10 ans et je me suis rendu compte de la présence de bambous il y a environ 4 ans, au début j'avais cru que c'était des roseaux, car les tiges font au maximum 2,5m et 1 cm de diamètre.
    Je n'ai pas planté ces bambous et je ne crois pas qu'ils datent de l'ancien propriétaire.
    Les bambous auraient été importés ???
    Pourtant la pièce d'eau n'est pas alimentée par une source extérieure (ruisseau, fossé, ...) et les voisins les plus proches sont éloignés de plusieurs centaines de mètres et je ne crois qu'ils aient des bambous.
    Je ne vois que des oiseaux qui auraient amener cela. Il y a régulièrement un héron qui vient nous rendre visite.
    Mais comment se reproduit le bambou ???
    Cordialement.

  13. #10
    Gilles BILLARD

    Re : utilisation d'une tarière de carottage

    Re
    "Mais comment se reproduit le bambou ???"

    Un phénomène constaté et assez peu courant dans le règne végétal et pas vraiment scientifiquement expliqué (a mon humble connaissance): Pratiquement partout sur terre tous les bambous d'une même espèce fleurissent en même temps. Le phénomène n'est pas sans conséquences, en particulier au pays des pandas géants. Vient ensuite la fructification (très rare) puis la mort des chaumes. Les graines sont assez petites pour etre transportées par des oiseaux. (n'oubliez pas que le bambou est une graminée (ooops, une poaceae) monocotylédone fécondée par le vent (pollinisation anémophile ou anémo-pollinisation))
    Mais ca, c'est la reproduction sexuée; La méthode utilisée préférentiellement par les bambous est la reproduction végétative grâce a l'extension des ses rhizomes.

    En toute hypothèse, dans votre cas, il faudrait qu'il y ait eu floraison d'une espèce de bambou chez un voisin, fécondation, fructification, transport par un oiseau, germination et pousse et croissance paisible...... je doute
    Plus prosaïquement, je verrais plutôt un bout de racine égaré dans de la terre d'apport ou quelque chose d'approchant.

    Par curiosité, avez vous tenté d'identifier votre espèce de bambou ?
    ( je vous dis cela car il existe de furieux collectionneurs qui seraient peut être bien content de vous débarrasser de quelques mètres carrés.)

    Enfin, je frémis toujours en évoquant mentalement l'arrivée d'une pelleteuse pour éradiquer une petite bambouseraie dans une pièce d'eau; Ne pouvez vous pas trouver une utilité a tout ces bambous ?
    Les couper et :
    - en faire des tuteurs et des rames
    - des claustra et autres brise vent
    - des objets décoratifs
    - en faire cadeaux au voisins
    - etc

  14. #11
    cpcp01

    Re : utilisation d'une tarière de carottage

    La solution pelleteuse s'impose car l'invasion est rapide et si j'attends ma pièce d'eau sera transformée en bambouseraie.
    Je n'ai pas trouvé d'autres solutions et pourtant ce sera contraint et forcé, de plus ce n'est pas donné puisque les devis sont de l'ordre de 1000 €.

    Je ne connais pas grand chose en bambous.
    Je joins 3 photos, si quelqu'un peut les identifier.
    Ils ressemblent un peu à des roseaux, les tiges font au maximum 2,5m et 1 cm de diamètre.
    J'ai d'autres photos si cela interesse quelqu'un.

    Cordialement.

    rhizome_640x480.jpgdétail_640x480.jpggeneral_640x480.jpg

  15. #12
    Pellia

    Re : utilisation d'une tarière de carottage

    Bonsoir,
    Sauf erreur de ma part, votre Honneur, ce ne sont pas des bambous mais des roseaux, alors là je jette la pelle et le manche, après le nettoyage il y en aura d’autres. Je ne sais pas si les produits systémiques ont un effet sur ce genre de plante ?

  16. Publicité
  17. #13
    cpcp01

    Re : utilisation d'une tarière de carottage

    Bonsoir,
    Pourtant ce sont bien des rhizomes.
    Lorsque je tire sur une tige il y a bien une racine qui est en fait un tube blanc qui circule horizontalement pour ce terminer par une pointe.
    Il y a un enchevêtrement de tous ces rhizomes qui circulent à environ 15/20 cm du sol.
    Je croyais que les rhizomes étaient une caractéristique du bambou.
    Une autre photo montre bien le rhizome qui se termine par une pointe.
    Images attachées Images attachées

  18. #14
    Gilles BILLARD

    Re : utilisation d'une tarière de carottage

    Beaucoup de plantes ont des rhizomes traçants; Bien sur les bambous sont les plus connus, mais il ne faut pas oublier les chiendents et les fétuques chez les poacées, et toute la famille des gingembres et d'autres que j'oublie probablement.
    Ici, il me semble également, mais sans certitude, que ce ne sont pas des bambous; Votre envahisseur ressemblerait plutôt a un roseau a canne, regardez a quoi ressemble "Arundo donax" et dites nous...

    Je n'ai pas posé la question: votre plan d'eau a-t-il des poissons ?
    ++

  19. #15
    Pellia

    Re : utilisation d'une tarière de carottage

    Bonsoir,
    Le bambou et le roseau (Phragmites australis) sont de la même famille ce sont des graminées. Il y en a qui vont râler je vais écrire : La famille des Poaceae, appelée également Gramineae. Le roseau comme le bambou a des rhizomes.

  20. #16
    cpcp01

    Re : utilisation d'une tarière de carottage

    Bonjour,
    Je suis allé voir des sites sur la famille des poaceaes et plus particulièrement l'arundo donax.
    Ca ressemble à mes bambous/roseaux.
    Une différence notoire, l'arundo donax présente des feuilles sur toute la hauteur de la tige quelque soit la variété alors que chez moi les feuilles sont surtout à l'extrémité de la tige.
    voir cette photo.
    bambou.jpg
    Ici c'est moins évident car il s'agit de repousse de l'année, mais avant la coupe sur les tiges hautes (environ 2m) les feuilles étaient situées uniquement en bout de tige.
    Par contre j'ai vu qu'à la floraison de l'arundo donax il y a un petit panache de graines en bout de tige vert qui devient violacé. C'est exactement ce que j'avais remarqué chez moi.
    Autres remarques:
    normalement l'arundo donax n'est pas présent en région Centre, il lui faut de la chaleur. Il ne supporte pas des températures inférieures à -10°C.
    Il faut dire que nous n'avons pas eu d'hiver froid depuis 2011, mais je pense que ces bambous/roseaux sont là depuis plus longtemps.
    Oui il y a des poissons : carpes, ...

  21. #17
    Gilles BILLARD

    Re : utilisation d'une tarière de carottage

    Hello,
    Même si ce n'est pas des cannes de Provence, ca reste tout de même une sorte de roseau; Pellia cite une autre espèce, peut être en est-ce encore autre chose...???; mais l'important n'est pas trop là, à mon avis.

    Vous confirmez qu'il y a des carpes; Cela m'inspire 2 choses: 1) Il me semble exclu d'utiliser la chimie a haute dose (aspersion ou arrosage) ; 2) Il est peu probable de voir votre étang envahi par les roseaux car les carpes feront probablement le ménage en dévorant ou perturbant les jeunes pousses dès qu'il y aura assez de hauteur d'eau.

    Vous envisagez sérieusement de faire intervenir un engin; Je vous ai fait part de ma réticence pour diverses raisons, j'y ajoute que je craint fort que ce ne soit que reculer pour mieux sauter; En effet, le travail mécanisé ne fera pas de détail et laissera immanquablement une grande quantité de tronçons de rhizomes enfouis là ou ils repousseront vite fait, comme les balais de l'apprenti sorcier de Disney.

    Avant de voir les photos, je proposais quelque chose d'irréaliste avec un traitement manuel des coupes.

    Reste une intervention sur les chaumes. A une époque, il existait une sorte de gant étanche et garni, a l'extérieur, coté plat de la main, d'une sorte de mousse/éponge qui permettait de traiter hyper sélectivement tel ou tel végétal au milieu d'autres a conserver. Rien n'empêche de se bricoler un tel gant (avec un gant Mappa doublé d'un gant en laine par exemple) , de le plonger dans un sceau de traitement et de "caresser" de bas en haut, puis de haut en bas les chaumes en pleine végétation. Le résultat ne se fera pas attendre plus de quelques semaines.

    ++

  22. #18
    cpcp01

    Re : utilisation d'une tarière de carottage

    Bonsoir,
    Effectivement mon problème n'est pas d'identifier le roseau/bambou mais de l'éradiquer, ce qui me semble terriblement problématique.
    Je suis d'accord avec vous sur l'efficacité relative de l'intervention d'une pelleteuse mais mon idée était d'en enlever le plus possible et de traiter le reste chimiquement en essayant de respecter au maximum la faune et la flore.
    Les solutions avec pinceaux ou gants me semblent possibles y-en a-t-il d'autres?
    Une autre difficulté est la surface de l'eau. Comme l'alimentation en eau se fait par les pluies et le ruissellement la pièce d'eau passe de 500 m² à 2500 m², il sera donc difficile de traiter les tiges sans en mettre dans l'eau.
    De plus je vois mal les carpes (ou autres) manger les rhizomes enfouies à 15 cm.

    Pour l'intervention de la pelleteuse mon soucis majeur est de ne pas percer la couche argileuse. C'était d'ailleurs l'objet de cette discussion.
    En fait ce que je veux c'est connaître l'épaisseur et l'homogénéité de la couche argileuse.
    J'ai contacter le BRGM mais je doute d'avoir une réponse constructive.
    Si vous avez une idée??
    Bref je suis dans la mouise (pour rester poli).
    Cordialement.

  23. Publicité
  24. #19
    Gilles BILLARD

    Re : utilisation d'une tarière de carottage

    Okay, pour revenir uniquement a votre question d'origine;
    Je ne sais pas répondre par expérience.
    Je ne peux que poser des questions que j'espère constructives.
    - l'étang est-il naturel ou artificiel ?
    - Y a-t-il des constructions neuves alentour ?
    - Comment se régule le niveau ? Y a-t-il un émissaire ?

    Quant au carottage, j'en ai fait faire un l'an passé; Le technicien est venu avec une petite machine auto tractée, a chenille, du genre de celles qui font des forages dans l'aquifère. C'est rapide et efficace, mais je me demande vraiment si le jeu en vaut la chandelle.

    Si votre étang est naturel (d'où ma question ci-dessus), vous pouvez faire (ou faire faire) un simple trou a la bèche puis avec des outils plus adaptés (comme ceux des ouvriers qui posent les poteaux télégraphiques) afin de réaliser vous même votre sondage puisque votre soucis ne dépasse pas les 50 ou 70cm. Pas la peine d'être dans l'eau pour cela si le terrain est naturel, les couches ne disparaissent pas comme cela.
    Si vous avez des voisins, peut être ont-ils fait une reconnaissance des sol avant de bâtir...
    S'il y a un émissaire, peut être est-il facile de faire baisser le niveau pour intervenir...
    ++

  25. #20
    cpcp01

    Re : utilisation d'une tarière de carottage

    Bonjour,

    L'étang a été creusé artificiellement dans le sol argileux du coin, il est pour l'instant parfaitement imperméable.
    Il n'y a aucune construction neuve alentour.
    L'étang est alimenté par les eaux de pluie et de ruissellement (c'est de l'argile autour), mais je pompe aussi dans mon puits (pas beaucoup car la capacité du puits est faible).
    J'ai arrêté l'année dernière l'alimentation venant du puits il ne reste plus que la pluie et le ruissellement.
    L'été le niveau est bas.
    J'avais imaginé vider l'étang, car il y a une bonde d'évacuation. Mais se pose la question des poissons et du reremplissage initial. (encore un coût supplémentaire).

    Pour le carottage j'ai déjà fait quelques essais en enfonçant un tuyau métallique et en récupérant le contenu. C'est pénible car l'argile est soit très dur si c'est sec ou très collante quand c'est humide. Les points carottés montrent une couche d'au moins 30 cm mais ces relevés ne me permettent pas d'affirmer que la couche est partout d'au moins 30 cm. Il faudrait en faire d'autres.
    L'outil utilisé pour faire des carottages est une tarière, elle peut être à main ou mécanique. J'avais envisagé de louer une tarière à main mais c'est plus pour faire un prélèvement de quelques cm. Après pour un carottage profond il faut utiliser du matériel de professionnels.

    Dernière question l'efficacité du glyphosate est elle la même pour les roseaux que pour les bambous.
    Si je coupe une canne est-ce que si je verse un peut de produit dans le tube ce sera plus efficace que de l'enduire à l'extérieur.

    Je pense que nous arrivons bientôt au terme de cette discussion et je voulais vous remercier de m'avoir accorder autant de temps.
    Cordialement.

  26. #21
    Pellia

    Re : utilisation d'une tarière de carottage

    Bonjour,
    Le glyphosate est un produit systémique donc aucune action sur une coupe. Pulvérisé ce produit dans un étang ombrogène je pense que les carpes ne vont pas apprécier. J’utilise couramment ce produit sur des plantes de petite taille pour destruction avant labour, il n’est d’aucune efficacité sur l’ortie, lierre, prèle etc. J’ai des gros doutes pour des plantes comme le phragmite ou le bambou. Les carpes ne vont pas manger les racines en revanche c’est une grosse protection pour elles et les alevins. En plus il y a beaucoup de nourriture (insectes.) je ne sais pas ce que vous voulez faire de cet étang mais je pense que vous allez faire des bêtises.

  27. #22
    Gilles BILLARD

    Re : utilisation d'une tarière de carottage

    Avec tout le respect que je dois a un intervenant que je ne connais pas (Pellia), je m'inscris en faux sur l'affirmation: "Le glyphosate est un produit systémique donc aucune action sur une coupe" et cela par expérience personnelle. Maintenant, d'un simple point de vue logique, vu que le produit est systémique, il est absorbé par les stomates via l'action facilitante des tensio-actifs. Il est ensuite véhiculé par la sève dans toute la plante ou il dérègle le fonctionnement cellulaire. En mettre sur une coupe fraiche bypass les étapes d'absorption foliaire et de descente en tige, mais laisse intacts les dégâts ultérieurs. Mais, je le répète, vu le nombre de chaume a traiter, il est assez illusoire d'éradiquer rapidement de la sorte toute cette végétation envahissante.
    Quand a son action générique sur la plante, je ne l'ai pas testée, mais le glyphosate étant assez sélectivement actif contre les monocotylédones, il est quasi-certain que les roseaux et autres bambous sont très sensibles.
    Enfin, pour solutionner votre problème le plus écologiquement possible, je vous proposerais bien d'étouffer la plante. Je vois 2 moyens principaux:
    - un bâchage provisoire avec du matériel récupéré chez les agriculteurs du coin
    - une coupe rase et régulière de tous les chaumes dès leur apparition.
    bien sur, la somme des 2 techniques n'est pas a exclure.
    ++

  28. #23
    cpcp01

    Re : utilisation d'une tarière de carottage

    Le roseau est sûrement utile et intéressant je dirais même que c'est plutôt joli.
    Mais le problème c'est que c'est invasif.
    En 2 ans les roseaux ont envahi environ 200m² , ça commence à grimper sur le talus qui limite l'étang et si je n'agis pas la pièce d'eau ne sera plus qu'une immense bambouseraie qui va s'étendre de plus en plus.
    Je suis CONTRAINT d'intervenir.
    Je cherche la meilleure solution et comprenez bien que ce n'est pas de gaîté de coeur car ça coûte cher et j'y passe un temps fou.

    Cordialement.

  29. #24
    Pellia

    Re : utilisation d'une tarière de carottage

    Citation Envoyé par Gilles BILLARD Voir le message
    Avec tout le respect que je dois a un intervenant que je ne connais pas (Pellia), je m'inscris en faux sur l'affirmation: "Le glyphosate est un produit systémique donc aucune action sur une coupe" et cela par expérience personnelle. Maintenant, d'un simple point de vue logique, vu que le produit est systémique, il est absorbé par les stomates via l'action facilitante des tensio-actifs. Il est ensuite véhiculé par la sève dans toute la plante ou il dérègle le fonctionnement cellulaire. En mettre sur une coupe fraiche bypass les étapes d'absorption foliaire et de descente en tige, mais laisse intacts les dégâts ultérieurs. ++
    Bonjour,
    Calmez-vous ! Je n’ai jamais fait d’expérience sur une coupe fraiche et vos sonnets sont absurdes. Je peux vous communiquer des photographies de stomates. C’est un orifice de petite taille présent dans l'épiderme des organes aériens des végétaux. Il permet les échanges gazeux entre la plante et l'air ambiant. Arrêtez de tout mélanger.

  30. Publicité
  31. #25
    Gilles BILLARD

    Re : utilisation d'une tarière de carottage

    Bon, je précise que je ne suis ni énervé ni absurde. Les photos de stomates je peux vous en faire a loisir, vu que je suis équipé pour cela. Les vôtres ne m'apprendront sans doute rien.
    Je vous vois souvent en mode agressif et contestateur, ce n'est pas mon cas. Alors lâchez moi la grappe, s'il vous plait.
    Quand au mode d'absorption du glyphosate, je vous renvoie aux études et autres publications scientifiques afin de vous renseigner ailleurs, puisque, a vos yeux, je ne dis que de la merde, aussi bien au sujet de la rémoulade que du glyphosate.

    En vrac, quelques lignes extraites de leur contexte:
    "Une étude réalisée par Eichert et al. (2002) a démontrée que les stomates jouent un rôle important dans la pénétration foliaire des fertilisants"
    " Relatively higher glyphosate absorption in certain weed species might be due to less epicuticular wax and presence of stomata and trachoma on the adaxial leaf surface (Wyrill and Burnside, 1976). Joseph M. DiTomaso; University of California, Davis"
    "To be effective, herbicides must enter the plant. This process can occur very quickly or very slowly, depending on the herbicide, formulation, plant, and environmental conditions. For foliar applied (postemergence) herbicides, penetration and uptake can occur through cracks in the leaf surface, stomatal cavities, or by diffusion through the cuticle. Other surface features"
    .....

    Ceci dit, il est vrai que la raison d'être première des stomates est bien l'échange gazeux en particulier l'évapo-transpiration.

    Comparaison:
    L'emble bouche + trachée des humains sert a respirer, mais rien n'empêche de l'utiliser pour y mettre du Salbutamol si vous êtes asthmatique (pour vous soigner) ou du Cyanure (pour vous tuer)
    ++

  32. #26
    cpcp01

    Re : utilisation d'une tarière de carottage

    Je regrette que la discussion tourne au vinaigre, mais je n'ai pas les compétences ni l'envie de trancher sur la partie théorique.
    Pour ma part je souhaite conclure positivement.
    Voici ce que je compte faire.
    Compte tenu du niveau d'invasion je fais intervenir une pelleteuse pour enlever le maximum de plantes et des rhizomes ceci au printemps/été.
    1) Je constate les dégâts et je traite les tiges restantes et nouvelles au glyphosate.
    2) Je laisse agir le glyphozate (combien de temps ????) POUVEZ-VOUS ME DONNER UN ORDRE D'IDEE 1 SEMAINE, 1 MOIS, 2 MOIS ?????
    3) ensuite une coupe rase
    4) puis recouvrir d'une bâche
    et répéter aussi longtemps qu'il le faut 1-2-3-4.

    Il me semble que je ne peux pas faire plus.

    En espérant nous quitter bons amis.

    Cordialement.

  33. #27
    Gilles BILLARD

    Re : utilisation d'une tarière de carottage

    2) Je laisse agir le glyphozate (combien de temps ????) POUVEZ-VOUS ME DONNER UN ORDRE D'IDEE 1 SEMAINE, 1 MOIS, 2 MOIS ?????

    De 12heures a24 heures sans pluie et une température de 20° et la chose est entendue ! RIP

    Bonne réussite.


    PS: Pour l'odeur de vinaigre, j'en suis désolé également, mais qu'y pouvons nous ?

  34. #28
    cpcp01

    Re : utilisation d'une tarière de carottage

    Merci pour tout.
    Si un jour cet échange me revient à l'esprit, je vous communiquerai le résultat des opérations.
    Cordialement.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Définition - Tarière
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 29/03/2012, 18h50
  2. Définition - Carottage
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 03/06/2010, 23h05
  3. Plan pour Tarière / Puit
    Par sebastienmax dans le forum Bricolage et décoration
    Réponses: 4
    Dernier message: 07/11/2009, 00h47
  4. Rallonge pour tariere
    Par WIL68 dans le forum Bricolage et décoration
    Réponses: 5
    Dernier message: 09/08/2009, 11h40
  5. Carottage
    Par BernardP dans le forum Technologies
    Réponses: 7
    Dernier message: 15/06/2007, 16h08