Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 14 sur 14

bouturage




  1. #1
    serenite34

    Post bouturage

    Bonjour , comment reussir les boutures de rosiers , merci.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Pellia

    Re : bouturage

    Bonsoir,
    C’est interdit de faire de la multiplication de rosier. Voici un site : http://www.arcueil.fr/bouturage-des-...eils-en-video/

  4. #3
    bzh_nicolas

    Re : bouturage

    Citation Envoyé par Pellia Voir le message
    C’est interdit de faire de la multiplication de rosier.
    Seulement pour les variétés qui ont fait l'objet d'un dépôt de Certificat d'Obtention Végétale (COV). Dans ce cas la protection dure 30 ans, après tu fais ce que tu veux.


  5. #4
    Pellia

    Re : bouturage

    Citation Envoyé par bzh_nicolas Voir le message
    Seulement pour les variétés qui ont fait l'objet d'un dépôt de Certificat d'Obtention Végétale (COV). Dans ce cas la protection dure 30
    s, après tu fais ce que tu veux.
    Bonsoir,
    Il ne faut pas l’écrire, il faut donner des références sérieuses. Que ce soit orchidées, fuchsias, pommes de terre, blés etc. il y a des obtenteurs. Même si Monsieur Cochet obtenteur de la rose Blanche de Coubert est décédé il y a des descendants ou ayants droit.

  6. #5
    bzh_nicolas

    Re : bouturage

    Citation Envoyé par Pellia Voir le message
    Bonsoir,
    Il ne faut pas l’écrire, il faut donner des références sérieuses. Que ce soit orchidées, fuchsias, pommes de terre, blés etc. il y a des obtenteurs. Même si Monsieur Cochet obtenteur de la rose Blanche de Coubert est décédé il y a des descendants ou ayants droit.
    Y a qu'à demander :
    http://www.lexinter.net/Legislation/...n_vegetale.htm
    http://www.codes-et-lois.fr/code-de-...ances--e8f1c6d
    http://legifrance.gouv.fr/affichText...XT000000454190

    Quand je parlais d'une durée de 30 ans il s'agit évidemment de 30 ans à partir du moment où le certificat est déposé, rien à voir avec le fait que l'obtenteur soit vivant ou pas.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    philpg1

    Re : bouturage

    bonsoir,

    serenite34 n'a pas préciser non plus s'il s'agissait ou pas d'un rosier avec un COV, c'est peut-être un rosier sauvage ou population libre de droits...
    Donc je l'encourage à visiter les sites de jardinages plus spécialisés. Cela dit ce n'est pas trop la saison çà, marche mieux en sève descendante.

  9. #7
    Pellia

    Re : bouturage

    Bonjour,
    Semer sa propre récolte ou multiplier le rosier par greffe, bouturage, marcottage ou d’autres procédés, c’est la même loi. C’est une question d’argent. Voici un site qui explique : http://www.lemonde.fr/planete/articl...10778_3244.htm il y a de très nombreux site sur ce sujet. Voici un autre site où vous pouvez poser vos questions : http://societefrancaisedesroses.asso.fr/fr/faq.htm

  10. Publicité
  11. #8
    philpg1

    Re : bouturage

    bonsoir Pellia,

    vous avez à la fois tort et à la fois raison !
    En effet, les liens que vous indiquez ne font pas le distinguo entre domaine public et domaine privé.
    Un rosier sauvage ne bénéficie d'aucune obtention végétale et peut donc être multiplié au bon gré de chacun. Il en est de même pour un rosier inscrit au catalogue pendant trente ans, il fait à nouveau partie du domaine public !

  12. #9
    Pellia

    Re : bouturage

    Citation Envoyé par philpg1 Voir le message
    bonsoir Pellia,

    vous avez à la fois tort et à la fois raison !
    En effet, les liens que vous indiquez ne font pas le distinguo entre domaine public et domaine privé.
    Un rosier sauvage ne bénéficie d'aucune obtention végétale et peut donc être multiplié au bon gré de chacun. Il en est de même pour un rosier inscrit au catalogue pendant trente ans, il fait à nouveau partie du domaine public !
    Bonjour,
    Pour rester dans les rosiers sauvages, Rosa gallica, Statuts de protection pour toute la France métropolitaine : Protégé. Corse : absent.
    Il est interdit de détruire tout ou partie des spécimens sauvages présents sur le territoire national, à l’exception des parcelles habituellement cultivées. Le ramassage ou la récolte, l’utilisation, le transport, la cession à titre gratuit ou onéreux sont soumis à autorisation du ministre chargé de la protection de la nature après avis du comité permanent du conseil national de la protection de la nature. Les formulaires de demande d’autorisation de récolte (référence C.E.R.F.A. n° 07-0354) sont disponibles auprès du ministère chargé de la protection de la nature (direction de la nature et des paysages, sous-direction de la chasse, de la faune et de la flore sauvages.)
    Je vous laisse aller cueillir un morceau de la plante pour vous faire des boutures, cela coute très cher. Nous avons l’honneur d’avoir rencontré des personnes qui ont eu ce privilège pour d’autres plantes. En plus des frais de tribunal vous avez toutes les associations qui vous tombent sur le dos pour récupérer de la monnaie afin de faire vivre leur l’association.
    Ce rosier est vendu dans le commerce, pouvez-vous le multiplier ? Nous n’avons pas la réponse.
    Pour les lois trentenaires de bouche à oreilles cela marche très bien, dans la réalité il y a de grosses surprises qui ne sont pas dans la faveur de celui qui croyait.
    Dernière modification par Pellia ; 11/03/2015 à 06h58.

  13. #10
    bzh_nicolas

    Re : bouturage

    Citation Envoyé par Pellia Voir le message
    Pour les lois trentenaires de bouche à oreilles cela marche très bien, dans la réalité il y a de grosses surprises qui ne sont pas dans la faveur de celui qui croyait.
    Les textes que je t'ai donné ne sont pas des "lois trentenaires de bouches à oreilles" mais des textes de loi français.
    Les textes sont parfaitement clairs. On peut multiplier un cultivar (je ne parle pas des espèces sauvages qui sont dans un cadre juridique tout à fait différent) si :
    - Le cultivar n'est pas protégé.
    ou
    - Le cultivar est sujet à un certificat d'obtention de plus de trente ans.

    Si le certificat d'obtention à moins de trente ans on ne peut pas multiplier.

    Il est de la responsabilité de la personne désirant multiplier une variété de se renseigner correctement par rapport au COV. Évidemment si on ne respecte pas un COV toujours d'actualité il s'agit de contrefaçon avec toutes les conséquences qui en découlent.

  14. #11
    Javi050

    Re : bouturage

    Tout ceci, fort intéressant, ne répond absolument pas à la question de départ, qui est comment réussir les boutures de rosier. Des réponses?

  15. #12
    zachuka

    Re : bouturage

    Bonsoir,

    On peut bouturer ce que l'on veut pour son usage perso ).

    Il faut prendre une tige de l'année qui soit aoûtée ( qui ait passé le mois d'aôut)
    On écrase le bout de la tige, et on place dans un mélange de terreau /sable en pot.
    Si on trempe la tige dans de l'hormone de bouturage ( en poudre) la bouture prend mieux, mais j'en ai fait sans.

    Si la tige est grande couper plusieurs morceaux et écraser le bout le plus gros à chaque fois, planter 7/8 boutures dans le même pot en les enfonçant assez profond, certaines vont prendre, d'autres vont mourir.Les surveiller, ne pas trop arroser l'hiver....
    Ensuite on peut repiquer au bout d'un an.

  16. #13
    1360

    Re : bouturage

    Il faudrait que Did67 passe par là, il serait sûrement de bon conseil...
    A trop vouloir rentrer dans le moule, on finit par ressembler à une tarte.

  17. #14
    Did67

    Re : bouturage

    1) Le fait de bouturer pour un usage privé une rose sous COV n'est pas un droit - cela reste un plagiat.

    Mais il est évident que les contrôles sont impossibles.

    Une loi qu'on ne peut faire respecter est une mauvaise loi. Donc le COV protège contre une reproduction à grande échelle en vue de faire commerce (et encore, là aussi, c'est souvent le détenteur qui fait la chasse !).

    Et un plagiat individuel restera impuni ! Cela n'en devient pas un droit pour autant. A chacun sa morale (ou absence de moralité).

    2) Pour ma part, je n'écrase jamais la tige. Je fais une coupe nette, avec un cutter désinfecté, sur un rameau aoûté (donc entre "vert" et "ligneux"), juste sous une feuille. Il faut enlever toutes les feuilles sauf une ou deux petites tout en haut. J'utilise de l'hormone de bouturage (tremper le rameau humide dans la poudre puis "taper" un petit coup, comme si on jouait aux billes - l'excès d'hormone n'est pas bon).

    En général, cela marche...

    Le rosier se bouture relativement facilement.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. [Biologie végétale] Bouturage et differenciation cellulaire
    Par zeanila dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 21/01/2010, 16h29
  2. [Biologie végétale] Bouturage-parc à bois
    Par amino18 dans le forum Biologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 26/11/2009, 10h24
  3. SVT auxine et bouturage urgent
    Par coolgirl dans le forum Biologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 30/01/2007, 07h39
  4. Hormones de bouturage
    Par Cris Yaves dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 02/06/2006, 08h27