Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 13 sur 13

Expérience en psychologie cognitive à réaliser ...



  1. #1
    majane

    Unhappy Expérience en psychologie cognitive à réaliser ...


    ------

    Salut tout le monde !

    Je suis en L3 de psycho et ce semestre nous devons réaliser une expérience. Notre sujet porte sur l'effet d'interférences (qui restent encore à préciser ) sur une tâche de mémorisation. Nous avons notre première VI : les interférences (avec ou sans) mais il nous en faut une seconde pour réalise notre expérience ! Nous sommes en manque d'imagination, d'autant plus que tout ce que nous avons proposé n'allait pas car nous ne trouvions aucune expérience ayant déjà été faite sur le sujet !

    Merci par avance de votre aide ...

    majane

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Jiav

    Re : Expérience en psychologie cognitive à réaliser ...

    Salut!

    Pourquoi faudrait-il absolument une autre variable indépendante? Tu veux peut-être dire qu'il te manque une variable dépendante?

    Sinon, je t'assure qu'il y a une trollée d'expérience sur le sujet. Essai par exemple de chercher "backward masking" avec google scholar ou sur pubmed

  4. #3
    majane

    Re : Expérience en psychologie cognitive à réaliser ...

    C'est bien une deuxième variable INdépendante qu'il me faut. Mais à ta question "pourquoi ?" je ne vois pas de réponses mises à part que c'est l'une des conditions que le prof a émise !!!! Mais je ne vois effectivement pas l'utilité d'une seconde VI pour cette expérience !

    Merci pour ton aide je vais de ce pas sur les liens que tu m'as proposé !

    majane

  5. #4
    Jiav

    Re : Expérience en psychologie cognitive à réaliser ...

    Oula! Si c'est une condition du prof effectivement ça devient indispensable

    Facile dans le cas du backward masking, c'est à dire dans le cas où un deuxième stimulus interfère avec la perception/mémorisation du premier: une variable délai, une variable intensité, et voilà.

    Remarque j'ai un doute: est-ce que ton prof va considérer le backward masking comme un truc de mémorisation ou comme un truc de perception? A vérifier...

  6. #5
    Vincent.H

    Re : Expérience en psychologie cognitive à réaliser ...

    Bonjour,

    Qu'est ce que tu appelles effet d'interference (ou dans quel contexte ce concept est utilisé) ? Quel type de matériel est concerné par ton expérience (mots, non-mots, chiffres, lettres isolées ou matériel visuel, ...). La restitution du matériel encodé se fait à court terme ou à long terme ?

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    [PSO]Fabrice.g

    Re : Expérience en psychologie cognitive à réaliser ...

    Perso, je suis de l'avis de Vincent, il faut que tu précises ta tâche pour qu'une aide puisse être apportée. Quel type de matériel utilises-tu (visuel, auditif, chiffres, mots, images,...)? Quelle passation (papier crayon, informatisée, ...) ? etc. Toutes ces questions vont servir à déterminer quelle variables indépendantes sont susceptibles de jouer un rôle modulateur (et donc intéragir avec ta VI principale, ce qui est probablement le but de ton prof).

    Il te faut aussi déterminer le type d'interférence que tu vas manipuler, et qui dépends probablement de ton matériel.

    Si tu développes un peu, les gens de ce forum seront plus à même de t'aider.

    Bonne journée/soirée/semaine.

  9. Publicité
  10. #7
    majane

    Re : Expérience en psychologie cognitive à réaliser ...

    Merci de vos réponses ! je vais vous apporter quelques précisions !

    L'expérience se fera auprès de sujets étudiants de 20 à 25 ans. Nous leur ferons apprendre une liste de mots présentés visuellement et orthographiés en majuscules.
    Dans la situation contrôle, les sujets n'auront pas d'interférences.
    Dans la situation expérimentale, nous présenteront les mots aux sujets en présence d'interférence (pendant l'encodage et/ou le rappel ?).
    les interférences (1ère VI) ne sont pas encore très bien définies ! Nous avions pensé à émettre un brouhaha autour des sujets, ou alors leur mettre de la musqiue ou même leur diffuser un bout de film afin qu'il soit réellement distraits de leur tâche.
    Si vous avez d'autres idées d'interférences elles sont les bienvenues !

    la 2ème VI (qui nous pose tant de problèmes !) n'est elle pas du tout définie !!! Nous avions envisagé d'utiliser la fréquence d'usage des mots (hypothèse : les mots rares sont plus facilement rappelés en situation contrôle, les mots fréquents en situation expérimentale ...). Nous avions aussi pensé à mettre des mots à faible et à forte valuer émotionelle afin d'évaluer l'impact de la distraction sur l'émotion des sujets.
    Ces 2 "idées" n'étant fondées que sur des à priori nous ne pouvons les utiliser sans avoir démontré dans la revue de questions qu'elles ont déjà été étudiées auparavant et donc qu'elles ont une valeur expérimentale intéressante !

    Alors si vous avez d'autres idées, ou bien que vous connaissez des expériences traitant de cela je suis toute ouïe !!!!

    Merci par avance

    Jen

  11. #8
    bardamu

    Re : Expérience en psychologie cognitive à réaliser ...

    Citation Envoyé par majane
    (...) Nous avions aussi pensé à mettre des mots à faible et à forte valuer émotionelle afin d'évaluer l'impact de la distraction sur l'émotion des sujets.
    (...)
    Et pourquoi pas des smileys à la fin des mots ?
    Smiley cohérent : Bonjour
    Smiley cohérent : Enfer
    Smiley antinomique : Paradis
    etc.

    De l'influence du smiley dans la communication...

  12. #9
    Vincent.H

    Re : Expérience en psychologie cognitive à réaliser ...

    Salut,

    Dans l’hypothèse où l’interférence induit une chute des performances il serait intéressant de manipuler le caractère incident ou volontaire de l’apprentissage (i.e., le sujet est il prévenu ou non qu’il devra restituer les mots).

    Il serait ainsi possible de déterminer si l’interférence perturbe l’encodage en tant que tel (impliqué dans l'apprentissage incident et volontaire) ou si elle perturbe les stratégies d’encodage mises en œuvre par le sujet (stratégies uniquement impliquées dans l'apprentissage volontaire).

    Si l’interférence perturbe l’encodage en tant que tel on devrait observer un effet principal de la vi : la chute de performance est la même que le sujet déploie ou non des stratégies d’encodage volontaire ; ou une interaction dans le sens d’une chute moins importante lorsque le participant déploie des stratégies d’encodage volontaire (si l’on considère que les stratégies sont indissociables de l’encodage).

    En revanche, si l’interférence perturbe les stratégies du participant (i.e., l’effort volontaire de celui-ci lors de la mémorisation) et non l’encodage en tant que tel on devrait observer une interaction avec absence d’effet simple dans la condition apprentissage incident (aucune stratégie n’est mise en jeu donc il n’y a aucun effet sur la performance) et une chute des performances dans la condition apprentissage volontaire.

    trouves tu cela cohérent ?

  13. #10
    majane

    Re : Expérience en psychologie cognitive à réaliser ...

    Je trouve ça très cohérent !

    Seulement comment ne pas prévenir les sujets de leur tâche réelle ?
    - soit on leur demande de de traiter les mots d'une autre façon (compter les voyelles par exemple), mais dans ce cas leur mauvaises performances ne viendrait pas de l'interférence mais de la tâche demandée.
    - soit on ne leur dit rien du tout, mais dans ce cas je doute que les sujets ne comprennent pas d'eux-même la tâche à faire, et qu'ils retiennent les mots quand même !!!
    _ LA VIE EST BELLE ... _

  14. #11
    Vincent.H

    Re : Expérience en psychologie cognitive à réaliser ...

    la première solution est satisafaisante : dans une condition on demande de traiter les mots (comme compter voyelles, ...) et dans la deuxième on de mande explicitement la mémorisation. ce n'est pas un problème puisqu'on ne compare pas la condition incident et volontaire mais bien l'effet de l'interférence dans ces deux conditions.

    imaginons, que sans interférence, tu rappelles 4/16 mots en incident et 8/16 mots en volontaire. Si l'interférence perturbe les stratégie tu rappellera par exemple 4/16 mots en incident (pas d'effet de l'interférence sur l'encodage en tant que tel) et 5/16 en volontaire (l'interférence perturbe les stratégies). Quelque soit les perfromances de départ dans les deux conditions seul une baisse des performances en volontaire est observée.

    Maintenant si l'interférence perturbe l'encodage en tant que tel alors tu rappelleras 2/16 en incident et 5/16 en volontaire (les deux condition sont affectées).

    En définitive ce n'est pas la performance absolue dans telle ou telle condition mais bien les changements éventuels qui se manifestent à la suite de l'interférence qui sont analysés.

    La cohérence persiste t-elle ?

    Si oui, je te communiquerai un test que j'utilise en clinique et qui manipule l'encodage.

    une chose qui restera à eclaircir est le rôle exact et les rapports entre stratégie d'encodage et profondeur d'encodage. Il n'est pas exclu que ces deux concepts soient en fait dissociables. dans ce cas il y aurait problème car on manipulerai deux variables en même temps la profondeur d'encodage (faible pour l'incident et profond pour le volontaire) et les stratégies (absentes en incident et présentes en volontaires).
    on ne pourrait donc pas savoir si la variable pertinente est la profondeur d'encodage ou le deploiement de stratégies.

    Sur ce dernier point je te laisse y réflechir

    a plus

  15. #12
    majane

    Re : Expérience en psychologie cognitive à réaliser ...

    La cohérence persiste !!!

    J'ai parlé de ton idée d'expérience aux autres membres du groupe, mais hélas ça n'a pas fait l'unanimité ......... Pourtant moi j'aurai été partante !!!

    Du coup on va encore se galérer à trouver un sujet potable .............. ah les travaux en groupe !!!

    Merci quand même pour ton aide !

    Bye

    Jen
    _ LA VIE EST BELLE ... _

  16. Publicité
  17. #13
    aminovick

    Re : Expérience en psychologie cognitive à réaliser ...

    Salut tout le monde,
    moi aussi j'entame une thèse sur l'interference linguistique: langue maternelle/ lanngue seconde; et je voudrais etre insruit sur les aspects psychologiques de ce problème.
    MERCI.

Discussions similaires

  1. Psychologie cognitive
    Par caroline dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 11
    Dernier message: 04/06/2009, 08h35
  2. Psychologie cognitive / Syllogisme
    Par Psychose dans le forum Epistémologie et Logique
    Réponses: 6
    Dernier message: 21/08/2006, 10h19
  3. Psychologie Cognitive/Expérimentale (Apprentissage et Langage)
    Par Theremin dans le forum Neuropsychologie et Psychologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 21/12/2005, 01h35
  4. Psychologie Cognitive/Expérimentale (Apprentissage et Langage)
    Par Theremin dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 0
    Dernier message: 19/12/2005, 23h00
  5. Psychologie cognitive
    Par caroline dans le forum Neuropsychologie et Psychologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 07/04/2005, 16h09