Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Comment developper sa mémoire et son intélligence?



  1. #1
    kirikou00236

    Comment developper sa mémoire et son intélligence?


    ------

    Bonjour,


    Je vous sollicite car j'ai entrepris de reprendre ma vie en main, et pour moi ce serait de reprendre mes études a 26 ans. Le problème est que je suis sortie du système scolaire depuis l'age de 19 ans et j'ai eu une période ou je faisais rien que de travailler de droite à gauche. Heureusement par ma nature curieuse j'ai pu quand même entretenir ma culture générale. Le problème maintenant est que j'ai du mal a me concentrer et a retenir, j'ai souvent la tête en l'air et de plus je me suis remis a fumer ( cigarette qui fait rire ), je me suis dis que je vais déjà commencer par là, a arrêté de fumer. Mais pour m'aider a pouvoir être à l'aise pour mes cours comment je pourrais travailler ma mémoire ce qui m'aidera beaucoup!!!! et si vous avez des conseils à me donner.

    Merci d'avance.

    -----

  2. #2
    Cyrille999

    Re : Comment developper sa mémoire et son intélligence?

    Bonjour à toi,

    Tu ne peux pas "travailler" ta mémoire. La mémoire, ce n'est pas un muscle.
    Pour la cigarette: Arrête de fumer pour ta santé, surtout.
    Cigarette pour faire rire: délétère pour la mémoire !!!!

    La mémoire, elle est modulée par l'attention (ce que tu accordes comme force de concentration) et différentes forces affectives (l'intérêt, la passion), etc....

    Tu as probablement remarqué que tu retenais bien mieux ce qui te "tient à coeur" que le reste. Je t'invite donc, pour te préparer à ta reprise d'études, à t'attaquer à la lecture des livres de ton domaine: tu "travailleras ta mémoire" ainsi.

    Bonne chance,
    Cyrille
    La connaissance est la matière première de l'Intelligence.

  3. #3
    Xoxopixo

    Re : Comment developper sa mémoire et son intélligence?

    Bonjour,

    concernant la mémoire, il n'y en a pas qu'une.

    Citation Envoyé par Lecerveau
    La mémoire humaine n'est pas un processus unitaire. Au niveau psychologique, les recherches suggèrent que différents types de mémoire sont à l'œuvre chez l'être humain. Il semble d'ailleurs de plus en plus probable que ces systèmes mettent en jeu différentes parties du cerveau.
    Un premier critère, celui de la durée du souvenir, permet de distinguer au moins trois types de mémoire : la mémoire sensorielle, la mémoire à court terme et la mémoire à long terme (mais d'autres critères amènent d'autres subdivisions…).
    http://lecerveau.mcgill.ca/flash/d/d..._07_p_tra.html

    A savoir que la mémoire nécessite des liens, un processus interne en appelant un autre.
    Il est necessaire que soient associés des liens à un élément mémoriel afin qu'en "tirant sur ces liens" l'élément mémoriel apparaisse.

    Pour la mémoire dite prospective.
    Très schématiquement, c'est le principe du noeud dans le mouchoir.
    On fait un noeud dans un mouchoir en se disant, ce noeud doit me rappeler quelque-chose.
    Lorsqu'on voit ce noeud, ou que l'on y pense, l'élément mémoriel associé surgit.
    L'élément mémoriel n'a aucune raison d'apparaitre sans une cause.
    Citation Envoyé par Wikipedia
    La mémoire prospective s’appuie sur des « ancrages » qui sont des stimuli en quelque sorte choisis ou imposés par l’individu (ou le groupe) mais retenus à l’avance (quelque chose, ou quelqu’un qui nous rappellera que nous devons faire ce que nous avons prévu). Quelque fois un stiumulus non choisi peut aussi provoquer la réminiscence d'une action programmée.

    Le temps y joue un rôle particulier, chacun pouvant dans une certaine mesure programmer son cerveau pour être réveillé à telle heure, téléphoner à partir du milieu de l’après-midi ou tailler les rosiers à telle période..

    Le cerveau semble utiliser ses fonctions mémorielles en se rappelant l’intention (qui est en fait passée au moment où il faut la réaliser). On peut donc bien parler de mémoire (des moyens mnémotechniques sont également souvent utilisés).
    http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9moire_prospective

    Sachant ceci, le substrat de la mémoire étant ce qui est appris, il est difficile, à mon avis, de donner des conseils individuellement pour favoriser la mémorisation.
    Chaque individu ayant ses propres bases d'apprentissage.
    Néanmoins, en moyenne, certaines facultés sont plus représentées chez l'être humain que d'autres.
    Par exemple, la capacité à raconter une histoire.
    Il est donc possible d'associer une histoire, "facile à retenir" à un élément d'un autre type, des chiffres pour certains, plus difficile à retenir.

    Un autre exemple, pour ce qui me concerne.
    Pour retenir un code, ou soyons précis , pour énoncer un code à la demande.
    J'imagine la situation qui nécéssite le code, ou la situation se présente.

    A ce moment, apparait dans mon esprit le code sous forme de chiffres, positionné à une certaine position de ma représentation visuelle interne.
    Ce code possède une couleur, un contraste, une taille, des particularités.
    Je le lit alors gràce à ma représentaton verbale interne et l'entend gràce à ma représentation auditive interne.
    Il s'agit d'un objet dont je sais qu'il contient des particularités mémotéchniques, forme éventuellement des suites.

    Par exemple le nombre 91 est un département qui possède une signification, je le sais, et j'y fais référence.
    Ceci amène à une représentation interne globale basée sur les sens et le ressenti.
    Ce code associé à son usage, est donc unique et défini.

    Pour apprendre un code, ou tout autre information, il convient donc je pense de bien observer l'"objet" qui doit être mémorisé, voir quelles sont les relations qui existent entre cet "objet" et ce qui est connu (intégré "émotionnellement").
    Il faut donc, à mon avis, être attentif et garder l'esprit ouvert aux solicitations.
    Citation Envoyé par Wikipedia
    L’attention
    Une partie de la mémoire est-elle mobilisée sur chaque anticipation, et avec quelle énergie nécessaire ? Un débat porte sur la mesure de l’attention (ressource attentionnelle) que nécessite la mémoire prospective exige pour préparer le signal de rappel, et pour l’identifier ensuite.

    La concentration attentionnelle requise varie selon les personnes, selon le délai entre l’intention initiale et sa réalisation, et selon l’importance donnée à l’événement attendu. Parfois le sujet est obsédé par la crainte d’oublier de faire ce qu’il a décidé de faire, parfois il semble oublier la question jusqu’à ce que le signal soit « automatiquement » reconnu, comme par un processus de routine ne nécessitant pas d’attention particulière, et nécessitant moins d’énergie.

    Des études récentes suggèrent que cette mémoire ne nécessite pas toujours d’efforts, et qu’un cerveau entraîné identifie les repères de manière routinière (Hicks, Marsh & Cook, 2005, Einstein et al., 2005). ; ce qui est conforme à l'expérience intuitive de l'intention spontanément rappelée à l'esprit[3], Perrig & Zimmermann, 2006), mais certains auteurs[4] pensent qu’un processus aussi important que la mémoire nécessitent la mobilisation de ressources importantes du cerveau, même si un traitement sous-jacent de type multi-tâche, en parallèle optimise ce processus.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9moire_prospective
    En bon vivant, rien ne vaut un bonne logique ternaire.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Développer son circuit imprimé
    Par mortaurat dans le forum Électronique
    Réponses: 6
    Dernier message: 14/09/2011, 12h22
  2. Comment prouver son intelligence ?
    Par invite765732342432 dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 81
    Dernier message: 25/05/2011, 03h56
  3. Lien entre intelligence et mémoire
    Par toutankhamon dans le forum Neuropsychologie et Psychologie
    Réponses: 8
    Dernier message: 25/10/2010, 21h25
  4. Est-il possible de développer sa mémoire?
    Par hoditta dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 3
    Dernier message: 07/07/2008, 01h24