Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 1 sur 1

Encore une autre expérience du mouvement, à faire dans un train.



  1. #1
    soliris

    Encore une autre expérience du mouvement, à faire dans un train.


    ------

    Bonjour;

    L'expérience dont je vais vous parler, je l'ai découverte moi-même il y a 15 ans, mais elle était déjà relatée en 1966, en psychologie de la vision, dans le livre pour tout public "L'oeil et le cerveau" de Richard L Gregory.
    Si je vous en parle, c'est parce que son implication sur les critères d'observation est complètement passée sous silence. Même dans les simulateurs de vol, ceux qui reproduisent virtuellement le mouvement.

    Lorsque nous nous trouvons dans un train, et que nous regardons à travers la vitre, nous posons évidemment "notre regard" sur un des éléments du paysage. Et puis nous passons à un autre élément.. sans nous rendre compte que à chaque fois que nous focalisons notre regard sur cet élément.. celui-ci ne bouge pas : il est absolument statique. Et si nous persistons à focaliser sur cet objet, le mouvement du train fait en sorte que c'est TOUT LE PAYSAGE qui tourne autour de ce point, paysage que le train traverse .. en sens inverse.

    Alors nous obtenons cette funeste conclusion: jamais ce sur quoi nous posons notre regard.. ne bouge* !

    C'est ici qu'intervient la deuxième partie de l'expérience: "mais alors, que devient tout ce qui bouge autour de ce point ?" Comment le percevons-nous ? Bien sûr les infos de la rotation du paysage arrivent jusqu'aux yeux, de manière brutes; et c'est à ce moment-là que pour cerner un de ces éléments en mouvement, nous utilisons une potentialité humaine dont nous nous servons en permanence, sans nous en rendre compte : nous "portons attention" à ce que nous voulons bien "cerner".

    Cela signifie en d'autres termes: au-delà du point où nous focalisons notre regard où rien ne bouge, tout élément perçu au niveau du paysage est le fruit de notre attention. L'attention détermine ce que nous voulons voir; elle détermine notre perception du monde.

    *En fonction de ce dont nous venons de parler dans la première partie de ce message, l'appareil photo copie lui aussi l'histoire du point focal.. Seul ce qui semble fixe sur cette image a été pointé par le photographe: Le train le regard et l'attention.jpg

    -----
    Dernière modification par soliris ; 07/12/2018 à 17h10.
    De la cinétique des apparences à la statique des forces

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Réponses: 100
    Dernier message: 12/05/2019, 13h55
  2. Réponses: 47
    Dernier message: 22/04/2017, 08h03
  3. Faire sa deuxieme année de BTS ABM dans une autre région (autre établissement)
    Par LumieNaissante dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 2
    Dernier message: 09/03/2014, 11h25
  4. Réponses: 20
    Dernier message: 27/05/2012, 10h14
  5. Réponses: 5
    Dernier message: 26/07/2009, 17h59