Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 22 sur 22

La pangée



  1. #1
    martini_bird

    La pangée


    ------

    Bonjour,

    ma question est certainement bêbête voire impertinente car je ne connais que peu de chose au sujet de la géologie et de la tectonique. Prière d'être tolérant vis-à-vis d'un néophyte curieux!

    Mes questions sont les suivantes:

    Quels sont les preuves qui appuient le fait qu'il n'y ait eu qu'un seul continent (la Pangée) il y a plus de 200 millions d'année (outre le fait que l'on "voit" que l'Afrique s' "emboite" dans l'Amérique du sud)?

    Que sait-on des continents (ou de la Pangée) il y a plusieurs centaines de millions d'année: un super-continent unique? des petits continents? :confused:

    Voyez-vous, on m'a dit quand j'étais petit, que la Terre s'est refroidie à la manière d'une créme brûlée (!), et que les courants de convection internes mettent en mouvement la surface. Ainsi, je ne comprends pas pourquoi il n'y aurait eu qu'une seule grande étendue qui soit isolée et émergée.

    Mais j'imagine bien que ce n'est que vulgarisation, et c'est pourquoi je fais appel à vous pour m'éclairer.

    Merci d'avance.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    chapak

    Re : La pangée

    Quelques pistes générales pour faire avancer le schmilblick :

    La notion de Pangée (regroupement à la fin du Paléozoïque des divers continents actuels en une seule terre émergée) a été formulée bien avant Alfred WEGENER mais c'est celui-ci qui privilégia cette notion pour expliquer certaines particularités géologiques relevées par divers géologues précédents :
    - similitudes entre des faunes et des flores disparues de divers continents (cas de la flore du Carbonifère par exemple) ;
    - continuités géologiques entre des couches et des structures géologiques européennes ou africaines, aujourd'hui disjointes (notamment pour l'époque permo-triasique) ;
    Ainsi, si l'on "efface" l'océan atlantique, les plus anciens socles africains et sud-américains semblent former des massifs continus.
    - la reconstitution des climats du passé milite également pour cette théorie de la Pangée (traces de glaciations, de moraines,... communes à plusieurs continents à cette époque).

    Plus récemment, le paléomagnétisme a aussi apporté la preuve de la "dérive des continents" : la reconstitution de la position des différents continents au cours des temps a montré qu'ils formaient un ensemble unique à la fin du Primaire, la Pangée.

    Le moteur de ces déplacements est fourni par la dérive continentale.

    Voili, voilà.


  4. #3
    valmouth

    Re : La pangée

    Ya plus qu'à lire "les continents écume de laTerre" et tu auras tout compris mon cher chapak

  5. #4
    valmouth

    Re : La pangée

    oups mon cher "martini bird" je voulais dire

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    martini_bird

    Re : La pangée

    Merci beaucoup chapak pour ces explications,

    j'ai visité cette page: dans la conclusion, il est exposé une hypothèse baptisée "cycle des méga-continents". C'est une hypothèse séduisante, mais j'imagine que les arguments pour une telle hypothèse sont difficiles à exhiber...

    Merci encore!

  8. #6
    charlie

    Re : La pangée

    Bonjour,
    pour résumer rapidement les preuves principales de l'existence de la pangée à l'époque Carbonifère-Permien:

    - le fait que l'on trouve à l'époque des traces de mulmtiples orogenèse, on parle d'orogenèse Varisque. si on suit la chronologie des orogenèses, on voit qu'au fur et à mesure du temps d'anciens continents se sont agglomérés.

    - la faune et la flrore est sempblable dans le monde entier. dans les époques précédentes il y avait une certaine régionalisation des faunes (en particulier chez les trilobites) qui montrait qu'il y avait plusieurs océans un peu comme actuellement. Sur la Terre de l'époque de la Pangée, on trouve mondialement les m^me repiles mammaliens, les m^mes types de forêts de lycopodes etc...

    - le climat de l'époque. On trouve des traces d'une glaciation au carbonifère. ces traces sont visibles en Australie, en Afrique, en amérique du sud...celà prouve quer ces continents étaient concentrés dans la m^me zone du globe. En outre la sédimentation grèseuse (on parle de Continent des Vieux/Nouveaux Grès Rouges) et la faune indique un climat sec voire désertique sur une grande partie du globe. Or, plus on est éloigné de la côte, moins les perturbations ont la possiblilité d'arriver. Celà peut s'expliquer en imaginant un contnent unique (on peut faire un parallele actuel avec l'asie centrale kazakhstan, Mongolie...) .

    Voila,

    Charlie
    Soon, oh soon the light, ours to shape for all time, ours the right; the sun will lead us.

  9. Publicité
  10. #7
    megami

    Re : La pangée

    Le retour de Megami après une longue absence (quoi ? une semaine sans Futura c'est insupportable...)

    Brefle, je ne remets pas en cause qu'il y ait eu à un moment donné un continent unique mais est-ce que quelqu'un sait pourquoi, quand la croûte terrestre s'est formée, toute la croûte continentale s'est formée d'un bloc et pas en plusieurs blocs ? Et aussi : la croûte océanique est formée par les laves des volcans des dorsales, au départ, y'avait pas de volcan, puisqu'il n'y avait pas de terre solide, donc qu'est-ce qu'il y avait avant la croûte océanique ?
    Est-ce qu'on peut envisager qu'à la base, il n'y ait eu que de la croûte continentale sur toute la sphère, et qu'elle ait été grignotée petit à petit par la formation de la croute océanique ?

    D'un autre côté, je ne suis pas sûre que ce soit le bon forum pour poser cette question, mais comme le sujet a été abordé, j'en profite.

  11. #8
    Olorin

    Re : La pangée

    Salut !

    C'est vrai que cette histoire de Pangée , continent-île unique perdu au milieu des océans de la terre primitive , est assez mystérieuse...

    Est-ce qu'on peut envisager qu'à la base, il n'y ait eu que de la croûte continentale sur toute la sphère, et qu'elle ait été grignotée petit à petit par la formation de la croute océanique ?
    Moi je suis un peu de cet avis, mais je ne comprends pas trés bien cette histoire de grignotage .... J'opterai plutot pour un gonflement de la planète , qui aurait gagné en masse au cours du temps . En gros , il y a environ 4.5 Gan , la surface occupée par tous les continents était exactement égale a la surface totale de la Terre ...... d'il y a 4.5 Gan qui était biensur beaucoup plus petite . Un calcul rudimentaire permet de trouver un rayon de l'ordre de 3440 km donc un accroissement du rayon terrestre d'environ 0.07 mm par an
    , ce qui éventuellemnt pourrait etre détectable ( experimentalement ) . Pour les causes d'un tel accroissemnt de masse , c'est une autre histoire ......... mais la cause pourrait être explicable .

  12. #9
    wizz

    Re : La pangée

    Citation Envoyé par Olorin
    Salut !

    J'opterai plutot pour un gonflement de la planète , qui aurait gagné en masse au cours du temps . En gros , il y a environ 4.5 Gan , la surface occupée par tous les continents était exactement égale a la surface totale de la Terre ...... d'il y a 4.5 Gan qui était biensur beaucoup plus petite . Un calcul rudimentaire permet de trouver un rayon de l'ordre de 3440 km donc un accroissement du rayon terrestre d'environ 0.07 mm par an, ce qui éventuellemnt pourrait etre détectable ( experimentalement ) . Pour les causes d'un tel accroissemnt de masse , c'est une autre histoire ......... mais la cause pourrait être explicable .
    E=mc². La loi d'albert sur la conversion masse-énergie. Et pour passer d'un rayon de 3440km à 6400km environ, il en a fallu de l'énergie!
    A moins que la masse terrestre surgit du néant...
    A moins que Houdini soit passé par là...

  13. #10
    Jérôme971

    Re : La pangée

    Salut!
    Quelques belles reconstitutions paléogéographiques sur:

    http://www.scotese.com/earth.htm

    Remarques: Les derniers messages-réponses sont bien sur des avis imaginés par leurs auteurs et me semblent bien peu réalistes...

    A+

  14. #11
    Prolagus

    Re : La pangée

    Quelques petits trucs :

    - la croûte continentale est issue d'un processus de différentiation à partir de la matière "brute" du manteau (comme de l'écume se formant sur la flotte, ou une vieille mayonnaise laissée à décanter) ; on dispose pour étayer cela d'arguments pétrographiques (densités des roches) et géochimiques (éléments etc.). Partant de là, l'idée d'une planète originellement très différenciée puis de moins en moins différenciée me semble un peu bizarre, eu égard à de banales lois physiques... (par quels processus ?! on n'en connaît pas vraiment qui soient susceptibles de réintégrer durablement de la matière continentale dans le manteau, à moins d'un méga coup de cuillère agité par une méga main énergique)

    - pour le(s) mégacontinent(s), si on se penche sérieusement sur la tectonique de notre petite planète, on se rend compte que c'est une conséquence assez logique de la dérive des continents (cf. les cycles de Wilson etc.) : la sphère se déformant à volume et surface constants, les fragments d'un continent, une fois brisés, finissent un jour ou l'autre par se confronter (s'agglutiner) à nouveau...
    Ensuite sur ce qui cause l'éclatement des continents de toutes tailles : plein de choses, notamment la fragilité de la croûte résultant d'une confrontation (désépaississement, héritage & co.) qui favorise la rupture préférentielle au sein l'ancienne masse (car, oui, la planète ne cesse pas toute activité une fois les continents rassemblés... tout comme la gravité, l'érosion, la poussée d'Archimède etc. continuent...)

  15. #12
    Olorin

    Re : La pangée

    E=mc². La loi d'albert sur la conversion masse-énergie. Et pour passer d'un rayon de 3440km à 6400km environ, il en a fallu de l'énergie!
    A moins que la masse terrestre surgit du néant...
    A moins que Houdini soit passé par là...
    Ouais , ça fait pas mal d'énergie , et j'ai un petit calcul :

    La puissance nécessaire a un tel acroissement de masse est de
    1.24 10^24 W (Joules par seconde ) , une puissance environ 10 puissance 11 fois plus élevée qua la puissance géothermique dissipée par la Terre .

    Si cet effet existe ( accroissement du rayon de la Terre ) , il permettrait de conforter une théorie cinétique de la gravitation
    ( théorie de Lesage ) , qui modélise la force de gravité comme une force de collision liée a des particules élémentaires que l'on pourrait appeller gravitons ( mais qui n'auraient rien a voir avec les gravitons de spin 2 de la théorie quantique ! ) .
    En fait , cette théorie permet de retrouver la loi de L'attraction gravitationnelle de Newton : elle explique sa forme mathématique par une démonstration géometrique du phénomene de collision liés au gaz de gravitons . Une des conséquence des collisions des particules de gaz sur la matière composant les planètes les echaufferait ( collisions inélastiques et dissipation thermique ) . Aprés on a E= Mc2
    donc éventuellement création de matière ( reste à savoir sous quel processus nucléaire , car nous ne savons pas grand chose sur ces particules toutes hypothétiques ??? )

    Apparemment ça pourrait peut être avoir des implication géologique quand à la dérive des continents ( meilleure compréhension de la pangée aussi ) et ses effets pourraient être aussi testés du point de vue astronomique ( influence Terre-Lune ) . Donc une théorie a Haut degré de testabilité , donc de Falsifiabilité , tout ce que l'on exige d'une bonne théorie scientifique en somme !!!!!

  16. Publicité
  17. #13
    wizz

    Re : La pangée

    Une des lois physiques est que "rien ne se gagne, rien ne se perd, tout se transforme".
    Ce qui vient d'apparaitre ici vient d'autre chose d'ici ou ailleur. Si une masse se crée, elle provient forcement d'une source d'énergie.
    Donc cette énergie de "une puissance environ 10 puissance 11 fois plus élevée qua la puissance géothermique dissipée par la Terre", elle provient d'où à ton avis?
    -merci à Dieu
    -merci à Houdini
    -merci aux petits bonhommes verts.

    Parcontre, une des lois humaines dit qu'il existe une chose qui se crée et qui ne se perd pas. Cette chose est la connerie. De plus, elle prend du volume, et pas seulement 0.07mm par an.

  18. #14
    Jérôme971

    Re : La pangée

    resalut!

    Pour ceux qui ont séché les cours de sciences de la Terre au lycée et qui inventent des théories dignes des frères Bogdanoff :

    Résumé simplifié de la formation de la terre:

    + Accrétion (agrégation) de planétésimaux (petits corps planétaires)
    + Différenciation des enveloppes (noyau manteau croûte) selon leur densité.
    + Evolution de la lithosphère (croissance de la lithosphère continentale et tectonique des plaques lithosphériques)

    Remarques:
    + Lors de la formation de la planète, l'énergie accumulée (énergie d'accrétion) devait être à peu près de 2,5.10puiss32 Joules.
    La différenciation du noyau a libéré une énergie potentielle d'environ 10puiss31 Joules.
    Les éléments radioactifs emprisonnés sont d'importants pourvoyeurs d'énergie, responsable encore aujourd'hui des mouvements de convection dans le manteau et à relier à la tectonique des plaques.

    + Les roches les plus anciennes que l'on retrouve actuellement témoignent de leurs conditions de formation, très différentes de celles des roches aujourd'hui.

    + Les fragments les plus anciens de croûte continentale sont localisés en Australie et datés de 4,14Ga.

    + Inexistante à l'origine, la croûte continentale couvre aujourd'hui environ 45% de la surface et constitue environ 0,3% de sa masse.
    Plusieurs hypothèses ont été formulées quant à son mode de croissance, sans qu'aucune ne soit confirmée, cependant on peut retenir le scénario suivant:
    - lors de la différenciation du manteau, apparition des premières "plaques", réduites, de roches appelées komatiites.
    - par accrétion de ceintures orogéniques (collision des "plaques" et formation de reliefs), croissance centrifuge des plaques.

    + Le taux d'accrétion continentale rapide au précambrien (avec un max il y a 2 Ga) semble être quasi nul depuis 400 millions d'années (...érosion des masses continentales = accrétion orogénique).

    + Effectivement le cycle de Wilson indique qu'à plusieurs reprises depuis l'origine de la terre, un super continent s'est formé puis fragmenté. Ce phénomène se reproduit avec une période de 400-500 millions d'années., avec pour conséquences ouverture et fermeture d'océans, apparition de chaines de montagnes, bouleversements climatiques...dont le Terre conserve les traces.

    + Ne pas oublier que se sont les plaques lithosphériques qui bougent les unes par rapport aux autres et non pas les continents.

    Pour de plus amples informations cf " Comprendre et enseigner la planète terre" de Caron et cie

    A+

  19. #15
    Olorin

    Re : La pangée

    Donc cette énergie de "une puissance environ 10 puissance 11 fois plus élevée qua la puissance géothermique dissipée par la Terre", elle provient d'où à ton avis?
    -merci à Dieu
    -merci à Houdini
    -merci aux petits bonhommes verts.
    Euhhh ..... nan , rien de tout ça !!! j'ai donné une explication possible dans un de mes posts : elle proviendrait de collision inélastiques de particules avec la matière formant les planète , ces collisions libérant de l'énergie par dissipation thermique de collision La résulante de ces forces sur les corps donnerait la force de gravitation , et sa loi mathématique , la célebre F=GMm/R^2 peu se retrouver pas trop difficilemment . Je sais bien que ça parait un peu bizarre comme idée , mais en science , on a le droit de formuler des hypothèses , puis de fabriquer un modèle avec ses exigences et ses prédictions , puis on a surtout le droit de le confronter a la réalité des faits .

    + Effectivement le cycle de Wilson indique qu'à plusieurs reprises depuis l'origine de la terre, un super continent s'est formé puis fragmenté. Ce phénomène se reproduit avec une période de 400-500 millions d'années., avec pour conséquences ouverture et fermeture d'océans, apparition de chaines de montagnes, bouleversements climatiques...dont le Terre conserve les traces.
    Je ne connaissait pas cette théorie ( cycle de Wilson ) , je vais essayer de me renseigner là dessus . Mais la question que je me pose concernant la pangée est la suivante : Comment et pourquoi diable ce continent est apparu un beau jour au milieu de la terre ?
    Pourquoi une telle asymétrie entre la répartition initiale des continents et des océans ? Si la Terre est un objet a symétrie sphérique ( euhhh, plus ou moins , c'est vrai qu'elle pas aussi sphérique qu'on voudrait !! mais admettons ) Pourquoi une telle brisure lors de l'apparition des continents qui semble , d'aprés les théories admises , avoir émergés en un bloc compact et isolé ?

  20. #16
    Prolagus

    Re : La pangée

    Le cycle de Wilson n'est pas une théorie !
    Quant au surgissement d'un "bloc compact et isolé" lors de l'apparition des premiers continents, j'avais pas encore entendu ça...
    Mais il y a de toute façon sans doute eu un "premier" bout de zone volcanique à montrer une différenciation chimique... faut bien qu'y ait un début à tout
    Péteux de caillasse en exil.

  21. #17
    DonPanic

    Re : La pangée

    Citation Envoyé par Olorin
    Mais la question que je me pose concernant la pangée est la suivante : Comment et pourquoi diable ce continent est apparu un beau jour au milieu de la terre ?
    Tout point à lla surface d'une sphère est le milieu de la surface de la sphère.
    C'est aparu comme les scories d'un haut fourneau parce que c'est de la matière moins dense que le reste,
    Les cellules convectives ont pour effet de concentrer cette matière légère

    Citation Envoyé par Olorin
    Pourquoi une telle asymétrie entre la répartition initiale des continents et des océans ? Si la Terre est un objet a symétrie sphérique ( euhhh, plus ou moins , c'est vrai qu'elle pas aussi sphérique qu'on voudrait !! mais admettons ) Pourquoi une telle brisure lors de l'apparition des continents qui semble , d'aprés les théories admises , avoir émergés en un bloc compact et isolé ?
    Ce ne sont pas les continents qui émergent de l'eau, l'eau se contente d'occuper les creux du relief terrestre.

    Montagnes + fosses = 20 km dénivelé
    Différence entre rayon polaire et rayon équatorial : 21 km
    20/6000 km= ~3,4/1000 soit une sphèricité meilleure qu'une boule de billard

  22. #18
    Olorin

    Re : La pangée

    Tout point à la surface d'une sphère est le milieu de la surface de la sphère.
    Pour une nouvelle !!!

    C'est aparu comme les scories d'un haut fourneau parce que c'est de la matière moins dense que le reste,
    Les cellules convectives ont pour effet de concentrer cette matière légère
    Donc les élements et la proto-matière constitutifs des boucliers continentaux primordiaux ont du apparaitre à différents endroits du globe , par différentiation ( si je t'ai bien suivi ) : En effet , pourquoi privilégier telle ou telle autre direction de l'espace à ce stade ? Ensuite tu m'expliques que ce sont les cellules convectives qui travaillent et qui parviennent à rassembler ces blocs eparpillés en un seul si j'ai bien compris .

    Ce ne sont pas les continents qui émergent de l'eau, l'eau se contente d'occuper les creux du relief terrestre.
    Ok , mais la structure des croutes océaniques est bien différentes de la structure des croutes continentales , nan ? Donc la Pangée , qui devrait etre fait de matériau types croute continentale , était-elle , d'aprés toi , entourée de croutes océaniques , elle meme recouverte d'eau ?

    Enfin , je ne comprends pas trés bien ce processus de différenciation : je suis d'accord qu'a cause de la gravité , il y une sorte de décantation , les élements les plus lourds et les plus denses forment le coeur des planetes , tandis que les plus légers remontent à la surface . Mais alors , pourquoi aurait-il existé des inhomogénéités primordiale quand a la répartition surfacique de ces élements ? Car nous avons d'une part des planchers océaniques et des planchers continentaux ? A moins biensur que tous les planchers eussent été de nature continentale ( donc reparti de manière homogène ) a l'origine a la surface de la Terre , les eaux occupant les creux des reliefs , et les planchers océaniques apparaissant par la suite et entrainant la dérive des continents ?

    J'aimerai bien comprendre , moi !
    ______________________________ ___________________________

    Think different !

  23. Publicité
  24. #19
    Prolagus

    Re : La pangée

    (Sujet de Capes de cette année... Différenciation etc. -> plus qu'à aller chercher dans une bonne BU )

    Pour les "hétérogénéités" comme tu dis, regarde une casserole d'eau mise à bouillir. Tout ne s'évapore pas uniformément, hop, tout droit verticalement d'un seul coup d'un seul. Ca sera plus ou moins chaotique, irrégulier, ça commencera à buller à un endroit plutôt qu'à un autre parce qu'il y a une petite différence locale ou hétérogénéité dans ta plaque chauffante...
    En fait c'est un truc pour physicien (énergie & co.)

  25. #20
    Jérôme971

    Re : La pangée

    Citation Envoyé par Olorin

    Car nous avons d'une part des planchers océaniques et des planchers continentaux ? A moins biensur que tous les planchers eussent été de nature continentale ( donc reparti de manière homogène ) a l'origine a la surface de la Terre , les eaux occupant les creux des reliefs , et les planchers océaniques apparaissant par la suite et entrainant la dérive des continents ?

    J'aimerai bien comprendre , moi !
    ______________________________ ___________________________

    Think different !
    Salut!

    La reconstitution de cette histoire géodynamique n'est pas évidente, on ne peut qu'extrapoler à partir de données actuelles de géologie et de géophysique.

    Actuellement donc,

    -la terre peut se découper en une douzaine de plaques lithosphériques épaisses d'une centaine de Km, de nature basaltique en domaine oceanique , granitique en continental et péridotitique à la base. Elle se caractérisent par leur frontières sismiquement et volcaniquement actives. les plaques sont en mouvement les unes par rapport aux autres.

    -la croûte représente la partie la plus superficielle de la lithosphère.

    -La lithosphère continentale est moins dense que la lithosphère océanique.

    -Lorsque dans le cadre des mouvements des plaques, celles ci peuvent se rapprocher (convergence), il peut y avoir subduction (une plaque passe sous l'autre car plus lourde, ex plaque oceaniques vs plaque continentale), ou collision (plaque continentale vs plaque continentale).
    C'est lors de ces phénomènes que de la nouvelle croûte continentale peut être crée par plutonisme (fusion, remontée lente et cristallisation lente de magma).
    Les plaques peuvent aussi s'écarter (divergence), de la nouvelle croîte océanique se forme alors à la limite des plaques (dorsales) par fusion-remontée-cristallisation plus rapide de matériel magmatique.

    Remarque: La plaque océanique en vieillissant se refroidit, s'alourdit, s'enfonce en profondeur (subduction) par gravité et entraine avec elle le reste de la plaque: c'est sans doute le principal moteur des mouvements en surface des plaques. Ainsi, plus on s'éloigne de la dorsale, plus la lithosphère est agée. On ne retrouve pas actuellement sur terre de lithosphère océanique plus vieille qu'environ 200 millions d'années.

    -Dans le passé, la chaleur interne étant plus grande, on peut considérer que ces phénomènes étaient plus rapides...

    -La croûte continentale étant plus légère, sa formation peut être considérée comme quasi irréversible.
    Je rappelle qu'on estime que leur formation a débutée vers -4Ga, avec un max de formation vers -2Ga, et une diminution de formation jusqu'à -400 millions d'années.

    -rappel: l'eau des océan recouvre la croûte océanique mais aussi une partie de croûte continentale.

    A+

    PS une autre bonne question débat...
    D'où vient l'eau des océans?
    Pourquoi est-elle salée?

  26. #21
    Prolagus

    Re : La pangée

    On peut ajouter qu'il est fort probable que la composition de la croûte continentale ait quelque peu changé au fil du temps (recyclage d'éléments etc.). Les premières roches de la croûte continentale ne devaient pas ressembler exactement à nos bons pas-tellement-vieux granites bretons

  27. #22
    Jérôme971

    Re : La pangée

    Salut!

    un article intéressant...

    http://www.lemonde.fr/web/article/0,...-627751,0.html

    A+

Discussions similaires

  1. [Agreg] La dislocation de la Pangée et ses conséquences biologiques
    Par fifine dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 14
    Dernier message: 24/10/2008, 12h57
  2. [Agreg] Pangée et climat
    Par cattina dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 5
    Dernier message: 07/12/2006, 13h33