Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Mégafaune



  1. #1
    babulle

    Mégafaune


    ------

    je me fesais la reflexion suivante. lorsqu'on parle des animaux préhistoriques, que ce soit les dinosaures, ou les mammifères qui leur ont succéder, ou encore d'autres genres, on mentionne souvent des mensurations impressionnantes.
    ces tailles nous paraissent "monstrueuses" par rapport aux animaux actuels. mais n'est-ce pas la faune de nos jours qui est "anormalement" petite ?
    dans ce quoi, à quoi est-ce du ?
    y-aurait-il un appauvrissement de la bio-sphère ? ou bien ce genre de période revient-elle régulierement aux cours du temps ?
    ou bien encore n'y a-t-il pas vraiment de "méga-faune": peut-être les animaux géants ne sont-ils pas si frequents que ça, et l'illusion de leur fréquences ne serait-elle du qu'à l'accumulation au fil du temps ? (douteux)

    -----

  2. #2
    Tarc
    Citation Envoyé par babulle
    je me fesais la reflexion suivante. lorsqu'on parle des animaux préhistoriques, que ce soit les dinosaures, ou les mammifères qui leur ont succéder, ou encore d'autres genres, on mentionne souvent des mensurations impressionnantes.
    ces tailles nous paraissent "monstrueuses" par rapport aux animaux actuels. mais n'est-ce pas la faune de nos jours qui est "anormalement" petite ?
    A ma connaissance, la baleine bleue est le plus gros animal connu sur la totalité des temps géologiques (jusqu'à 30 m et plus de 150 t).

    dans ce quoi, à quoi est-ce du ?
    y-aurait-il un appauvrissement de la bio-sphère ? ou bien ce genre de période revient-elle régulierement aux cours du temps ?
    Il y avait plus de bestioles qui, à défaut d'atteindre la taille des dinosaures les plus grands, étaient de celle des gros mammifères (éléphants, rhinos...) avant l'ère Glaciaire. Elle s'est éteinte assez récemment (on ne sait pas trop si c'est suite aux changements climatiques ou à la chasse).

    ou bien encore n'y a-t-il pas vraiment de "méga-faune": peut-être les animaux géants ne sont-ils pas si frequents que ça, et l'illusion de leur fréquences ne serait-elle du qu'à l'accumulation au fil du temps ? (douteux)
    Ça ne me paraît pas si douteux que ça : la faune du Trias ou du Dévonien, par exemple, me semble bien plus petite que la faune actuelle.

    Ceci dit, il existe des hypothèses cherchant à expliquer le gigantisme des dinosaures au Mésozoïque (par exemple) par une composition atmosphérique différente (plus de CO2, permettant aux végétaux de croître plus et enrichissant de ce fait toute les chaînes trophiques). Je ne sais pas vraiment ce qu'il en est et sur ce sujet, je préfère laisser la parole aux vrais pros

  3. #3
    Sylvebarbe
    Voici la réponse d'Eric Buffetaut (un paléontologue pro ) sur une question ressemblante:
    http://forums.futura-sciences.com/viewtopic.php?t=3193

Sur le même thème :